Visites de militaires dans des locaux de radios privées : Le Chef d’Etat-major Particulier de la Présidence du Faso présente ses excuses

samedi 4 juillet 2015 à 10h07min

Le colonel-major, Chef de l’Etat-major Particulier de la Présidence du Faso, a appris avec désolation la visite de plusieurs radios privées par des éléments incontrôlés le 30 juin 2015, éléments se disant appartenir au Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Visites de militaires dans des locaux de radios privées : Le Chef d’Etat-major Particulier de la Présidence du Faso présente ses excuses

Il tient à préciser que des investigations sont en cours pour connaitre l’identité de ces éléments, et savoir si ces fautifs n’ont pas agi sur ordres « extérieurs » pour jeter le discrédit sur la troupe qui n’a pas quitté la caserne les journées des 29 et 30 juin 2015.
Le colonel-major, Chef de l’Etat-major Particulier de la Présidence tient toutefois, au nom du Régiment de Sécurité Présidentielle, à présenter ses profondes excuses aux responsables et au personnel de ces radios.

Il reconnait le rôle primordial de la Presse dans la vie de la cité, ainsi que la liberté d’expression dans notre pays.

Ouagadougou, le 01er juillet 2015

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés