Le président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, s’oppose à l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara

lundi 13 juillet 2015 à 02h43min

Deux membres du réseau « Justice pour Sankara justice pour l’Afrique » ont transmis à Claude Bartolone, ainsi qu’à tous les députés de l’Assemblée nationale, deux courriers, datés respectivement du 30 avril et du 5 mai 2015, l’un émanant de 25 députés du Conseil national de Transition du Burkina Faso, l’autre du chef du groupe parlementaire des organisations de la Société civile au nom des 25 députés de son groupe, demandant l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara.

Le président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, s’oppose à l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara

Tout en affirmant « souhaiter que la lumière soit faite sur cette affaire », M. Claude Bartolone nous a répondu par la négative pour les raisons suivantes : « une telle commission d’enquête n’aurait aucun pouvoir pour conduire des investigations dans un autre Etat » et « la procédure judiciaire désormais ouverte au Burkina » lui semble « l’instrument juridique le plus approprié pour rechercher les responsables de cette affaire ».
Cette réponse amène de notre part, les commentaires suivants :
- Nous rappelons que les détails de l’assassinat de Lumumba ont pu être révélés en 2001 à la suite de l’ouverture d’une enquête parlementaire auprès du parlement belge, un assassinat qui ne s’est pas déroulé sur le territoire belge.
- Plusieurs témoignages font état d’une participation française à un complot international. C’est donc bien en France qu’il convient d’enquêter pour en vérifier la réalité, en parallèle à l’enquête ouverte au Burkina Faso.
- Seule l’existence d’une procédure judiciaire en France est à même, selon les règles de l’Assemblée nationale, d’empêcher une commission d’enquête parlementaire. Or, une telle procédure n’existe pas.
A la suite de l’exhumation des dépouilles présumées de Thomas Sankara et de ses compagnons, et de la rencontre de Mariam Sankara avec des députés de l’Assemblée nationale, de nombreux organes de la presse française ont évoqué l’éventualité d’une participation française à un complot international à l’assassinat de Thomas Sankara (voir http://thomassankara.net/spip.php?article1775 et http://thomassankara.net/spip.php?article1787).
Il est grand temps que la France cesse de fuir le questionnement sur son lourd passé en Afrique. Les dirigeants politiques de ce pays, rappellent à loisir, leur attachement aux bonnes relations d’amitié et de coopération avec le Burkina Faso. L’amitié avec ce pays et son peuple passera à l’avenir par la volonté française d’une introspection sur l’éventualité d’une participation française à cet assassinat, ce qu’une commission d’enquête parlementaire est parfaitement habilitée à faire. La France doit cesser de feindre qu’elle n’est pas concernée. C’est aussi l’un des moyens les plus appropriés pour « que la lumière soit faite sur cette affaire ».
Le réseau international « Justice pour Sankara justice pour l’Afrique » n’en restera pas là et prendra de nouvelles initiatives pour que la vérité sur une éventuelle participation française à cet assassinat soit connue.

En attendant nous appelons
- les députés de l’Assemblée nationale signataires de la demande d’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons et les autres députés à les rejoindre.
- Tous les amis du Burkina Faso, toutes les personnes éprises de justice à signer et à faire signer massivement la pétition demandant l’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons à https://www.change.org/p/public-et-d%C3%A9cideurs-parlementaires-ouverture-d-une-enqu%C3%AAte-parlementaire-sur-les-conditions-de-l-assassinat-de-thomas-sankara
Fait à Paris, Ouagadougou, Dakar, Berlin, Madrid, Ottawa, Turin... le 11 juillet 2015
Le réseau international « Justice pour Sankara justice pour l’Afrique »

contact : contactjusticepoursanakra@gmail.com

Messages

  • Cela n’étonne personne, Tous les socialistes qui vénèrent l’homme a la rose qui était François Mitterrand, celui qui est trempé jusqu’au coup avec Houphouët dans l’assassinat de l’homme qui gênait et qui s’appelait Thomas Sankara, ne permettront pas que la vérité soit connue. Tant que les parlementaires socialistes tiennent le dernier mot, l’affaire Thomas Sankara sera un simple tabou en France.

  • Wait and see.
    La vérité triomphéra ! Vu les moyens logistiques déployés pour cet assassinat le peuple burkinabé a le droit de savoir ce qui s’est réellement passé.

  • Oui, la France qui se dit "pays des droits de l’homme", refuse de reconnaître son passé très lourd en Afrique.
    Tout le monde sait que ce crime a été commis par Mitterrand et Chirac avec la grande complicité du vieux crocodile ivoirien Houphouët Boigny ; le patron de l’orchestre étant le sanguinaire Blaise Compaoré. Tôt ou tard, la vérité éclatera s’il plaît à Dieu.
    La qualité de "pays des droits de l’homme" ne doit pas s’appliquer qu’en France, mais partout.

  • lol le burkinabe sont hors sujet

  • N’oubiez pas que c’est sous Mitterrand que Sankara à été assassiné. Le parti socialiste actuel n’est plus qu’une connerie en voie de disparition.

  • Nous savons tous l, implication de la France au projet d, assassinat du camarade capitaine Thomas Isidore Noël sankara .Cela avait été savamment orchestré par la France de mitterand avec la complicité des chefs d, état africains houphouet, eyadema, Denis sassou n,guesso ......Cet refus à mon avis vise à protégé le dernier visage de la France Afrique tombé le 30 octobre dernier Blaise comparé pour de nombreux services rendus à la France. Donc tant que Blaise comparé serait toujours en vie, il sera peu probable que cette affaire aboutisse surtout venant de la France. Il faudrait alors continuer avec tous les moyens légaux à fait de sorte que justice soit rendue à notre vaillant combattants de la liberté. .....

  • la France est aujourd’hui gouvernée par les socialistes comme autant de l assassinat de Sankara une telle enquête ne mettrait qu’ a nu l’ insociabilité des socialistes parce que un système socialiste est sensé mettre en avant l’être humain pas comploter pour l’éliminer ce qui pourrait avoir été le cas en 1987.une telle commission dévoilerait les intervention machiavélique de la France de Mitterrand et vu que les socialiste sont au creux de la vague en ce moment de telles révélations peuvent leur porter le coup de grâce donc ne nous attendons pas a ce que les socialistes viennent d’eux même a l abattoir.

  • Salut ! tous à vos claviers pour la pétition comme vous avez toujours soutenu la juste cause.

  • La France etait soupconnee par le sabotage du Parachutiste Kommandant Moumouni Ouedraogo qui vivait a Bobo-Dioulasso sous Gerard Kango. Son ami proche d arme Bonkoungou qui devrait sauter avec lui etait soupconner. Meme scenario Sankara-Blaise. La Hautre trahison pour l Ascension sosiale ourdie par l imperialisme francais et ses vallets locaux. L histoire les rattrappera tot ou tard. Tout payera sur cette terre.

    Les traitres de la Afrique. C est bien nos colonisateurs et leurs valets locaux. Leurs reseaux maconiques nous infiltrent au coeur de l appareil de nos Etats d Afrique.

    Notre malheur est nos Presidents Africains sont tous d obediences de ces societes anti-democratique qui nous gouvernent pour se faire proteger et perenniser leur dictature.

    Cette organisation mafieuse qu est la Franc-maconnerie de la France qui nous mettent les batons dans nos roues a partir de sa grande loge ou nos Presidents, nos Ministres ont sermentes pour leur loyaute.

  • De quoi est ce que la France a peur ? Et puis, a t- on besoin de la France pour ouvrir le dossier Sankara ? Je ne comprends pas pourquoi cette recherche de dépendance judiciaire. En tout cas, vivement que le dossier Sankara et tous les autres crimes (sang et économique) soient jugés un jour et que les criminels paient jusqu’au dernier centime ce qu’ils ont fait à ce pays et à ses dignes enfants.

  • quelque soit la durée la nuit le jour se lèvera. la vérité sur l’assassinat du président Thomas Sankara sera connue. n’en déplaise aux impérialistes français

  • c’est pas etonnant que la france s’oppose a cette affaire,car elle meme elle fortement suspecté. mais tôt ou tard la verité finira par eclaté au grand jour,ns ne devons pas ns decourager par des propos,ni des menaces de quelques nature que ce soit,on doit toujours continuer la lutte car THOMAS SANKARA disait que<>

  • Aah... Ces occidentaux ! Ils créent, font et défont au gré de leur humeurs.
    Si on avait découvert du pétrole en abondance au Faso, la France s’impliquerait, par quelque acrobatie que ce soit et de façon vigoureuse, dans cette affaire même si c’est pour trouver des boucs émissaires. Tout sauf « une telle commission d’enquête n’aurait aucun pouvoir pour conduire des investigations dans un autre État ». Elle ne lésinerait sur rien pour obtenir la sympathie du peuple Burkinabé.
    Cette réaction qui n’est pas du tout sincère montre bien que toutes les agitations de soutiens et d’aides multiformes ne visent aucunement à nous aider effectivement mais à nous influencer toujours dans le sens de leurs intérêts. C’est une occupation subtile. Une autre façon de nous coloniser... L’Afrique noire francophone particulièrement est sous un joug qui ne dit pas son nom. Soutenu par les cadres et élites africains tournés vers leurs ventres pour la plupart. S’ils ne sont pas tout simplement engourdis en toute chose par la paresse sous toutes ses formes. Les rares qui osent défier l’ordre (ou désordre) établi sont combattus avec la dernière énergie et de façon plus ou moins douce jusqu’à usure totale.
    C’est l’occasion ici de saluer tous ces vrais combattants qui cherchent à faire bouger les choses pour leurs sens élevés du devoir, de l’amour vrai pour la patrie... Que ne faut-il pas dépenser comme énergie pour nager à contre-courant du fleuve du colon revenant toujours et toujours sous d’autres formes.
    Les 30 et 31 octobre, il n’y a eu qu’une manifestation ayant provoqué le départ d’un homme. Pas de révolution, qui si elle en était une, a été encore et comme toujours vaincue par le colon et par nos frères décrits tantôt. En vérité, nombre de dirigeants actuels ont tout dans le ventre et ont corrompu ce qui était dans la tête le mettant au service du ventre. Cette faculté, ou déficience devrai-je dire, ont été acquis pour les uns depuis le ventre de leur mère, les autres par choix délibéré plus souvent mus par l’égoïsme que par la déception et la frustration. Une dernière catégorie par engourdissement progressif, et pour paraphraser, feu Norbert ZONGO disait d’eux, que le monde souffrait plus de l’inaction des gens bien que du fait des personnes mauvaises. Je le confesse, je me retrouve dans cette catégorie.
    Faut-il alors invoquer DIEU pour sauver les âmes des peuples africains du sud du Sahara ? Oui, l’Afrique subsaharienne et particulièrement la zone Franc. C’est celle qui de par ses actions et ses dirigeants ressemble le plus à un bébé. C’est la seule région du monde qui manque d’autorité, d’autonomie morale et de personnalité. Si les « indépendances » ont été concédées, la colonisation, quoique assez bien habillée, s’est poursuivie et se poursuit toujours au bon gré de la France. DIEU a déjà pourvu l’homme de l’essentiel : âme, conscience, intellect… Mais nous ne nous en servons pas assez. Au mieux, nous-nous en servons pour corrompre toute chose. De mon point de vue, il faut épuiser toutes les possibilités avant de s’en remettre à DIEU. « Aide toi et le ciel t’aidera ».

  • Madame la grande France refuse d’affronter la réalité mais l’histoire la rattrapera et l’avenir nous dira...<>

  • Vous voulez que la France vous dise qui à tué Sankara ? La france à mis du temps à reconnaître que l’esclavage est crime contre l’humanité bien que taubira et autres soient français. Des gens ont parlé : blaise lui-même, Diendere , prince johson, le lion et autres. Que veut-on encore des français ? Que la justice attrape Diendere, il dira qui lui à dit d’arrêter et/ou tuer Sankara. En remontant, on atteindra la france. Toute cette affaire se résumé à l’arrestation de Gilbert. Tout le reste c’est de la poudre aux yeux !

  • Rien ne m’étonne. C’est une tentative de contre révolution qui est en cours dans notre pays. Et il faut y voir les mains occultes. L’attitude du président de l’AN française ne fait que mettre en lumière cette tentative. Ses valets locaux que sont le RSP, bras militaire du CDP et autres forces sont là pour le "boulot". Qu’ils se rassurent, les dignes fils du pays qui ont conduit le gourou hors du pays en plein midi sont là et ne se laisseront pas faire.

  • A cette allure Blaise n’est pas en sécurité ! Pour noyer la vérité, la France risque d’attenter à sa vie à Abidjan. Dramane, tu as un hôte gênant !

  • je vous ai toujours dit que la France n’est rien d’autre que le WAFOU ( langue moré) de l’Afrique. Une vipère qui ne cesse d’intoxiquer l’Afrique et les Africains de ses sales venins. Elle n’aime pas l’arbre , mais plutôt ses fruits : elle n’aime pas les Africains mais plutôt soutirer et sucer jusqu’à la moelle ses richesses à travers un système machiavéliquement instauré depuis l’esclavage. Et quiconque des Nègres ose s’opposer à ce système se verra réduit en poudre. et ce fut le sort que la traitresse et hypocrite France a réservé comme sort à Thom Sank. Mais ce qu’elle ne sait pas ou feigne de le nier, beaucoup d’Africains sont prêts aujourd’hui à se sacrifier pour leur dignité et pour retirer la clé de leurs propres richesses dont ils n ’ont jamais été possesseurs.

  • Au moins cette réponse fini de nous convaincre que la France à quelque chose à craindre dans ce crime inhumain et odieux. N’attendons pas grand chose de ce coté ci par ce que même si la droite revient au pouvoir elle est encore plus impérialiste que la gauche. On peut à la rigueur espérer une fuite de documents top secret ou une repentance solitaire. Les lobbys sont très forts à cause de l’interdépendance des intérêts. Malheureusement nous les Noirs on est apatride, cupide, égoïste ce qui nous empêché de nous unir pour nous défendre. Regardez comment les chinois ont résisté depuis 1949, les indiens et actuellement les Russes. regardez au Burkina à cause de l’égoïsme on est entrain de nous laisser voler notre insurrection. Parfois je me demande si nous méritons que LUMUMBA, SANKARA, N KHRUMA, Norbert ZONGO se soient sacrifiés pour nous ?

  • Une seule phrase. un pays doit payer pour l’Assassinat de Sankara et il se connait ce pays.

  • Internaute no 15, je valide !

  • Qu’il aille se faire voir de loin puis qu’il ferme sa gueule il n’a aucun conseil à nous donner.
    nous ne voulons pas des profiteurs et des assassins dernière nous pour nous donner des leçons de morale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés