Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Fitini Show : C’est parti pour la 16e édition !

Accueil > Actualités > Culture • • mardi 21 juillet 2015 à 01h07min
Fitini Show : C’est parti pour la 16e édition !

C’est parti pour la 16ème édition de Fitini Show, l’une des plus grandes manifestations culturelles destinées aux touts petits. L’ouverture officielle, présidée par le ministre de la Culture et du Tourisme Jean-Claude Dioma, a eu lieu ce dimanche 19 juillet 2015 à Bobo-Dioulasso.

« Si Fitini show n’existait pas, il fallait le créer », ces sont les propos du ministre de la Culture et du Tourisme, Jean-Claude Dioma, à l’ouverture de l’évènement ce dimanche au théâtre de l’Amitié de Bobo-Dioulasso, tant il demeure extrêmement important pour la jeunesse du Burkina. Belle aubaine de découverte et de révélation de talents, l’évènement, selon Jean-Claude Dioma, fait occuper merveilleusement ces élèves qui viennent de finir l’école et/ou les examens. C’est d’ailleurs ce pour quoi le ministère de la Culture et du tourisme, à partir de cette 16ème édition, va commencer à accompagner Fitini show. Il en sera de même, confie le ministre, pour toutes ces personnes qui s’engageront à soutenir les manifestations culturelles.
C’est en effet, un théâtre de l’Amitié aux couleurs de Blue Band d’Unilever qui a accueillis des centaines d’enfants venus des différents quartiers de la cité de Sya pour suivre l’ouverture de leur rendez-vous culturel : Fitini Show. Du gradin aux chaises, les places assises ont encore manqué. Si certains enfants se sont contentés du sol, d’autres se sont scotchés aux barres de sécurité pendant près de trois heures pour savourer les belles prestations d’anciens lauréats -2014-. Défilé de miss, sketch sur le travail des enfants, ballet, imitation d’artistes… chacun des lauréats a une fois de plus démontré qu’il n’avait démérité.

Quand Fitini Show inspire le gouvernement !

Grâce à Fitini Show, l’enseignement artistique sera désormais inclus dans le cursus scolaire. C’est du reste la nouvelle annoncée par le ministre. « Vous nous avez inspiré », indique Jean-Claude Dioma aux organisateurs de Fitini Show. Très bientôt le gouvernement de la Transition prendra cette décision dont l’objectif est de permettre de révéler les talents. L’occasion a été saisie par le ministre pour inviter les opérateurs économiques à soutenir les activités entrant dans la promotion de la culture. Pour Moussa Dembelé, président de l’association Déni dêmé, organisatrice de l’évènement, Jean-Claude Dioma est à féliciter parce que dit-il : « C’est la première fois depuis 16 ans que le ministre de la Culture et du Tourisme assiste à Fitini show, la plus grande manifestation culturelle des enfants au Burkina. Merci monsieur le ministre pour votre humilité, votre simplicité ». Moussa Dembélé ne manque pas également de rappeler que c’est encore la première fois que le ministère donne un chèque d’un million pour soutenir ce rendez-vous culturel des enfants.
Finiti show ne saurait être tenu cette année sans le soutien financier d’Unilever. Et Boureima Maïga d’assurer qu’il n’a pas de raisons pour ne pas accompagner cet évènement qui fait la joie des enfants. Au nom du Country Manager, Boureima Maïga a remercié le comité d’organisation pour leur confiance et leur effort pour le bien-être de l’enfance. « Halte au travail des enfants », c’est le thème de la présente édition de Fitini show et Moussa Dembélé et ses collaborateurs de promettre désormais se constituer partie civile dans tous les dossiers liés à la maltraitance des enfants. La première manche éliminatoire est prévue pour le dimanche 2 aout, toujours au Théâtre de l’amitié.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Culture et tourisme : C’est parti pour l’atelier de vulgarisation des référentiels du ministère
Musique : Kheops présente son 2e album aux mélomanes de Gaoua
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés