Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

samedi 4 juillet 2015 à 00h44min

A travers un communiqué rendu public le 1er juillet 2015 par le service d’information du Gouvernement, les membres du Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP) sont informés que des éléments du Régiment de Sécurité du Président (RSP) se seraient organisés en vue de menacer la sécurité de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, chef du Gouvernement.

Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

Les membres du CCPP ont également appris que des éléments du RSP se sont livrés à des actes d’intimidation de journalistes de radios privées de la place afin d’obtenir la diffusion de certaines de leurs revendications.

Le CCPP rappelle que ces récents évènements surviennent après l’extraction forcée par le RSP du Premier Ministre de la séance du Conseil des ministres du 30 décembre 2014, et après l’annulation de fait, toujours sous la menace du RSP, de la séance du Conseil le 4 février 2015, le Premier Ministre ayant, ce matin là, été obligé de recourir à la protection et à la médiation du Mogho Naaba.

Pour le CCPP, il est évident que dans toutes ces situations, le RSP est intervenu comme un corps à part entière, avec ses exigences propres et défendant des intérêts spécifiques. Ses exigences sont exprimées en direction de l’un des organes de la Transition (le Premier Ministre et chef du gouvernement), au prétexte que la personne qui l’incarne a été antérieurement l’un de ses responsables. Ce faisant, par son action, le RSP ignore délibérément la hiérarchie, prend directement à partie un organe de la Transition, dont le travail se fait ainsi sous la menace permanente d’une brutale intervention éventuelle de sa part.

De l’avis du CCPP, le RSP ne peut pas ignorer que le choix du Premier Ministre a été un acte consensuel des forces de défense et de sécurité en tant que signataire de la charte de la transition qui a institué les organes de la Transition, et qu’à ce titre, il est, solidairement avec les éléments de ces forces de défense et de sécurité, co-responsable de la bonne marche de la Transition. Son obligation première est donc de concourir à la réussite de la Transition.

Les interventions intempestives (trois (3) en huit (8) mois) dans le fonctionnement de l’organe de la Transition que constitue le Gouvernement ne respectent pas cette obligation et par ailleurs apportent des arguments de poids supplémentaires à ceux qui pensent qu’il faut au plus tôt revoir son statut, ses missions et sa localisation dans l’enceinte du palais présidentiel de Kosyam. Il convient aussi de rappeler qu’aucune unité militaire ne peut se proclamer d’élite si elle refuse toute discipline et si elle ne conçoit pas son rôle et son action dans le cadre de l’intérêt du peuple.

Le Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP) condamne fermement ces agissements irresponsables du RSP et appelle ses premiers responsables, le commandement de l’armée et les autorités de la Transition à lui rappeler ses responsabilités et à faire en sorte qu’il ne continue pas à s’ériger en perturbateur de la Transition.

Le CCPP rappelle que l’objectif ultime de la transition est l’organisation des élections libres et apaisées selon le calendrier arrêté d’un commun accord. Il ne saurait accepter qu’un corps spécifique se livre à des actions susceptibles de remettre en cause les objectifs de la transition. Il exhorte toutes les composantes au respect de l’esprit et de la lettre de la Charte de la transition pour que dans la paix, la tolérance, la cohésion nationale nous aboutissions à des élections crédibles et fiables en octobre 2015.

Le CCPP rappelle son souhait d’avoir des concertations périodiques avec les plus hautes autorités de la transition afin d’échanger sur des questions liées à la marche de la transition.

QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO

Ouagadougou le 3 juillet 2015

Pour le Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP)
La Présidente du mois :

Madame Saran SERE SEREME
Présidente du PDC

Vos commentaires

  • Le 4 juillet 2015 à 00:09, par fatim En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    mes chers amis ceux ci la jouent au médecin après la mort sinon vous étiez ou depuis tout ce temps ou la chienlit s’installait dans le pays. maintenant que chacun constate que la transition risque de ne pas aboutir et que par ricochet ils auraient perdu des sous dan la précampagne qui était devenu leur tasse de thé on sort du bois. Mme SARAN je suis désolé mais à votre place je ne me joindrais plus à ce groupe vu tout ce qu’il vous ont fait , l’humiliation qu’ils vous ont fait subir. Ce qui est fait est fait vous vous êtes réveillez en retard.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 01:40, par valerie En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Bientot c,est la fin de la recreation.Bande d,irresponsables

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 03:02, par Trop c’est trop En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Chers membres du CCPP, vous vous êtes bien illustrés pour l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso. Nous vous en félicitons. Pour la situation présente, le Premier Ministre Zida vient de commettre sa nième forfaiture en voulant instituer le mercenariat au sein des forces armées nationales. Des soldats payés de façon occulte pour accomplir des actes exécrables, des oscs instrumentalisés et chèrement payées pour servir de caisses de résonance à des fins inavouées. Personne n’est dupe. Nous n’en dirons pas plus. Nous ne céderons pas car la cohésion dans l’armée en dépend.

    Le Premier Ministre et son croupion Barry doivent démissionner et cela est non négociable. Force doit rester à l’armée républicaine du FASO. Soyez rassuré, leur départ n’influera en rien le processus de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 03:06, par Un nouveau PM En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Messieurs les politiciens. il vaut mieux condamner le faut complot orchestré par le PM, ministre de la Défense et le discrédit jeté sur les Forces armées. Son départ est non négociable. La semaine prochaine, le Burkina Faso aura un nouveau Premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 04:13, par legrand En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Voila qui me rassure car quand les gens parlent de complot a la ZIDA, et la prise en otage du conseil de Ministres etait ce peut etre aussi un complot de ZIDA ?? dites moi. Supposons que ce soit un complot de Zida, est ce une raison pour un corps comme le RSP de demander sa demission quand on sait combien de complot meutriers Guenguere et sa bande on fait subir le peuple Burkinabe 3 decennie durant. Complot complot, cest l’histoire de la souris qui traite son fils de "voleur" .

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 07:09, par dablobissanbou En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Bien dit Mme la présidente du mois mais quand les intérêts personnels prennent le pas sur ceux du peuple, on ne peut s’attendre qu’à ces genres de comportement. Les hypocrites sont plus nombreux que les sincères. Heureusement que Dieu le Tout Puissant, lui voit et le ventre et le dos du nageur . Qu’il (Dieu) continue de protéger et de guider les sincères, les patriotes qui luttent pour le bien être du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 07:38, par SS 20 En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Bien vu et bien dit, une crise qui doit incessamment prendre fin pour le bonheur de tous.Le Faso actuel ne mérite pas des scènes à la Dadis ou à la Sanogo.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 08:15, par Tanga En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Saran, toi qui est passée maîtresse dans l’art de te tromper ou disons de te laisser mener, attend donc les conclusions des enquêtes avant de faire des déclarations.
    Tu es mieux placée que tous ces hommes de gros partis politiques ; laisses les se détruire et nous te voterons. Ils sont tous reprochables.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 08:23, par tapseureula En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Réaction tardive et moins musclée. Il faut laisser les campagnes et revenir soutenir le gouvernement. Sinon il n y aura pas d’élections du tout en octobre, et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 08:49, par DOUG En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Respect au CCPP,
    Vous venez une fois de plus de démontrer que vous être prêt à diriger ce pays qui est en train d’échapper au gouvernement de la transition.
    Chapeau à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 08:53, par Joseph En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Vous devez être encore plus ferme en demandant la délocalisation et la mutation du RSP vers d’autres corps de l’armée, car le RSP même avec un autre nom et d’autres missions est un danger car à tout moment il peuvent faire ce qu’il veulent. Il faut savoir que le principal danger est le Général Gilbert Diendéré qui manipule le RSP pour ne pas répondre en justice(affaires Sankara, Lingani et Zongo, Norbert, Sayogo etc..)
    Je demande aussi à tous les candidats surtout ceux issu de l’ex CFOP=CCPP de se prononcer clairement sur le RSP et d’envoyer un signal fort, en disant que s’ils sont élus ils ne veulent pas que le RSP les gardent comme Blaise Compaoré, la police et la gendarmerie sont là pour un état républicain. Ils faut que nos futurs présidents le fassent entendre au peuple et aux RSP afin qu’ils sachent que leur place n’est pas à Kosyam mais dans les casernes. Nous vous attendons Me Sankara et les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 09:18, par the upright En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Mes hommages Madame. Je me félicite qu’il y ait dans mon pays des femmes qui puissent être assimilées à celles que les griots de Samory ont magnifiées dans une mélodie du Bembéya Jazz. Vous nous l’avez prouvé à la RTB. Gardez le cap et prouvez encore que les femmes feraient mieux, si...

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 09:24, par kama En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    nous ne voulons que la paix dans ce pays. que chacun mette de l’eau dans son vin. demain c’est deja octobre et on en finira avec cette transition. vive le faso

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 10:07, par Sampawindé En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Foi renouvelée à la Nation Burkinabé, à Michel KAFANDO, au Général ZAGHRE Pingrenoma et, à son armée, au RSP qui est tout à fait digne, malgré tout ce qu’on peut en dire !
    Le but de la palabre étant de monter plus haut dans l’échelle des valeurs au lieu de chercher à avoir raison, ne crayons rien !
    Foi-Espérance-ACTION !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 10:20, par Chêcky En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Vous n’êtes pas réaliste dans vos propos. Ors mi la politique ou quoi sais-je, toute personne ou corps à le droit de réagir si des accusions grave lui sont faites dans le bute de le discrédité. Leur réaction est légitime ce n’est pas vous seulement qui à le droit à des réactions quant vos intérêt sont menacés. Je m’attendait à une réaction sage de votre part. Mais malheureusement que celle-ci est purement et simplement une vision politique pour votre intérêt pas celui du peuple.
    Je suis très déçu de l’état d’esprit de certains burkinabès.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 10:28, par Proanticratie En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Je pense que les civils doivent avoir une vision futur du pays. Prenont le cas du mali,SANOGO a destabilisé les beret rouge et resultat le mali n’a plus une armée d’elite consequence le mali est fragile jusqu’à ce que les français viennent les sauvés. Donc si les partis n’ont pas d’alternative qu’ils se taisent car dans cette histoire c’est le peuple qui perd . ZIDA joue actuellement le même rôle que SANOGO alors qu’on le voyait plus juste et intelligent voila qu’il est le problème de la transition.
    En faite un pouvoir se fait sur le présent et le futur et la justice travail sur le passé si des politicien d’hier qui ont aussi pillé ce pays pense qu’ils vont pas justifier leur fortune (la provenance) ils se trompe car Dieu est là pour cela que DIeu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 10:33, par Rapoug-Yandé En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Merci au CCPP pour sa prise de position. Je pense que l’invite renouvelée au gouvernement pour des concertations fréquentes sur la marche de la Transition est une bonne démarche qu’il faut que le PF accepte.
    Si aujourd’hui le Président Kafando accepte de démissionner le PM, le prochain à sacrifier sera lui même. Il en sera de même pour les prochains Présidents avec leurs Gouvernements. On arrivera à nous dire un jour que la liste des membres du Gouvernement doit être soumis à la validation du RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 10:58, par walai En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Très très bien dit !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 11:30, par whema En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    "Il convient aussi de rappeler qu’aucune unité militaire ne peut se proclamer d’élite si elle refuse toute discipline et si elle ne conçoit pas son rôle et son action dans le cadre de l’intérêt du peuple.", tout y est. Merci au CCPP pour cette déclaration.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 15:43 En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Les interventions...donnent un argument de poids à ceux qui pensent qu’il faut ... revoir son statut,ses missions et sa localisation... Donc le CCPP ne pense pas ainsi. Le peuple sait que tous les partis veulent cette« machine à étouffer les cris du peuple ». Il faut démanteler purement le RSP pour que la souveraineté du peuple soit vraie.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 19:32, par L’alternateur En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Bonjour chers internautes,
    Le RSP quand on s’y frotte, on s’y pique. Écoutez bien,R Régiment de S sécurité P présidentielle . Il faut vraiment être dans un régime d’exception pour vouloir désintégrer un corps d’élite issu de l’armée, conçu par et dans et pour l’armée, . C’est le retour du bâton pour ceux qui ont demandé à l’armée de prendre ses responsabilités le 30 octobre 2015. A cors et à cris, ils ont demandé voire imploré l’armée à s’emparer du pouvoir après la démission du président démocratiquement élu Blaise Compaoré. Ils ont réclamé sa tête, ils l’ont trahi tous de Kafando Zida, Barry, Josephine, Bassole, Traore, Simon ,Salif, Rock, tous ont renier leur loyauté pour le président et portent Dans leur conscience la graine de la séparation,de la division et de la trahison jamais observée l’histoire de notre patrie. Laissant ainsi la pouvoir vaccant après le retrait de la loi,après la mise à feu de l’institution emblématique de la république qu’est l’assemblée par une association de malfaiteurs, de pyromanes et de purs klu klux klan, le président laissait aussi intact la prestigieuse institution qui est la Présidence du FASO. Comment ce miracle à pu se produire ? Je réponds à haute et intelligible voix que la réponse se trouve dans le professionnalisme de e corps d’élite et de l’armée en générale. N’eut été, leur présence leur sens de responsabilité , le respect et la protection de la plus prestigieuse institution, aujourd hui, elle serait en ruine, saccagée et pillée, lieu de prédilection de Smokey, lui qui a choisi de se produire sur les ruines de sa propre assemblée. Pendant ce temps, notre président Kafando, choisi par les membres d’un jury, visite les ruines de Lorepeni. Si la présidence dans laquelle, il reçoit ses multiples audiences et s’y plaît dans ce rôle éphémère était en ruine le 30 octobre, lui même serait une ruine aujourd’hui, car c’est parce que de valeureux fils du pays ont assuré sa sécurité qu’il peut qu’il a pu se présenter quelques jours après l’insurrection pour prétendre au poste de président par appel à candidature. Sara sereme a peut être raison de faire des déclarations, elle qui a laissé des traces indélébiles à la RTB. N’eut été encore l’intervention du RSP , c’eut été ses restes qu’on aurait trouvé car il y avait déjà rivalité entre elle et le Général Lougue et donc à sa perte.
    Chers internautes, one vous toute cette scène macabre qui allait se dérouler et contaminer tout le corps national ? Le premier ministre lui même la dit. En terme clair, Je ne peux et ne pourrai démanteler le corps dont je suis issu et grâce auquel,je suis à la place que j’occupe actuellement. Et voilà qu’encore les mêmes OSC qui ont soutenu Zida demande sa démission après avoir comploté pendant 7 mois ensemble ,. Je pense que l’agenda caché dont fait référence le ministre Barry est enfin dévoilé et conçu par lui en personne avec la complicité des OSC, de parti politique qui ont pour objectif d’entrer à kosyam avec des gourdins et des munitions . TOUS les manèges propre au singe sont dévoilés au grand jour et le RSP a prouvé son élitisme en demasquant ces conspirateurs de la république.
    Je conclus que la question du RSP ne doit être et ne peut être ni résolue dans des déclarations intempestives de couarde, ni par conspiration,ni par élimination de leur chefs hiérarchique ni par des politiciens véreux et vénéneux, ni par décret ni par tout autre moyen que le dialogue constructif . Le RSP sera ce que nous voulons tous qu’il soit et ce qu’il veut que nous soyons car il la prouvé, le prouve et nous le prouvera toujours.
    Comme le disait BLAISE COMPAORÉ je demeure convaincu que seul le dialogue constructif Pourra permettre à notre peuple de retrouver sa quiétude d’antan et regarder L’avenir avec assurance

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 22:28, par le sage En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Il exhorte toutes les composantes au respect de l’esprit et de la lettre de la Charte de la transition pour que dans la paix, la tolérance, la cohésion nationale nous aboutissions à des élections crédibles et fiables en octobre 2015.
    N’importe quoi, vous avez délibérément delité cet esprit de la charte depuis cette loi scélérate et assassine qu’est votre code d’exclusion et de reniement des droits fondamentaux du peuple et du citoyen. A ce titre vous êtes mal inspiré à l’invoquer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2015 à 23:29, par Sacré En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Madame Sérémé et le CCPP, ou étiez-vous lorsque le RSP éliminait les honnêtes citoyens. Parce que la situation vous arrangeait vous n’aviez rien dit en son temps. Maintenant que l’on vous a tous éjectés et craignant que le même RSP ne vous kafsidante vous criez haro. Vous êtes plus nombriliste que tout. Vous n’êtes qu’une coalition de revanchards.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2015 à 12:52 En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    La photo (tout sourire) contraste avec la gravité du sujet abordé. Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2015 à 18:38, par walai En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    Bien dit. On espère qu’ils entendront raison !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet 2015 à 08:17, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation nationale : Le CCPP condamne les agissements du RSP

    - J’ai écouté ce communiqué lu laconiquement pas Saran SEREME ! J’étais très découragé de la manière dont elle a lu ce communique !

    Dans des circonstances pareilles où l’heure est grave, oublions la chefferie de mois de la coalition des partis de l’Ex-opposition et confions la lecture à une voix vigoureuse. Un Ablassé OUEDRAOGO aurait mieux convaincu que cette Saran SEREME qui perd d’ailleurs ses militants en court de route vers la présidentielle.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés