Le mois de ramadan, une reforme de l’être

samedi 4 juillet 2015 à 07h00min

« Le mois de jeûne vous est prescrit comme il l’a été à ceux qui vous ont devancé, ainsi atteindrez vous la piété ». Tels sont les propos de Dieu dans le saint coran au sujet du jeûne de ramadan. La crainte révérencielle en Dieu est la finalité du jeûne. Et qui parle de piété ou de crainte en Dieu parle sans doute de changement de comportement. Et pourtant, quand on observe le quotidien des fidèles musulmans en temps ordinaire, l’on est tenté de se demander s’ils tirent profit de cette grâce divine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le mois de ramadan, une reforme de l’être

Quand apparait le croissant lunaire annonçant le début du mois de carême musulman, les mosquées sont bondées de monde. Les attitudes les plus acerbes sont remplacées par de grandes vertus. Hommes, femmes comme enfants sont devenus des anges, très courtois et respectueux. Ceux qui s’adonnaient à des actes ignobles se sont rangés et brillent par la sagesse. Les paroles, les déplacements, les actes, les regards sont tous contrôlés. En un mot, pendant ce mois béni de ramadan, les fidèles musulmans tentent de mettre en pratique les enseignements de Dieu contenus dans le coran et dans la tradition du prophète Mohammad (Paix et Salut de Dieu sur Lui).

Faut-il attendre ramadan pour mettre la parole de Dieu en application et retourner aux vieilles habitudes après ramadan ? Où sont passés les beaux enseignements et les belles leçons appris pendant ramadan ? Si ramadan passe, Dieu lui demeure eternel et mérite toujours d’être adoré à tout moment. Ce serait de l’hypocrisie que d’être de bons pratiquants pendant ramadan et s’éclipser des mosquées et de toutes les pratiques religieuses après le jeûne. Ceux qui retombent dans les actes pervers après le mois de ramadan n’ont pas compris la philosophie du carême musulman. En effet, ce mois béni de ramadan constitue un camp de formation pour le fidèle musulman. Un mois durant, les actes de bienfaisance se sont multipliés et beaucoup se sont détournés de ce qui peut attirer la colère de Dieu en matière de pêché.

La finalité du jeûne c’est la crainte en Dieu, un changement de comportement à travers un niveau de piété plus élevé. Rien ne sert d’être droit pendant ramadan et juste le mois fini, chacun cherche à se rattraper par la désobéissance en Dieu. Ce n’est pas parce ramadan est fini qu’il est permis de commettre l’adultère, de mentir à longueur de journée, d’écouter les propos les plus perfides du monde, de voler, de tromper. Le bon musulman est celui qui s’efforce d’être dans la droiture et ramadan constitue une aubaine de parfaire nos comportements. Le plus important n’est pas de perdre physiquement du poids sous l’effet de la faim et de la soif mais que le poids des pêchés soit le plus léger possible.

Voilà pourquoi la recommandation constante du prophète Mohammad est d’œuvrer pour le meilleur et de se distinguer de par le meilleur comportement. Ce bon caractère n’est pas lié à la blancheur du boubou, à la taille de la barbe encore moins le fait de passer des heures durant à égrener le chapelet. Ramadan n’est pas une invite à la paresse, à l’oisiveté mais un appel à plus d’ardeur dans le travail. L’effort dans le travail et la reforme de l’individu sont des valeurs intrinsèques qui contribuent au bien être de la société. Dans cette perspective, tout responsable qui se dit croyant doit servir ses administrés au lieu de se servir et de se transformer en puce qui suce tout sur son passage. Il faut se considérer comme gestionnaires des biens publics et non des privilégiés encore moins des propriétaires.

Le croyant doit faire des valeurs apprises pendant ramadan, de ses vertus et principes un modèle de savoir-vivre, de savoir-faire et un mode de vie continuel qui lui resterait permanent même en dehors du mois de ramadan. C’est dans cet élan de persévérance, d’endurance, de sacrifice et de perfectionnement de l’être que l’on pourrait se rapprocher davantage dans la recherche de l’agrément de Dieu.

Puisse Allah accorder à nos mamans la santé et le courage ; ce sont elles qui abattent le plus gros travail en ces temps de jeûne. Elles sont les premières à se réveiller et les dernières à se coucher.

Karim KABORE
Intendant au Lycée Départemental de Poura-Mine
abdoulkaka@yahoo.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 juillet 2015 à 12:42, par yambia
    En réponse à : Le mois de ramadan, une reforme de l’être

    Takbir !!! alla hou Akbar

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 15:52, par Antoine, Agnostique curieux
    En réponse à : Le mois de ramadan, une reforme de l’être

    Je comprends que la période du jeûne est une période importante pour les musulmans puisque, durant cette période, ils sont forcés à changer leurs habitudes et ainsi amenés à une réflexion sur leur mode de vie.
    Ceci dit, vous dites également que "la finalité du jeûne c’est la crainte en Dieu(...)"
    Pourquoi la peur d’un Dieu devrait faire changer un homme, ne serait-il pas préférable de vouloir changer pas amour d’un Dieu ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 17:17, par Weemba savadogo
    En réponse à : Le mois de ramadan, une reforme de l’être

    Belle leçon nouvelle pour les futurs lettrés. Pas aux garibous actuels. Au Burkina, il y a plus de commerçants que de musulmans. Et il suffit seulement d’un prénom Issak, d’un boubou blanc, avec chapelet et hangar/boutique pour tout vanter. Seul l’islam accepte facilement ces masques, exhibitions et autres hypocrisies en faveur de l’argent. Et on sait pourquoi. Les mosquées ou maisons de Allah deviennent des dangers ; vu les agressions mystiques (cf. exemples à la gendarmerie) sans reproches ni plaintes ni regrets. Désordre de vie et gain facile ! Il faut paraître musulman.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2015 à 19:13, par M.S
    En réponse à : Le mois de ramadan, une reforme de l’être

    Merci pour ce rappel frère. qu’Allah nous accorde tous les bienfaits de Ramadan

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés