Sorties de « certaines OSC » sur la situation nationale : Le Collectif contre l’exclusion met en garde

samedi 4 juillet 2015 à 00h41min

Nous constatons avec insistance certaines OSC (Organisations de la société civile, ndlr) usant de tous leurs moyens pour mettre en péril la réussite de la transition et la paix aux Burkina en demandant la dissolution du RSP, le Passage à la Cinquième République et l’affaire Guiro. A trois mois (03) de la fin de cette transition, ces OSC manipulées par des partis et certains hommes politiques font tout pour saper cette transition.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sorties de « certaines OSC » sur la situation nationale : Le Collectif contre l’exclusion met en garde

Le passage à la Cinquième République ne pourra se faire sans référendum et c’est au peuple de décider et non à un groupuscule de prendre des positions à la place d’un peuple vaillant et mature. Ce passage nécessiterait une prolongation du mandat de la transition, pourtant nous sommes à bout de souffle avec cette transition, et souhaitons qu’un gouvernement démocratiquement élu prenne les rênes de ce pays pour un changement total pour soulager la souffrance des burkinabés. Nous leur rappelons que la question de la dissolution du RSP ne peut être l’affaire de quelques OSC mal intentionnées, mais celle du peuple, et qu’elles sachent que ce peuple prône son maintien pour sa sécurité et celle du pays.

S’agissant de l’affaire Guiro, il ya des structures ou personnes compétentes pour se saisir de la décision rendue. Ne vous croyez pas indispensables pour le peuple burkinabè, car bien avant vous le peuple vivait dans la quiétude et sans problème. Après que le peuple ait fait son insurrection pour le changement et la liberté, vous usurpez cette lutte pour remplir vos pancréas, en oubliant les vrais problèmes du peuple, et aujourd’hui comme plus rien ne va entre vous et certaines personnes de la transition et quelques leaders et hommes politiques, vous usez de tous les moyens pour remettre en cause cette paix si fragile que le peuple burkinabè vit.

Nous vous tiendrons pour responsables de ce qui arrivera dans ce pays, du fait de vos intérêts et quelques ténors qui vous manipulent.
Arrêtez d’être instrumentalisés et des bénis oui oui avec ces sorties hasardeuses et incendiaires qui menacent la stabilité du pays, mais allons ensemble pour une transition apaisée, dans la paix, la cohésion pour les élections à venir.
Pour la Paix, la Cohésion Sociale, l’Amour de la Patrie et la Bonne Gouvernance.
Le Collectif Contre l’Exclusion (CCE)

Abdallah Bafa Ben Azise OUATTARA

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés