Scrutins électoraux : La CODEL annonce le déploiement d’un impressionnant dispositif sur l’ensemble du territoire

samedi 18 juillet 2015 à 16h38min

Les élections à venir présentent un enjeu capital pour le Burkina et nécessitent, de ce fait, une mobilisation des différentes forces pour leur réussite. La naissance de la Convention des Organisations de la Société civile pour l’Observation domestique des Elections (CODEL) s’inscrit dans cette dynamique. Plateforme de suivi du processus électoral, la CODEL regroupe une centaine d’organisations de la société civile. Les premiers responsables de l’organisation ont présenté la structure, ses missions, ses attentes ainsi que les stratégies pour l’atteinte de ses objectifs. C’était le jeudi, 16 juillet 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Scrutins électoraux : La CODEL annonce le déploiement d’un impressionnant dispositif sur l’ensemble du territoire

La CODEL est un réseau, une plateforme pour un suivi harmonisé, proactif et citoyen du processus électoral composée des organisations de la société civile burkinabè, parties au Programme d’appui au processus électoral (PAPE).

Formalisée le 3 juillet 2015 à Ouagadougou, la CODEL vise à harmoniser et coordonner les stratégies d’observation des élections des organisations membres, coordonner le déploiement d’observateurs nationaux sur l’ensemble du territoire et des observateurs spécialisés pour le Comptage Parallèle des Votes (CPV). L’initiative, c’est aussi pour coordonner la remontée rapide d’informations crédibles sur le déroulement de l’ensemble du processus électoral dans le cadre d’un dispositif de veille, coordonner les cadres de dialogue avec les autorités compétentes et les parties prenantes pour apporter des solutions idoines aux dysfonctionnements observés sur le terrain, coordonner et harmoniser la communication des Organisations de la société civile relative à l’observation du processus électoral.

5000 observateurs seront sur le terrain

Pour l’atteinte des objectifs qu’elle s’est assignée, la CODEL déploiera 4000 observateurs simples et 1000 observateurs spécialisés pour le comptage parallèle des votes. Et ce, dans un dispositif focalisé sur la qualité technique de l’opération ; ce qui va éviter les divergences. « La CODEL opérationnalisera une situation de room. La ‘’situation room’’ est une salle permanente d’analyse, d’alerte et de gestion de situations de crise ou potentiellement conflictogènes. Elle s’appuie sur un dispositif de collecte de l’information en temps réel, utilisant des ressources d’informations variées et notamment les technologies de l’information et de la communication. La situation room joue le rôle d’un observatoire, un mécanisme d’alerte rapide qui permet d’anticiper les risques de dysfonctionnement mais aussi de violence pré-électorale, électorale et post-électorale », a expliqué le président de la CODEL, Me Halidou Ouédraogo.

Première initiative du genre au Burkina, la CODEL entend être présente dans tous les bureaux de vote pour se donner les moyens, à travers toutes les ressources et aux côtés des autres acteurs, de faire accepter les résultats par les uns et les autres. Faire en sorte « qu’à l’issue du scrutin (présidentiel notamment, ndlr), le vaincu félicite le vainqueur », c’est l’ultime motivation des géniteurs de cette plateforme soutenue par l’Organisation non-gouvernementale suédoise, Diakonia, le NDI et One World.

Réussir, ensemble, ce tournant ‘’décisif’’

Les responsables se donnent les moyens pour des élections apaisées, transparentes et équitables acceptées par les parties prenantes. C’est pourquoi, les organisations membres de la CODEL, chacune dans ses missions, s’activent à des actions préalables de sensibilisation sur le terrain pour une ‘’conscience démocratique’’ des populations sur l’ensemble du processus.

Toujours dans la même dynamique, Me Halidou Ouédraogo et son équipe annoncent également pour bientôt, des séances de formations approfondies à l’endroit de ses membres et de l’ensemble de sa ressource humaine.

Aussi, informent les responsables, des experts et analystes en matières électorale, juridique, politique, médiatique genre et jeunesse et en participation citoyenne seront recrutés pour accompagner les instances de la CODEL (une Chambre politique, une Chambre intermédiaire et une Chambre technique).

La CODEL qui poursuit une installation et consolidation de la « démocratie naissante au Burkina » exhorte l’ensemble des acteurs à faire en sorte que les élections soient une réussite.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés