Académie de Police : L’équipe de direction a été installée

samedi 4 juillet 2015 à 00h41min

« Erudits pour la nation, l’excellence et le droit », telle est la devise de l’Académie de police dont la direction a été officiellement installée ce vendredi 3 juillet 2015 dans la commune rurale de Pabré. Et la destinée de ce nouveau temple du savoir chargé de la formation des élèves commissaires et officiers, a été confiée au Commissaire principal Windingoundi Hamadou Guigma. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le conseiller technique du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), représentant le Ministre Auguste- Denise Barry.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Académie de Police : L’équipe de direction a été installée

C’est sur une superficie de 15 hectares située dans la commune de Pabré que s’étend la toute nouvelle Académie de police. Réservée à la formation de l’élite policière, ce creuset du savoir voit enfin le jour neuf ans après sa conception. Grande était la joie de la hiérarchie, fière de ce joyau qui compte accueillir ses premiers pensionnaires pour la rentrée 2015-2016. Et c’est devant un parterre de cadres supérieurs de la police nationale que l’Académie, qui se veut un centre de référence en matière de modernisme et de professionnalisme, a ouvert ses portes. Venu représenter le Ministre Auguste Denise Barry, Georges Marie Compaoré, conseiller technique du MATDS a procédé à l’installation de la direction dont les rênes ont été confiées au Commissaire principal Hamadou Guigma.

L’exercice de l’autorité par les cadres supérieurs de la police est un élément capital pour la bonne marche de l’institution. Une « distance optimum » doit donc être établie entre les élèves commissaires et officiers d’une part, et les assistants de police d’autre part. L’Académie de police est une réponse pour renforcer la discipline et pour mettre fin à la familiarité fâcheuse qui existait au cours de la formation des « commandants et des exécutants ». Cette grande Ecole, à en croire son directeur, viendra désengorger l’école nationale de police, qui jusque-là était confrontée au manque d’infrastructures et aux effectifs grandissants. Sa mission sera d’assurer la formation initiale, mais aussi la formation continue des commissaires et des officiers de police, notamment en ce qui concerne le passage de grade.
Certes, l’Académie de police est implantée sur le sol burkinabè mais elle a une vocation sous régionale, d’après Alain Joachim Bonzi, Directeur général des écoles de police. Et si elle veut être un pôle d’excellence et de leadership, mieux « un carrefour national et international », l’Académie doit se munir d’un programme de qualité qui réponde aux préoccupations actuelles. Et le Conseiller technique du MATDS a exhorté le Commissaire Hamadou Guigma à l’élaboration de contenus de formation adéquats, lesquels devront prendre en compte le volet sécuritaire mais aussi la proximité avec les populations.

« Nous avons fait du chemin, mais la route reste encore longue. Restons unis, solidaires pour relever les défis qui nous attendent », tel est le message du Commissaire Guigma lancé à l’endroit de ses collaborateurs. En attendant, la rentrée des premiers pensionnaires de l’Académie qui pourraient être au nombre de 250 élèves officiers et de 50 élèves commissaires, beaucoup reste à faire. Il s’agit entre autres de l’électrification du site par la SONABEL, de l’approvisionnement en eau par l’ONEA, de la construction d’infrastructures sportives et d’un réfectoire. Pour des questions sécuritaires, le directeur a également souhaité que le site soit clôturé.
Rappelons qu’au cours de la cérémonie d’installation de la direction générale, cinq policiers ont reçu le grade de passant d’encadreurs. De par ce geste, la hiérarchie les autorise à former des cadres supérieurs plus gradés qu’eux. Après une visite du bâtiment pédagogique et une plantation d’arbres, les officiels ont pris congés de leurs hôtes.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

Portrait express du nouveau directeur de l’Académie de Police.

Titulaire d’un Doctorat de 3e cycle en Psychologie génétique différentielle de l’Université d’Abidjan, le Commissaire principal Windingoundi Hamadou Guigma fit ses premiers pas à la Police nationale en juillet 2001 en tant que Commissaire stagiaire. Il fut commissaire de police de l’arrondissement de Bogodogo, coordonateur des études et des stages de l’école nationale de police (ENP) et plus tard coordonateur du projet Concertation-prévention-jeunesse pour le compte de l’ENP. Il est également formateur vacataire dans plusieurs écoles professionnelles. Ses compétences, il les a aussi fait valoir hors du Burkina. Il fut entre autres Commandant du contingent burkinabè de la police à la Mission des Nations-unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), et coordonateur du Cours à l’unité de développement des ressources humaines à la police des Nations unies. C’est donc un homme averti qui est aux commandes de la toute premi

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés