Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

Mise au point • vendredi 17 juillet 2015 à 09h41min

Dans cette mise au point, le Cadre de concertation des partis politiques (CCPP) qui regroupe les partis de l’ex Opposition explicite sa position par rapport à la situation nationale, particulièrement sur les conclusions de sa rencontre avec le Cadre de concertation de sages.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

MISE AUNPOINT DU CADRE DE CONDERTATION DE PARTIS POLITIQUES APRES SA RENCONTRE LE 13 JUILLET 2015 AVEC LE CADRE DE CONCERTATION DES SAGES

Sur invitation, une délégation du Cadre de concertation des partis politiques (CCPP), conduite par son Président du mois, M. Roch Marc Christian KABORE, Président du MPP, a rencontré le 13 juillet 2015 de 15h40 à 18h20, dans l’une des salles du palais de Kossyam le Cadre de concertation de sages. La délégation du CCPP a été reçue en même temps qu’une autre, représentant l’ancienne majorité.

Après cette rencontre il nous revient que de responsables de partis politiques et d’organisations de la société civile se permettent de tirer des conclusions ou même de faire des analyses sur des supposées conclusions auxquelles la rencontre avec les CCS a abouties. Ces rumeurs amènent le CCPP à faire la mise au point ci-après :

1) La rencontre entre le CCPP et le Cadre de concertation des sages (CCS) a été précédée d’une réunion d’échanges entre les membres du CCPP qui s’est tenue le lundi 13 juillet à partir de 14 heures. Tous les partis membres du CCPP ont été conviés à cette rencontre.

2) Le CCPP rappelle que les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) sont parties prenantes de la Charte de la Transition et sont par conséquent engagées au même titre que les autres signataires de la Charte à tout faire pour la réussite de la Transition.

3) Le CCPP note que la crise politique actuelle est entretenue par des problèmes internes à la composante Force de Défense et de Sécurité (FDS) notamment au sein du RSP. Dans un souci d’assurer le succès de la transition dans la sécurité et la paix, il revient aux FDS de proposer une solution idoine permettant de tenir à bonne date soit le 11 octobre 2015, les élections présidentielle et législatives. Le Président du Faso ainsi que les autres signataires de la charte devront être saisis de cette solution.

4) Les partis du CCPP affirment que la date retenue d’un commun accord pour l’organisation des élections présidentielle et législatives le 11 octobre 2015 n’est pas négociable.

5) Les FDS devront s’engager solennellement à garantir la paix au pays et la réalisation des objectifs de la transition dans le temps imparti, en évitant leurs immixtions intempestives, en particulier du RSP, dans la bonne marche de la transition. Cette garantie devrait être donnée sous la forme d’un engagement solennel écrit et rendu public et signé par les FDS et sa composante RSP.

Fait à Ouagadougou le 15 juillet 2015

Pour les partis du CCPP
Le Président du mois
Roch Marc Christian KABORE
Président du MPP

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 juillet 2015 à 12:33, par Karissa
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Les maîtres des armes ont-ils parlé ?
    Se retirent-ils enfin de la gestion de la cité ?
    Acclamons-les alors pour une si grande sagesse
    Qui désormais leur fera bonne presse.
    Hâtons-nous d’en prendre acte
    Et de le consigner dans notre pacte.

    En effet pour deux corps sociaux deux sciences
    La gestion civile pour docteurs en régence
    Le maniement des armes pour défenseurs de la patrie
    Chacun ne se prévalant que de sa mission bien accomplie.
    Si telle est désormais la prescription sous nos cieux
    Célébrons alors nos braves comme des dieux.

    Puisse le vent leur être favorable dans leur nouvelle direction
    Qui sans doute fera de notre patrie une grande nation
    Avançant tel un vaisseau en eaux parfois troubles
    Vers l’horizon du bonheur à allure double
    Peu importent boulets ennemis et signaux amis
    Pourvu qu’à bon port nous parvenions raffermis

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:35, par Beoggninga
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    L’heure n’est plus au louvoiement, donnez clairement votre position.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:41, par wonou
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Merci pour cette mise au point qui clarifie la position du CCPP. Cela coupe court aux rumeurs qui faisaient état d’une entente du CCPP, à l’exclusion des Sankaristes, avec les FDS pour que les militaires démissionnent du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:42, par zemosse
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Enfin une déclaration des partis de l’ex opposition réaliste et honorable .Continuez sur cette Voie. Unissez vous pour gagner les élections .Évitez les égo à l’étape actuelle du combat.Faites tout pour barrer la route à lucifer et ses diablotins.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:43, par Daouda
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Ces gens ne pensent pas au peuple du tout , ni aux morts de l’insurection. Ils sont presser d’aller au palais.C’est grave !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:44, par moi même wendegoudi
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Voici mes propositions et à l’écrit par le Chef d’Etat major de l’Armée
    - sortie de tous les militaires du Gouvernement
    - sortie des militaires du CNT
    - engagement à ne plus perturber la transition jusqu’à terme
    - engagement à se soumettre à l’autorité politique
    - engagement à ne plus s’immixer dans la politique (ne plus faire de la politique)
    - étant citoyen comme vous et moi au cas où un militaire veut faire la politique, qu’il démissionne de l’armée 05 ans avant d’être éligible

    Juste pour la paix et la stabilité de notre bien aimé cher pays le faso

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:45, par Wendwaoga
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Le CCPP se trompe lourdement en soutenant la position de la hiérarchie militaire. Pensez-vous qu’un engagement même écrit peut empêcher le RSP de récidiver sinon
    que de prendre maintenant le pouvoir et faire revenir l’ancien président ?
    SEM.KAFANDO a été très clair en prévenant les uns et les autres de toute éventualité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:53, par sam
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Quelle valeur aura cet engagement du RSP a ne plus perturber la transition ?????? Vraiment les partis de l’Ex CFOP, ont pris une mauvaise decison. je comprends leur position qui s’explique. c’est parce qu’il y’a des militaires dans la transition que des militaires viennent perturber sa bonne marche. donc du coup, en les enlevant comme souhaité par les FDS, il n’yaura plus de motif pour eux. Mais c’est mal connaitre les Gilbert DIENDERE et Cie.

    Personne n’a obligé l’armée a intégrer les instance de la transition. c’est elle qui a souhaité en faire partie clamant dans ses déclarations que l’armée est une composante des forces vives. Quelle s’assume

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 12:57, par sidpayété
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Le pays n’appartient pas seulement aux forces de défense et de sécurité ! vous êtes des responsables des partis politiques et donc par conséquent vous devez être à mesure de proposer des solutions sincères.sinon ce n’est pas la peine de prétendre diriger ce pays !!! votre affirmation est gratuite ! c’était pas la peine de se déplacer à Kossyam rien que pour sa !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:03, par André
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Eh bien ; attendons leurs propositions ......

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:17, par lepacha
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Dans la logique,le départ de Zida doit aboutir également aux changements des responsables du rsp . Il faut aussi k le CCPP se ressaisisse devant le complot de l’ex-majorité qui utilise le rsp pour atteindre des objectifs.je pense que le CCPP doit chercher à taire les guerres de leadership et trouver une stratégie électorale avec beaucoup de consensus pour contrer le cdp.il faut être courageux et réaliste pour avoir le pouvoir. Un consensus du genre Rock président ,Zeph premier ministre,Bénéwendé président de l’Ass. Nationale pour les 5 ans a venir et le mandats prochain,chacun pour soi.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:22, par Tranquille
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    toujours en retard vous ! ca me rappelle votre fuite pendant l’insurection !
    presentement l’on attendais plutot une position Claire de vous. C’est grave !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:37, par Bonswendé
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    celui qui va remporter l’élection présidentielle, sera jeune, il aura moins de 50 ans, n’aura aucun lien avec le régime Compaoré, ni avec la France. Il sera issu d’un parti ou règne la transparence, le respect de la dignité humaine, l’amour du prochain, l’intégrité du peuple. Telle est la révélation de frère Christian. « C’est le parti qui ira dans les villages demander aux jeunes, qu’est-ce que vous voulez ? Comment vous voulez que ça soit désormais ? C’est le parti qui prendra en compte la paix, la santé, le respect du peuple. Ce n’est pas un parti qui cherche l’argent bêtement. Le monde que vous avez vu dans les rues (ndlr lors de l’insurrection), va suivre ce parti (…) », a-t-il prédit. L’homme n’a pas manqué de dépeindre un tableau sombre de l’avenir de tous les partis qui ont toujours un lien avec l’ex-président Blaise Compaoré. « Il y a des organisations à l’intérieur même du pays qui sont en train de tout faire pour que la "maison Burkina Faso" prenne feu, ils ont menti. Ils seront sujets d’étonnement, de sarcasme, de raillerie du peuple ; toutes les malédictions viendront sur eux (…) », a-t-il mis en garde. Frère Christian Boglo n’a pas manqué de revenir sur sa prédication concernant la chute de Blaise Compaoré, qu’il avait publiée deux semaines avant l’insurrection populaire au journal Le Reporter.

    Laissez passer s’il vous plaît. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:43, par lejusticier
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Voila la véritable nature des soit disant poids politiques du pays upc et mpp.Minables mesquins habitués o coup bas.ils s’en foutent du peuple .ils louvoient par lâcheté
    En francais facile vous avez une attitude ponce pilate,vs acceptez qu’on dissolve le gouvernement
    Quelle hypocrisie.
    Ils se foutent que le rsp s’érige en moqueur du peuple
    Eux ils veulent diriger sous le régne du rsp leur dieu protecteur contre le peuple
    Qu’ils sont dégouttants

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:49, par sandokan
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Votre mise au point n’est pas rassurante. Quelle est votre analyse de la crise ? Vous ne convaincrez personne en disant que la crise est interne aux FDS. Voyez vous mêmes comment cette crise interne affecte et infecte la vie politique nationale. Si ce qu’on raconte par ci par là sur les exigences de démission du Premier Ministre par les militaires sont fondées ; il me semble que leur solution est vite trouvée. Quelle autre solution attendez-vous d’eux encore ? Si vous écoutiez le peuple, vous sauriez que la majorité attend de vous une position de fermeté vis à vis de ces revendications politiques des militaires à même d’aider le Président, le Premier Ministre et tout le gouvernement. La crise d’aujourd’hui est-elle la même que celle de décembre et février ? Tout cela vient du RSP avec un impact négatif sur la vie nationale et vous osez appelé ça une crise interne ? En fait les gens attende de vous les prétendants aux charges suprêmes de l’Etat que vous fassiez dès maintenant les preuves de vos capacités à résoudre toute crise avec courage si vous êtes élus. Cela doit commencer à se dessiner dès maintenant à travers votre attitude face à la crise présente. Mais ceux à quoi vous donnez d’assister nous laisse profondément perplexe sur vos réelles compétences une fois élus. A ce moment-là, sans signal fort de votre part, ne soyez pas étonnés que les plus éclairés des Burkinabè revoient leur position vis à vis de vous dans les élections à venir. Bon, vous pouvez toujours les minimiser parce qu’ils sont minoritaires.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 13:49, par joan
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Mes félicitations pour cette décision sage !
    les FDS doivent protéger, défendre et communiquer avec les citoyens.
    pas le contraire !
    Prenez plutôt l’exemple de vos aînés qui n’ ont pas voulu du pouvoir mais juste assurer la paix et la cohesion sociale.
    continuez de travailler avec la justice pour assurer un avenir a nos enfants.
    Dieu est avec le Burkina Faso !
    Au nom de la Patrie nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:08, par HAD
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Intervenant nº11 tampon. depart des militaires du gouvernement = changement des premiers responsables du RSP par le president du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:09, par Ranini
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Face à cette volte face de l’Armée sur sa participation à la Transition (c’est elle qui s’était battu bec et ongles pour se l’accaparer), si elle veut vraiment se retirer du gouvernement et de toutes les structures de la Transition (CNT notamment), qu’elle signe un document dans lequel elle (l’Armée) se désengage définitivement de la politique dans ce pays. Plus de disponibilité qui tienne désormais. Même les ministère de la défense, de la sécurité ne seront plus jamais occupés par des militaires ou assimilés. Il n’y aura plus jamais de militaire dans un gouvernement au Burkina Faso. Ce sera la seule façon de convaincre le peuple que ce n’est pas de la lâcheté que de vouloir vous soustraire des forces vives de la Nation en quittant le gouvernement à un moment donné si crucial de son Histoire. ce sera votre seule preuve de bonne foi. Autrement, vous abandonnez, en haute mer, le navire que vous avez affrété, en vous faisant héliporter. ça s’appelle on assistance à un peuple en danger, votre peuple : il n’ y a pas d’attitude plus apatride que cela et ça vaut une cour martiale ! Cette cour martiale / sanction du Vaillant Peuple (civil) ne peut aboutir qu’à une indignité définitive de l’Armée de s’impliquer désormais dans la conduite des affaires de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:27, par Legallois
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Je suis une fois de plus déçu du comportement de cette ex-opposition malade du pouvoir. L’armée n’a pas à poser des revendications politiques, elle n’a pas à s’immiscer dans la politique politicienne. Et en plus, l’ex-opposition ne dit même pas au Peuple souverain pourquoi l’armée demande la démission de tous les militaires de la transition, à moins de trois mois des élections présidentielles et législatives. Ensuite, l’ex-opposition n’évoque pas la question de la dissolution du Régiment de Sécurité Présidentielle,par pur calcul politicien.Et pourtant,cette dissolution du RSP est demandée par une bonne partie de la population Burkinabé, y compris les insurgés de fin octobre 2014. Visiblement, je ne trouve pas mon compte dans ces élections du 11 octobre 2015. Je resterai chez moi, ce jour-là, boire du thé avec les amis qui n’iront pas voter comme moi. Et ensemble, nous allons réfléchir à une autre alternative pour pouvoir réaliser le développement socio-économique de notre pays. Cela, pour le grand bonheur de nos populations fatiguées de suivre des politiciens qui ne pensent qu’au pouvoir, au grand dam des aspirations profondes des populations qui les votent,pourtant !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:29, par Congo River
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Je pense que la position du CCPP est on ne peut plus claire. Il est rappele aux FDS qu’ils sont membres signataires de la charte de la Transition. De ce point de vue, ils ont l’imperieuse obligation de conduire la Transition a son terme sans remettre en cause la date des elections du 11 Octobre.

    Sauf erreur de ma part, la charte de la transition dit que la chute du premier ministre entraine la chute du gouvernement et par ricochet la Transition.Alors comment demander le retrait des militaires du gouvernement sans remettre en cause leur obligation de membre signataire de la charte ?

    Une equation qu’il leur faut resoudre. C’est ce message que le CCPP voulait leur lancer sur un ton apaisant. Deja que le corps electoral est deja convoque pour le 11 Octobre, je ne suis pas certain que leur manoeuvre pourra empecher la marche de la Transition vers les elections du 11 Octobre.

    Les burkinabe doivent faire une bonne lecture de la situation que nous vivons. Il y a beaucoup d’intoxications que relait la presse qui met le peuple dans une situation confuse.
    Sans prendre position pour le Premier Ministre, nous devons comprendre que c’est un complot ourdi par le regime dechu qui tente de revenir par tous les moyens au pouvoir pour sauver leur tete.

    La justice est en marche sur certains dossiers sensibles que le regime dechu s’est assi depuis 27 ans durant. Aujourd’hui, ces dossiers connaissent une avancee notable et ils sont inquiets. Pour cela, il faut empecher coute que coute la Transition d’aboutir. Depuis 27 ans que nous luttons pour que ces crimes commis puissent etre juges. Nous avons donc l’occasion de soutenir vaille que vaille la Transition pour reussir ce coup.

    Les Militaires accusent le Premier Ministre d’avoir fomente un complot dans le but de les eliminer. De leur cote, ils disent detenir beaucoup de choses compremettantes sur le Premier Ministre. Cependant, le Premier Ministre a suivi les lois de la republique en demandant a la gendarmerie de verifier la veracite des faits. Quoi de plus juste en democratie. Mais eux, n’ont pas fourni des preuves a la gendarmerie permettant d’enqueter sur ces allegations. Donc ils ne sont pas republicains.

    Si les enquetes de la gendarmerie montrent que les faits reproches au PM sont vrais, il va tirer toutes les consequences. Ce serait tres facile d’emprunter cette voie democratique. Si on ne le fait pas, nous pouvons en deduire l’inexactitude des reproches et affirmer simplement que ces militaires veulent sauver leur peau. Alors, Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:52
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Moi je decu du mpp et de l upc detrompez vous

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 14:58, par Bouba
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    C’est soit de l’immaturité politique, soit de l’équilibrisme à des fins inavouées ! Sinon, comment comprendre que des gens qui aspirent à devenir "Président du Faso, Chef suprême des armées" puisse être au louvoiement ? Si vous n’êtes par capables de prendre position face à une situation, comment allez vous faire quand vous serez Chef suprême des armées Êtes-vous conscient que votre rôle sera de prendre des décisions et de donner des ordres à l’armée ? Si vous n’êtes même pas capable de prendre position pour le peuple insurgé, comment allez-vous gérer le pouvoir et jouer votre rôle de chef suprême des armées si vous êtes élus ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:10, par Dignité
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    La soif du pouvoir va perdre les partis de l’ex CFOP ! Devant un complot aussi évident, vous courrez dans le piège ! Que vaudra un papier signé par l’armée ! Ainsi vous avez choisi de sacrifier ZIDA pour vos intérêts personnels ! Donnez donc le pouvoir au RSP et qu’on en finisse !!!!
    Djààààà vous avez tous peur de l’homme long làààà !!!! an haannn !!!!
    Les victimes de l’insurrection vont se retourner dans leurs tombes !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:20, par Gandaogo
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    c’est du propre mes frères ceux qui ont mélanger au début qu’ils nous trouves une solution de sortie

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:23, par Gatuso
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Si on dit politicien là ; ce sont ces gens là. toujours des langage ambiguës. dites nous en Français claire, si vous êtes pour ou contre le départ de ZIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:23, par Fils du Pauvre
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Vous n’etes que des laches. vous n’avez pas demande le depart de Zida, vous avez juste dit que si les FDS veulent le retrait de leur representants de la transition, vous n’y voyez pas d’inconvenient !?? Pourquoi ne pas avoir le courage de le dire clairement au peuple Burkinabe. Le MPP en tete, vous n’aimez pas ce peuple Burkinabe, vous ne cherchez qu’a le tromper pour avoir ses voix. Vous etes tous comme le CDP et ses co-epouses. Le MPP, pour ce qu’il nous a fait voir a travers ses meetings et tournees, montre qu’il a de l’argent, beaucoup d’argent. Une simple question : d’ou vient cet argent ? tout le monde a sa reponse a cette question. Zeph lui semble un peu plus "clean" mais deconnecte du peuple reel. Le Faso a desesperement besoin du renouvellement de sa classe politique sans plus attendre au risque de voir sa jeunesse patriotique qui s’est sacrifiée pour le depart de Blaise compaore, se faire corrompre et suivre les pas des politiciens vereux d’aujourd’hui. Si vous ne me croyez pas, posez-vous cette question : Le balai Citoyen est-il aussi convainquant qu’il y a 1 an ?
    je m’arrete la.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:24, par Le Souverain
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Faire la politique ce n’est pas seulement convoiter le fauteuil ou sa part du gâteau mais c’est surtout avoir un idéal pour le pays. Il faut que chaque parti politique se prononce sur la question du RSP. C’est une question de responsabilité. La politique au gré du vent on en veut pas. La mise au point du CCPP est lâche et irresponsable. Ils ne sont même pas capables de faire des propositions de sortie de crise et s’en remettent aux Forces de Défense.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:33
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Vous n’avez pas encore gagné la victoire et vous entre déchirez.... C’est ainsi entassés dans un camion que le cdp va vous conduire à la MACO si vous ne vous ressaissisez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:34, par Bouba
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Que de contradictions ! En même temps, vous reconnaissez que la crise est politique, en même temps vous décidez qu’une solution à cette crise politique émane de l’armée. Alors comment pouvez-vous alors demander à l’armée de se retirer du jeu de la transition, voire de la vie politique par un engagement écrit, alors même que vous êtes incapables de prendre positions, à plus forte raison de prendre une décision face à une crise politique ? En effet, vous vous en remettez à l’Armée au moment même où l’UA vient de réaffirme que l’armée soit se soumettre à l’autorité politique ! Je sais que certains d’entre vous voient que l’accès à Kosiam ? L’intérêt supérieur de la nation ne les intéresse pas. Ils s’en fiche du peuple insurgé, sinon qu,il lui serve de marche-pieds

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:37, par soyons juste
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    J’espère que les conditions posées au FDS c’est un préalable à des discussions et non une condition pour accepter la démission du gouvernement ???

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:37, par Bakiss
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    les partis politiques ne doivent pas se desolidariser des OSC ils doivent parler d’une meme voix, ils doivent achever le travail qu’ils ont commencé ensemble,ils doivent faire un seul bloc pour contrecarrer la ruse du CDP et de son allié RSP s’ils sont unis alors le peuple pourrait les accompagné.PARTIS POLITIQUES ET LES OSC c’est dans l’union que ns triompherons toujours ! dans l’union rien que dans l’union.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:40
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    allons seulement cdp va vs faire une surprise en remportant les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:42, par sidpawalimdé
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    la situation qui prévaut au sein de la composante forces de défenses et de la sécurité de la transition a enrichie le vocabulaire des typologies des menaces sécuritaire au Faso. il s’agit de l’irrédentisme révélé par Mounafica. dans le dictionnaire Encarta,l’irrédentisme est défini en politique comme étant un mouvement national de revendication d’un territoire occupé par des habitants de même langue ou de même origine ethnique, après la Première Guerre mondiale. Si l’on veut croire Mounafica, l’opinion se lasse du comportement de ceux qui ont le label du patriotisme. au lieu d’être pour la patrie, ils se comportent en éléments indépendants de la République ou se revendiquent comme tels. comprenez alors la revendication des forces démocratiques pour la démilitarisation de la vie civile et politique et la soumission de la puissance publique à l’autorité civile issue de la volonté populaire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:56, par Somé
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Suis déçu des partis politiques. Ils viennent d’échouer à la première épreuve à laquelle nos futurs candidats à la présidentielle sont soumis. La fermeté. Je ne voterai jamais un de ces lâches et je battrai campagne contre eux si toute fois y’a élection le 11 Octobre. Merci à Benwendé pour son courage voilà un mr au moins qui a la carrure d’un commandant en chef. On veut enseigner à nos enfants qu’il suffit d’avoir des armes et on obtient tout ce qu’on souhaite. Imaginons que chacun prend des armes pour exiger ses revendications. Engagement engagement est ce que le rôle de l’armée n’est pas bien défini dans la constitution s’ils n’ont pas respecté ça c’est quel engagement ils vont respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 15:57, par Annie
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Nous sommes tous de passage sur la terre. Nul n’est éternel. Les actes que nous posons impacteront la vie de notre descendance. Veillons-y.

    Dieu nous laisse le choix : faisons le bon choix, car nos choix ont des conséquences.

    Ma prière est que Dieu veille sur la transition, qu’Il protège tous les acteurs (le Président du Faso, les ministres, les députés), qu’Il protège l’ensemble du peuple burkinabè.

    J’aime mon pays et je ne lui souhaite que le bien. QUE DIEU LE MISERICORDIEUX BENISSE LE BURKINA FASO ET LE PRESERVE DE TOUT CE QUI EST SATANIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:24, par Maka
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    A quoi fallait-on s’attendre de cette armée sinon de la trahison et de la capitulation face à cette milice nommée RSP ? Souvenez-vous qu’en 2011 c’est cette même armée qui, s’étant révoltée contre sa hiérarchie, s’en était prise au peuple qu’elle était censée protéger ! C’est cette même armée qui, pendant 27 a profité des avantages financiers et autres mis à sa disposition par blaise compaoré et sa suite au détriment des biens de l’Etat et des pauvres burkinabè ! Alors ne soyons pas étonné qu’au moment où notre pays traverse une période critique de son histoire, cette même armée opte de l’enfoncer davantage dans l’incertitude en réclamant le retrait du premier ministre ! Preuve de fidélité à celui qui l’a faite et qui est obligé aujourd’hui d’observer les choses de l’extérieur !
    Quant à cette position d’une partie de l’ancienne opposition, elle n’étonne pas n’on plus car elle est composée uniquement de personnes qui ont travaillé avec blaise à un certain moment de leur carrière politique ! Donc ne soyez pas étonné d’assister d’ici là à une coalition de blaisistes composée du CDP MPP UPC Faso Metba et assimilés ! Attendons de voir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:46
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    C’est une fuite de responsabilité ces gars du MPP. Une crise qui engage tout le pays et vous un parti qui prétend diriger le pays renvoie la décision aux forces de défense et de sécurité. Je trouve cela incompréhensible mr du MPP. Je n’ai rien contre vous mais assumez vous d’avantage pour le bonheur du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 16:55
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Nous vous lu et avons tout compris et nous remercions d’avoir publier votre point de vue. A partir d’aujourd’hui, nous ne voterons plus DIABRE, ni ROCH mais Bénéwendé SANKARA ou Tahirou BARRY comme l’a prédit le pasteur béninois. Merci de nous avoir ouvert les yeux avant le 11 octobre. Plus jamais vous ! Bye bye

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:37, par Win
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Si le gouvernement tombe, le même peuple qui est sorti les 30 et 31 sera encore dans la rue. Et cette fois-ci pour exiger la tête des chefs bidasses.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:48, par Wendwaoga
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Dès le départ, j’étais convaincu qu’à un moment ou à un autre les démissionnaires du CDP allaient décevoir parce que, tôt ou tard, ils vont, eux aussi, rendre compte de leur part de responsabilité dans la gestion du pays avec Blaise Compaoré.
    Si les gens ont fait attention, ces gens ne souhaitaient pas sincèrement la chute du pouvoir. La preuve, après le retrait de la loi qui devait être votée à l’ AN, il y a eu un d’eux qui demandait aux gens de rentrer chez eux. Nous savons cela aussi. Les arrestations qui sont en cours les effraient parce qu’ils se disent qu’ à l’allure où vont les choses, ils peuvent être rattrapés par leur gestion de la chose publique du temps où ils étaient aux affaires.
    Mais qu’ils sachent que nous les tenons à l’oeil.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:53, par nadjiol
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    une ex-opposition qui fait des calculs .incapable d’avoir des positions claires par rapport au rsp comme le veut les vrais démocrates , la majorité du peuple et certains responsables de parties politiques.Vous parlez d’engagement.Cet engagement n’engage que ceux qui croient.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 17:54, par Afgano
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    C’est pas croyable cette position des partis politiques de l’ex-opposition ? C’est de la pure trahison et de la lâcheté .Comment peut -on amener une crise aussi grave à l’échelon seul de l’armée et même du RSP .Zida représente un organe de la transition donc une institution républicaine mise en place dans le cadre d’un consensus national .Comment peut on avoir un raisonnement aussi plat devant une telle situation .Non ROcK ça c’est une erreur que vous n’auriez pas du commettre .Il faut savoir défendre des principes au delà des individus . Je suis franchement déçu de tous ces partis

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:03, par ka
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Ne nous emballons pas, car une armée qui a gouté les mensonges et les tricheries d’un président complexe et qui ne connait pas qu’est-ce que c’est une parole donnée est une armée de malheur et de tromperie qui ne protège pas son peuple, simplement tué qui elle veut ou elle veut. Sans que le RSP ne sera pas dissous, il n’y aura aucun respect de l’armée du Burkina pour son peuple ni une armée républicaine. Oui la rue est sure au Burkina pour que le peuple soit écouté car l’armée ne peut tuer tout le monde dans la rue comme disait Blaise Compaoré dans sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:39, par pierre
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Je n’aime pas les militaires en politique, mais ceux qui veulent qu’ils conduisent la transition jusqu’à son terme, voilà une des solutions : Zida et compagnie demissionent du gouvernement et de l’armée. Tonton Michel reconduit le premier ministre (civil), qui reconduit son gouvernement jusqu’à la fin de la transition. Entre temps, vous dites au Sheriff de voter une loi qui stipule qu’on peut requisitionner un "militaire demissionaire" sur le champ, pour l’interèt superieur de la nation. Quant au RSP, ils ont le dos au mur. S’ils disent qu’ils sont là pour protéger le president, cela veut qu’ils doivent proteger et respecter aussi son premier ministre et son gouvernement. Dans le cas contraire on ne comprendrait pas pourquoi certains se reposent au cimetière de gounghin suite à un decret d’un premier ministre civil (si cela s’averait vrai).

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 18:58, par sidpasayé
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    je sui du mpp mais je si profondément déçu de cette volte face le s martyr sont mort pour rien ;vous vous remmetez à la position de l’armée c’est pitoyable pour des gens ki pense diriger notre pays ;ca veut dire kil sont tous des opportuniste ils ne pensent pas au peuple ki demande incessemment la dissolution du rsp.je sui deçu je sui decu

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 19:15, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Mais de quoi on parle ?
    La presse dit que vous vous êtes alignés derrière l’armée pour accepter sinon exiger le départ des militaires du gouvernement. Votre "mise au point" ne nous dit pas si c’est vrai ou pas ???

    Le rappel de votre volonté de tenir les élections à bonne date ne saurait être une prise de position claire dans ce débat. Sinon, on peut dire que vous ne vous souciez pas du départ ou non des militaires, pourvu qu’il y ait des élections. Sachant bien qu’il y a un grand risque que ces élections n’aient pas lieu si le RSP atteint son but !

    Alors à quoi jouez-vous, vous les politiciens ???

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 20:05, par Bernard Luther King
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    Forumistes, ecoutez moi, les partis politiques ont adopté une des meilleurs strategies en la matière. Avec leur clarification, j’ai changé d’idée vis-à-vis d’eux. Comme quoi, les libellés de faits rapportés peuvent etre très trompeurs. Suivez-moi vous decortiquer leur strategie. Ils ont decidé de ne pas faire frontalement face aux FDS. Pour cela, il se refusent à discuter des longues et des brèves au sujet des modalités de resolution de cette crise. En lieu et place, les partis politiques se repositionnent sur le plan des principes à observer, des objectifs à atteindre d’où ils formulent avec une grande fermeté une obligation de resultat inexorable tout en rappelant aux FDS qu’ils ont signé la charte de la Transition. Y-a- pas plus ferme que ça. Ils donnent l’impression d’avoir abandonné ZIDA tout en sachant qu’il es t difficile d’atteindre l’objectif "11 octobre" en se hasardant à faire demissionner des membres du gouvernement. Bravo les partis politiques pour votre repositionnement sur le plan des principes en refusant de perdre le temps à discuter de modalités ondoyants et divers. Aux FDS d’etre à la hauteur de leur respectabilité et magnanimité tant chantées  !
    Pour conclure cette crise que nous traversons est le fait d’une approche erroné collective. En realité, ces problemes de tout genre sont le fait de l’obsolescence morale de toute la sociéte entière. Blaise n’y est pour rien, le CDP n’y est pour rien. Le problème, c’est que toutes les sociètes humaines jettent leur devolu sur ce que j’appelle des solutions instrumentales au lieu de rechercher des solutions fondamentales. D’où la necessité d’un changement de paradigme pour le Burkina et pour l’Afrique. Ralentir pour laisser passer un petit pieton en est le premier pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2015 à 20:33
    En réponse à : Situation nationale : Pour l’ex Opposition, c’est aux Forces de Défense et de Sécurité de proposer une solution idoine

    voici la position du CCPP :"il revient aux FDS de proposer une solution idoine permettant de tenir à bonne date soit le 11 octobre 2015, les élections présidentielle et législatives.". Dite moi, c’est quel genre de position ca ? où allons nous ? Ils n’ont qu’une seule chose dans la tête : les élections. Tout en refusant de voir que nous sommes au bord d’une pays ingouvernable. Pensez vous que si le RSP sort victorieux de ce bras de fer, vous vous pourriez gouverner ce pays demain ? Wait end see.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés