Affaire RSP : des citoyens se prononcent

mercredi 8 juillet 2015 à 01h17min

Pendant que certains pensent que le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) n’a pas sa place auprès du président du Faso, d’autres désapprouvent cette opinion car selon eux c’est un corps d’élite qui fait partie des institutions régies par la loi. Les avis de quelques citoyens burkinabè dans ce micro- trottoir.

Affaire RSP : des citoyens se prononcent

Sana Yacouba, petit commerçant au grand marché de Ouagadougou :
De mon point de vue sur la question du régiment de sécurité présidentielle, on doit laisser chaque corps à sa place en attendant les votes pour maintenir la paix au pays. Que ce soit la démission de ZIDA ou la délocalisation du RSP, tout dépendra du président qui sera élu à l’issue du vote présidentiel d’octobre prochain. Pour l’instant, les votes sont proches, il faut que chacun maintienne son calme pour qu’il n’y ait pas de perturbation.

Séni Bouda, vendeur de tissus :
Que le Régiment de sécurité présidentielle et sa hiérarchie s’entendent, nous, nous ne connaissons pas la réalité de ce qui se passe entre eux. Donc qu’ils s’entendent pour qu’ensemble nous préservions la paix et la cohésion sociales.

Seydou Simporé, commerçant :
Actuellement le débat s’anime autour de la question du Régiment de sécurité présidentielle. Si vraiment ce corps d’élite existe pour sécuriser le pays et pour y mettre de l’ordre, qu’ils arrêtent les menaces inutiles et qu’ils fassent leur travail. Et les gens arrêteront de dire du mal d’eux. Ces derniers temps ils font peur à la population sinon qu’ils ont leur place à la présidence. Ils ont été formés pour y être.

Moumini Kaboré, libraire :
Qu’on trouve une solution pour cette question du RSP mais pas le dissoudre, car ce n’est pas la meilleure idée. Chaque travailleur travaille pour aller de l’avant donc que les gens arrêtent de demander la dissolution de ce corps militaire. Le Régiment de sécurité présidentielle fait partie de l’armée, ils sont des Burkinabè aussi. En aucun cas il ne faut le dissoudre ou le délocaliser. Qu’ils trouvent des solutions positives pour qu’on puisse aller librement aux élections d’octobre prochain.

Mahamadi Sanfo, vendeur de bijoux :
La transition tire vers sa fin. Entre le Régiment de sécurité présidentielle et le Premier ministre c’est tout autre chose. Parce que quand Yacouba Zida a été nommé premier ministre, il a tout de suite déclaré que le RSP sera dissout. Donc nous ne comprenons plus rien quand c’est le RSP qui demande maintenant le départ du premier ministre. Ce que nous demandons, qu’ils se calment et qu’arrive paisiblement la date prévue pour le déroulement des élections présidentielles.

Propos recueillis par Minata TOE (stagiaire)
Lefaso.net

.

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2015 à 03:08, par Mathurin BAZIE En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Mais STAGIAIRE............vous n’interrogez que les commerçants
     ???????????

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 07:54, par L’Etalon Enragé En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    A partir de maintenant jusqu’à dorenavant, qu’on cesse de parler du RSP. Le Vieux-Père, Président du Faso, Président de la Transition, Chef-Suprème des Armées a tranché en disant qu’il ne souhaite pas voir le RSP dissout. Donc le débat est clos. Il appartient maintenant au nouveau PF de decider autrement.
    Miantenant, nous, nous demandons, nous implorons le RSP de mettre de l’eau dans leur vin. Ils n’ont pas ce droit de demander la demission du PM ; notre constitution ne l’autorise pas. Le PM ne leur appartient plus à eux seuls ; c’est le PM de tous les burkinabé. Plusieurs fois la Transition a été menancée par leur faute. Ils sont une partie de toute l’armée nationale et ce sont eux qui, depuis l’insurrection constituent le veritable danger pour la Transition. Et si c’était toute l’armée qui faisait cela, où est ce qu’on allait se trouver. Quand on dit qu’une unité est un corps d’Elites, elle doit avoir des comportements intègres, dignes et être efficace dans la discrétion. Le Vieux-Père Kafando a tranché au nom de tous les burkinabé et c’est sa decision qui tient jusqu’au prochain PF qui en decidera autrement s’il le veut avec la bénédiction des institutions fortes du Faso. C’est fini, plus un mot sur le RSP jusqu’à nouvel ordre et Pardon au RSP afin qu’il nous laisse terminer la Transition et au de-là de la Transition, nous laisser vivre en paix au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 08:01 En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Je pense que les gens doivent se rendre à l’évidence que l’on parle du mal de quelqu’un quand la personne à des antécédents. Pour la RSP, ils en existent !
    Je suis désolé de le dire que certaines personnes veulent nous ramener dans un état d’exception. A ce que je sache la RSP fait parti de l’armée et si elle ne fait pas bien son travail, la société à le droit et le devoir de l’en a rappelée ! Quel mal y a t-il à dire un homme ce que tu fait est grave, change !!
    J’ai écoute afferage aujourd’hui mais j’étais désolé d’entendre que ne parlons plus de la RSP tout simplement parce que les radios ont été menacées en soustrayant un corps "super

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 09:10, par sergy En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Mathurin,c’est de la manipulation pour faire croire que le RSP est soutenu.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 10:02, par Sidpassata - Veritas En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Mais voyons ! Si le RSP ne pose pas problème, s’il était vraiment source de sécurité pour les institutions et les personnes au Burkina Faso, pourquoi beaucoup de gens dirait du mal de lui ? Est que le RSP est le seul régiment de l’armée nationale ? Mais il est le seul qui va menacer les ministres et les journalistes quand il n’est pas content, il est le seul régiment à avoir son camp trop proche de la présidence, il est le seul qui n’est pas commandé par l’état major général de toute l’armée du Burkina parce qu’il a un état major particulier pour lui tout seul qui est à la présidence ! C’est quoi cette manière de mettre ce régiment à part qui fait qu’il y a deux armées au Burkina ? Pourquoi le RSP n’accepte pas d’être sous le même commandement que tous les autres régiments du Faso ? Pourquoi il veut son commandement à part ? Si chaque régiment faisait comme eux, comment va-t-on avoir l’unité de l’armée nationale et la paix. Pourquoi, les éléments du RSP n’acceptent pas que la gendarmerie et la Justice interrogent leurs membres ou leurs chefs que l’on soupçonne de faute grave ou de crime ? NON le RSP se croit au-dessus de la loi, et même plus, il pense que les institutions doivent répondre à leurs caprices d’enfants gâtés du régime Compaoré. C’est pour cela qu’il énerve tout le monde et entre en conflit avec le gouvernement. Il faut délocaliser ce régiment et supprimer son état major particulier !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 10:07, par sana En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Pour un lendemain meilleur au Burkina le RSP doit être dissout simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 10:15, par Journal des Régions sur RTB En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Pourquoi les noms des journalistes qui presentent les journaux des régions ne s’affichent pas comme ceux des journaux nationaux sur RTB ? Si c’est un oubli, qu’on le corrige. Sinon on doit savoir qui présente un journal télévisé ou même radiodiffusé. Même les interviewés ont leurs noms qui s’affichent pour qu’on sache qui parle. Je l’ai remarqué avec plus de 3 journaux des regions.
    Pour ce qui est du RSP, ces éléments n’ont pas le droit de reclamer la demission du PM et des militaires de la Transition. Ils pouvaient le faire au moment de leur nomination comme l’ont fait les OSC pour Sagnon et Djiguemdé. A 3 mois des élections on ne peut pas se le permettre, au risque de voir les élections ne pas se tenir le 11 octobre 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 10:53, par le maître En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    La décision est entre les mains du vieux père Kafando. Le rsp doit savoir que les deloger n’est pas un problème pour le président car il suffit d’en faire une requête à Israël qui nous debarquera 100 commandos et ce sera la debandade.le président du Faso en a le privilège. Sachez que votre existence est notre fierté mais soyez disciplinés et républicains. Ne soyez pas solidaire de ceux qui ont le sang dans leurs mains. Au moment venus vous les capturez pour la justice. Mettez fin à la dette morale maintenant ! !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 11:59, par SIGUI-TE-MOGO-SON En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Un adage du terroirdit que ’’si vous abbattez votre chien au prétexte qu’il est méchant, c’est la chèvre du voisin qui vous mordra’’ Cf Rapport de la commission de reflexion sur la restructuration du RSP page 18. (1 millier d’homme_ cf rapport Page 6 du même rapport’’. Ils seraient des élites....!!!!!!.
    Un agent des eaux et forets mécontant peut-il bruler une foret classée, sans sanction ?
    Un douanier mécontant peut-il bruler les produits saisis ou refuser de verser les recettes perçues, sans sanction ?
    Un infirmier/médecin faché peut-il laisser les malades mourir ou les accompagner dans leur tombe à travers des faux traitements sans sanction ?
    Un GSP peut-il liberer des prisonniers parce qu’il est mécontant, sans sanction ? Bref.......
    Pourquoi un militaire du RSP peut jeter nos munitions, effrayer un gouvernement, déranger des millions de burkinabè pour des question d’humeurs d’enfant gaté sans sanction ? Quelle est leur plate-forme revandicative ?
    Je pense qu’il faut déchirer le Rapport de la commission de reflexion sur la restructuration du RSP, décreté leur affectation dans d’autre unités militaires avec délais pour quiter la présidence ! Quant on recrute un employé c’est pour une mission précise et cette mission est définie par le recruteur et non le recruté.Passer ce délais détruire le palais y compris les armes et les chiens méchants qui s’y trouvent. Ta chèvre te gardera contre la chèvre du voisin.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 15:31, par la REINE de la PAIX En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    du calme a tous. que les élections voient le jour et que le future président décide de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 16:22, par Alexio En réponse à : Affaire RSP : des citoyens se prononcent

    Le proprietaire de l Armee et le RSP sont aujourdhui le patrimoine du peuple Burkinabe. Quitte a lui de mettre de l ordre dans ses institutions. Meme le President de la republique de la transition est incompetent pour sa dislocation. Mais le peuple lui peut decider son destin.

    Le comble du malheur la raison d etre de ce RSP est incompatible avec les regles republicaines et democratiques.

    Il peut survivre si on nettoyait son etable. Ses anciens chefs sous l ancien regime doivent etre mis a la touche et le reformer pour des missions tres presises.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés