Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

vendredi 17 juillet 2015 à 01h18min

Le retrait des militaires du gouvernement, tel qu’exigé par la haute hiérarchie militaire et consenti par certains leaders de partis membres de l’ex-CFOP, violerait la Charte de la Transition s’il devait être effectif. C’est ce qu’ont tenu à relever Me Bénéwendé Sankara et Etienne Traoré qui ont appelé au strict « respect des institutions issues de la Charte de la Transition » et à leur « maintien ». Ils ont lancé cet appel le jeudi 16 juillet 2015 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

La Charte de la Transition, l’un des textes fondamentaux d’un Burkina post-insurrection, a énoncé que les forces de défense et de sécurité constituent une des trois composantes de la Nation devant conduire la Transition à son terme. Cela, Me Sankara l’a rappelé en précisant que ladite Charte, en plus d’être le fruit d’un consensus politique national, « a été acceptée par l’Union africaine et par les Nations-Unies et la CEDEAO ». Pour lui, le Burkina Faso a ainsi pris l’engagement devant la Communauté internationale de conduire la Transition selon les termes de cette Charte.

Et retirer les militaires du gouvernement, reviendra à amputer la ‘’machine’’ de la Transition d’un de ses ‘’principaux moteurs’’. Ce qui, selon Me Sankara, se rapporte à « donner un coup de poignard au processus de Transition ». Des velléités tendant à donner un tel coup, ne peuvent être soutenues, car non conformes à la Charte de la Transition.

Ce qui fait dire au professeur Etienne Traoré « qu’on risque de se retrouver dans une situation de non-droit », en ce sens que tous les organes de la Transition seraient amenés à fonctionner avec deux composantes de la Nation au lieu de trois comme prévues par la Charte. Et ce fonctionnement n’aurait plus comme base légale la Charte de la Transition. Or, l’adoption d’une nouvelle Charte ne pourra, foi du professeur Traoré, bénéficier d’un consensus national.

Le mieux, préconise Romain Konombo du CNR/MS, c’est de contrer « la position hasardeuse » de l’armée qui exige que tous les militaires se retirent du gouvernement de la Transition. Une telle exigence doit être, clament les animateurs de la conférence de presse du jour, dénoncée, condamnée et rejetée, de sorte qu’elle n’ait pas de suite. Dans ce sens, martèle Etienne Traoré, « Même si on est impuissant, au moins on dit qu’on n’est pas d’accord ».

La dislocation de l’union sacrée ?

Pour Me Sankara et ses camarades, le moment (à trois mois des élections) est venu de travailler plus que jamais à donner toutes les chances à la Transition de renforcer le processus démocratique du Burkina Faso. Ce qui, selon eux, passe par le « respect des institutions issues de la Transition », par le « maintien » de ces institutions, et surtout par « le respect du calendrier électoral prévu pour le 11 octobre et pour janvier 2016 ».

En affichant cette position, Me Sankara de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Etienne Traoré de Burkina Yirwa et Romain Konombo du Conseil national pour la renaissance/ Mouvement sankariste (CNR/MS), disent se démarquer de certains de leurs camarades de l’ex-CFOP (Chef de file de l’opposition), en l’occurrence Roch Marc Christian Kaboré du MPP, Zéphirin Diabré de l’UPC, Ablassé Ouédraogo de Lefaso Autrement et Philippe Ouédraogo du PDS/Metba. Ces derniers, reçus le 13 juillet dernier par le Comité de sages dans le cadre des concertations pour la sortie de crise, auraient « décidé d’aligner la position des partis membres de l’ex-CFOP derrière celle de l’armée ». « Nous nous démarquons de cette position », a clamé Me Sankara.

La dislocation de l’union sacrée qui a mis fin au régime de Blaise Compaoré, monte ainsi d’un cran. Pourvu que cela ne transcende pas le cap de divergences de points de vue !

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 juillet 2015 à 15:46 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Regarder les bien. Voici nos dirigeants. Drole

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:49, par RV En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Ridicule et ristourne. Pour qui roulez-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:58, par SIDBEWENDE En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Je me demande bien, si parmi ces 4 ZOULOU qui sont allé à cette rencontre livrer ZIDA et BARRY, un parvenait au pouvoir s’il accepterai dissoudre le RSP. A regarder leur manière de faire il feront du RSP leur instrument. Il est temps que chacun clarifie sa position au lieu de jouer au lilib lib.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:59 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Nul n’est indispensable dans cette transition. si la malaise du PM l’emportait vous croyez qu’on allait tout chambouler et recommencer ? je dis non. si les militaires trouvent que leurs éléments ne doivent plus continuer la transition qu’ils partent. d’autre burkinabé pourront continuer leurs œuvres jusqu’au 11 octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:03, par africa En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    eux ont tres bien compris ce qui se trament. si vous enlevez zida vous laissez la porte ouverte a Blaise compaore et vous allez le regretter amerement. burkinabe ressaississez vous !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:03, par Le Souverain En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Voilà qui est bien dit. Ils restent constants et conséquents. Faire la politique ce n’est pas seulement convoiter le fauteuil ou sa part du gâteau mais c’est surtout avoir un idéal pour le pays. Il faut que chaque parti politique se prononce sur la question du RSP. C’est une question de responsabilité. La politique au gré du vent on n’en veut pas. La mise au point du CCPP est lâche et irresponsable. Ils ne sont même pas capables de faire des propositions de sortie de crise et s’en remettent aux Forces de Défense.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:14 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Voilà qui est bien dit. Félicitations au camarades des trois (03) partis qui sont de vrais démocrates. Les autres partis de l’ex-CFOP sont en plein calcul mais se réveilleront tard. Je lance un appel à tous pour l’élection d’un président qui ne serait pas contre le gouvernement actuel car ce qui le soutiennent ne veulent pas de l’élection d’octobre 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:33, par BEN En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    je valide maître courage

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:34, par Gatuso En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    je vous parie que trop ou tard, maitre parviendra au pouvoir au Burkina s’il maintient cette constance.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:47, par La decision du PF est sans appel ni recours En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    La décision du PF, après le rapport du Cadre de Concertation des Sages est sans appel ni recours. Pour ma part, je souhaite que la décision du Président du Faso aille dans le sens du maintien du gouvernement actuel en place jusqu’aux élections et du maintien du RSP dans sa configuration et localisation actuelles jusqu’aux élections. Il faut respecter la Charte de l’UA à la lettre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:47, par Figo En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    C’est quand même curieux car le Président du MPP affirme le contraire dans son écrit du jour. Ou bien a-t-il changé de position entre-temps ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:48, par N’DRI En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    AH ! Nôs hommes politiques, ils sont méconnaissables quand il s’agit de leur propres intérêts Vous étés trop égoïstes. Merci à ces trois partis qui ont eu le courage de dire non, la subversion ne passera pas. Quel intérêt avez-vous à gagner à vouloir écarter les militaires du gouvernement consensuel à moins de trois mois des élections. Ces militaires qui sont dans le gouvernement et le CNT, c’est toute l’armée qui les a choisi afin qu’ils soient les représentant des corps habillés. Il n’ y a pas de raison qu’une partie de l’armée décide de Facon unilatérale à demander le retrait de leurs représentants. C’est quels plaisantins ca ? Si toutefois il arrivait que les représentants de l’armée viendraient à quitter les organes de la transition, le décret qui les révoque ce serait ce même décret qui va dissoudre le RSP, et dans ce même ordre d’idée, un décret serait pris pour mettre à la retraite anticipée certains chefs de l’armée qui soutiennent le départ des autres du gouvernement et qui ont créé ce climat malsain dans notre pays. Ce ne sont pas des chefs responsables, ce sont des bandits impolis qui n’ont aucun respect pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:14, par Yamsoaba En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Au moins ceux là ont le courage de défendre la transition telle que voulue par les Burkinabé. Ce sont les autres qui ne cherchent seulement qu’à remplacer Blaise Compaoré qui veulent s’allier à l’armée pour trahir le peuple. Ils ne sont ni plus ni moins que des CDP avec d’autres noms. En plus ce sont des peureux. Avec une telle attitude comment peut on diriger un pays de sorte qu’il se développe véritablement et soit indépendant et autonome ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:22 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    je suis d’accord avec vous

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:27, par Rodrigue En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Vous au moins vous êtes constants sur votre position, y a des partis politiques qui ont commencé à pactiser avec le diable pour parvenir à kossyam, quit à être dévorer après par Celui ci

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:43 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte par qw

    bien dit. voici des honnêtes personnes qui refusent de trahir leur peuple .ce qu’ils ont commencé ensemble ils le termine ensemble.les zida dans le gouvernement fragilisent le RSP en ce sens que nous avons un RSP divisé .c’est cela qui fait peur à djinderé de savoir qu’il ne contrôle plus cette entité de l’armée. Alors son plan c’est de faire quitter du gouvernement les ZIDA pour retrouver l’unité du RSP et favoriser l’ancien régime de reprendre le pouvoir. L’ex CFOP doit être vigilant et rassembler ses forces pour barrer la voie à ces vampires. que Dieu bénisse le burkina

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:00 En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Merci pour cette déclaration ! vous avez une lecture lucide de la situation. Que Dieu vous protège

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:01, par sandokan En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Hier dans mon poste je déplorais le fait qu’il n y ait pas de "mutualisation" des intelligences entre le Professeur Etienne TRAORE et Maître SANKARA. Aujourd’hui, je me réjouis de cette conférence commune et me reconnaît à travers leur position. C’est ce qu’en êtres sensés, nous devons attendre des partis politiques. Que les autres partis se ressaisissent et revoient la concertation afin que les actions unitaires reprennent comme avant loin des égos et des calculs politiciens parce qu’il y a péril en la demeure. Aux autres partis, même si des noms de personnes ont été cités dans cette déclaration, ce que moi je déplore, n’en faites pas un alibi pour vous lancer dans une guéguerre inutile en occultant l’essentiel. L’essentiel, c’est de sauver la transition, l’essentiel c’est de s’assurer que les bases solitudes pour des élections transparentes et apaisées soient posées afin que les gagnants héritent d’une situation adéquate pour travailler à promouvoir le développement réel pour tous. Le peuple a les yeux braqués sur vous et sur le RSP. Quoique vous fassiez chacun à son niveau de responsabilité, le DIEU tout-puissant qui a créé le ciel et la terre donnera la victoire au peuple contre tous ceux qui vont se dresser d’une manière ou d’une comme son ennemi. Chacun devra répondre un jour devant l’histoire des hommes et devant le tribunal du Dieu vivant et c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. Que DIEU bénisse le Burkina sur lequel son nom est invoqué.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:02, par pazougnam En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Merci. Vous etes clairvoyants on vous soutiens. Si il doit y avoir une action, c’est pour vous porter au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:03, par Daouda En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Voila au moins des gens courageux et qui peuvent diriger un pays, ils sont des hommes d’etats. Merci pour voter courage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:13, par HORUDIAOM En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    C’est ça, on appelle être responsable. On peut ne pas avoir la force mais dire au moins ce qu’on pense. Vous êtes digne et patriote et je tiens à vous féliciter DE VIVE VOIX.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:22, par yameogo En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    je m’incline devant la mémoire de nos martyres, je peux analyser les causes de la situation actuelle que traverse la transition par ces points suivants :
    primo le manque d’anticipation de l’ex-cfop en sens qu’aucune stratégie n’a été mise en place en cas de vacance de poste présidentiel au moment phare de la crise sur la modification de l’article 37 conséquence c’est le camp de Blaise Compaoré qui a encore trouvé quelqu’un (LC Issac ZIDA) pour endormir le peuple debout avec l’assistance dans l’ombre d’un certain Dienderé et tout cela dans le but de les couvrir des crimes commises durant les 27ans. sinon comment peut-on expliquer avec la discipline et le respect de la hiérarchie militaire un Lieutenant Colonel déclassé un Général s’il n’a pas l’accord de "HONG KONG" (RSP)
    secundo la malhonnêteté intellectuelle des uns et des autres fait qu’on n’arrive pas a se dire la vérité en face pour l’intérêt de la nation on préfère joue le jeux politique conséquence décisions populistes par ci justice populiste par là, dans le seul but d’endormir le peuple et protéger les intouchables ;
    enfin l’absence de poursuite judiciaire des dignitaires de l’ancien régime déchu et tous ceux qui ont commis des crimes de sang et économique dans ce pays conséquence manipulation pour créer l’instabilité afin qu’on les oublie puisque on sera entrain de vouloir sauver la transition.
    MON APPEL AUX DIRIGEANTS DE LA TRANSITION SOIENT INTÈGRE ET AYANT LE COURAGE DE SE DIRE LA VÉRITÉ AFIN DE POUVOIR CONDUIRE LE NAVIRE A BON PORT, EN COMMENÇANT PAR LA POURSUITE DE TOUS CEUX QUI ONT COMMIS DES CRIMES DANS CE PAYS QUI NOUS ES CHERS ET EN EVITANT DES DÉCISIONS POPULISTES DANS LE SEUL BUT DE SAUVER LE PAYS DE L’IMPASSE ET RESTAURER L’AUTORITÉ DE L’ETAT
    AUX COMPATRIOTES, CULTIVONS L’INTÉGRITÉ ET LA TOLÉRANCE POUR LE MIEUX VIVRE ENSEMBLE
    ENSEMBLE OSONS INVENTER L’AVENIR DU BURKINA FASO
    la patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:45, par yacou En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    OUI !!!! Rien ne doit être fait ni au RSP ni au Gouvernement avant les élections !
    Le Président du Faso doit faire attention..Pourquoi les militaires demandent le retrait des leurs du Gouvernement alors qu’ils ne reste que 3 mois ? C’est pour déstabiliser ou faire avancer la date des élections.
    Pourquoi le retrait de l’armée maintenant ? Ils n’ont qu’à décider qu’à partir de la Transition ils ne seront plus dans les institutions et tout le monde applaudira cette décision.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 19:06, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Voila des gens qui voient le danger. On se demande pourquoi ils ne sont pas plus nombreux parmi les chefs de parti ?
    Est-ce la seule peur du RSP qui fait prendre à l’ex-opposition des positions qui vont remettre en cause la bonne fin de la transition, les élections et essayer de restaurer l’ancien régime ?

    Mais ont-ils conscience qu’en dehors du danger pour la république, le danger les concerne aussi personnellement et directement ? Le contraire serait étonnant pour des politiques aussi avertis. Alors à quoi jouent-ils ???

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 19:45, par legamp En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Mais pourquoi cette division des partis politiques ? Que se passe t-il ? Pourquoi permettre à ceux qui regardaient les marches à la télé et les cameras vidéo installées sur les immeubles decider à la place des marcheurs ? Est ce à dire que les 3 souliers que j’ai usés durant les multiples marches n"ont servi à rien ? Je peux comprendre les marcheurs de janvier 2014 parce qu’ils n’ont pas tellement marché , mais les autres ? Je suis sonné !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 20:33, par Bonswendé En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    En outre, Christian Boglo a livré sa vision sur le profil du vainqueur de l’élection présidentielle d’octobre 2015. « Le président qui sera élu lors de l’élection présidentielle sera un jeune. (...) Il sera intègre comme Thomas Sankara et Patrice Lumumba. Il n’aura pas de relation avec la France, car la Françafrique est terminée »,a-t-il révélé.

    Merci de laisser passer s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 23:53, par Rolking En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Eh prq les gens n arrivent pas faire une succession analysées événements ?un lieutenant col Zida quiest declasse un general parce qu’il est protégé par un autre puissant general’ Diendere’ dans l optique d assurer la continuité’ d avec Blaise.Parce que Zida refuse de jouer au jeu il l humilie par deux reprise et en bon stratège’ ne l ayant pas eut cette fois envoie ses bidasses en premier pour se plaindre et crier hourra au complot dans les radio les plus écoutées, pr embrouiller l opinion et pretendre ne pas etre au courant de quoi que ce soit.quel ironie.c est une leçon de stratégie elementaire et Zida n en est pas habitué.Normal que la hiérarchie militaire ne le soutiennent pas.ce ne rien d autre que de risquer d avoir Diendere comme enemi.Nos gradés ont peur de Diendere.qd je l ai vu a la télévision juste apres l insurrection j ai compris que notre soulevement était incomplete.bravo a Benewende et compagnie.fo sid be ne wende.vs avez osé a cause de nos morts, vs avez osé a cause du peuple.que Dieu vs benisse

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 06:16, par Vigilance En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Attention ! Nous sommes en période d’intrigues où chaque situation est propice pour que des politiciens fassent leurs choux gras. Pour une cohésion de l’ex CFOP il était mieux que les trois partis rencontrent les autres avant de faire des déballage dans la presse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 09:27, par lenga En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    face à ces accusations de UNIR/PS contre la position des partis de l’ex CFOP, le MPP par la voix de son président a clarifier sa position et réitéré son souhait de voir la transition être mené a bon port cela avec toute les composantes parties prenantes. même si ont pense avec l’intervention du président être au bout du tunnel dans cette crise il serait intéressant que l’UPC et le FASO AUTREMENT nous donnent leur version des faits a moins de laisser entendre que qui ne dit mot consent .

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 13:22, par peter En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    En fait, il ne faut pas se cacher derrière le contenu de la charte pour semer le désordre ou même vouloir mener une politique d’exclusion ?. Dans un pays où ces genres de pratiques font légions, c’est la décadence de la société tout entière qui est jeu.
    La cour de justice de la CEDEAO a vu juste, on ne peut permettre que des pyromanes se cache derrière des mots pour mettre en péril tout une NATION.
    Quand vous parler des martyrs, c’est voir très BAS, avez vous pensé à nos parents qui ont battis ce pays pendant des siècles, avec toute leur bonne foie et leurs limites ?
    Beaucoup d’entre eux sont morts en guerre, par suite de l’impôt de capitation, de déportation ce sont eux les VRAIS MARTYRS.
    Les martyrs de riz et de bruleurs de biens privés et publics ne sont pas de vrais martyrs, ils ont été simplement manipulés par vous autres, juste pour servir vos ambitions égoïstes, dans ce cas sont vos martyrs et non ceux du peuple, la preuve jusqu’à cette date vous ne savez même pas ce que vous voulez. DOMMAGE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2015 à 18:26, par Le Vigilent En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    Merci pour votre clairvoyance.Restez vigilants afin de contrer les velleites d’abu de la confiance du peuple insurge.
    On est avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 10:15, par sidpawalimdé En réponse à : Transition : Trois partis de l’ex-Opposition appellent au respect des institutions issues de la Charte

    il faut toujours rappeler que le RSP est créé par décret qui se situe au 4è rang de la hiérarchie des normes juridiques. c’est à partir ce niveau de l’ordonnancement juridique les gouvernants transforment certains de leurs projets en normes applicables. en effet, les bases juridique d’un décret est loi, et le décret portant création du RSP a pour base la loi portant création /suppression des structures jugées nécessaires pour l’atteinte des résultats recherchés. l’exemple le souvent observable est le regroupement ou dislocation des ministères ou services rattachés. c’est pour cette raison que nous pensons qu’au stade actuel des débats conceptuels sur les répartitions des attributions et organisation des forces de défenses et de sécurité devraient une orientation pour une bonne démocratie. que les OSC sachent raison gardée. Qune chacune veille à ce que ses causes défendues soient par la transition oui, mais que ça soit ou rien, non. c’est une telle dictature qui fait fuir Blaise COMPAORE.
    A l’heure actuelle, tous les instruments internationaux et tous les démocrates s’accordent sur le fait que une vraie démocratie, la sécurité ne doit relever des forces de défenses qui a pour mission la défense du territoire à ses frontières ;elles ne sont appelées à l’intérieur que sur besoin du ministère chargé de la sécurité et faisant l’objet d’une réquisition. Par ailleurs, au niveau des instruments communautaire d’intégration,il est de plus en plus question de la démilitarisation de la vie civile et politique et de la soumission des forces de défense et sécurité à l’autorité civile issue de la mise en œuvre des droits politiques reconnus à tous selon les textes communautaires et les lois en vigueur et non contradictoire aux orientations communautaires. c’est pour dire que si l’opinion dans son ensemble pense que la présence des militaires dans les organes de la transition est un complot pour empêcher la démilitarisation de la vie politique par des agenda cachés tels chantés à tout bout de champ, nous qu’il pensons normal que ce caucus militaire demande le retrait de ses éléments des organes de la transition pour se dédouaner d’une part et pouvoir se consacrer à leur rôle de forces d’interposition d’autre part.
    En conclusion,il est dit le militaire c’est le respect de l’ordre donné, or l’ordre c’est la loi.Après tous ces avis d’experts, qu’on attende voir le RSP voudrait toujours se conduire en armée dans l’armée après les nouvelles lois issues de la reforme du secteur des forces de défenses et de sécurité pour la suite du combat.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés