Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Mise en accusation des dignitaires du régime Compaoré : Le MBDHP souhaite que la procédure aille à son terme et justice rendue aux martyrs de l’insurrection

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mardi 21 juillet 2015 à 01h40min
Mise en accusation des dignitaires du régime Compaoré : Le MBDHP souhaite que la procédure aille à son terme et justice rendue aux martyrs de l’insurrection

Le 16 juillet 2015, le Conseil national de transition (CNT) tenait une séance plénière au cours de laquelle il a adopté une résolution portant mise en accusation de l’ex-président Blaise COMPAORE et de plusieurs de ses anciens ministres. Il est reproché à ces derniers des faits de haute trahison et d’attentat à la Constitution, de faux et usage de faux, de détournements de deniers publics et d’enrichissement illicite ainsi que des faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat.

L’opinion se souviendra que le 31 mars 2015, le MBDHP avait adressé une lettre de demande de mise en accusation au Président du CNT. La demande du MBDHP visait la mise en accusation de Blaise COMPAORE, Beyon Luc Adolphe TIAO (ex Premier ministre) et Jérôme BOUGOUMA (ex ministre de l’administration territoriale et de la sécurité) devant la Haute Cour de justice pour des faits d’assassinats et tentatives d’assassinats.

Le MBDHP souhaite que la procédure entamée par le CNT suive normalement son cours et aille jusqu’à son terme, suivant les règles établies en la matière afin que les culpabilités soient établies, sur la base des faits et actes concrets de tous ceux-là qui sont poursuivis ou qui pourraient l’être ultérieurement.

Enfin, le MBDHP rappelle que deux (2) autres procédures ont été initiées par ses soins le 31 mars 2015. Il s’agit d’une plainte déposée auprès du doyen de juges d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou contre François COMPAORE (frère cadet de Blaise COMPAORE et ancien conseiller à la Présidence du Faso), Assimi KOANDA (ex ministre d’Etat, ministre chargé de missions auprès de la Présidence du Faso) et X, pour assassinats, tentatives d’assassinats et complicités d’assassinats et d’une requête aux fins de donner ordre de poursuite contre le Général Gilbert DIENDERE (ancien Chef-d’état major particulier à la Présidence du Faso), le Général Honoré Nabéré TRAORE (ancien Chef-d’état major général des armées) et contre X, pour assassinats et tentatives d’assassinats.

Ces procédures visent également à rendre justice aux martyrs de l’insurrection populaire tombés les 30, 31 octobre et 02 novembre 2014. Le Mouvement espère que le traitement diligent de ces dossiers par la justice permettra d’établir clairement les responsabilités de chacun suite aux morts et blessures enregistrées lors de l’insurrection populaire.

Fait à Ouagadougou le 20 juillet 2015

Le Comité exécutif national

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
Marche du 29 novembre 2018 : Paul Kaba Thiéba charge les organisateurs
CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT : Pour un secteur plus compétitif et plus professionnel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés