Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

vendredi 17 juillet 2015 à 00h44min

L’un des enseignants licenciés de 2iE s’est estimé lésé dans un entretien que nous avons eu avec le DG de l’institut de l’environnement et l’eau. Frédéric Traoré est enseignant d’économie, de gestion et de management à 2iE et doyen des délégués du personnel. Il a souhaité, à travers cet entretien, exercé son droit de réponse et dire sa part de vérité dans le bras de fer qui l’oppose à la direction de 2iE.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

Lefaso.net : Vous avez souhaité réagir aux propos du DG de 2iE sur les sanctions de deux enseignants ?

Traoré Frédéric : Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent. Je dis que c’est absolument faux. J’étais déjà doyen des délégués du personnel et porte-parole pendant la crise qui a abouti au départ de M. Giniès. Mais Paul Giniès, bien que nous ayons eu un différend avec lui, a combattu avec noblesse et honnêteté. M. Maïga nous livre une guerre sale, une guerre sans aucune morale. J’ai démenti l’accusation en assemblée générale avec des démonstrations. Je me suis défendu par écrit, et quatre mois après le DG maintient ces mêmes accusations. Qu’est-ce qu’il veut que je fasse maintenant ? Je ne sais plus.

Lefaso.net : Qu’est-ce que vous réfutez au juste ?

Traoré Frédéric : Quand on dit que j’ai fait passer des étudiants en classe supérieure, je voudrais noter ceci : tout au long de la crise, les accusations ont varié. Le service qui s’occupe des inscriptions ne dépend pas de moi. Ceux qui font les inscriptions des étudiants en classe supérieure ne sont pas mes subalternes. En tant que chef de département, poste que je n’ai pas demandé, le DG lui-même nous a dit que c’est au chef de département de traiter des questions qui relèvent des disciplines de leur département. Quand les étudiants partent voir le secrétaire général qui est notre chef, il leur dit « allez voir les chefs de département ». En ce qui concerne l’anglais, il leur dit de venir me voir. Quand ils partent voir le chef de la scolarité pour ce genre de problèmes, il les envoie à moi. Ce qui est normal. Si on les envoie à moi pour que je traite d’une question, comment peut-on me reprocher après, d’avoir étudier la question, d’avoir donné mon avis sur une question ? Et un avis que j’ai donné en toute transparence, en argumentant, comment peut-on me reprocher cela ? Si on devait me reprocher d’avoir donné mon avis, pourquoi m’envoyer les étudiants ? Un des rôles des chefs de département est qu’« ils exercent la responsabilité académique sur l’ensemble des unités d’enseignement en relation avec leur domaine de compétence spécifique »

Lefaso.net : Quel est l’avis que vous avez donné et qui, semble-t-il, vous crée aujourd’hui des problèmes ?

Traoré Frédéric : Les étudiants du cycle Bachelor ont trois années à faire : L1, L2 et L3. L1, 60 crédits, L2 60 crédits et L3 60 crédits. Au niveau du LMD qui est une sorte de loi supra nationale, que 2iE a adoptée, il est dit clairement qu’à l’intérieur d’un même cycle, des étudiants peuvent avoir des unités d’enseignement à rattraper dans les classes antérieures. C’est ce que le LMD autorise. Mais on ne peut pas aller en Master tant qu’on n’a pas obtenu le Bachelor. Des étudiants en L1 ont validé les matières techniques et ils n’ont pas pu valider l’unité d’enseignement « Anglais 1 ». Certains n’ont pas pu valider « anglais 2 ». Il y a même des gens qui ont validé « anglais2 » sans avoir validé « anglais 1 ». Mais comme ils ont un score suffisant et que le LMD l’autorise, on les a laissés passer en L2. Beaucoup ont travaillé en L2 et ils ont validé 60 crédits sur 60. Ils demandent donc à aller en L3, mais ils leur manque des unités de L1. Le LMD leur permet d’aller en L3. Maintenant c’est à eux de valider en L 3 l’anglais qui leur manquait en L1. On m’a posé le problème. En tant que chef de département, j’ai dit que je suis d’avis qu’ils s’inscrivent en L3 parce que le LMD l’autorise. Ces enfants sont méritants aussi en deuxième année où les matières sont très techniques. Ils ont tout validé. S’ils doivent chercher à valider « anglais1 » ou « anglais2 » avant d’aller en troisième année, ils vont perdre toute une année alors que les parents payent cher. Et surtout que le LMD permet qu’ils aillent en année 3. J’ai dit que je suis d’accord qu’on les inscrive en L3 et qu’ils y valident l’anglais qui leur manque, conformément au LMD. Voici les avis que j’ai donnés en toute transparence. J’ai écrit par mail pour dire que je suis d’accord pour que ces étudiants qu’ils inscrivent en L3 parce que le LMD le permet. Et aussi parce que s’ils perdent toute une année, ils vont désapprendre, la vie est chère. Certains parents disent dépenser près de trois millions de F CFA par an.

Lefaso.net : Est-ce que 2iE a un autre règlement des études que vous n’avez pas respecté ?

Traoré Frédéric : Pour être complet nous avons un règlement des études qui est calé sur le LMD. Mais il y a un petit alinéa qui avait été ajouté, en 2012 je crois. Certains de nos collègues avaient dit qu’un nombre élevé d’étudiants arrivent en L3 avec trop d’unités d’enseignement à rattraper en L1 et qu’ils ne peuvent pas s’en tirer. Le deuxième argument, c’est que cela donnait trop de travail de correction aux enseignants. Je n’avais pas partagé cet avis. Cela avait été discuté lors d’un conseil de professeurs. Monsieur Maïga n’était pas là puisqu’il était, à l’époque directeur général adjoint. Je ne conteste pas cela mais quand on me soumet un problème en 2015, je l’analyse. D’abord les arguments qui avaient prévalu à l’insertion de cette restriction ne tiennent pas ici. Les étudiants concernés avaient une seule unité d’enseignement à rattraper, donc ce n’est pas trop. Le deuxième argument ne tient pas non plus puisque ce sont seulement 22 étudiants qui sont venus me poser le problème. 22, ce n’est pas trop de copies à corriger. J’ai respecté le LMD, j’ai respecté l’esprit de notre règlement intérieur. Vous avez beau dit cela à M. Maïga, il va toujours déclarer qu’il tient aux textes et qu’il défend l’excellence. C’est cela le problème.

Lefaso.net : C’est à cause de cela que vous avez été licencié ?

Traoré Frédéric : J’ai juste donné un avis. Maintenant si ceux qui sont chargés de faire passer les étudiants sont d’accord, ils donnent les instructions pour qu’on les inscrive en classe supérieure. Sur beaucoup de points, ils étaient d’accord avec moi. Eux ils ont donné des instructions pour qu’on inscrive les étudiants et ensuite, le Secrétaire général a annulé tout cela. Mais eux n’ont pas été sanctionnés.
Dans un premier temps, on m’a enlevé de mon poste de chef de département. Après cela la persécution continue. On me donne une mise à pied provisoire qui une des étapes de la procédure devant aller au licenciement d’un délégué de personnel. Et on envoie mon dossier à l’inspection du travail. L’inspection du travail m’interroge, interroge d’autres personnes et donne un avis défavorable à mon licenciement. Mais le même soir, on m’appelle pour me donner ma lettre de licenciement. Maïga passe outre l’avis des responsables de l’administration burkinabè. Il se met au-dessus de tous ces gens-là. Dans quel monde sommes-nous ? Le dossier va aller au tribunal.
Si vous ne trouvez pas de raison objective à votre licenciement ?
La sanction s’explique aisément. D’abord parce que je suis le doyen des délégués de personnel depuis 2009 et je suis leur porte-parole. Quand il y a eu la crise, nous avons mené la lutte au nom des travailleurs parce qu’il y avait trop d’injustice. Et il s’est joint à nous. Les directeurs se sont battus pour Paul Giniès. Quand ce dernier est parti, le Conseil d’administration a décidé de mettre à sa place le directeur général adjoint qui est Amadou Hama Maïga. Etant devenu DG, il était obligé de s’appuyer sur l’équipe que Paul Giniès a laissée. Ces directeurs qui avaient combattu pour Paul Giniès, surpris et heureux d’avoir été reconduits à leurs postes, se battent contre nous maintenant corps et âme
Moi j’ai dit non. Chaque fois que nous verrons des problèmes, nous allons les lui souligner et surtout avec des propositions. Je ne connais pas beaucoup qui ont fait autant de propositions que moi pour améliorer les finances de la maison, récupérer l’argent que les Etats nous doivent, pour booster les inscriptions à 2iE. Sur le problème de l’anglais j’ai fait des propositions. J’ai fait tout cela pour la survie de l’école. Quand il y a un problème on écrivait et on lui faisait des propositions. Cela a commencé à l’agacer. Je ne suis pas contre lui. Mais pour lui le fait que je ne sois pas dans son camp signifie que je suis contre lui. C’est ce qui fait qu’il me persécute.

Propos recueillis par Judicaël Gaël Lompo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 juillet 2015 à 01:01, par Lustre
    En réponse à : Frédéric Traoré : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Je suis de la promotion Master 2009 - 2011, je vous assure que c’était l’un des meilleurs profs du 2IE.
    Mais bref, en Afrique si tu es bon, au lieu que les médiocres essaient de se battre pour être à ton niveau, ils préfèrent te détruire pour te mettre à leur niveau. c’est vraiment dommage.
    Courage Monsieur Traoré, Tes étudiants te seront toujours reconnaissant.
    « L.S »

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 03:35, par Lassissi Ouedraogo
    En réponse à : Frédéric Traoré : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Frederic tu as fait une très mauvaise évaluation de la situation ce qui t’a conduit à poser des actes qui ont milité en faveur de ton licenciement. Tu oublies les écrits au vitriol que tu a adressé à Monsieur Maiga. La qualité de Délégué du personnel ne te permets pas l’insubordination et le non respect de la hiérarchie. Publies le contenu de tes écrits adressés à Mr Maiga en tant que Directeur et tout le monde verra que tu as manqué de professionnalisme.

    L’avis de l’Inspection n’a pas un caractère obligatoire. Son rôle est de tenter la conciliation entre l’employeur et l’employé. S’il n’y a pas entente, elle se borne à produire un procès verbal de non conciliation et les deux protagonistes vont au tribunal travail pour régler leur contentieux. Cela se pratique tous les jours et le refus de Mr Maiga de suivre l’avis de l’Inspecteur ne veut en rien dire qu’il se met au dessus de l’administration burkinabé. C’est une disposition même du code du travail et en tant que Délégué tu devrais le savoir ! Il faut éviter l’amalgame de vouloir présenter Mr Maiga comme un étranger qui se moque de l’administration burkinabé. Comme disent les ivoiriens, il faut quitte dans ça !

    Ton séjour à la MACO avant même d’être employé de l’EIER devenu 2IE, aurait du te rendre plus sage ! Tire les leçons de tes erreurs Frédéric !

    Maintenant que tu t’es montré tellement difficile, tu auras du mal a trouvé un emploi. Aucun employeur ne voudra de toi. Pense plus à travailleur ton propre compte et comme tu pense avoir de très bonnes idées, tes affaires prospèreront certainement très vites. Pendant ce temps, le procès que tu intentes contre les 2IE prendra le temps qu’il faut pour être traité de manière juste. C’est la fin des haricots. Prépare toi a des moments difficiles que tu vivras et fera vivre à ta famille de tes propres faits.

    Bonne chance.

    Lassissi’

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 07:40, par la verite
    En réponse à : Frédéric Traoré : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Ce licenciement est abusif. Personnellement je connais Frédéric qui est un homme intègre.
    Le problème de 2IE est Maiga. Seul son départ amènera la sérénité dans cette institution qui fait la fierté de Burkina et de l’Afrique. Il faudra que les autorités burkinabè prennent leur responsabilités. Maiga, le Directeur Général a crée une école au Mali pour concurrencer le 2IE. Sa strategie est de faire crouler le 2ie et ramener tous les financements au Mali. Ne soyez pas dupes.
    Un ancien de 2IE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 09:10, par Fréro
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Ce monsieur est honnête et veut défendre l’institution. Maïga est imbu de lui-même. Comme toujours les burkinabé, honnêtes sont persécutés dans leur propre pays. Arrêtons

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 10:39, par nzaza
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    moi je suis d’avis avec vous car l’actuel DG ne fait pas son travail, il veut etre au deçu des autres c’est parcequ’on a lutté qu’il est la

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 11:06, par Afrique face à son histoire
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Merci Mr Traoré pour cette mise au point,
    Cependant j’avoue que je ne comprends pas pourquoi vous crier injustice aujourd’hui. la vraie injustice a été faite par vous et vos delegués en acceptant que Maïga poursuive l’oeuvre qu’il a construit avec Paul Giniès. Comme on le dit chez les mossis : vous avez troquer le wc pour anus assumer donc les consequences. Vous avez accepté sinon defendu le fait que Maïga n’était responsable en rien dans la dérive de l’école sous Paul Giniès (comment est-ce possible, vous qui faites partis de la fine crême du Burkina). Vous avez aidé a tressé la corde qu’on a utilisé pour fouetter des collègues avant vous et qu’on utilise aujourdhui pour vous fouetter et ça ne s’arretera pas la, je puis vous rassurer. Comment vous avez pu être si naïf, je vous avais pourtant averti, mais que neni. Mes frères et soeurs du syndicat au 2iE, la chasse au sorcière a belle et bien commencé et des grincements, il y en aura surtout parmi ceux qui pensent être les proches de l’Hadji (le DG) comme le dise si affectueusement certain.
    Mon seul conseil pour vous est que vous vous remettez ensemble pour chasser ceux qui sont mus par les forces du mal (Detruire le 2iE).

    Webmaster c’est toi qui voit, Dieu est mon témoin

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 12:58, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    ’’Vous avez beau dit cela à M. Maïga, il va toujours déclarer qu’il tient aux textes et qu’il défend l’excellence’’.

    - Ce type ne défend rien ! C’est un faux type de Maiga qui a oeuvré à faire partir Paul GINIES afin d’occuper le poste de DG. Et le voilà qujourd’hui incapable de faire la miotié de ce que GINIES faisait ! On doit le chasser lui-même ! Plus on est ancien dans une boîte, plus on y devient nuisible et toxique comme ce Maiga ! Quand il était DG Adjoint, c’est à lui je crois qu’on envoyait les dossiers de bourses et il ne s’en occupait même pas et ne répondait jamais aux mails des étudiants !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 15:23, par ancien etudiant 2ie
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    fasonet net j’ai envoyé un sms qui a été censure par rapport a l’interrogatoire du DG maiga. j’ai eu a dire que ce que le DG racontait n’était pas vrai et que même s’il n’a pas honte à son age qu’il est la crainte de DIEU. lisez bien ce que mon ancien Prof frederic a dit. je vous dit je suis un ancien étudiant de 2ie .ce prof est l’un des plus sérieux a 2ie. dynamique sans problème ni zèle. on ne peut pas gérer une institution de ce renom comme sa famille ou sa poche. 2ie c’est de la mafia organisée pour blanchir l’argent. depuis 2005 cette école a perdue sa légitimité. renseignez vous avec les prof et étudiants vous saurez la vérité. quand Maiga dit quelque chose et que tu le contredit parce que c’est pas vrai il faut savoir que ton licenciement est proche. sincèrement ce qui se passe à 2ie est triste.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 08:55, par Fréro
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Ce monsieur est victime d’acharnement c’est tout. Il est toujours difficile d’être délégué du personnel

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 10:04, par Djens
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Ça sent plutôt à un règlement de compte. Ce monsieur rendu d’énormes services au 2iE pour être traité de la sorte. 2iE est malade, de la tête aux racines, et si le fameux conseil d’administration reste partisan sans une prise en compte sérieuse de la situation, ça sera inévitablement la catastrophe.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 10:09, par Figo
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    C’est dommage qu’un lien ne permette pas de lire les explications du DG parce que si ce que le professeur dit est vrai, la raison invoquée pour le licencier est fallacieuse et dénote même d’une ignorance des textes du LMD par l’administration de 2iE. J’ai toujours pensé qu’avec le plafonnement de l’indemnité de licenciement consacré par le code de travail de 2008, les employeurs n’allait plus se gêner pour budgétiser le licenciement des employés qui dérangent.
    Le tribunal du travail appréciera, et si l’employé a raison, le DG devrait en tirer toutes les conséquences et comprendre qu’il n’a plus sa place là bas.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 10:38, par Trahison
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Je ne connais qu’ une partie du probleme mais j’ ai bien l’ impression que ce monsieur est sincere et il a raison d’ en avoir gros sur le coeur. Pourquoi les gens continuent de vouloir faire la force aux autres comme ca au pays ? Un avis n’ engage que celui qui veut bien en aviser. Un avis est un conseil et si tu veux tu prends et si tu ne veux pas, tu peux laisser aussi. Ca suffit pour retirer le pain de la bouche d’ un pere de famille ? Partons, ensemble, faisons tout pour que l’ etat de droit soit une realite. Respectons nos institutions. L’ inspection du travail n’ est pas respectee. Pourtant, il y a des cadres competents et honnetes qui buchent sur des dossiers mais au finish, les patrons s’ en fichent. Il fauit dire que le systeme de Blaise les avait encourage. Maintenant que l’ individu est tombe comme un fruit mur, on devrait couper avec ces pratiques retrogrades et persecutionnistes.

    Soutien a Mr. Frederic Traore. Je vois comment 2IE va prendre des dalles au proces et c’ est encore nos etats qui vont casquer.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:08, par mahamadi
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Monsieur Frederic, je vous soutiens dans votre action, j’ai trouvé l’administration du 2IE irresponsable sur l’avenir des étudiants. Le DG, sa secrétaire, le SG et le responsable de l’actualisation des notes des étudiants, tous des irresponsables. Ma sœur a fini sa licence et a dû attendre 3 mois avant d’obtenir son diplôme, j’ai du me présenter en personne et après insistance et persévérance ils ont finis par délivrer son diplôme. J’ai trouvé plusieurs étudiants dans cette situation là-bas et ils ont tous manqués la possibilité de s’inscrire ailleurs parce que leurs diplômes n’étaient pas disponibles. J’invite le gouvernement burkinabé a prendre ses responsabilités pour sauver le fleuron de hydraulique et de l’environnement burkinabé.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 09:35, par Le Sage2
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Que la vérité et la justice triomphent pour le bonheur de tous !
    Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:14, par Fasokanou
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Mr Traoré, je vous respect car vous avez été une personnalité remarquable au 2iE.
    Votre véritable défaut est que vous avez fait confiance à Mr Maiga alors que ce dernier n’est pas une personne honnête et surtout son petit Konaté yacouba qui lui rapporte des informations non fondées.
    Je crois qu’à mainte reprises après le départ de m’ba Paulé certaines personnes vous ont dit de ne pas baisser la garde de la crise mais vous avez fait comprendre que tout est fini car m’ba paulé est parti ; non et non voila aujourd’hui que vous êtes la cible à abattre après m’ba paulé.
    Ce que j’ai à dire au personnel de 2iE, tous les membres c’est à dire directeurs, chef de département du temps de Paul GINIES doivent partir ce sont : Maiga Amadou actuel DG, Kouamé Kouassi, Francis Sempore, Razack Sanoussi, et les rapporteur tels que gnoumou, Barro souleymane, fanta Zeba (la bonne qui aime donné à tout le monde en tout si tu en fait la demande) doivent partir.
    Mr Traoré quelque soit ce que vous allez dire, puisque tous gens ne veulent votre départ de la maison afin de gérer du faux rien que du faux.
    Maiga est un cancre nul comme une mouche qui tourne autour une bonne bière bien tapée dans un verre Duracel.
    En matière de Gestion vous êtes le meilleur susceptible d’être le DG de 2iE, vous avez été le patron de l’ancien premier ministre Tertus Zongo, vous avez formé ce dernier qui a fait fait preuve en tant que ministre des finances, premier ministre et aujourd’hui directeur des investissement à la Banque Africaine.
    Maiga c’est une diarrhée intellectuelle.
    Ceux qui ont quitté le 2iE ont compris vite : Ouattara paul, Koné Tofangui, Vivian Bognini et Salifou DENE etc.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 21:37, par une étudiante
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    C’est avec surprise que j’apprends le licenciement de Monsieur Frédéric, cela m’a fait tellement mal au point je n’ai pas pu m’empêcher de réagir.
    je témoigne de la bonne foi de Monsieur Frédéric TRAORE, c’est un Monsieur qui mène une bataille pour la bonne cause de l’école et de l’Afrique toute entière de ce fait. Frédéric est quelqu’un de très humble, sincère et très très droit, loyal surtout. C’est avec surprise que j’apprends son licenciement. Il y a beaucoup de manigances à 2iE et tant que cela ne s’arrêtera pas, les gens honnêtes passeront toujours pour les mauvais, alors que leur seul but c’est la réussite de cet institut prestigieux pour l’Afrique toute entière. Si Maiga dit défendre l’excellence qu’il sache que Frédéric défend également et parfaitement l’excellence. La seule différence est que Frédéric ne se laisse pas influencer comme lui se laisse manipuler par les tubes digestifs qui l’entourent.
    Franchement que Dieu soit toujours ton seul refuge dans ce combat Frédéric. bon courage et sache que tu as le soutien de tous les étudiants et anciens étudiants de 2iE. Ton combat est le notre et de tout ceux qui militent contre l’injustice et la libération de l’Afrique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 09:53, par Baobob
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Du courage Mon prof. Vous êtes le meilleur et nous sommes derrière vous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 14:07, par Youth
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    A l’internaute N°2 que je trouve fanatique religieux, et qui dit ceci "Il faut éviter l’amalgame de vouloir présenter Mr Maiga comme un étranger qui se moque de l’administration burkinabé. Comme disent les ivoiriens, il faut quitte dans ça ! Ton séjour à la MACO avant même d’être employé de l’EIER devenu 2IE, aurait du te rendre plus sage ! Tire les leçons de tes erreurs Frédéric ! Maintenant que tu t’es montré tellement difficile, tu auras du mal a trouvé un emploi. Aucun employeur ne voudra de toi..
    Je dis que demain même le doyen TRAORE aura du travail bien payé qu’au 2iE, il y a des employeurs qui veulent ce genre d’HOMME, et si vous êtes un employé aux 2iE j’ai très pitié de votre façon de parler et d’écrire la langue de Molière. si on relance aujourd’hui le même test qui vous a envoyé au 2iE vous ne serrez même pas sur la liste d’attente. Enfin, voyons si vous n’êtes pas porteur de valise de Maïga, si non, votre façon d’argumenter prouve que vous êtes loin d’être un enseignant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 15:56, par par un de tes enfants du 2iE
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Bonjour chers internautes,
    Même si on n’aime pas le lièvre, reconnait qu’il court vite. suis émus par les réactions des uns et des autres. sur l’ensemble sauf un (lassissi ouédraogo) n’a pas pu interpréter la teneur du message de M. TRAORE Frédéric.
    Avant tout propos, j’aimerais au nom de l’honnêteté intellectuelle, de la profonde gratitude et la grande reconnaissance, témoigner à cet éminent Homme, professeur, père de famille, technocrate, humble, pour tout ce qu’il a fait durant mon parcourt dans cette école d’excellence. Que Dieu lui ouvre davantage les portes du bonheur. Tu vivras et tous ceux qui veulent ta honte, passeront devant ta porte avec un plat pour quémander. (demander ce n’est pas tenir une boite de tomate, mais se ressourcer auprès d’autrui est une forme de quémande).
    Je reconnais en ce professeur les qualificatifs suivants sans être exhaustif : digne, aimable, consciencieux, affectif, sociable, prêt à servir, prêt à défendre l’intérêt des opprimés, compréhensible, manager etc.
    je découvrais ce M. en 3ème année de licence avec son cours de gestion. professeur hors père, je l’appelais affectueusement mon papa. car il était éducateur social et aimait transmettre son savoir avec humilité. il fait parti des professeurs qui j’ai adoré en tout. ce sont : Feu FRETAS (paix à son ame), M. LAMINE MARH, M. GUEY, M. TRAORE FEDERIC, M. SERY, M COMLAN. Leur franc parlé faisais d’eux des êtrse à part.
    Pour le problème actuel, signalons la différence entre les 3 hommes :
    M. Paul GINIES : bon manager, je me rappelle sa façon de nous convaincre lors des réunions de revendication. mais devenu zélé à son apogée.
    M. MAIGA : Technocrate, et enseignant pour le second cycle minimum. mais il lui manque un peu de management. il devra se servir de l’insurrection du peuple burkinabè. Blaise est parti à la GINIES.
    M. TRAORE F. : Manager et enseignant en cycle licence et master. donc un avisé des gros problèmes de l’école. devenu presque le doyen de l’école, il a vu succéder les différentes reformes de 2iE. Convaincu à un moment donné que l’école s’écroulait sous son propre poids, il n’a fait que jouer sa partition.
    Son licenciement actuel dénote du fascisme du DG actuel. son combat tel que relaté suscite une adhésion totale pour sa cause.
    je me suis toujours poser cette question depuis mon arrivée dans cette école :
    1) suis je nul en anglais ?,
    2) tous les étudiants sont ils nuls ?
    3) mes professeurs sont ils nuls ?
    4) ou bien c’est le recrutement (accès à l’école) qui ne tient pas compte de cet critère d’anglais ?
    5) ou c’est la manière d’évaluer qui pose problème ?
    Cherchant les réponses moi même, je suis resté sur ma fin, mais je remets en cause les ponts 4 et 5.
    car comment prendre l’anglais comme un critère de validation du diplôme alors que le recrutement ne tient même pas compte d’un minimum de connaissance en anglais.
    car comment prendre l’anglais comme un critère de validation des semestres, alors que souvent moins 2% réussissent. (souvent 10 élèves sur 500). le comble est que l’anglais est composé sous forme de TOEFL au lieu de chercher à apprécier l’anglais technique des étudiants.
    Donc comment comprendre que des étudiants soit confrontés à cette matière en fin cycle ?
    la question risque d’être repensée avec le maximum de sagesse possible tout en bannissant l’intérêt égoïste. le problème d’anglais est perçu comme un casse tête pour l’ensemble des étudiants des cet institut de renommé.
    Avant l’anglais comptait pour 2 crédits, voyant l’incapacité notable des étudiants à valider la matière, M. Paul GINIES l’a ramené à 4 crédits. pour renflouer les caisses de l’école. chaque crédit coute 25000FCFA. donc un étudiant qui n’a pas validé anglais au cours de sa licence, doit débourser 25000*4*2*3 = 600. 000 FCFA pour composer l’ensemble des semestres. un budget pas facile à supporter.
    Voilant trois promotions qui sortiront sans diplôme parce que n’ayant pas validées le TOEFL.
    M. TRAORE n’est qu’une victime en tant défenseur des opprimés, des plus démunis, des pauvres. Délégué syndical, on a ôté sa tête pour faire taire les autres.
    mais seule la lutte libère.
    Bon vent, mon professeur. toujours je te serai reconnaissant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 16:18
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    cet M. semble être une victime. Sa façon de réagir mon sa franchise.
    Bon vent, car une porte s’ouvre toujours pour ceux qui craignent le nom d’Allah, le nom du Seigneur, pour ceux qui défendent les plus petits, les plus démunis, les laissés pour compte

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 17:46
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Ce Monsieur Frédéric TRAORE joue les victimes, pourtant il est dangereux et est à la base de tous les maux que connaissent 2iE aujourd’hui, notamment la crise des étudiants. Il y a des écrits qui circulent sur ses conspirations avec d’autres personnes extérieures à 2iE pour partager l’institution 2iE ou la rattacher à d’autres instituons de la place. Tout récemment, il parait qu’il a essayé de diviser le personnel de 2iE en jouant sur la vibre nationaliste. Pour ceux qui connaissent son histoire, il est plus dangereux que l’eau qui dore !

    Un ancien employé de 2iE

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 17:27
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    Je suis un ancien de cette école de la dernière promotion des Ingénieurs de l’équipement rural, juste au moment de la mutation de cette école. Mais ce que j’ai pu retenir de cette école depuis l’arrivée de Paul et sa suite, c’est que cette école est devenue une MAFFIA organisée à la solde de ces dirigeants. Tous les meilleurs enseignants (FREITAS paix à son âme, Lamina Marh, Aboubacar Dieng, El Gazri, GEY M., etc.) ont fini par quitter ou être licenciés parce qu’ils ont dit la vérité un jour à Paul , tout le monde le sait bien. M. TRAORE n’est qu’une victime que Maiga trouvé pour sauver sa tête à lui et les honnêtes hommes le savent bien.

    Au 21eme intervenant, je dirais qu’il faut mesurer vos propos et éviter les intervention hasardeuse ("il parait que n’a pas sa place ici" ; parles ce dont tu es sûr). S’il avait été de l’intention des acteurs nationaux burkinabé de nationaliser cette école qui était déjà complétement à genoux, je crois que les plus hautes autorités de ce pays n’auraient pas accepter concéder gratuitement plus de 60ha gratuitement et bien d’autres avantages lié à la fiscalité et autres à l’institution.
    J’ai surtout honte de mes compatriotes qui sont toujours là à travailler contre leurs propres frères, honte à vous.
    L’avenir nous éclairera !!

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2015 à 18:09, par Kouadio
    En réponse à : Frédéric Traoré (2iE) : « Je m’inscrits totalement en faux pour les accusations qui me concernent »

    J’avoue qu’en tant qu’ancien, il existe une certaine mauvaise foi dans cet administration qui dénote de la plupart de nos administration. Ginies savait manier le bâton et la carotte, ce qui n’est pas le cas de M. Maiga. Je crois que connaissant la façon non managériale d’agir de cet homme, les enseignants comme M. TRAORE aurait dû prendre garde. Lors du soulèvement des étudiants en 2007, la réaction de Maîga était des plus virulente et des plus corsée sans compter celle de KOUAME( on est pas étonné). Ces hommes sont sans humanisme et il fallait s’y attendre. Mais comme les mêmes causes produisant les mêmes effets, Maîga s’en ira car son endurcissement n’a que trop duré.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés