Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

jeudi 2 juillet 2015 à 07h15min

La situation nationale est marquée par un regain de tension entre le Premier ministre Yacouba Isaac Zida et les éléments du Régiment de sécurité présidentielle. Ces derniers exigent, entre autres, la démission du chef du gouvernement. Présent à la cérémonie de passation de commandement à la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers ce mercredi 1er juillet 2015, le Chef d’Etat-Major général des Armées, le Gal Pingrenoma Zagré se veut rassurant quant à l’issue des négociations qui sont actuellement en cours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

Gal Pingrenoma Zagré, Chef d’Etat-Major général des Armées : « Vous êtes témoins comme moi de ce qui s’est passé durant ces dernières 72 heures. Nous sommes effectivement en train de poursuivre les concertations à divers niveaux afin non seulement de préserver la cohésion au sein des Forces armées nationales mais surtout garantir les conditions afin que la transition poursuive son cours normal jusqu’aux prochaines échéances notamment en octobre 2015.

Je crois donc qu’en ce jour, la population doit faire confiance aux institutions de la République qui sont conscientes de leurs devoirs, de leurs responsabilités. Et tout est fait pour que rien ne puisse perturber le bon déroulement du processus de la transition ».

Propos recueillis par Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2015 à 12:47, par boka
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    communiquer tres laconique pour une situation aussi grave !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 12:56, par YIRMOAGA
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Vivement un conseil d’état major pour calmer les ardeurs des uns et des autres et un rapport adressé au PM, Ministre de la défense, qui, à son tour fera un point au PF. La fin de la Transition est pour 3 mois sauf si y a des gens animés par un agenda caché ? Une troupe qui fait des déclaration, des revendications qui veut pas se soumettre aux autorités de la république, quelque soit leur humeur, la soumission est où ? Sauf si elle est manipulée et pour quel but ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:05, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mr. le Chef d’Etat Major Général ! Les jeunes du RSP ont exigé 2 principales choses et ils ont raison :

    - Que ZIDA alias ’’ISACRIOT’’ démissionne,
    - Que tous les militaires quittent le Gouvernement et le CNT

    Sur ces faits ils ont entièrement raison et vous le savez ! Qu’est-ce qu’un militaire à à foutre au pouvoir alors que sa place est dans le camp militaire ? L’armée a suffisamment pris en otage ce pays ! Voyez comment le règne des militaires a été jalonné d’assassinats les plus odieux qui soient ! Ce ne doit plus continuer !

    D’ailleurs pourquoi 2 Chefs de Corps ? Vous qui êtes le général avec un particulier qui échappe à votre contrôle. En réalité vous tous aviez peur de Gilbert DIENDÉRÉ et vous avez laissé s’installler la chienlit. Les jeunes du RSP l’ont dit clairement qu’ils ne sont pas mêlés dans les affaires SANKARA, Norbert ZONGO, etc. Mais ceux qui sont concernés s’accrochent à leurs postes ou y placent des hommes à leur solde pour étouffer ces affaires, empêcher que la vérité soit dite, prendre en otage tout un pays, sa population et ses magistrats. Et vous laissez faire !!!! Ceci n’est pas le travail de militaires sincères et honnêtes ! Ce n’est pas un honneur de s’accrocher pour ne pas rendre compte de ses forfaits.

    Mr. le Chef d’Etat Major Général, vous rendrez service à la nation pour la postérité si vous exigez de dresser des pelotons d’exécution pour en finir avec l’impunité car c’est celà qu’il faut désormais !

    Ensuite, je vous rappelle que ces jeunes du RSP ont promit une chose importante au peuple et nous atendons. Ils nous ont promit ceci :

    - Arrêter tous les voleurs qui sortent avec de l’argent du pays chaque fois pour les présenter au peuple. Et nous attendons ! Parce que le vieux Michel KAFANDO ne peut pas nous chanter que les caisses sont vides et que des gens continuent de piller ! Jeuns du RSP, arrêtez-les tous et présentez-les publiquement !

    - Et pour terminer, je fais allusion au CNT ! Un groupuscule de manges-mils ! Des gens qui n’avaient rien, mal habillés et qui trimaient pour avoir à manger et subitement, par la faveur du sort, ils sont devenus soits-disants ’’Députés’’. Alors, ils veulent que cela dure et donc font tout pour prolonger la TRANSITION. Mais c’est là qu’on les attend de pieds fermes ! Des manges-mils ne doivent pas continuer à se remplir les poches avec nos impôts.

    D’ailleurs dès le départ, moi Yamyélé j’ai été très clair ! Ces gens ne sont pas des députés car aucun ne les a élu et moi personnellement je ne me retrouve pas à travers eux et donc ils ne me représentent pas du tout ! Pour moi, ce sont des manges-mils et c’est tout ! Rien d’autre !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:07
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    merci de nous rassurer mon general. mais il faut avoir le courage avec l’ensemble des officiers et regler de facon objective la question du rsp. en tant que civil, je pense qu’il faut un et un seul chef d’etat major.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:09, par Pawitraogo
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    pourquoi demander la demission du pm . Il lui reste seulement 3 mois . Les vautours qui ne veulent pas la fin de la transition on echouee. Le vaillant peuple burkinabe veille au grain

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:16, par Benaocyn
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    OK, appréhendons les soubresauts actuels du RSP sous deux angles, en attendant d’en savoir plus
    1- Problèmes personnels entre frères d’armes de haut rang qui déteignent sur la troupe, donc instrumentalisation. Si c’est ce qui justifie le mouvement d’humeur, alors c’est une suite logique de ce qu’ils ont commencé depuis décembre 2014. Alors il faut aider la troupe à intégrer la nouvelle donne. Depuis la fuite de BC, les choses ne seront plus jamais comme avant. "Si ta tante change de mari, il faut changer de parent à plaisanterie"
    2- Audition par la gendarmerie de certains de leurs hauts responsables dans l’affaire dite « tentative d’arrestation du PM ». Si c’est cela la raison, il y a toujours problème. Cela voudrait dire que malgré les professions de foi de nos frères et sœurs du RSP, il y en a qui n’ont pas encore compris que nul n’est au dessus de la loi, ni Blaise C, ni Simon C, ni Marin I, ni Gilbert D, ni Boureima K, ni Céleste C, ni…, ni…, ni ceux qui tirent en l’air avec les armes et munitions du peuple, ni même ceux là qui jugent ... FORCE RESTE A LA LOI. C’est cela que la hiérarchie militaire doit inculquer à la troupe. Les armes et les munitions sont l’argent du contribuable burkinabè. Elles leur ont été confiées pour défendre la patrie et la justice, pas pour fouler au pied le droit et la justice. Si les crépitements des armes pouvaient résoudre définitivement ou durablement les problèmes, le Burkina n’aurait pas traversé de 30 et 31 octobre, après l’hécatombe de 87. Les armes ont assez crépité le 15 octobre 1987. Il faut savoir vous envoyer si quelqu’un vous envoie. Ce que vous faites aujourd’hi vous rattrapera un jour, tôt ou tard.
    Dans un cas ou dans l’autre, il faut sérieusement repenser l’avenir du RSP. Il traine un mal congénital, originel et les descentes dans des radios, télé, dans le Net, n’y changeront rien. "Le nom de la hyène est gâté depuis son enfance". Pour conjurer ce qui est devenu comme une malédiction, il faut changer de nom comme ’pesto’ qui es devenu ’bonbon axe, changer de domicile/place 9demenager) et changer les têtes historiques dont la simple vue rappelle RSP originel. Si ca c’est long et fastidieux, il faut accepter de se séparer et de se mélanger à d’autres groupes dont la renommée est toujours restée intacte, c’est à dire se repartir entre les autres camps/régiment ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:16, par TOUBE
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Moi qui croyait que c’était une fausse alerte. Après les 30 et 31 octobre, on a pas encore vue le bout du tunnel. Que Dieu nous aide à sortir de cette situation confuse.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:28, par Tapsoba R (de H)
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    On a deja entendu ce discours rassurant maint fois.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:30, par Anonyme
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Si vous ne voulez pas prendre vos responsabilités, alors, nous prendrons les nôtres.
    On ne négociera pas avec une bande de hors-la-loi payés de nos poches d"ailleurs.
    Vous verrez bientôt et vous et Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:34, par Nobga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mon général avec le respect que je vous dois, il faut qu’on se dise la vérité. Tant que le RSP n’est pas dissous il n’y a pas de quoi se rassurer. Le RSP est le vrai mal du pays des hommes intègres. Certains des leurs ont guillotiné et boucané des gens. Ils doivent répondre de leur forfait et je pense que le plus tôt sera le mieux pour les intéressés. Il faut séparer la mauvaise graine et en garder les bons qui pourront être réellement utile sur certains champs de bataille. De toute façon il vous appartient de faire la réunification de l’armée pour en faire une seule entité. Je ne vous connais pas mais selon les dire vous êtes très intelligent et doué. Bon courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:38, par le grand benn
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    tant que le RSP est là je crois une élection paisible dans ce pays. Il faut qu’ils partent. Ils sont burkinabé comme nous. Voici ce que Blaise a fabriqué. Un groupe monstre

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:45, par Obouma
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Ce qui me plait dans la langue francaise, c,est possibilite de dire tout et rien en meme temps avec.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:46
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    ZIDA et le RSP qui nous dérangent et qui veulent confisqué ce soulèvement populaire auquel, ils n’ont pas pris part. ZIDA à la tête de l’Etat a été notre 1ère erreur.
    Toutefois, il est là et nous tenons à ce que la date des élections arrivent (s’il n’est pas dans un faux coup comme le prétendre certains).
    Pour le RSP, nous allons mené le combat ultime pour sa dissolution tôt ou tard : Tous les crime de se pays leur sont imputés même ceux du 30 et 31 octobre. Sur ce plan, pas de négociation possible.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:47, par Alexio
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    J etais sceptique de la grande sortie de Toure Soumane contre les maneges de la Transition et son inegalite selons la constitution par l ancien regime. En l occurence un gouvernement d union nationale suivi d un vote democratique et transparent.

    Le statut et le destin du RSP devraient etre passer sous Referendum pour son ecoulement dans des unites dans l Armee ordinaire. Par la suite construire des elements d elites par un test psycholigue concernant l etat d esprit de chaque element. Et cela devrait etre renouveler 2ans.

    Les missions cardinales du RSP doit etre la Defence et les missions secretes dans nos frontieres et non a la presidence. Notre Gendarmerie jouera ce rolle.

    Il faut retraiter Diendere et ses copains grades du RSP qui sont prets a nous mettre le baton dans nos roues. Ces individus ont roules pour l ancien regime et ont organiser la fuite de Blaise Compaore, le vrai peuple du Faso demande a ce qu ils rendent des comptes sur sujet. Les dossiers compromettants voles et brules pour eviter le contentieux national contre eux et Blaises Compaore.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:50, par Wend Barka
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Felicitations mon Général. Que Dieu protège notre pays. Dites aux 2 parties de se calmer. Le RSP doit travailler à améliorer son image.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 13:55, par SANOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Merci bien mon général. Le peuple vous soutient.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 14:13, par tengen-biga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Si vous demandez à un Burkinabè de citer des corps spécialisés de notre armée. A coup sûr, il citera le RSP. Demandez-lui comment il a connu le RSP. Il est fort probable qu’il vous cite l’affaire Norbert Zongo, Thomas Sankara, Bernadette TIENDREBEOGO,...
    Quel autre corps spécialisé de notre armée s’est -il autant illustré ?
    Savez-vous pourquoi le collège des sages a t-il demandé de revoir le cas du RSP ? Le rapport est disponible . Que celui qui veut la vérité aille lire.
    A ma connaissance, dans aucun pays de la sous-région, on a vu un corps d’une armée se comporter de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 14:31, par SIRG
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    B Compaoré a érigé et dressé un montre qui a failli le manger par deux fois mais il a pu s’échapper. Ce monstre affamé veut se retourner contre le peuple du Burkina, mais soyons vigilant ! Chaque monstre a un point de faiblesse et il y a assez d’Hommes intelligents dans ce pays pour le dompter. Nous devons pouvoir le rendre inoffensif pour le peuple et agressif contre les ennemies du peuple. Comme l’a si bien dit Lavoisier A. "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Alors un peu de courage les gars, le RSP n’est pas tombé du ciel.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 14:32, par Figo
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Il faut desormais exiger la demission de Kafando il n,est pas a la hauteur de la situation.A defaut le pays va vers une tragedie.Il n ya qu,a voir la division au sein des forces armees,lexperience nous enseigne"lorsque les militaires echouent dans le dialogue l,unique recours c,est les armees"les armes vont-elles parler encore au Burkina ?oubien des officiers patriotes vont prendre le pouvoir et ca sera salutaire.Je prefere cette derniere option pour retablir l,autorite de l,etat et reahabilite la republique victime des OCS et autres bande criminelles.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 14:39, par vieux Sayouba de Ouahigouya
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    J,appelle les forces armees nationales a prendre le pouvoir au nom du faso. Votre silence est synonyme de complicite devant le danger qui menace la paix et la cohesion du pays,le moment est venu de prendre vos responsabilite devant l,histoire et devant la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 14:42, par sali
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Une situation qui echappe a ton controle et tu veux rassurer les gens. ça c’est l’histoire du chasseur qui, lorsque le lion est apparu sur la place du village s’est retrouvé en un temps 2 mouvements dans les cimes des arbres et qui de labas, demande aux populations apeurées de garder leur calme, car ça va aller.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:29, par Kôrô tranquile
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    je soutiens tout ce que le kôrô Yamyélé a dit. et ajouter qu’il y a dans ce gouvernement de Zida des ministres civils qui sont dépassé par l’évolution de notre société et leur manière de conduire leur département laisse à désirer. Qu’on en finisse vite avec cet Gouvernement de transition car nous souffrons.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:30, par Tonton
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Kôrô Yamyélé, toi tu n’es qu’un "kôrô" rongé par la tristesse de ton échec dans la vie. Chez toi le temps s’est figé. Dommage quand j’estime ton âge, je me renfrogne dans une honte propre à tout africain digne qui a connu des contrées où des personnes âgées sont encore utiles dans leur société. Mais hélas, voilà que vraisemblablement chez toi la physiologie cervicale connaît de très graves dysfonctionnements à tel enseigne que tu es incapable de comprendre les choses les plus élémentaires. Les éléments du RSP défendent des avantages pécuniaires et manipulés par un Diéndéré qui lutte actuellement pour sa survie parce qu’un certain étau se resserre sur lui. Ce n’est pas plus que cela. Pathétique n’est ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:33, par deralter
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Laissez mon Général Diendere en paix c’est le militaire le plus respecté que je connais.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:34, par lepays
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    On s’en fou ils vont faire quoi ? on a pas besoin votr declaration, c’est revoltant. vs armée allez y aider à combattre bokoharam c’est làba qu’on saura que vous êtes des vrai garçons. Zida qu’il ne croit pas qu’il pourra prolonger la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:35, par Le Vigilent
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Je ne reconnais pas Kôrô Yamyélé dans ce qui est dit sous son pseudonyme au numéro 3.
    Comment quelqu’un qui a toujours bien raisonné peut-il encourager des bidasses, soient-ils jeunes et du RSP a agir en véritables hors-la-loi ? Cela ressemble a une incitation d’éléments de notre armée a la révolte et au désordre.
    Comment peut-on concevoir qu’une poignée de membres d’un seul corps de l’armée nationale prenne la liberté de demander la démission d’un gouvernement constitué par consensus et qui est a trois mois de la fin de sa mission ?
    Est-ce le rôle de ces éléments excités de l’armée de procéder a des arrestations de citoyens sous le prétexte que ces derniers volent et sortent avec l’argent du pays ? S’ils ont connaissance de tels cas, qu’ils les dénoncent par les voies légales et les institutions compétentes se chargeront de vérifier l’information et de donner les mesures qui s’imposent. Vous soutenez la revendication des bidasses de faire démissionner le PM Zida et même de tous les autres militaires qui sont au gouvernement.
    J’aurais été de votre avis si cela se passait en novembre ou décembre 2014. Mais a quelques 3 mois de la fins de la transition, je trouve cela franchement irresponsable de votre part.
    Kôrô Yamyélé, si c’est vous même qui avez écrit ce que j’ai lu au numéro 3, je puis vous dire que vous êtes, peut-être inconsciemment, un homme très dangereux pour la paix et la sécurité de notre pays en ce temps de transition.
    En fait, quelles sont vos intentions réelles, avouables et/ou cachées, dans cette affaire ?

    Sans rancune !

    Le Vigilent

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:35, par LeBon
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Que Dieu nous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 15:50, par ppp
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    nul n’est indispensable ! qu’on démissionne ZIDA ! franchement ça commence à bien faire ! on n’as pas lutter pour en arrivé là !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:01, par ESPRIT
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Je pose cette question aux forumistes : Qui a aujourd’hui, plus interet, a ce que la transition soit prolongé ????? Regardez bien les acteurs ( partis politiques de l’ex CFOP, CDP et satellites, nouveau partis post -insurrections, les membres des instances de la transition). Analyser bien et vous saurez qui est derrière tous ces mouvements d’humeur du RSP. on accuse ZIDA, qu’est que ZIDA gagnera si la transition est prolongé de 3 ou 4 mois qu’il n’a pas deja avec les 12 mois actuellement prevu pour la transition. Analyser bien et vous verrez. Qui n’a pas intérêt a ce que les élections ait lieu dans le contexte actuel en octobre ?????

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:03, par Tampin
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Pourquoi certains individus mal intentionnés continuent-ils, malgré toutes les évidences, d’attribuer au Balai Citoyen le rôle de faiseur de roi de Zida ?

    Sont-ils des manipulateurs chevronnés ou sont-ils simplement bêtes et stupides ?

    Supposons un seul instant que le Balai Citoyen ait décidé tout seul, le 31 octobre 2014, de défier l’État Major Général des Armées et d’imposer le lieutenant-colonel Zida pour diriger la transition devant tous les Généraux.

    Supposons que le Balai Citoyen ait réussi à faire accepter cela aux autres OSC par accointance ou par naïveté.

    Zida est resté président deux semaines durant lesquelles les forces vives de la Nation se sont concertés pour élaborer la charte de la transition. N’est-ce pas ?

    Et déjà des organisations contestait le Balai Citoyen et l’accusait d’avoir installé les militaires au pouvoir. N’est-ce pas ?

    Mais ce que je n’arrive pas à comprendre jusqu’aujourd’hui :

    Par quelle magie le Collège de désignation de 23 membres a pu désigner Michel Kafando comme président le 16 novembre devant Cheriff Sy et Josephine Ouedraogo ?

    Le Balai Citoyen ne faisait pas partie de ce comité. Ils étaient 5 membres représentant les partis politiques (Zephirin Diabré, Tahirou Barry, Etienne Traoré, Bénéwendé Sankara ...), 5 membres représentant les organisations de la société civile (Hervé Ouattara, Luc Marius Ibriga, Safiatou Zongo Lopez ...), 5 membres représentant les forces de défense et de sécurité et 8 membres représentant les autorités religieuses et coutumières.

    Comment le Balai Citoyen, qui n’était pas dans le secret des délibérations, a-t-il obligé toutes ces personnalités à porter leur choix sur Michel Kafando qui a son tour a désigné Zida comme premier ministre ?

    Ces responsables politiques, leaders d’opinion se sont-ils plaint par la suite du choix de Kafando ? Étaient-ils tous corrompus ?

    Je n’arrive vraiment pas à comprendre !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:07, par anonyme
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    tout vas comme il se doit. ils faudra et que les autorités de la transition sache que nous ne sommes qu’au début.quel citoyen acceptera céder à la honte après une vingtaine d’années de liberté financière ,autoritaire etc. il faudrait une rééducation au régime de compaore.ils ne se sentent même pas coupable jusqu’à présent. les autorités internationales et de la transition doivent atteindre tout de ces enfants gâté de compaore. il faudrait prendre les dispositions nécessaires car c’est pas fini.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:22, par IsmaldesOSC
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    RSP RSP nous avons marre de vous. Corps d’élite mon oeil oui. Votre seul haut fait est d’avoir défait les mutins de Bobo et là aussi c’est parce que vous êtes les seuls super armés sans oublier que là aussi Dédougou était dans les effectifs. J’ai rarement vu des militaires refuser là rigueur du terrain pour réclamer le confort de Ouaga 2000. Dissolution ou pas nous on ne veut pas de vous à Ouaga 2000. L’armée, corps d’élites confondus a pour mission d’assurer l’intégrité du territoire. C’est connu de tous que la protection des institutions et des hautes personnalités incombent aux forces de police. Vous pouvez vous masturber l’esprit, vous finirez par partir. C’est les avantages pécuniers qui vous font miroiter la protection présidentielle c’est connu du burkinabé avisé. C’est la seule unité où on peut voir un Capitaine conduire des V8 non immatriculés..avoir du carburant à outrance et narguer les autres. Tout ça va finir un jour et on va se voir dans le pays réel.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:34, par you noaga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Vous n’avez rien vu d’abord.ce sont les préludes. Attention !les impérialistes sont a la manette

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:39, par Eléonore
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Nous on a besoin de paix et de sécurité de la part de notre armée. On est fatigué là ! Ne semez pas la hantise et l’inquiétude dans nos cœurs. Franchement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 16:39, par LE REVEUR PATIENT
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    MON GÉNÉRAL, LE PEUPLE BURKINABÈ, QUI S’EST SACRIFIE LES 30 ET 31 OCTOBRE 2014 POUR SA LIBERTÉ CONFISQUÉE PENDANT PLUS D’UN QUART DE SIÈCLE ET POUR LA PAIX A LAQUELLE IL ASPIRE, NE DEMANDE QU’A VOUS CROIRE ; PRENEZ LES RESPONSABILITÉS QUI SONT LES VÔTRES EN TANT QUE PREMIER RESPONSABLE DE NOTRE ARMÉE QUE NOUS VOULONS RÉPUBLICAINE, C’EST A DIRE AU SERVICE DU PEUPLE QU’ELLE A LE DEVOIR PREMIER DE PROTÉGER. LE PEUPLE DU BURKINA FASO NE DEMANDE QUE CA.
    LA TRANSITION DOIT SUIVRE SON COURS NORMAL AFIN QU’AU SOIR DU 11 OCTOBRE 2015, LE PEUPLE PUISSE CRIER VICTOIRE DE LA DÉMOCRATIE ET LA BRANDIR A LA FACE DU MONDE. JE NE RÊVE PAS J’ESPÈRE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 17:07, par Le deputé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Nous sommes dans une république et il n’est pas question qu’une entité fusse t-elle puissante, impose sa loi, en outrepassant les textes fondamentaux de la république. il faudrait que le RSP comprenne que quelque soit son arrogance, il finira par se soumettre. je pense que le RSP doit faire recours à l’histoire pour comprendre qu’il ne pourra pas arrêter la marche du BURKINA FASO, comme le veulent les dignes fils du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 17:09, par Nacanabo
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Merci de nous rassurer général ! le chien aboie la caravane passe c’est Dieu qui est fort et c’est lui qui veille sur notre transition !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 17:51, par zanga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Pourquoi le rsp peut demander la démission d’un premier ministre comme si c’est lui qui dicte la loi du pays. Il ne représente pas le peuple pour faire démissionner qui que ce soi

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 17:56, par zanga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Le premier n’appartient plus au rsp mais a la republique.donc le rsp ne peu dicter sa loi en disant que le pm doit démissionner.comme ils ont exigé leur chef et cela est fait ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 17:57
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    UN COUP SE PRÉPARE ;

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 18:09, par Brutus-le-Romain
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Aux camarades Boka, Alexio, Nobga, Kôrô Yamyélé, au vieux Sayouba de Ouahigouya et plus généralement aux Internautes qui se sont exprimés sur l’article :
    À la lecture de vos réactions, on constate le ras-le-bol que tout le monde ressent par suite de ce que le peuple après ces moult réactions sans queues ni têtes des éléments de ce Corps dit « d’élites » pour des raisons qui sciemment voilées par les auteurs sont en réalité peu connues par la population car, comme leur Corps général est qualifié de « Grande Muette », ils ont su garder le « Secret » en bons élèves. Ce qui nous impose de nous faire une lecture la plus objective et la plus réaliste et plausible possible pour mieux comprendre la situation qui nous est réalité, cachée. Et pour cela, nous devons réfléchir sans passion faute de données précises.
    Le laconisme entrevu par certains de l’explication donnée par le Chef d’Etat Major Général n’est pas juste quand on sait que peu dire est parfois plus explicite que de larges commentaires vides de sens. S’étant simplement limité à inviter la population à se tranquilliser veut dire à mon avis que les pourparlers et/ou les négociations si c’était le cas se poursuivaient et qu’il ne disposait pas de résultats définitifs à nous donner malgré notre impatience légitime. Quoique inquiets nous sommes, nous devons nous en tenir à ces données qui ne sont que des explications à mi-chemin. L’état "mal vu" du RSP que tout le monde entrevoit et connait depuis son existence de par les reproches à lui faits (à tord ou à raison) de ce que l’on a su de lui il y a déjà quelques années ayant observé des abus à lui commandés par les Dirigeants d’hier lui colle à la peau à tel point qu’il sera très difficile aux composants de ce Corps de rassurer plus d’une personne car dit-on, « lorsqu’un serpent a tué ta mère, toute corde/ficelle noire fait peur et bien peur » malgré les paroles et/ou vérités rassurantes que les éléments pourraient nous dire. La confiance semble être bel et bien rompue entre la population et ce Corps. D’où notre peu d’Assurance comme l’aurait souhaité le Général – Chef d’Etat Major Général. Élaguer donc les mauvaises graines pour n’en conserver que les bonnes serait l’idéal. Mais comment y parvenir quand on sait qu’au sortir des évènements des 30 et 31, ce sont une partie de la population qui a facilité ce que nous vivons en ce moment en réclamant à Zida et ses camarades de s’accaparer des rennes du pays et par voie de conséquence, permettre au Régime Compaoré de maintenir pour ne pas dire garder toujours son pied dans le plat. Ce qui aujourd’hui nous empêche de danser en rond. Ces personnes regrettent ce qu’elles fait ce jour-là actuellement, mais personne d’entre n’osera faire son mea-culpa et pointer son nez pour le dire au peuple. C’est trop tard de revenir derrière quand on se rappelle que les Politiques de l’Opposition (ex-CFOP pour la majorité) dans leurs supercheries légendaires se sont tus au moment des faits parce que chacun pensait tirer des « avantages à son profit ». Oui ! Ces opportunistes se sont tus exception faite de la Dame Sérémé qu’ils ont fini par mettre à l’écart, pour plus tard, sortir pour faire le « dos rond ». Tout le monde a vécu cela. Oui que l’Unification de l’Armée est une nécessité, et même un impératif. Mais comment faire avec une frange surarmée qui fait peur aux autres par des menaces répétées ? Quant aux recommandations tardives de certains (Touré Soumane notamment) de procéder à la mise en place d’un Gouvernement d’Union nationale qui sera suivie d’un « Vote démocratique », puis, d’un référendum pour décider du cas du RSP, la question que nous devrions nous poser est « de savoir où il était lui lors des évènements ? ». À ce que l’on sache, il était bel et bien au Burkina Faso et plus précisément à Ouagadougou. Et le sachant la gueule pendante, de par sa position connue d’éternel Opposant, il aurait pu participer et contribuer à dessiner l’avenir de cette Transition. C’est bien beau de critiquer. Mais c’est mieux de construire. Le RSP est bel et bien une plaie que tous, y compris Mr. Touré S. et les autres Ténors des Partis politiques. Constat doit être fait que de tout ce qui se passe provient des Dirigeants du Régime déchu qui se refusent de reconnaître leurs responsabilités dans cette « merde » par eux sciemment concoctée et fortement animée par son « CDP Nouveau » qui crie "au sorcier" et se proclamant aujourd’hui "victime". La cohésion de l’Armée Nationale ne faisant pas leur Affaire, le mieux pour eux reste de semer la zizanie entre les « frères d’armes » en faisant croire à certains que sans eux, leurs avantages disparaîtront, et à d’autres qu’il n’y a dans tout le Burkina Faso qu’eux pour bien garder et faire les choses. C’est aussi simple que çà. Autrement, personne n’a peur de son camarade si les choses se résolvaient par les débats d’idées et d’arguments. Mais comme l’a dit Mr. Blaise Compaoré lors d’un meeting en 1991 à Kombissiri, je le cite : « Si une personne à main nue s’adresse vertement à une autre qui est armée en face sans que celle-ci ne réagisse, c’est qu’il y a cousinage à plaisanterie entre elles », fin de citation. C’est tout dire et, les attitudes des éléments du RSP ne répondent qu’à cela. Se dégager de ce qu’on reproche à leur Corps déjà sali par des actes antérieurs à leur (jeunes éléments du RSP) entrée dans ce Corps est juste et bien justifiable. Mais que peuvent-ils faire avec une robe déjà salie ? Quant aux actes et actions développés pour étouffer des choses compromettantes pour ceux qui semblent être concernés peuvent être compris. Mais pas la prise en otage de tout un pays. Ceci ne saurait vraiment être un honneur pour ces personnes-là. Arrêter les voleurs (qu’ils semblent bien connaitre) qui sortent du pays avec de l’argent peut être accepté comme un engagement citoyen. Mais posons-nous la question de savoir « pourquoi c’est maintenant que ces langues se délient sur ces points de crimes économiques dont ils (jeunes de RSP) connaissaient les auteurs". Pourquoi leur silence complice d’alors ? Faisons attention à tout. Ce sera manqué d’objectivité que d’impliquer le Président KAFANDO dans ces conneries internes dont il est étranger. Du CNT, je ne crois pas qu’il soit objectif de qualifier ses membres de « moins que rien » simplement parce que contrairement dans les situations normales où les Députés sont désignés par voie de vote, ses membres ont été désignés car, « ce fut par consensus qu’ils l’ont été. Mieux, ils sont à mon avis plus représentatifs que les Députés élus parce que représentant toutes les couches sociales du pays. Les traiter de manges-mils laissent comprendre que l’auteur de cette qualification ne peut provenir que du CDP (ancien et nouveau) par regret d’avoir perdu l’usufruit dont ses membres s’en délectaient.
    En bon citoyen, j’inviterai tout un chacun à des analyses posées de la désagréable situation qui se pose à la Nation entière et à la population fatiguée en général pour qu’ensemble nous puissions avancer. Nous devrions par conséquent nous opposer à toute tentative de brouiller les cartes pour, soit une quelconque prolongation de la Transition, soit pour un coup d’état comme l’a suggéré un camarade internaute qui à mon avis semble ne rien comprendre vraiment de la situation. Restons « Burkimbi » et ce sera mieux pour tout le monde et la Nation.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 18:35, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    - J’interpelle TONTON et LE VIGILENT à relire calmement et dans le fonds mon post. Ils comprendront que je ne raconte rien de différent que ce qu’ils disent. Alors ils comprendront qu’ils m’ont fait du tort en me traitant de tout.

    En attendant, moi je ne suis pas rongé par la tristesse, mais je suis plutôt rongé par la manière dont notre pays est gouverné sans programme, par une bande de profiteurs et de manges-mils appellés abusivement ’’Députés’’ dans une boîte noire qui est le CNT, aussi par la prise en otage du pays par un groupuscule d’individus qui ne veulent pas que tout se sache sur eux et leurs crimes odieux, et enfin par des bandes d’OSC désoeuvrées qui installent petit-à-petit la chienlit dans notre pays. Voilà ce qui me ronge, moi.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 18:38, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    - TAMPIN (30) tu veux parler du BALAI CHIOTE n’est-ce pas ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 19:03, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    - Merci BRUTUS-LE-ROMAIN pour ton analyse séreine et claire. Félicitation même. C’est celà aussi la grandeur de Yamyélé : reconnaitre la valeur d’autrui et la valeur du travail d’autrui.

    Cependant, moi je répète que je n’ai désigné, ni élu personne pour faire partie du CNT. Les structures faîtières paysannes auxquelles j’appartiens et dont je suis membres ne l’ont pas fait puisque ont été totalement ignorées. Et pourtant nous sommes 80% de la population et tous disent agir pour nous.

    Je ne me reconnais pas à travers un groupe de manges-mils. Je suis désolé si celà choque, mais pardon encore.

    Pour te rassurer, je ne suis pas membre du CDP ni du nouveau, ni de l’ancien même si j’ai été membre fondateur de son ancêtre l’ODP/MT. D’ailleurs ce sont des comportemets pareils : mensonges, attaques diguisées, peaux de bananes, tromperies, favoritismes, népotismes qui ont fait que les nouveaux venus dans le CDP (et qui l’ont conduit aujourd’hui où on sait) ont été promus par BLAISE et nous, nous avons été jetés par dessus-bord du navire CDP ( Je le raconte tout le temps et certains forumistes sont même amusés de me voir raconter ces choses sur la toile). Dans ce CDP-là, les gens ont préféré faire la promotion de leurs femmes, de leurs bonnes, de leurs amis, de leurs parents divers au détriment de nous autres qui avions trîmé sous le travail. Dans ce CDP-là des gens sont devenus Ministres, leurs Epouses DG de sociétés ou Députés. Certains couples même sont tous députés entrain de somnoler à l’Assemblée ! Et ce sont ceux qui ont été à la base de celà qui ont entraîné le CDP dans l’abîme dont ils ne sortira pas de si tôt, surtout que le nouveau CDP a commis la gravissime erreur de placer Blaise COMPAORÉ comme Président d’Honneur ! A croire qu’ils manquent d’intellectuels dans ce cet autre groupe de manges-mils ou de crocodiles d’une même mare !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 19:05, par Mashiil
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    J’ai un seul message à dire à nos frères et amis du rsp : chaque arme que vous utilisez, chaque munition tirée par vous, c’est de l’argent qui sort de la caisse de l’Etat et donc du portefeuille du contribuable burkinabé. Les armes que vous détenez sont payées par les impôts payés par des burkinabé et il n’est pas question que ces mêmes armes soient tournées contre un burkinabé ou utilisées à tort. Vous êtes entrain de prouver aux burkinabé que vous ne méritez ni les uniformes que vous portez ni les armes mises à votre disposition. On devrait vous poursuivre pour insubordination et non respect de l’autorité. Si vous n’avez rien à vous reprocher, alors de quoi avez vous peur lorqu’on parle de la dissolution du RSP (Régiment de Sécurité Présidentielle) ? Comme son nom l’indique ce groupe est chargé de la sécurité présidentielle. Si cependant le Président estime qu’il n’a plus besoin de vous alors pourquoi vous entêtez vous pour rester à ses côtés malgré lui. Pardon, libérez kossyam, libérez notre transition. On est fatigué...

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 19:58, par Kayoure
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Le calme et la pondération sont de mises car personne n’a intérêt de mettre ne serait ce qu’une goutte sur l’huile sur le feu.
    L’on doit reconnaître cependant que des loups déguisés en agneaux travaillent dans l’ombre.
    Nous demandons une force d’interposition capable de mettre de l’ordre.

    Dieu sauve le Burkina .

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 20:21, par Les sans voies de la BNSP
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Bon vent mon col. Vous avez tout fait pour que ça marche à la BNSP mais hélas vous avez été très mal compri par la hiérarchie. Mais dieu fera la lumière sur la verité entre vous et ceux qui ont cru aux mansonges du col Ouattara. Que dieu vous bénisse. Je suis du 5ème compagnie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2015 à 23:07, par Bouba
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Aucun coup d’État n’est possible dans l’espace UEMOA en ce moment depuis la jurisprudence du cas Gbagbo - Bravo à Alassane Ouatara pour cela. Si on ne reconnait pas ta signature à la BECEAO, tu vas faire comment pour payer tes fonctionnaires ? Mamadou Aya Sanogo l’a appris à ses dépens. Les Officiers gradés de Burkina le savent. Mais peut-être que les soldats de rang ne le savent pas... Ce sont des mouvements qui perturbent la vie des institutions mais l’armée ne peut pas prendre le pouvoir actuellement. Sinon croyez-vous qu’elle aurait laissé la présidence après l’insurrection du 30 octobre ? C’Est peut-être des règlements de compte interne entre frères d’armes mais Est-ce que ça vaut la peine ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 01:00, par l’homme
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Messieurs les Chefs Suprême et d’Etat-Major de l’Armée,
    En attendant que vous enlevez l’épine de votre pied commun, je vous propose le décret suivant :
    1) Zida est limogé et remplacé par Josephine (qui cumule la justice)
    2) SG justice ou Pr Soma est ministre délégué à la justice
    3) Auguste Denise est ministre de la defense
    4) Le plus haut gradé de la gendarmerie en service est MATDS
    5) Tous les officiers supérieurs du RSP sont affectés dans d’autres unités de l’armée
    6) L’officier le plus gradé après le Chef d’Etat major est commandant du RSP
    7) Le dossier RSP sera en attente jusqu’à l’investure du prochain PF
    8) Toutes les personnes designées sont invitées à accepter dans l’intérêt de tous
    C’est ma proposition.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 05:54
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Nous avons tout contre le RSP mais rien contre les soldats du RSP qui sont patriotes. Si donc vous aimez notre pays le Burkina Faso, ne permettez pas à certains de vos chefs militaires de vous utiliser pour nuire notre transition et plonger notre pays dans le chaos. Avant d’être des éléments du RSP vous êtes des soldats Burkinabé. Soignez donc digne de votre pays. Un soldat digne de ce nom ne servira jamais les intérêts d’un individu ou d’un groupe au détriment de ceux de son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 06:22
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mon général ,yella yiida yamba.jusqu’a présent j’atend que le rsp mènent des actions qui vont plutôt redorer son image .par ce que si être corps d’elite c’est tirer en l’air pour apeurer femmes et enfants,ça ne veut rien dire.remetez une arme a un civil et montrez lui la gachette et il fera le bruit pour chasser les gens.je ne crois pas que c’est dans ces méthodes que vous serez respecté.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 07:09, par kafe
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    RSP sème la zizanie, ils tirent en aire et empêchent les gens de circuler ou de dormir. Et les autres corps ( militaires ,gendarmes, polices et autres ) dissent quoi même ????????????............
    ON est ou là ?.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 07:27, par OR
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    ZIDA ET BARRY DOIVENT DÉMISSIONNER CAR ILS SONT LE PROBLEME. ILS ONT INSTRUMENTALISE CERTAINES OSC A LEUR SOLDE ET SONT A LA BASE DE L’EXCLUSION ET A L’ACHARNEMENT CONTRE LE RSP. VIVE LE RSP

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 07:32
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mon oeil !
    Si le chef d’état major général est si fort pour rassurer, pourquoi ne prend-il pas les décisions concernant cette affaire entre le RSP et Zida ! Pourquoi ne met-il pas de l’ordre en ramenant le petit lieutenant colonel et les autres militaires dans les camps ?
    Pourtant Toure Soumane l’y a invité !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 07:41, par URGENCE
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Celeste Coulibali est l’ange déchu qui est tombé du ciel après avoir échoué sa mission.
    Si le RSP se comporte ainsi, c’est de sa faute. La lourde responsabilité lui incombe.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:00, par SY
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    OUI EN LISANT SUR OUAGA.COM, NOUS CONSTATONS QU’IL Y A BEAUCOUP A FAIRE DANS CETTE AFFAIRE. PEUT ÊTRE C’EST PARCE QUE JE NE SUIS PAS AU POSTE DU PREMIER MINISTRE QUE JE VAIS AVANCER CES ARGUMENTS SINON SI J’ÉTAIS A LA PLACE DE ZIDA, POUR L’INTÉRÊT DE LA NATION JE DÉMISSIONNERAIS AU POSTE DU PM POUR QUE LA PAIX REVIENT AU PAYS. CES MILITAIRES NE FONT QUE DEMANDER TON DÉPART ET CELUI DE TES CAMARADES D’ARMES DANS LA TRANSITION, ALORS ACCEPTES ET LAISSES LA POPULATION VA APPRÉCIER LA SUITE. UN MILITAIRE SE SACRIFIE POUR SA NATION ET NON VISE VERSA ALORS ACCEPTES MONSIEUR ZIDA DE RENDRE LE TABLIER CAR IL NE RESTE QUE TROIS MOIS DES ÉLECTIONS ALORS TU SORTIRAS PAR LA GRANDE PORTE AU LIEU DE SORTIR PAR LA PETITE FENÊTRE. ILS SE POURRAIT QUE VOS FRÈRES D’ARMES VEULENT SAUVER L’IMAGE DE L’ARMÉE VOILA POURQUOI ILS VEULENT QUE TU QUITTES CET BATEAU.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:02, par le veilleur
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Monsieur le Chef Etat-Major
    Vous n’êtes pas du tout rassurant. J’ai l’impression que vous êtes complètement sous la coupe d’un autre chef qui probablement serait au Régiment d’insécurité republicaine RSP.
    Parce que finalement vous êtes toujours mis devant le fait accompli devant ce qui se passe dans une troupe que vous êtes sensé contrôler !
    J’espère que vous allez enfin avoir le courage pour engager les vrais réformes attendus par le peuple qui est prêt à vous soutenir.
    Nous avons marre d’être les otages d’individus sinistres au passé criminels, qui sont prêt à mettre le feu dans ce pays pour préserver leur confort !
    Tout ces évènement montrent que le RSP doit changer de mission et être envoyé dans le sahel burkinabè pour lutter contre les terroristes et non être à Ouagadougou pour terroriser les honnêtes burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:38, par L’oeil
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mon Chef d’État-major général des armées du Burkina Faso, il faut q tu t réveille et regarder en face la réalité. Tu ne représente rien tant que le Général Diendéré sera en face et patron du RSP. Il continuera à mener le jeu. A toi de voire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:38, par Desiré SAWADOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mr SY notre PM jusqu’à demain ne va pas démissionner à 3 mois de la fin de la transition. C’est vous CDPistes qui souhaitez la prolongation de la transition pour pouvoir revenir aux affaires. Comme votre coup a foiré on demande officiellement sa démission tout en sachant que démission du PM est synonyme d’un nouveau gouvernement et un retour en arrière. C’est ce que vous voulez non ? On va pas faire ce cadeau Mr SY. Vous aviez échoué acceptez le.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:41, par Desiré SAWADOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Mr SY notre PM jusqu’à demain ne va pas démissionner à 3 mois de la fin de la transition. C’est vous CDPistes qui souhaitez la prolongation de la transition pour pouvoir revenir aux affaires. Comme votre coup a foiré on demande officiellement sa démission tout en sachant que démission du PM est synonyme d’un nouveau gouvernement et un retour en arrière. C’est ce que vous voulez non ? On va pas faire ce cadeau Mr SY. Vous aviez échoué acceptez le.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:43, par tapseureula
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    L’armée qui négocie ? j’avais cru comprendre que la force de l’armée est la discipline. Si elle doit maintenant négocier tout le temps avec des frondeurs dans ses rangs, je perd mon latin.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:47, par voie de la femme
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    si c’est légale que les détenteurs des armes perturbent la population en tirant en l’aire soit disant qu’ils ; ; ; je ne sais quoi..avec l’argent du contribuable sans être arrêté, ni puni, ni auditionné par les juridictions compétentes. général dans cette situation je ne pense pas qu’une négociation soit la solution . nul n’est au dessus de la loi ils doivent être attendu devant la juridiction compétente, ils doivent être puni pour le faite d’avoir utilisé nos munitions pour nous dérangé et semer cette crainte a la population. sinon désormais je dit on ne meurt pas 2 fois, on ne vie pas 2 fois si ces actes posés par le rsp est normal, courage a la population burkinabè homme et femme, toute personne pourra exprimé sa colère avec une arme en tout moment n’est porte ou et que fairra a cette personne s’il n’est pas du rsp ? que zida reste ou pas nous attentons le 11 avec impatience. la dissolution du rsp est nécessaire

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 08:48, par Sidlanéré
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Bonjour chers internautes,
    J’ai vraiment été blessé par les propos de Kôrô Yamyélé. Il faut éviter ce genre de propos. Un Burkinabé ne vaut pas plus qu’un autre. Il y a 50 ans passés, presque tous ceux qui pensent aujourd’hui avoir le droit sur les autres Burkinabé étaient des fils de cultivateurs dignes. Comment alors dans une nation, on se met à traiter les uns de mange-mil, de mal habillé.... Quelle est votre référence de comparaison ? Il est vrai que la démocratie est plurielle en ce sens que nos différences constituent une force et non pas une faiblesse, mais tout doit se faire avec respect emprunte de courtoisie. Devons-nous nous laisser convaincre qu’ayant été ou étant fils de cultivateur ou soi-même cultivateur, cordonnier, palefrenier ou que sais-je encore, on est un moins que rien ? N’oublions pas non plus la dimensions spirituelle. Qu’avez-vous comme mérite particulier pour n’être pas mange-mil ? Si BON DIEU avait voulu, il aurait fait de vous un BLAISE COMPAORE ou un soldat du RSP, OUMAROU KANAZOE ou tout ce que vous ne pouvez pas imaginer. Je m’insurge contre de tels propos sur la toile car, ce n’est pas digne du Burkinabè reconnu pour sa modestie. Donnez-vous de la réserve si je peux vous suggérer un conseil !!!

    Votre cousin SIDLANERE.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 09:41, par Laurent Désiré KABILA
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    C’est exactement ce même scénario que DIENDERE avait utilisé pour éliminer les pro-Hyacinthe KAFANDO à la présidence qui lui étaient pas fidèle en 1996. Exactement le même donc restons vigilant. C’est le tour des pro-ZIDA. Comment des pro-ZIDA vont exprimer leur mécontentement par ce que les anti-ZIDA sont auditionnés et après on demande même sa démission ainsi que celle des autres militaires(là c’est BARRY qu’ils guettent) comme si c’est le RSP qui les avait nommé. Nous ne sommes pas des enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 09:45, par bili-bili
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Koro yam commence a rentrer en brousse.oubien ces les angoisse de manque de pluies qui vous fait parler ainsi. Koro laisse moi te dire que le rsp a un agenda cache.vous etes en brousse labas vous ne comprenez rien su courant. Koro tu oublis que ce sont les gens de lancien tapis dans lombre qui tirent sur les ficelles pour faire tomber notre trsnsition ;laa ils pouront se refaire une place au soleil. Dieu seul sait ce que fatou diendiere dit a son mari la nuit. Si barry part de cette transition ;s’est qu’on es mal bare !!! Uv

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 10:06, par Au Suivant !!!!!
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Le RSP = Le meilleur corps d’élite. Les officiers du RSP = irremplaçables car les meilleurs du Burkina. Quelle armée !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 10:15, par piment rouge
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    A mon avis, c’est le chef d’état major de l’armée qui n’a pas d’autorité ,sinon des soldats qui ne se soumettent pas, je les arrête avant de les démettre et la récréation est terminée. Mais comme, il y a des corps qui choisissent eux-mêmes leurs chefs on ne peut s’attendre qu’à ça.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 10:43, par Mugu
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Voulez vous la paix, laissez le problème Zida et RSP et organiser les élections c’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 11:24, par saltemps
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    vraiment c’est laconique ce communiqué. pour une fausse alerte vous étes déjàs en débandade. mais vous étes chef d’état major de quoi. je pense que le RSP n’est pas mauvais c’est Zida et sa clique .

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 11:30, par saib
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    je pense que la situation n’a pas été traité avec professionnalisme car sur une simple rumeur on pouvait mieux enquété sans que la population ne soit au courant. mais là on vire l’avion du premier ministre preuve que la rumeur est fondé. aprés on veut encore interrogé les auteurs comme si c’est pas vrai donc finalement un cafouillage. on n’est méme pas en sécurité car à cette allure les djhiadistes vont commencé a tué pendant que nos gas dorment. vraiment je donne tempons au RSP vous étes plus vigilant car n’eut été vous le peuple allait croire au montage.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 12:26, par DOUGOUTIGUI
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Je comprends difficilement le désarroi de sidlanéré (internaute 60) au sujet de koro yamyélé en ce sens que je ne vois rien d’ abracadabrantesque dans son mot si c’est pour le terme mange mil tu mets en exergue ton statut de novice dans le monde des internautes car se sont ses termes depuis belle lurette qui ne sont pas méchants en mon sens, car n’importe qui est sensé avoir ses qualificatifs favoris. élévation à toi sinon tu passeras ton temps à t’indigner en nous privant de tes points de vue qui nous intéressent en vocabulaire et en lexique . sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 12:47, par Pat Le Démocrate
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Ma petite contribution de la situation actuelle c’est de laisser Zida et les militaires qui sont dans le gouvernement et au CNT achever la transition. Après les élections, vous pouvez rendre vos comptes non seulement quant à la gestion de la transition, mais aussi vos promesses (si promesses il y a) non tenues.
    Que Dieu bénisse mon cher pays le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 13:04, par Pat Le Démocrate
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Ma petite contribution de la situation actuelle c’est de laisser Zida et les militaires qui sont dans le gouvernement et au CNT achever la transition. Après les élections, vous pouvez rendre vos comptes non seulement quant à la gestion de la transition, mais aussi vos promesses (si promesses il y a) non tenues.
    Que Dieu bénisse mon cher pays le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 15:19, par pafadnam
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    mon pays, ma patrie, notre Burkina a tous est aujourd’hui devenu comme un oeuf très fragile toi mon père, ma mère, mon Frère, ma soeur, militaires RSP et militaires, société civile,homme politique chacun de son côté d’une manière ou d’une autres participe a ce que cette oeuf ne tombe pas. que le bon dieu benis le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 15:37, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    (WEBMASTER, s’il vous plait, mettez ceci car très important pour lever les équivoques et éclairer certains. Merci d’avance pour le désir de compréhension).

    - Mon ami SIDLANERE, ne soit pas choqué par le fait que je traite les membres du CNT de manges-mil. Après t’avoir taquiné, maintenant je vais te révéler pourquoi je le fais. Et tu sauras désormais que Kôrô Yamyélé, qu’on l’aime ou qu’on le haïsse ne parle pas au hasard, et je sais que mon dabii BILI-BILI me comprendra (mais je suis quand-même angoissé par le manque de pluies en ces temps-ci).

    Donc mes amis, le site Fasozine.com a publié un article écrit de M.Y. le 24 février 2015, et l’article titré : ‘’AH, CES DEPUTES DE LA TRANSITION !’’ dit ceci (Lisez bien très bien avant de vous excuser auprès de moi) :

    ‘’J’ai honte de rouler encore à moto’’ ou ‘’ma situation a évolué donc je dois changer de maison’’ ou encore ‘’je dois montrer maintenant que je ne suis plus n’importe qui’’. Ce ne sont pas des jérémiades d’adolescents en pleine crise de croissance mais des paroles de députés du Conseil national de transition (CNT) qui cherchent également à mettre du beurre dans leurs épinards.

    Après le tollé général entraîné par leurs émoluments jugés excessifs dans un contexte d’austérité, transition oblige, les députés de la transition ne sont visiblement pas heureux de leur sort. Certains d’entre eux, il faut le préciser, car d’autres, et ils sont sans doute les plus nombreux ont opté de servir la nation, se contentant des frais qui leur sont servis.
    Les députés par accident, car venus au parlement sans passer par la case des élections, donc non oints de la légitimité populaire, se sentent très étroits dans leur écharpe. S’il est difficile, voire impossible de leur demander de voter les lois dans le dénuement, il faut tout de même s’inquiéter du comportement de ces députés qui se promènent de banque en banque pour demander des prêts pour s’acheter des véhicules ou se faire construire une maison. Pourtant, les ‘’non élus’’, comme on pourrait les appeler en opposition aux élus des parlements classiques, n’ont plus en réalité que quelques mois pour la fin de leur mandat.
    Pourront-ils rembourser ces crédits dans les normes d’octroi, surtout quand le salaire mensuel que certains perçoivent dans leur fonction normale ne vaut pas 100 000 francs CFA ? Pire, avant de devenir ‘’transitaires’’, terme d’un ami analphabète, certains députés n’avaient pas de boulots régulièrement rémunérés. Et dans leur tentatives de convaincre les employés des institutions financières qu’ils sollicitent, ces députés ne lésinent pas sur les arguments que nous espérons non fondés.

    Morceaux choisis : ‘’Au CNT, nous allons bientôt voter une loi qui nous permettra d’avoir nos émoluments pendant 3 à 6 mois après notre mandat. Nous allons aussi voter une loi qui nous permettra de prendre part aux futures législatives. Au CNT, on devait nous donner de l’argent mais l’affaire des émoluments rendus publics a gâté les choses…’’
    En tout cas, nombre de ‘’transitaires’’ tombent le masque et donnent la preuve que les ambitions personnelles continuent de primer sur l’intérêt du peuple qui a mené son insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et n’a pas fini de pleurer ses martyrs. Qui a dit que ‘’plus rien ne sera comme avant ?’’

    - Donc mes chers amis TONTON, VIGILENT et surtout SIDLANERE, demandez pardon au Kôrô Yamyélé car il n’a pas inventé la roue des manges-mils …Oh pardon ! Des oiseaux granivores !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 16:35, par Filsdupaysan
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    A cause de vos palabres le ciel nous refuse son précieux jus. Si vous ne vous calmez pas, vous allez uriner pour que nos champs produisent. Arrêtez moi tout ça et demandons pardon à Dieu pourqu’IL nous donne une bonne saison de pluies. Webmaster, laissez svp

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 19:04
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Le Chef d’Etat-Major général des Armées, le Général Pingrenoma ZAGRE a dit ceci « Vous êtes témoins comme moi de ce qui s’est passé durant ces dernières 72 heures ... » Cette déclaration montre, qu’en tant que premier responsable de l’armée, il n’a été informé de rien avant. Qu’il s’est trouvé devant le fait accompli comme le citoyen lamda. Cela veut dire qu’il n’a aucun contrôle sur ces éléments du RSP. En clair, il y a deux armées (voire plus) dans notre pays. Le Burkina Faso n’a donc pas d’armée, mais plusieurs groupes militarisés. Chose grave, très grave même. Le RSP n’est donc pas sous contrôle du Chef d’Etat-Major général des Armées.

    Le RSP qui a été mis en place par Blaise COMPAORE et Gilbert DIENDERE a même échappé en 2011 du contrôle de ses géniteurs (Blaise COMPAORE à dû fuir momentanément le palais présidentiel. Le même jour, ces mêmes éléments ont tiré des obus sur la maison de Gilbert DIENDERE).

    En décembre 2014, février 2015, juin 2015, le Premier Ministre ZIDA, qui a été quelques années N°2 du RSP, a été menacé par des éléments de ce même régiment. En février 2015, il a dû se réfugier chez le Mogho Naba.

    Je pose alors les questions suivantes :
    1) Qu’est ce qu’on fait d’un régiment qui n’est pas contrôlé par le Chef d’Etat-Major général des Armées ?
    2) Qu’est ce qu’on fait d’un régiment qui échappe des fois au contrôle de ses géniteurs ?
    3) Qu’est ce qu’on fait d’un régiment qui menace des fois la vie de certains de ses chefs ?
    4) Qu’est ce qu’on fait d’un régiment dont certains éléments descendent sur les lieux de travail des journalistes pour proférer des menaces à l’endroit des citoyens ?
    5) Qu’est ce qu’on fait d’un régiment dont certains éléments ont été impliqués dans l’assassinat de citoyens burkinabé ?

    Je réponds alors à ces cinq questions par une seule réponse : il faut dissoudre le RSP.

    Le RSP est devenu un monstre incontrôlable. Ne pas prendre la responsabilité aujourd’hui de le dissoudre et repousser la question à plus tard, c’est fuir ses responsabilités et exposer le pays et le peuple burkinabé à un danger à coup sûr. C’est rendre d’office prisonnier du RSP le Président qui sera élu le 11 octobre 2015.

    Certains personnes disent qu’il faut laisser la décision au futur Président (qui sera élu le 11 octobre 2015). Ces personnes font preuve de naïveté totale à moins qu’elles usent de ruse.
    Demander à quelqu’un comme Mme SEREME ou Maître SANKARA, ou Rock KABORE ou Zéphirin DIABRE ou Ablassé OUEDRAOGO, etc. (tous candidats et des civils de surcroît ) de résoudre ce problème de RSP, c’est tirer une balle à terre. Là où Blaise COMPAORE, un géniteur, a dû fuir un certain jour de 2011, ce n’est pas un civil qui pourra faire face.

    Le RSP est devenu un monstre incontrôlable, c’est pourquoi c’est impératif, qu’il soit dissout tout de suite et maintenant.

    Merci à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 19:30, par Sidlanéré
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Kôrô,
    Ce n’est pas à mon avis une raison suffisante pour les traiter de mange-mil. Ce qu’ils font est tout simplement humain. N’empêche que ce sont des Burkinabé. Je demande de dénoncer les maux sans insulter les gens. C’est tout. Un adage dit que chaque peuple mérite ses dirigeants. Il était écrit quelque part qu’ils seraient des députés de ce pays. élus ou pas, les peuple les a désignés pour jouer un rôle noble. En pareille circonstance, il y a toujours de brebis galeuses, des indiscrets... mais ce n’est pas la majorité. Tu me donnes d’ailleurs l’occasion de me questionner sur la définition de député pour le Burkina Faso. Il devrait être ainsi. Que tous les burkinabé aient la possibilité d’aller représenter le peuple à l’Assemblée. C’est notre courte vue (moi y compris) qui nous a conduit à mettre en place un système qui d’office condamne une partie de Burkinabé à être dans la situation actuelle. L’école pour tous doit être un droit inaliénable. Le contraire est une injustice pour une partie de notre peuple.

    Si Blaise a régné en maître sur le Burkina pendant plus d’un quart de siècle, c’est que nous l’avions mérité, y compris toi Kôrô. Je ne conteste pas du tout le fond des commentaires. Je pense que nous devons tous (y compris les gens du RSP) nous engager pour que dorénavant, au Burkina Faso, aucun Burkinabé ne soit inquiété pour ses opinions. Je répète que notre diversité est une force. Nos divergences d’opinions constituent des forces qu’il faut savoir exploiter. Pauvres comme riche, analphabète comme les plus diplômés, les maçons comme les agriculteurs, nous sommes Burkinabé et égaux aux yeux de la constitution. Je ne t’en veux pas pour ce que tu es. Chacun a son destin. Tâchons d’être juste et œuvrons à poursuivre le combat politique pour un Burkina Radieux. Si seulement les braves soldats du RSP se rendaient compte un tant soit peu que leur existence n’a d’intérêt que pour ce peuple que les a vu naître et qui compte sur eux, il n’y aurait pas eu de Martyrs tombés sous leurs balles. Qui connait la vie des soldats, c’est peut-être compréhensible. Mais ce sont les officiers supérieurs du RSP qui doivent tirer des leçons du passé et mettre de l’eau dans leur vin. Ils ont même l’opportunité ici de se dédouaner aux yeux du peuple, plutôt que de vouloir remonter le temps. Je rappelle le devoir de sagesse de chacun de nous pour forger un respect pour notre peuple.
    L’histoire nous en dira plus.

    Par Sidlanéré

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2015 à 23:59
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Ce n’est pas au RSP de demander la démission du premier ministre. C’ est le peuple qui la choisi à travers la désignation de façon consensuel du président KANFANDO contrairement au RSP qui l’avait porté à tête de l’état au première heure de l’insurrection. Le RSP confirme une dicton d’un ami qui dit que les militaires ont tout dans les bras mais rien dans la tête (je m’excuse de l’expression) tant ils déçoivent par les comportements émotionnels et irresponsables. Je pense qu’il est temps de recadrer les soldats dans leur mission première qui est la défense de la nation et non de troubler la quiétude des honnêtes citoyens de façon intempestive en quête d’une vraie et durable paix. Et quand on s’autoproclame un corps d’élite le nom seul ne suffit pas, cela sous entent une discipline rigoureuse, le respect de la hiérarchie et surtout la défense de l’intérêt national.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2015 à 00:12
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    SANKARA TU NOUS MANQUE.POUR LUTTER CONTRE CES RACTIONNAIRES QUI VEULENT FOUTRE LE PAYS AU KO.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2015 à 08:50, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    - SIDLANÉRÉ, merci pour tes propos modérés cette fois. Ainsi tu reconnais qu’il y a aussi des brebis galleuses. Celà me réjouis car ce sont tes brebis galleuses que moi je traite de manges-mils.

    Et puis je profite t’éclairer sur ton premier post. En fait, mange-mil ne veut pas dire fils de paysan comme tu le pense (je l’ai senti dans ton post). Non je ne le ferai pas la simple raison que moi-même je suis un paysan, mais un peu plus moderne que la grande masse. Mange-mil, c’est un petit oiseau qui détruit les champs de mil !

    - Pour terminer, encore merci. Et ne te fâche pas, même si tu es pas parmi ces manges-mils du CNT pour picorer les grains ! Même BLAISE on parlait de lui ici à plus forte raison des manges-mils et des sauteriaux.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2015 à 11:09, par bengazy
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Vraiment,nous sommes fatiguer de Zida et le RSP !
    Nous avons tous clamé haut et fort les civils au pouvoir mais Monsieur Zida s’est entêté avec le soutien de ses frères d’armes.
    Quand le Ministre de la défense et Premier ministre est tout temps pourchasser par sa troupe,on fait quoi ? Qu’il démissionne purement et simplement même s’il reste 1 jour pour finir la transition !Avant de nous de rassurer , assurer d’abord votre propre sécurité et ne pas se mettre à courir dès le premier coup de tir.
    Les militaires s’accrochent au pouvoir pour bénéficier toujours de la soupe .
    Que bénisse le Burkina !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2015 à 14:25, par tengen-biga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    Comment certains peuvent-ils croire que la démission de M Zida est la solution ? Sacrée naïveté ! Le RSP a demander des sous pour fêter. Ce qu’il a obtenu. Il a demandé le rappel de ses chefs affectés. Ce qu’il a eu. Il a demandé le maintien du RSP. Ce qu’il a eu. Aujourd’hui il demande la démission du PM. Après ce sera le tour de Kafando puis la fin de la transition. Ne soyez dupes, chers forumistes.

    Au nom de quelle loi, un corps de l’armée peut-il demander la démission du PM ? Cette chanson est celle qu’à chanter M Soumane Touré dont la proximité avec Blaise Compaoré ne souffre pas de doute.
    A qui profiteras la démission du PM ? Au RSP, au CDP, à Blaise Compaoré... Par là même, il faut se démarquer de cette révendication infondée et hors sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2015 à 15:05, par tengen-biga
    En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’Etat-major général des armées rassure

    C’est quoi le problème ?
    S’il y a des rumeurs persistants, le gouvernement ne devra vérifier ? Et comment vas-t-il vérifier ? En consultant marabouts et charlatant ? Ce sujet ne mérite même un débat. C’est la mission de la gendarmerie de mener des investigations. Ce qui a été fait. Si le RSP pense qu’il n’a rien à voir avec ces rumeurs, les enquêtes le montreront bientôt.
    Pourquoi ils s’entêtent ? On pourrait même penser que le RSP a beaucoup à se reprocher.
    Sinon ils savent bien qu’ils ne peuvent pas revendiquer le départ des militaires du gouvernement. Ce n’est pas possible. J’invite mon ami mamane à se régaler de ce sujet. Car après présidents, ce n’est pas encore la fin.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés