Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

Déclaration • dimanche 12 juillet 2015 à 08h18min

Neuf mois après l’historique insurrection populaire d’Octobre 2014, la Transition politique enfantée par le génie du peuple burkinabé, installée et cimentée dans un large consensus national, saluée et adoubée par l’ensemble de la communauté africaine et internationale est en danger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe  « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

La Coordination d’organisations de la société civile, née d’un sursaut patriotique contre la prise en otage de la République et de la démocratie par le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) le 4 février 2015, s’est réunie en Assemblée générale nationale élargie à des organisations partenaires et sympathisantes le 11 juillet 2015 à la salle de conférence de l’Institut Supérieur des Sciences de la Population, à l’Université de Ouagadougou. Les délégations d’organisations et regroupements d’associations venues des provinces du Burkina Faso et de l’extérieur ont établit une analyse diagnostique de la situation nationale et pris des résolutions conséquentes.

De l’analyse de la situation nationale

L’approfondissement de la crise de la Transition, née des agissements du RSP, a connu une aggravation depuis fin juin. Elle fait suie à l’audition de trois officiers du RSP par la Gendarmerie nationale suite aux rumeurs de complot contre le Premier ministre. Des coups de feu ont été entendus dans l’enceinte de la caserne du RSP située derrière le palais présidentiel dans la nuit du 30 juin. Des arrestations auraient été opérées suite à cet incident. Au fil des jours, des accusations de « faux complots » et de velléités de liquidation de certains officiers du RSP par les autorités de la Transition sont formulées pendant que la revendication de la démission des ministres militaires avec à leur tête le chef du gouvernement est faite par le RSP.

La diffusion d’informations contradictoires, des manœuvres de désinformation et d’intoxication ainsi qu’une communication gouvernementale male articulée et bégayante ont semé le doute et jeté le désarroi dans le corps social. Mais les récents faits clarifient la situation à souhait. L’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain est aujourd’hui une réalité risible avec le soutien explicite et publique apporté par les partis de l’ex-majorité regroupés dans le Front dit républicain au RSP. La revendication de la démission du gouvernement est également clairement une plateforme commune du RSP-CDP-Front-républicain. Et cela se comprend. Affolés par la justice politique installée par le code nouveau électoral explicitement soutenu par l’Union africaine et la communauté internationale, désabusés par la marche inexorable vers des élections de sortie de la Transition en Octobre, les artisans de l’agenda de la modification de l’article 37, les auteurs du péril national, tentent leur va-tout à travers leur levier le plus puissant, le RSP, pour semer le chaos et remettre en cause la Transition, ses acquis et ses promesses. Il ne faut pas se tromper, la crise RSP-Zida qu’on tente de nous vendre est un paravent d’une tentative de restauration de l’ancien régime.

Par ailleurs, des chefs et d’anciens chefs militaires, instrumentalisent le RSP et nos frères soldats du RSP pour se protéger contre la machine judiciaire en marche dans des cas emblématiques de crime de sang notamment les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo. A ce titre, il faut explicitement citer le général Gilbert Diendéré, le maitre-chanteur dans l’ombre, le déstabilisateur à l’œuvre, autour duquel l’étau judiciaire se resserre et qui complique sa situation en se rapprochant avec Blaise Compaoré lui-même de la Cour Pénal International (CPI).

Le message à la Nation du Chef de l’Etat acte la gravité de la situation et sonne comme un appel au secours, face à des forces tapies dans l’ombre qui le prennent en otage. Le Président Kafando indique clairement que des acteurs mus par « les forces du mal » pourraient arrêter le processus. Son message ne laisse aucun doute sur ces acteurs à savoir Blaise Compaoré, le Général Gilbert Diendéré, le CDP et leurs alliés. La médiation engagée par le Chef de l’Etat et la mise en place d’un cadre de concertation de sages témoignent de l’engagement du Président pour la résolution de la crise mais montrent également que les signataires de la charte ne sont pas au cœur de la stratégie.

Dans ces conditions, les partis politiques, à l’exception de quelques uns, restent dans des positions molles, dans le louvoiement et les tergiversations. Sans doute, que la crainte d’égratigner le RSP est en cause. Mais il faut clairement comprendre que les positions électoralistes peuvent être surprises et déçues par une remise en cause des élections et de la Transition qui constitue l’agenda réel de l’alliance RSP-CDP-Front-Républicain.

Par ailleurs, des acteurs constitués de la société, notamment les syndicats et des organisations citoyennes se tiennent à distance du débat public, restent muets et inactifs dans une situation gravissime. Là également, une plus grande lucidité doit prévaloir et un engagement patriotique est attendu de tous.

A trois mois des élections, quelle justification de la démission d’un gouvernement ? Quels intérêts serviraient une telle entreprise ? Quelles sont les forces tapies dans l’ombre qui ont intérêt à l’arrêt du processus ?
Il est clair que l’intérêt supérieur du Burkina Faso est contraire à une telle décision.

Des résolutions pour la poursuite de la Transition et la marche vers le renouveau
L’Assemblée générale :
-  Constate que depuis le 28 juin 2015, une tentative de coup d’état est en cours de perpétration dans notre pays. Elle vise la liquidation de la Transition, des acquis et promesses de l’insurrection avec, et la restauration de l’ancien système mafieux, militaro-politique qui a sévit pendant 27 ans.
-  Lance un appel patriotique et historique au Président du Faso et à tous les chefs d’institutions de la Transition a se tenir fermement au consensus national et à la Charte qui soutiennent la Transition et à rester coute que coute aux cotés du peuple et des intérêts supérieurs du Burkina Faso. C’est à cette condition qu’ils continueront à bénéficier du soutien inconditionnel de la société civile pour la démocratie et le renouveau.
-  Interpelle également de façon pressante les partis politiques, les syndicats et les différentes forces vives à se déterminer de façon non équivoque sur le défi lancé à la Nation par l’attelage RSP-CDP-Front républicain et à rejoindre les positions de défense sans concession de la Transition et de la démocratie.
-  Lance un appel aux autorités coutumières et religieuses à continuer d’assumer leur rôle de sage dans la vérité, le courage et l’intérêt bien compris du Burkina Faso.
-  Lance un appel solennel à la communauté africaine et internationale et à tous les amis du Burkina Faso à rester aux cotés de notre peuple et de ses intérêts et à se démarquer des aventuristes du passé dépassé.
-  Exige la dissolution pure et simple du RSP, et rappelle sa que cette revendication est une nécessité impérieuse et non négociable. Les modalités pratiques sont à envisager de façon sage, professionnelle, mais rigoureuse et sans compromission. Nos organisations restent convaincues que cette dissolution est la seule et unique condition pour réconcilier l’armée burkinabé avec elle-même d’une part et les militaires de ce régiment avec le peuple d’autre part. Nos organisations n’en veulent pas au nos frères du RSP dont la majorité a les mains propres, mais s’opposent à leur instrumentalisation par ceux qui ont les mains tachés de sang pour assouvir leurs intérêts personnels contraires aux aspirations du peuple.
-  Recommande la reforme de l’armée en vue d’en faire une armée républicaine au service du peuple, du Burkina Faso et de la paix en Afrique et dans le monde.,
-  Appelle les forces du changement, les patriotes convaincus et l’ensemble du peuple a se tenir prêts pour les activités populaires imminentes notamment des meetings, des sit-in, des marches et des assemblées générales sur toute l’étendu du pays pour faire face à la situation durant les 3 mois qui restent pour l’achèvement de la Transition.
-  Prévient que l’ensemble des organisations qui la composent, en alliance avec leurs partenaires réagiront sans préavis, de façon ferme et radicale à toute initiative et décision contraire au consensus qui fonde la Transition.
-  La démilitarisation du pouvoir est un chantier historique prioritaire pour le renouveau démocratique au Burkina Faso.

« Si nous traversons la marre en rang serré, nous ne risquons rien du crocodile »

NAN LAARA AN SARA

La patrie ou la mort nous vaincrons

Fait à Ouagadougou le 11 juillet 2015

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 juillet 2015 à 08:36, par lejusticier
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bien dit.la transition paie cache la trahision de l’esprit insurrection en entreprenant aucune action contre le régime déchu.Gilbert Diendéré circule librement au grand malheur du peuple insurgé.il a repris ses manoeuvres sournoises et à coup sûr il abattra la transition même au prix du sang de milliers .la justice étant morte o pays,c’est la loi du plus fort

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:03, par elkabor28(l, original)
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Seule la lutte libère, mobilisons nous massivement pour finir notre insurrection entamé depuis le 30 et 31 octobre. La plus grande armée du monde ne saurait tenir tête à un peuple sensible à la chose démocratique . soutenir la transition c’est soutenir la démocratie . dans aucune démocratie au monde une armée ne peut exiger la démission du chef de gouvernement encore moins proférées des menaces à travers des ondes des stations radios. Burkinabés restons mobilisez et sereins rien ne se fera sans notre volonté . les chancelleries .les partenaires techniques et financiers soutiennent la transition ,la militairecratie,le RSPcratie n, à plus sa place au Burkina .ne vous souciez aucunement du CDP et sa bande le 1er round les a ensommés,vertigés mais soyez rassurez le 2em round sera fatal (sans aucune victime ). Vive la fin de la transition le 11 octobre avec le même président,le même 1er ministre,le même gouvernement et le même président de CNT.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:18, par Le Vigilant
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bonne analyse et decisions/revendications pertinentes. Nous sommes prets pour la lutte ssns merci contre les ennemis de la transition et du changement voulu par le peuple abe du Burkina et de ses amis sinceres a travers le monde.
    on ne peut pas hypothequer l’avenir de tout un peuple pour proteger des criminels contre des poursuites judiciaires. Blaise et Francois Commare et leurs hommes de main ainsi que tous les complices doivent repondre de leurs crimes contre le peuple burkinde et d’autres peuples d’Afrique : liberien, sierraleonin, angolais, ivoirien...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:19
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bonjour chers internautes,
    Pitoyable, ces appels venant d’osc qui ont vendu leur âme et leur sens du devoir citoyens pour des postes et de l’argent. Lisez plutôt la véracité des faits sur les révélations des agendas cachés que l’Evenement a publié. Rien qu’hier, le soldat payé par zida s’est rendu au RSP et a tout craché. Dites moi pourquoi Newton est il menacé de mort alors ! Dites moi aussi qui vous finance. N’est ce pas Zida et Barry à travers des libanais à ouaga. Nous allons exiger de cette communauté de rester en dehors de notre problème au risque de s’attirer les foudres de tous les républicains. D’où viennent alors les Vera cruz et les jaguar que possèdent les soldats qui sont pro zida ? D’où viennent l’argent en leur possession ? D’où vient vos financements Tout le monde le sait aujourd’hui et cela va nécessairement finir par la reddition de compte sur l’argent du contribuable utilisé machiavéliquement. Lisez l’Evenement car la vérité s’y trouve et laissez ce bavardage inutile de ces OSC mange mil à la solde de deux officiers entrés dans L’histoire par effraction et dont la sortie en sera aussi

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:22, par hopeburkina
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Tous unis nous vaincrons. On attend le mot d’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:25, par Proanticratie
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Ce qui me dérange avec ces OSC ,c’est la même parole ,chaque fois qu’il y a un problème pour eux le coupable est le RSP ou le CDP et alliés. A cette allure on ne pourra pas avancer. La transition doit gouverner au présent et pour l’avenir en remettant le passé lourd des 27 ans de Blaise à la justice. c’est de cette manière qu’elle pourra reussir . Mais si à chaque fois vous accusez le CDP sans preuve alors que vous vous êtes devenus le bras armé de ZIDA et Barry et non le defenseur des causes reelle du peuple qui sont : manque de courant(qu’elle perspective,l’économie s’ecoule sous vos ambutions d’intérêt personnel (parmi vous d’autres sont devenu subitement riche ) on ne plus vous croire ) on ne peux plus vous suivre.
    Si la personne de ZIDA cause problème et menace la paix ,il n’a qu’à démissionner il n’est pas indispensable c’est cela aussi la grandeur d’un homme.
    L’histoire nous jugera chacun et je pense qu’il nous faut ensemble chercher la solution à nos problème de manière sereine sans passion ni parti prise.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:34, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Très belle analyse qui décrit la situation réelle au Faso ! Nous les attendons avec passion ! Des individus, grâce à leurs intérêts égoïstes veulent mettre en péril la bonne marche de la transition, eh bien nous sommes tous là !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:45, par Anbga
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Diendere doit être arrêté ! Pas plus ! Zida doit nommé un ministre de la défense Le lion ou pierre ouedraogo.

    Tout éléments du RSP opposé à la transition doit être arrêté et traduit devant la justice

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 09:47, par mninda
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bien vu les OSC en ce qui concerne les partis politiques et syndicats .La patrie est en danger et les partis politiques notamment certains de l’opposition tels l’UPC,le Faso autrement et même le PAREN sont dans des louvoiements bizarres et difficilement compréhensibles Ici il s’agit d’abord de défendre un principe et la République et non l’individu Zida .Tout le monde se laisse enfermer dans une logique de conflit RSP-Zida alors que nous sommes en face d’une attaque en règle contre les institutions de la transition .Il faut vraiment être totalement taré pour ne pas voir ce coup d’Etat flagrant que le RSP avec les couilles molles et la lâcheté des autres militaires tente d’imposer. Comment le RSP peut entraîner tous ces prétendus officiers supérieurs de notre armée dans sa sale besogne ? ..Donc à chaque fois si un PM ne convient pas au RSP il faut le changer quoi ? Et dans ,tout ça il y a des abrutis qui veulent qu’on livre le futur président à la merci du RSP comme solution .Que voulez -vous que celui ci puisse si à son arrivée le RSP lui sert du "Tu nous laisse tranquille et on te laisse tranquille aussi" Pas croyable que des responsables de partis politiques soient aussi naïfs pour proposer une telle solution à cette sale histoire du RSP.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:08, par nelson
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Encore une fois de plus, soutien à vous pour votre détermination et votre courage historique et légendaire !
    Le peuple burkinabè survivra au couple RSP- CDP - NAFA et j’en passe !
    Bon dimanche à tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:24, par legamp
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Soutien sans faille !!! Sachez que les 18 million de burkinabes sont avec vous .Malheur à ceux qui utilisent les armes du peuple pour le bâillonner !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:30
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    FRANCHEMENT ON DOIT LIBERER KOSYAM DES MAINS DES DIENDERE, CELESTE COULIBALY ,KERE SANS QUOI NOTRE QUIETUDE SERAIT TOUJOURS MENACE. QUI SONT-ILS POUR CHAQUE FOIS MENACE NOTRE PAYS DE CHAOS. BLAISE ET FRANCOIS TUAIENT DES CIVILS . BLAISE EST PARTI, il faut nous le faisons accompagner par les DIENDERE SANS QUOI ON N’AURA PAS LA PAIX DANS CE Pays .
    MALHEURS A CEUX QUI BAILLONNENT LEUR PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:32, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Que les officiers récalcitrants soient mis en disgrâce ! L’armée n’est pas une poubelle et que cela soit clair ! Le peuple ne se laissera pas piétiné par des opportunistes antipatriotes aux théories en pleine desuetude ! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:40, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Vous comprenez pourquoi Kôrô Yamyelé, Ka, Tapsoba de Hollande et moi n’avons jamais gobé le CD..! Ça s’appelle tout simplement la clairvoyance !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:45, par Raogo
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Nos organisations restent convaincues que cette dissolution est la seule et unique condition pour réconcilier l’armée burkinabé avec elle-même d’une part et les militaires de ce régiment avec le peuple d’autre part. Nos organisations n’en veulent pas au nos frères du RSP dont la majorité a les mains propres, mais s’opposent à leur instrumentalisation par ceux qui ont les mains tachés de sang pour assouvir leurs intérêts personnels contraires aux aspirations du peuple.
    Un bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:51, par Tebwoga
    En réponse à : iSituation nationale : La Coordination des rganisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Ah, c’est bien que vous revenez sur les positions du peuple. Vous vous souvenez lorsque la CCVC vous appelait autour du débat sur le contenu du changement et le contrat social à metre en place après la victoire pour traduire les aspirations réelles du peuple ? Vous disiez à l’époque Blaise dégage un point c’est tout. Beh, il est parti non ! Au fait, c’était une courte vue d’esprit. Il fallait détruire le système aux plans militaire, politique, économique et social et établir avec l’ensemble des forces revolutionnaires un nouveau contrat de gouvernance. Alors que Blaise fuillait et les forces revolutionnaires disaient non à l’armée au pouvoir partout et à la place de la nation dès le 1er novembre, vous tournez dans les différentes garnisons militaires à la recherche du nouveau homme fort. Maintenant que vous avez compris et pris conscience, je l’espère, à nos marques ensemble pour le vrai changement.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 11:03, par youbloh
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bien dit . Comportement du mouton , réaction du berger. Nous avons été trop moutons dès les 30et31 et voici les conséquences

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 11:32, par SANOU
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Les OSC ne sont pas nées toutes comme vous dites dans votre première phrase.
    Il y a eu des individus choisi et financés dit on dans la rue.
    Qui est grave, c’est que ces financements viennent d’entités qui n’ont pas le droit de le faire par ce que ce n’est pas leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 11:58, par paf
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Nous sommes debout et prêt même au prix de notre sang pour que plus rien ne soit comme avant.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 12:22, par Wuro-yiré
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Les OSC doivent mettre beaucoup d’eau dans leur vin. Par leurs agissements et leur discours, elles divisent les burkinabè en deux camps c’est à dire ceux qui aiment le pays d’une part et les ennemis du pays d’autre part. Les animateurs de ces OSC répondront un jour de leurs actes devant l’histoire. Je pense qu’il ne faut pas mettre le RSP et des partis politiques quand bien même étant de l’ancienne majorité dans le même sac. On veut la paix pour ce pays et nul ne sortira gagnant si le Burkina sombre dans le chaos ; et pour ça devra de jeter de l’huile au feu.

    Pour ce qui concerne Zida je pense qu’il n’est pas irremplaçable ;loin de moi l’idée de soutenir le RSP notre PM n’est pas l’homme de la situation et d’’ailleurs il ne l’a jamais été. Dans la situation actuelle il ne s’agit pas de sauver la transition mais de sauver le Burkina qui pour moi est mille fois plus important que cette transition "bâtarde" car ne sachant pas exactement qui de Kafando, Zida ou des OSC est aux commandes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 12:33, par morisson
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Vous les voyous rastaman et fumeurs de drogues , vous pensez faire quelque chose avec vos rugissement de crapauds ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 12:34, par Kaskad
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bien vu les gars et bien dit.Courage,restons vigilant et surtout uni pour la sauvegarde de notre transition.Que celui qui n’a rien a se reprocher demande la démission du PM et son gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 12:35, par Mouvement allons seulement
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Une déclaration sans signature. De grâce, laissez les organisations syndicales à distance de vos errements. La revendication sur la dissolution du RSP même si on vient de naître en octobre 2014, ne date pas d’aujourd’hui et a toujours fait l’objet de revendication depuis 1998 par la CCVC et sa composante syndicale (collectif CGTB). Le Peuple sait qui est manipulé actuellement, qui reçoit des financements occultes. Comme la malhonnêteté est votre source d’inspiration, vous continuez de façon aveugle à faire des déclarations mensongères sur les organisations syndicales. Ces derniers ne sont pas vos rivales. Qui a aidé le RSP (Zida) à prendre le Pouvoir ? N’est-ce par ces "baîllonneurs" dits balai citoyen et autres CAR corrompus... qui ont accompagné Zida à la Place de la Nation ?
    Si vous n’aviez plus de crédibilité, taisez-vous au moins pour le moment !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 12:53, par Dity
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    QUE Dieu nous vienne en aide ! La verite jaillira un jour

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:06
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    De mieux en mieux. Maintenant on envoie les déclarations sans signature. C est sûrement le boutiquier de mon coin qui a ecrit ca.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:07
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bande de corrompus, la prochaine fois informez soumane touré de votre conference de presse. il a des questions pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:09
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Vous allez finir par ruiner le milliardaire zida. si chaque week end il doit vous payer pour une conference de presse ca commence a devenir trop. on dirait que vous aussi commencez a avoir peur. vous ne signez plus vos déclarations.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:11
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    si les ecrits de newton Ahmed barry sont exactes vous devez aller tous en taule. Bande de corrompus. Et si lui n est pas en tole, c est que c est vrai. Si on sort maintenant on sait qui attaquer.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:16
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bande de plaisantins. C’est maintenant que vous savez que les syndicats peuvent être des alliés importants dans la bataille à mort qui se mène actuellement !? C’est pas vous qui passez le temps à les insulter et à dire qu’ils n’ont pas participer à l’insurrection !? Laissez les syndicats et l’ex-CFOP de côté et montrez que c’est vraiment Vous qui avez fait l’insurrection. Personne ne viendra vous aider à maintenir votre putschiste de ZIDA au pouvoir. En tout cas pas les syndicats.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:23
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Memes les partis politiques ne vous suivent plus. Allez dissoudre le RSP. Vos agissements aggrave le cas de votre champion zida. Vous verrez la suite. Allez lire l’Evenement et si zida ment, le super ministre barry l arrete. mais il ne peut pas. Newton Ahmed barry vous a demonté. c est fini, vous etes finis. Maintenant vous faites des déclarations sans signatures. d ici peu vous allez faire des signatures sans déclaration. De mieux en mieux. Bande de corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:25
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    la prochaine marche dites a lopez de faire attention. la femme de zida n a pas apprecié la main dans la main avec son mâle. Comme y avait pas beaucoup de monde elle l a vu et n etait pas contente.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:25
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    RSP-CDP votre souffle douleur. vous serez surpris.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:29, par Neekré
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Merci pour cet appel patriotique. Pas besoin d’etre analyste politique pour voir que la configuration des positions aujourhui est celle qui a precede l’insurrection à quelques differences près ( la postion floue des parties de l’EX CFOP, é l’exceptiom Me Sankara).
    Nous sommes là et nous veillons. Nous n’avons pas de doute. Franchement, qu’est ce que ça coute au RSP d’attendre 3 mois ? Elle qui a deja attend 8.
    Comme pour la modification de l’article 37, l’armée de forumiste est à pied d’oeuvre pour polluer la toile et faire croire ce qui n’est pas. Mais, cela s’appelle se chatouiller pour rire.
    Je voudrais une fois de plus feliciter le Balai Citoyen pour ce combat. Les gens vous traiteront de desoeuvrés, drogués, vendus.......mais ne vous en faites pas. Suivez votre boussole qui est celle de la verité et rien d’autre. La Patrie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:29
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    ce qui nous inquiete nous c est l alliance zida/barry - OSC et l’argent. ca ca va nous tuer et tuer notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:30
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Les gens en deuils sont encore sortis avec leurs habits noirs de malheur et les gros bras.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:31, par OSC de la nation
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Les OSC acquises vont mettre le pays dans le Chaos. Ceux ci peuvent représenter le peuple. MBDHP est où. .et les OSC classiques crédibles qui existaient avant Zida au pouvoir
    Une vérité absolue .pour nommer le PM ,il n’y a eu un consensus formel ; jamais. Je défie quiconque de prouver le contraire. Le Président devait se référer à la charge 25 ministres qui n ont jamais soutenu ouvertement la révision et accepter ne pas se porter candidat et à la constitution.
    On nous sort un consensus pour nommer le PM qui n à jamais existé. La composition du collège des sages. Il y a 3 pasteurs dont le pasteur personnel de Zida .Aussi Zida seul n’est pas la transition. Qui a proposé Zida .PM .Les OSC ?non.les pasteurs non L’ARMÉE oui où se trouve le problème maintenant
    La commission est biaisée de par sa composition et de par son agenda tendant à nous faire croire que la transition c’est Zida et qu’ il est nommé par consensus ce qui est faux. ZIDA peut partir et la transition reste .Le Président étant incarnation de la Nation ou bien c’est l’inverse au Faso. Un premier ministre est toujours un fusible on peut le enlever quand la nation est en danger de par sa faute surtout

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:37
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    voila des gens qui vont terminer zida. Organisez une autre marche pour vous compter.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:37, par Souleymane Ouedraogo
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Vous avez mon soutien pour cette mobilisation, car la transition doit terminer dans la quiétude son boulot, pour les trois mois qui restent et nous permettent d’aller aux élections libres et transparentes le 11 octobre ; ainsi RSP-CDP-NAFA, si ce n’est pour des intérêts inavouables et inavoués, pourquoi vouloir saboter notre transition, bandes d’apatrides ayant un peu de considération pour les 16 millions de burkinabè, qui ont contribuer à ce que vous êtes aujourd’hui, n’oublier surtout pas que les armes que vous avez appartiennent au peuple burkinabè et vous n’avez pas le droit de le combattre avec ses propres armes. si vous l’avez oublié, je vais vous rappeler que monsieur GBAGBO était plus armé que vous, mais il est où aujourd’hui ?A BONS ATTENDEURS SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:43, par drea
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    « Par ailleurs, des ACTEURS constitués de la société, notamment les syndicats et des organisations citoyennes se tiennent à distance du débat public, restent muets et inactifs dans une situation gravissime. Là également, une plus grande lucidité doit prévaloir et un engagement patriotique est attendu de tous »
    Vous savez pourquoi ces ACTEURS se tiennent à distance ?, parce que eux ils ne sont pas des manges mil comme vous "Coordination des Organisations de la Société Civile". Ces acteurs n’ont pas deux paroles mais une seule.
    Vos agissements, c’est pour que votre robinet ne se ferme pas avec les départs de ZIDA et BARRY. Tout burkinabè averti sait que vous manger dans les mains de ces deux, vous êtes à leur service. Cette situation que nous vivons actuellement a quitté votre labo.
    Le RSP demande une seule chose aussi simple « Tous les militaires doivent quitter le gouvernement »
    Par ailleurs, dire que dissoudre le gouvernement à 3 trois des élections, cela va jouer sur le calendrier électoral sont les dires de quelqu’un qui ne connait pas ce que signifie la république. Parce que ce n’est pas le gouvernement qui organise les élections mais plutôt la CENI. ça serait mieux pour vous de vous caché un peu et laisser notre cher pays le BURKINA FASO en paix.
    Nous voulons la PAIX. De grâce la PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:44, par Le Fatotchiè
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Chers compatriotes l’heure est grave ; grave si bien que nous ne devons pas rester inactifs,car notre avenir, l’avenir de nos enfants en dépendent. Si le RSP pense qu’il est composé d’hommes,il ne se saurait se substituer à l’ensemble du peuple digne du Faso. Amis responsables des OSC,nous n’attendons que vos mots d’ordre pour agir sur le RSP et en plein midi et cela quelque soit le nombre de morts. Que Diéndéré, Coulibaly, Kéré et autres sachent qu’ils ne pourront plus intimider quelqu’un encore dans ce Pays. Nous rappelons à ces malhonnêtes qu’aucun militaire ne partira de ce gouvernement de transition,autrement dit nous allons à main nue faire face aux éléments du RSP. RSP, RSP, RSP super formé ; très fort,dites nous qu’avez vous rendu d’extraordinaire au peuple Burkinabè ? quels services d’intérêts nationaux avez vous organisés dans ce pays si ce n’est endeuiller des familles innocentes. Regardez moi des vantards, des orgueilleux,des assassins ! Retenez une fois pour toujours que faire face de nos jours à ZIDA ou aux autres militaires dans le gouvernement, c’est faire face toute la jeunesse du Burkina. De toute façon vous ne pourrez plus rien faire dans ce pays que ce que vous aviez déjà fait :"TUER". Alors nous sommes prêts à mourir pour notre patrie. La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 13:59, par BAbelt
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Courage à vous combattants de la liberté, de la démocratie ! tout le monde est convaincu que les tueurs de Thomas Sankara, de Norbert Zongo sont tous au RSP avec à leur tête Gilbert Djendiere .Comme la justice le droit et la démocratie sont à deux doigts de triompher il est normal qu’ils s’ agitent tant, mais le peuple se tient prêt ! Sachez que tous ces tueurs au RSP seront jugés et doivent être jugés ! C’est maintenant que la vraie révolution du peuple démarre !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:00, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Moi j’avais fais une observation dans l’Observateur Paalga, et on m’a pointé un -2 tout rouge. J’avais parlé de ce fameux prophète chapelet en main, qui prophétisait pour le Burkina un jeune président de 50 ans chapelet disait-on en main. Cela m’a rappelé également une époque où Blaise dans toute sa puissance et sa jeunesse, était prié d’aller consacrer le Burkina et la Côte d’Ivoire à la Vierge à Yagma, afin que Blaise et sa succession puisse bien diriger le pays. Bizarre la Vierge n’a pas demandé à l’Église du Burkina, elle préfère le demander à un président de la République. Du jamais entendu !

    En fait chers OSC (que j’ai aimé au début d’ailleurs) votre problème c’est lequel ?

    1) Faire échapper les convertis de la veille de l’insurection au jugement du peuple par de forte propagandes qui les ont blanchis et ravalé les pauvres victimes à l’oubli voire à la disparition totale et la bamboula se poursuit.

    2) Faire du général Diendieré et le RSP le bouc émissaire pour couvrir tous les commanditaires des crimes des 27 ans du pouvoir.

    3) Refuser l’amnistie proposé au président Compaoré même s’il ne revenait pas au pouvoir. Lui régler les comptes comme un mal propre, sans respect de son rang ni de ce qu’il a pu faire pour notre pays et que certains d’entre vous d’ailleurs n’étaient pas encore nés ou ne seraient pas nés s’il n’était pas là.

    4) Refuser de reconnaître au Front Républicain, son rôle modérateur dans une entreprise de vérité, de réconciliation et de justice. En ce sens que s’il est vrai qu’il faut la vérité et la justice en ce qui concerne l’ex-majorité, on ne peut le faire contre eux, ni contre personne d’ailleurs, et réconciliation si je comprends bien ne peut se faire sans eux.

    5) La peur du Sénat qui regroupe les sages (tant confessionnels qu’économique et social) donne une peur bleue à toutes ces forces obscures dont parle bien justement mais de façon très diplomatique d’ailleurs le Président de la Transition. Je dis très diplomatique parce de par sa culture, il sait qu’il est le président de tout le monde : des riches, comme des pauvres, des bons, des mauvais, c’est pourquoi il se remet à la décision des sages.

    6) Enfin, l’histoire de notre pays est l’histoire de la chèvre de Mr. Seguin. Les leçons de l’histoire ne comptent pas pour les jeunes, car ils pensent toujours bâtir leur pouvoir non pas sur l’expérience, mais ils pensent toujours qu’il faut réinventer le monde pour avoir une place célèbre dans l’histoire.

    7) Quelqu’un a parlé de la gueule de bois de la classe politique ! C’est simple au temps où le Président de l’UNDD tentait de leur faire comprendre de façon visionnaire ce qui arrivait les leader de la classe politique de l’époque étaient jeunes et ont méprisé ce « vieux Président » de l’UNDD. Aujourd’hui leur mutisme explique le piège dans lequel il se sont fourrés en refusant d’écouter, car ils avait comme vous une courte vue de l’avenir. En effet aujourd’hui n’ont-il pas plus de 50ans ? Donc tous hors course si l’on croit à notre cher prophète !...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:01, par nabiiga
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Au nom de l’impératif du 11 octobre Zida serait-il irremplaçable, même si sa présence pourrait couter cher au Burkina Faso, même s’il était reconnu coupable de haute trahison,de crime d’état et de crimes.je n’avais pas compris que la charte accordait a ce point un blanc-seing aux responsables de la transition ! En fait ce qui m’étonne dans tout ça, c’est le peu de cas que les organisations de la société civile accorde à la stabilité du pays : Une division de l’armée peut amener le Burkina a basculé dans la guerre et basta sur nos aspirations démocratiques ! Retrouvons notre sagesse, et comprenons que pour la paix de tous nous devons souvent pouvoir aller au-delà de nos lignes partisanes,de nos intégrismes.et respectons-nous, entre nous, il n ya pas d’ennemis du peuple,il n’ya pas quelqu’un qui aime le pays plus que l’autre, et personne n’est plus légitime que l’autre pour faire prévaloir son opinion ou ce qu’il croit être bon pour le Burkina.retrouvons les voix de la sagesse pour ne pas trop tirer sur la corde raide.il ne faut pas qu’elle se casse

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:08, par Nabiiga
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Je ne sais pas combien de fois le nom de Gilbert Diendéré est cité dans votre rapport. Je n’ai jamais compris pourquoi on ne l’a pas mis à la retraite ou pire, l’incarcéré tout simplement. Je l’ai répété à maintes reprises sur ce site même car qui dit les basses besognes de Blaise dit basse besognes de Gilbert Diendéré. Aucune basse besogne sous le règne de Blaise que nous déplorons ensemble n’a eu lieu sans que ne l’ait pas su ou impliqué. Ok, posons-nous ces questions sur Gilbert Diendéré le fidèle des fidèles de Blaise :
    1-Puisse t-on dire qu’il était innocent dans l’assassinat de Blaise ?
    2-Puisse t-on dire qu’il a était innocent dans le faux complot de coup d’était lorsque Blaise se trouvait en Chine ?
    3-Puisse t-on alors dire qu’il .était innocent dans l’élimination de Henry Zongo et Lingani afin Blaise soit le maître absolu.?
    4-Puisse t-on dire qu’il était innocent dans l’élimination physique de Clément Ouédraogo ?
    5-Puisse t-on dire qu’il était innocent dans ll’affaire Norbert ?
    6-Puisse t-on dire qu’il .était innocent dans l’affaire de David Ouédraogo ?
    7-Puisse t-on dire qu’il était innocent en nous imposant, Zida d’abord comme chef d’état et par la suite premier ministre ?
    Je peux continuer ad infinitum. Mais voilà, tous les humeurs que vit le RSP, il est bel et bien la personne derrière tous cela. Alors qu’est-ce que le Président attend pour le mettre à la retraite ? Il est l’élément le plus dangereux qu’il puisse y avoir au Burkina et qu’il faut qu’on le mette aux arrêt.
    Webmaster laisse passer car c’est la vérité et Nabiiga n,a pas cité le nom de Gilbert pour être sanctionné

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:12, par Alain Baraka
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Quand je lis les réactions, je distingue trois types d’opinions : ceux qui adhèrent pleinement aux revendications des OSC, ceux qui ne nient pas le danger qui guette l’avenir de notre pays mais pensent que les OSC sont manipulées, voire achetées par le PM et enfin le groupe de ceux qui sont solidaires du RSP ou ne veulent pas entendre parler du PM et de Barry ou tout simplement sont contre tous les organes de la transition .
    Pour le dernier groupe c’est simple on les connaît : c’est tous ceux qui, de près ou de loin sont restés solidaires de l’ancien régime et n’ayant pas digéré sa chute et souhaite le revoir au plus vite au sommet de l’Etat. Pour ce groupe, tout ce qui peut nuire à la transition est une bonne affaire ne serait-ce que par rancune.

    Pour le premier groupe c’est aussi clair : C’est tout ceux qui ont eu marre de l’ancien régime et craignent de voir leur espoir de changement suscité par les évènements d’octobre 2014 s’évaporer. Ils ne croient qu’à la transition et sont en proie à une grande frilosité dès que les organes de celle-ci sont menacés. Ils veulent que les élections d’octobre se tiennent sans heurts et dans l’équité et la transparence.
    ¨Par contre, on ne peut pas être catégorique sur les intentions du deuxième groupe. Si vous pensez que la transition traverse une zone de turbulences du fait du RSP et Cie, en quoi le fait que le financement des OSC proviennent de Zida peut altérer votre conviction de vous engager pour assurer à la transition d’arriver à bon port ? Peut être que les OSC reçoivent de l’argent aujourd’hui de Zida, je n’en sais rien, mais elles recevaient quoi de qui pendant la période antérieure à Octobre 2014 ? N’est ce pas ces mêmes OSC (je parle de ceux qui sont historiques balai citoyen, CAR, ...et non celles qui ont été mise en place par la suite par les anciens dignitaires du CDP pour contrer l’action de ces dernières : Comité contre exclusion....) qui ont fait des pieds et des mains pour obtenir le départ de Blaise ?
    Si aujourd’hui les OSC sont payées pour défendre des valeurs que je partage, je les soutiens même si je ne suis pas d’accord avec la procédure (quitte à ce qu’ils s’expliquent au moment venu). Pour moi, la protection des valeurs républicaines sont prioritaires par rapport à la sanction à infliger aux OSC "corrompues".
    Oui ! Les institutions de la République sont prises en otage par le RSP et il y a urgence. Mais vous savez quoi ? Le vrai danger n’est ni le RSP, ni le CDP et ses satellites, le vrai danger est la désunion des forces vives qui avaient permis la naissance du 30 et du 31 octobre : OSC, Partis politiques de l’ex CFOP, syndicats...Il ne faut pas qu’on se trompe d’adversaire (si la transition est sauvée on pourra s’attaquer à l’occasion de la campagne pour les élections), notre problème aujourd’hui c’est le bras armé du CDP et Cie et il nous faut nous serrer les coudes et vite !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:30, par Fasolibre
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Bien dit mes braves frères. Malheur à ceux qui défient leur peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:37, par OSC de la nation
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Un colonel de la l’armé a parlé sur OMEGA FM voir le site ,il dit que ZIDA doit partir c’est la position de l’armé vas lire Yoni et ce sont vos osc me problèmes.Toute l’armée veut le départ de ZIDA .voila une colonel intègre .Ouattara LONA CHARLES
    Ce sont lesO OSC acquises vont mett.e le pays dans le Chaos. Ceux ci peuvent représenter le peuple. MBDHP est où. .et les OSC classiques crédibles qui existaient avant Zida au pouvoir
    Une vérité absolue .pour nommer le PM ,il n’y a eu un consensus formel ; jamais. Je défie quiconque de prouver le contraire. Le Président devait se référer à la charge 25 ministres qui n ont jamais soutenu ouvertement la révision et accepter ne pas se porter candidat et à la constitution.
    On nous sort un consensus pour nommer le PM qui n à jamais existé. La composition du collège des sages. Il y a 3 pasteurs dont le pasteur personnel de Zida .Aussi Zida seul n’est pas la transition. Qui a proposé Zida .PM .Les OSC ?non.les pasteurs non L’ARMÉE oui où se trouve le problème maintenant
    La commission est biaisée de par sa composition et de par son agenda tendant à nous faire croire que la transition c’est Zida et qu’ il est nommé par consensus ce qui est faux. ZIDA peut partir et la transition reste .Le Président étant incarnation de la Nation ou bien c’est l’inverse au Faso. Un premier ministre est toujours un fusible on peut le enlever quand la nation est en danger de par sa faute surtout. Un lieutenant colonel en mission de l’armée peut il défier toute notre armée fut il entouré par ses "OSC" acquises .L’armée te dit de revenir en caserne tu refuses ,c’est de l’insubordination ,il devient un deserteur avec ses OSC pour des rebelles probables .

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:42, par podrbem
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    des petits voleurs,drogués et voyoux devenus leaders d’OSC rendues important par la corruption de zida et barry.vous êtes aussi nuisible pour le BF que RSP.si dissolution il y a vous ne devez pas être épargné.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:09
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Kafando reste le seul problème de cette transition !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:10, par zemosse
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    L’attitude passive des partis politiques de l’ex cfop me déconcerte . Comment comprendre leur attitude vis à vis du rsp, de Zida ? Aucune prise de position ferme.Rien que des louvoiements ridicules, des calculs nauseabonds égoïstes tout juste pour le pouvoir rien que le pouvoir. Et apres ? Continuez à dormir, le réveil sera très douloureux.Pendant ce temps,le cdp et les autres affameurs du peuple ont des positions tranchées claires et nettes. Le cdp après avoir rasé le mur reprend du poil de la bête avec arrogance en plus !! Herman n’apparaît que quand la situation est confuse comme tout bon opportuniste qui’sait exploiter les situations confuses en sa faveur. Réveillez vous Partis de l’ex-opposition, réveillez vous monsieur central nucléaire. ReMobilisez vos troupes comme les’28,30 et 31 octobre.La démobilisation est grande a cause des errements des dirigeants de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:14, par Burkindi
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    J’appelle la jeunesse consciente du Burkina à ne plus se laisser manipuler par le "balaie citoyen" et autres OSC à la solde des USA et Zida/Barry. Si initialement leur lutte était noble, sachez qu’elles se sont par la suite dévoyées et pourries. Ils ns ont déjà causé d’énormes problèmes en ns imposant Zida, cet extremiste protestant convaincu jusqu’à la démence par son Pasteur d’être investi d’une mission divine. Tenant déjà les OSC qui l’on fait, il tente piètrement d’avoir un contrôle total sur l’armée afin de consolider son règne obscurantiste au service de son temple et de son Pasteur. Si tel n’était pas son objectif ultime, dites moi pourquoi son pasteur personnel fait partie du "cadre des sages" pr une sortie de crises ? Pourquoi cet inconnu est-il devenu subitement une référence au sommet de l’Etat ? Pourquoi a-t-il fallu parmi les sages trois Pasteurs au lieu de 2 pr les autres religions ? Pourquoi Zida n’a-t-il d’yeux et d’estime dans toutes ses nominations que pr ses coreligionnaires ? Sachez pr mieux comprendre la gravité de la situation que Barry est du même temple que Zida tous donc animés par la même conviction obscurentiste et suicidaire. Ça semble idiot de le penser mais c’est cette idiotie qui les anime. C’est une violation grave de la constitution tant adulée hier par les osc. C’est aussi une atteinte à la laïcité de l’Etat.
    Observez le cas du Burundi, très sincèrement vs pensez que si le RSP n’était pas revenu avec le peuple, Blaise allait quitter le pouvoir ? Ne soyons pas naïfs !
    Loin de moi l’idée de soutenir aveuglement le RSP et le moment venu ns demanderons certes des comptes aux caciques du RSP mais ayons la lucidité de comprendre que le problème actuel de notre transition c’est Zida/Barry et leurs Osc corrompues et aveuglées par l’argent sale de Zida. En demandant leur démission, l’armée agit pour l’intérêt général du pays et du peuple. Sans diaboliser toutes les OSC j’appelle à la méfiance. Vive la transition et à bas aux manges mil et aux traîtres.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:18, par Niessom
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Changez votre titre : plus tôt l’alliance Zida - MPP - OSC vendues ( balais citoyen, car, safiatou lopez). C’est vous tout comme Ble Goudé l’a fait en CI qui voulez enflammer notre chère patrie. Mais vous êtes vaincue au nom d’Allah (SWA). A cette allure Blaise vaut 1000 fois mieux que Zida, lui qui a accepté démissionner..... Que Zida aussi emboite ce pas pour sauver le Burkina qui a tant souffert. Nous on veut vivre tranquillement. Pour une fois, oubliez vos pancréas, sinon avancez des preuves de vos accusations, dans l’autre camp on a au moins les preuves avec les soldats corrompus par Zida et compagnie. Chers internautes ne suivez pas à l’aveuglette, renseignez vous..... Ah ! Des masques vont tombés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:25, par DOUNDOOZI N’ZIKA
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Aujourd’hui, c’est le RSP qui exige la démission du premier ministre. S’il l’obtient, ce sera les tours du RPC de Dédougou, du RCA, du RCS, du GCA, du RIA, du Génie militaire, du GB, de la Base aérienne, de la Gendarmerie, des régiments de Bobo, Gaoua, Fada, Tenkodogo, Dori, Ouahigouya, des sapeurs pompiers, du service de santé des FAN, de la justice militaire, etc. d’exiger chacun le départ d’un premier ministre.

    Pour ’gagner’ du temps ou éviter tout cela, c’est simple : que Gilbert Diendéré et son CDP et leurs partis larbins perpètrent un prononciamento (coup d’État) comme ils en ont l’expertise, tuent qui ils veulent (15 octobre 1987 et 18 septembre 1989), en assument l’entière responsabilité, un point un trait. Dans le cas contraire, qu’ils attendent les 3 mois qu’il restent à la transition pour régler leurs comptes entre militaires.

    Pendant 27 ans, Gilbert Diendéré est le seul militaire du Burkina qui a toujours participé ou parrainé des meetings ODP/MT et CDP sans que le RSP ni les ’chefs militaires’ ne pipent mot. Y a quoi même ?

    S’il vous plait, nous voulons la Paix. Les armes du RSP sont payées par le Trésor public, donc l’argent du peuple pour protéger le peuple tout entier et non pour être au service des frères COMPAORE, Gilbert Diendéré et leurs clans.

    TROP C’EST TROP ! Y’EN A MARRE !!!

    DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:36, par Marie
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Lamentable !
    Ces parvenus incultes qui prospèrent dans les OSC s’imaginent se redorer le blason, suite a la raclée dont ils ont été l’objet ces dernières semaines et a leur désaveu grandissant au sein d’une grande partie de la population qui n’est plus dupe, en nous brandissant toujours l’épouvantail du CDP et du RSP, le méchant grand loup. Ils s’imaginent qu’il suffit de crier CDP, RSP pour que la population, que dis-je, Ouagadougou, sorte en masse et les élève au titre de héros pour qu’ils continuent a la vivre bonne et bien. Nope, en Octobre auront lieux les élections et votre page sera tournée. Vous retournerez dans le néant de votre existence.
    Trouvez plus convaincant ! Ce n’est pas seulement triste mais tragique de constater que les autorités compétentes du Faso se taisent pour laisser le pays aux mains de rappeurs sans talents et de chômeurs recycles en OSC.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 15:52, par sam
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Pitoyable comme OSC, vous detruire le peu d’image qui reste des OSC. Vous n’etes pas mieux que le RSP car vous etes ojourd8 une milice civile a la solde de Zida. J’imagine si vous etiez armé...donc foutez la paix au burkina. Retenez bien ceci si vous troublez la quietude de la population vous regetez votre existence. Bande sangsue du peuple. Reprenez votre role d’OSC pendant qu’il est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 16:47, par inoussa verite USA
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Vive la transition
    soutien total aux OSC
    a bas les mollusques des partis de l’ex CFOP

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:19
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    les gars en noirs ont encore fumé leur mariguana, ils sont dehors. Allez dissoudre le RSP au lieu de rester la a vous lamenter. zida est fini.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:28
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Ou est ce que vous allez aller a la chute de zida ? Je vous plains bande de corrompus. Allez ecouter radio omega dimanche politique, vous serez edifiés

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:40, par Nabiiga
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    À internaute numéro 51, vraiment cher compatriote, ou bien je ne vous comprends pas ou bien vous écrivez sans le moindre égard pour la vérité ou encore, peut-être, vous souffrez d’un coup d’amnésie., je n’en sais rien. Autrement, il n’y a pas lieu que vous nous disiez ce que vous venez de dire. Je vous cite in extenso : Vous dites

    « Un lieutenant colonel en mission de l’armée peut il défier toute notre armée fut il entouré par ses "OSC" acquises .L’armée te dit de revenir en caserne tu refuses ,c’est de l’insubordination ,il devient un déserteur avec ses OSC pour des rebelles probables »

    Comme vous savez autant de l’armée, vous allez pouvoir nous éclaircir sur le comment le Chef d’état majeur, la première personnalité de toutes nos forces armées, un général dois-je vous rappeler, a été balayé du revers de la main vers la porte pour qu’un Lt. Colonel prenne le pouvoir ? Comment s’est fait-il qu’un Lt Colonel ait été la meilleur personne à être envoyé en mission au lieu en place de la première personne de l’armée et, notons bien, quand on parle de mission ici, on ne parle d’une mission au Mali ou en Sierra Léone, mais bien une mission pour occuper la plus haute fonction de l’état. C’était un Lt. Colonel qui pouvait le faire et non pas le Chef d’état majeur d’après-vous ? Tel étant la manière que les choses se sont passées, n’est-ce pas alors l’armée qui a commencé l’insubordination or, on sait pertinemment que dans l’armée, il n’y a pas lieu d’insubordination mais l’armée s’est illustré en nous montrant combien l’insubordination peut être instrumentalisée au sein de nos forces armées.

    Gibert Diédéré et personne d’autre, s’est manipulé pour humilier le Chef d’état majeur afin que ce dernier laisse la place à Zida pour qu’il lui serve de marionnette. Autrement dit, faire en sorte que Blaise continue à regner à partir de la CI. Zida, s’est vite rendu compte que la marionnette qu’on voulait de lui ne pourrait pas marcher. Puisqu’il s’est montré incapable d’être la marionnette face à la volonté ferme du peuple, il faut maintenant qu’il revienne à la caserne. Qu’il revienne à la caserne ? Dites nous ce qu’il a fait de grave contre l’armée ? La mission à laquelle vous vous référé, y avait-il un délai pendant lequel il devait exercer les fonctions de la mission et retourner à la caserne ? Nous savons tous que Zida serait PM pendant toute la période de la transition et même s’il y avait un délai, une sorte de deal entre eux à la caserne, qu’on nous montre les lettres de cette entente et on pourra comprendre encore mieux pourquoi il doit impérativement retourner à la caserne sinon, nul besoin qu’ils nous fatiguent de cette question de démissionner. Vous ne voyez pas mon frère ou ma sœur ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:43, par burkinabe
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Il nous faut obligatoirement les élections en octobre et personne ne va empêcher cela.
    Ce n’est pas à 3 mois des élections qu’on va demander là démission du PM et autres. Si vous avez des problèmes entre vous attendez après les élections pour saisir la justice.
    Pourquoi n’apprenons nous pas assez de nos erreurs ? Le burkinabe à évoluer de façon extraordinaire alors arrêter de nous prendre pour des cons. Blaise COMPAORE nous a traité ainsi et il en a payé les frais.
    A nos frères du CDP s’il est vrai que vous associés à cette crise je vous dit ceci : ce pays nous appartient à tous alors de grâce arrêtez. L’histoire est une mémoire inépuisable et chacun devra répondre tôt ou tard.
    A nos frères du RSP si vous n’avez rien à vous reprocher attendez après les élections ! Si vous avez des dossiers comme on le lit dans la presse , sachiez que nul n’est au dessus de la loi et ne ternissez pas davantage votre image avec des actes anti citoyenne.
    Je pense pour ma part que le gouvernement doit rester jusqu’au élections et qu’ils sache que des comptes leur seront demandés sur la gestion des différents portefeuilles du gouvernement.
    La paix et rien que la paix !«  »

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:56, par JAMES KENNY
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Voila depuis la, on crie vous n’entendez pas, la machine du cpd s’est mise en marche avec la mise en orbite d’EDDIE GOMBOIGO comme patron du cdp. fatou diendiéré contrôle le cdp bras politique et son mari gilbert diendiéré l’aile armé du mouvement c’est à dire le rsp.
    Levons contre cette engeance de malhonnêtes, c’est une lutte que nous ne pouvons pas perdre, ensuite nous irons capturer blaise compaoré comme un rat en Cote d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:07, par SIDNOMA
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Internaute 52 et ta bande, on sait qui vous êtes et l’heure vient où vous serez démasqués et combattus par le vrai peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:22, par guingraogo
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Beaucoup de militaires, sont instrumentalisés dans cette situation. Il faut que toute l’armée fasse une analyse claire de la situation et prenne une décision dans l’intérêt de tous. Ceux qui sont anciens se le rappellent : en 1989, le Burkina Faso était gouverné par le Front Populaire dont le n°1 était le Président Blaise Compaoré. Le n°2 était le Commandant Jean-Baptiste Boukari Lengani, Ministre de la Défense et le n°3 était le Capitaine Henri Zongo, Ministre de l’Approvisionnement du Peuple et de la Promotion du Commerce, enfin quelque chose comme ça qu’il avaient réussi à appeler PRECO.
    En cette année de grâce 1989 donc, le Président Blaise Compaoré entrepris un voyage officiel en Chine de Pékin accompagné de sa suite, dont, notamment le Ministre Henri Zongo. De la Chine, le Président Blaise Compaoré instruisit ce dernier de revenir au Burkina Faso avant la fin de la mission, comme quoi, il y avait des affaires urgentes à régler au pays. Celui obéit, comme il se devait, revint tout bonnement au pays, ignorant qu’il était pris dans une embuscade.
    Une fois au pays, la rumeur circula qu’un coup d’Etat se tramait pour renverser le Président Blaise Compaoré alors qu’il était à l’étranger et que les instigateurs n’étaient rien d’autres que le Commandant Jean-Baptiste Boukari Lengani et le Capitaine Henri Zongo.
    Sur la TNB, on nous présenta l’avion présidentiel forcé de s’immobiliser en milieu de piste, de retour de Chine. Le Chef d’Etat Major particulier de Président, au bas de la passerelle pour exfiltrer le Président Blaise Compaoré et l’amener en lieux sûrs. L’avion présidentiel ne fut pas dirigé vers la base aérienne 511 comme le fit le Premier Ministre Zida l’autre jour de retour aussi de Chine : il n’y a pas confiance. J’espère que la TNB a conservé ces images.
    La conjuration ayant été fomentée, les conjurés eurent droit à une parodie de justice. Reconnus coupables, sans avoir pu se défendre, ils furent exécutés de la plus barbare des manières qui soit, sans égard pour leur rang et leur grade. La révolution devenue Front populaire continue de manger ses enfants. Ils furent ainsi extirpés des rangs du Front Populaire : l’ordre de succession changea ainsi au sein du Front populaire. La manœuvre a été utile.
    On était en Etat d’exception, tout était permis, même les méthodes les plus odieuses et les plus abominables. Ceux qui portent l’accusation aujourd’hui contre le Lieutenant Colonel Zida ne pouvaient pas ignorer à l’époque qu’il s’agissait là d’un mensonge pour atteindre un but.
    Comme par enchantement, en 2015, le Lieutenant Colonel Isaac Yacouba Zida, qui était sûrement à ces premiers pas dans l’armée à l’époque, devenu Premier Ministre de la Transition, entreprend lui aussi un voyage en Chine. De là, il nous revient avec des rumeurs de coup d’Etat. Décidément, il faut interdire dorénavant à tout Président ou Premier Ministre du Burkina Faso d’aller en Chine, que ce soit en Chine de Pékin ou en Chine de Taïwan, quel qu’en soit le motif ! Il faut leur interdire cette destination, car c’est une terre fertile pour les faux complots. Ils nous en reviennent toujours avec des histoires de complots sans tête ni queue.
    Mais après tout, ne serait-il pas raisonnable pour les accusateurs d’aujourd’hui de se rappeler que la manœuvre leur avait été d’une grande utilité en 1989 ? En effet, si l’accusation peut faire mal à certains aujourd’hui, qu’ils se rappellent qu’ils avaient, à l’époque, accusé faussement le Capitaine Henri Zongo et le Commandant Jean-Baptiste Boukari Lengani et qu’ils ont écopé du pire, on les a exécuté purement et simplement.
    Alors, l’armée doit bien analyser la situation avant d’appuyer certaines revendications. Peut-être qu’il y a eu effectivement fausse accusation et parjure quelque part. Vous savez bien que cette pratique est une constante depuis la révolution et beaucoup de vos frères d’armes en ont fait les frais. Réclamer la démission du Premier Ministre, c’est réclamer la démission du Gouvernement avec tout ce que cela comporte comme désagrément pour le calendrier de la transition. Allons, il ne reste que trois (3) mois. Le bonheur arrive toujours pour qui sait attendre. Faisons le sacrifice nécessaire pour le bonheur du peuple burkinabè. Les comptes, vous pouvez les régler après. Alors, il faut faire attention et ne pas vous laisser instrumentaliser pour des intérêts inavoués. Ressassez-vous et restez républicains pour le bonheur de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:23
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Blaise dégage ! Blaise dégage ! après on verra ! Blaise a dégagé. Voyez maintenant. Bandes d’incultes vendus à ZIDA !!!!! Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:39, par Bouba
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Personnellement j’attire l’attention du Président Kafando sur le fait que sa responsabilité est engagée. Le peuple insurgé a pris démocratiquement le pouvoir et te l’a confié (le soulèvement populaire est inscrit dans la constitution il faut le rappeler). Aujourd’hui, ce même peuple insurgé te demande de dissoudre cette machine à tuer fabriquée par l’ex dictateur, tu tergiverses. Si vous n’écoutez pas le peuple et que vous vous laisser influencer par un groupuscule, vous serez comptable de ce qui arrivera dans les prochains mois si les démons font marcher cette machine à tuer.

    RSP = RIP = Régiment d’insécurité présidentiel = Rest in peace : Thomas Sankara, Paulin Bamouni, etc. Guillaume Sessouma, Dabo Boukari, Henri Zongo, JB Lingani, Oumarou Clément, Black So Man, Norbert Zongo, etc.
    Le RIP est une machine à tuer qui n’a même pas épargné ses propres enfants : Gaspard somé, Otis, Marcel Kafando, Edmond Koama, Hyacinthe Kafando (le miraculé réssuscité !), etc.
    Le Burkina a-t-il besoin d’une machine à tuer ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:43
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    "...les syndicats et les organisations citoyennes..", il n’en n’existe malheureusement plus au Burkina !!! Un certain Professeur Ra-Sablga les a tous jeté dans "les poubelles de l’Histoire". Il n’ a donc plus que VOUS. Alors, débrouillez-vous. Bon courage et bonne chance !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:47
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Publiez la liste exhaustive des signataires de votre vomissure. Je parie que vos rangs sont entrain de se clairsemer. Vous allez chier ici !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:56
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Nouveau nom désormais : OSC c’est WC. Comprenez que c’est fini pour vous

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:56
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Ainsi donc vous appelez les syndicats à vous soutenir !? Vous (votre groupe) ne pouvez pas passer le temps à vilipender les syndicats, à les dénigrer auprès de votre ZIDA qui menace les travailleurs et en même temps vouloir qu’ils participent à vos marche-meeting à venir. Vous avez par exemple dit à ZIDA de ne jamais recevoir la CCVC en audience. Ce qu’il a exécuté. A quoi servent aujourd’hui ces appels du pied, comme quoi il s’agit de défendre une cause nationale. Personne ne peut apprendre aux syndicats comment on défend une cause nationale. Ce n’est certainement pas en s’alliant à des gens comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 19:29, par Le Peuple
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Les Resposables Putschistes du RSP doivent être neutralisés

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 19:29
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Le president Kafando appelle a l’apaisement en attendant les propositions du college des sages. cet appel ne concerne pas les OSC qui tellemet riches craignent de ne pouvoir depenser leur argent devant le peuple misereux

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 19:45, par le pionnier
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Reglons le cas du rsp ensemble d abord et ensuite nous nous occuperons de zida et barry qui sont entrain de travailler pour mettre le mpp au pouvoir. Soyons vigilants et strategiques, ne nous divisons pas. En cas d appel, nous devons sortir massivement. Nous devons accepter aussi le sacrifice supreme à l image de nos martyr.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 20:13, par Aboubakry Oubda
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Je ne vous comprends plus, vous OSC, un homme sensé ne peut pas vous suivre, plus aujourd’hui. Vous voyez, lorsqu’il s’agit de toucher à ZIDA automatiquement on voit un complot du CDP, de Blaise et autres. Nous savons tous qu’aujourd’hui la plupart des OSC sont financées par les politiques actuels (ZIDA, BARRY, etc.) et sont devenus des fans, donc incapable d’analyse sincère sur cette situation. ZIDA n’est pas la transition, et tenir tête à ses supérieurs hiérarchique n’est pas une chose à faire dans l’armée, il est PM mais il reste milltaire et donc sous l’autorité de la hiérarchie milataire. La hiérarchie militaire l’a peut être désigné et la hiérarchie n’en veut plus. Où est le problème ? Son départ n’est pas synonyme de report des élections ou d’écheque de la transition. Aussi, êtes vous étonnés de voir que les partis politiques n’arrivent pas à choisir un camp. C’est simplement parce qu’aujourd’hui on ne peut faire confiance à personne et les OSC mobilisent beaucoup les ignorants qui sont de potentiels électeurs pour les partis politiques, la situation donc est délicate pour eux.
    C’est pas comme les OSC qui peuvent dire oui aujourd’hui et non demain et continuer à mobiliser des ignorants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2015 à 00:16, par Bintou
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    La révolution n’est pas achevée , je serai à coup sur un prochain Martyr .et je suis prêt !!!! allons seulement . on attends le mot d’ordre. La patrie ou la mort nous vaincrons !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2015 à 02:26, par siid siida
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    waow il ya là tout un chemin encore a parcourir !!! de toute ma vie, je n’ai jamais vu trois ( 03 ) aussi longs mois que sa. comme j’aimerai que par coup de baguette magique 3mois soit 3 jours, malheureusement siid siida n’est pas magicien ni sorcier ! a vrai dire nous peuple burkinabès nous sommes complètement fatigué. fatigué des tractations. mais ce qui me fait mal c’est la question suivante auquel je n’ai pas de reponse. pourquoi chaque fois dans mon Burkina quand il y’a trouble et des plus grave je dirai, c’est encore et toujours le meme RSP qui est a la base ? eeeeyiiii prenez cette dernière question de siid siida au serieux êtes vous certains que ceux qui sont dans ce regiment la sont tous de vrais burkinabès ??? je m’explique : le Burkinabè que je suis dont j’en suis fièr refuse avec dignité, fois , amour , et patriotisme de mettre mon pays dans le chaos total. le Burkindi est t’il entrain de perdre sa valeure d’atan au point que certains de nos frères aveuglés par l’argent et le pouvoir s’en fou éperdument du devenir de sa nation ? c’est triste, tellement triste de voir qu’un Burkinabè n’arrive plus a tolerer son frère quelqu’en soit ce que ce dernier a commis comme faute. j’en appel donc a tout mes frères, pères ,mères a tout ceux qui ont encore un grain de fièrté d’être Burkinabè, d’accompagner et d’aider notre transition jusqu’au délai initiale prévu pour le 11 Octobre. fesons tous balle a terre. que chacun joue un role d’apaisement et non de violence. parce que dépuis que le monde existe la violence n’a réussie a engendrer toujours que la violence elle meme.

    un peut d’eau dans le vin ou un peut de vin dans l’eau, dans tout les cas sa s’appel de la dillution et nous y gagnons tous !!!

    que Zida ai trahi, que les OSC soient sa millice mange mil ( comme bcp le disent ) ou que le couple RSP et sa bande soit au commande de plans machiaveliques. soyons et restons patriotes et partisants de la non violence....conduisons tout simplement cette transition jusqu’au bout et nous en sortirons plus grand et encore plus fort au yeux de la sous région et du monde entier pour une deuxième fois !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2015 à 07:42, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    - LEJUSTICIER (N°1), je te félicite pour ta lucidité. Le fait d’avoir laissé libre Gilbert DIENDERE après la Transistion coûte cher aujourd’hui à tout le Burkina alors qu’au lendemain de l’insurrection, la Gendarmerie aurait pu mettre la main sur lui. Lui-même était méfiant en ce temps. Malheureusement on lui a laissé le temps de reprendre confiance et de recommencer les manipulation en concertation avec Boureima KERE. Ils instrumentalisent les jeunes soldats du RSP pour ne pas répondre en justice de leurs crimes. On a auditionné Hyacinthe KAFANDO dans l’affaire Thomas SANKARA, et pourquoi pas Gilbert DIENDERE et Boureima KERE qui étaient ses Chefs en son temps ? Pourquoi eux on les laisse ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2015 à 12:23, par Boungnega Weogo
    En réponse à : Situation nationale : La Coordination des Organisations de la Société Civile pointe « l’alliance stratégique RSP-CDP-Front-Republicain »

    Le complot CDP-RSP-Front anti Républicain est clair comme de l’eau de roche, de même que leurs motivations : privilèges perdus, crimes commis, crainte de la justice et j’en passe. C’est la stratégie du lépreux qui, sachant qu’il ne peut pas saisir la calebasse de lait, décide de la renverser.Mais que ces aventuriers sachent que l’Histoire n’a jamais menti. Nul n’a jamais vaincu son peuple !! Tout retour à l’ordre ancien est exclu, ou alors il faudra marcher sur nos corps. Aucune compromission n’est possible lorsqu’il s’agit de la Patrie. Notre détermination égale la votre sinon même qu’elle la surpasse !! Face à vous, vous trouverez ce peuple intrépide qui a jeté l’ancien pouvoir criminel et corrompu dans les oubliettes de l’Histoire. Les martyrs des 30 et 31 Octobre ne sont qu’une goutte comparé à ce qui va se passer si vous osez !!! Debout pour la Patrie en danger !!
    Tobdano

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés