Mouvements au RSP : Saura-t-on vraiment le nœud du problème ?

mercredi 1er juillet 2015 à 02h49min

On croyait les divergences aplanies au sein du Régiment de sécurité présidentielle. Les derniers évènements viennent pourtant rappeler le climat délétère qui y couve. Des remous qui interviennent à un moment où la dissolution du régiment ne semble plus à l’ordre du jour, à en croire le Premier ministre ‘’ himself ’’ devant le CNT, et le rapport de la commission de réflexion sur la restructuration du RSP. Alors, on ne peut s’empêcher de s’interroger sur les réelles motivations de ces sauts d’humeur au sein de la garde prétorienne. Certains commandos sont-ils manipulés ? Par qui et à quelles fins ?

Mouvements au RSP : Saura-t-on vraiment le nœud du problème ?

Le 30 décembre 2014, le Premier ministre (PM) Isaac Yacouba Zida aurait été entendu et « humilié » par ses anciens compagnons d’armes. Pour cause, les hommes ne comprenaient pas pourquoi le chef du gouvernement, poussé par une frange de la population, voulait renverser la calebasse avec le lait, après y avoir, lui-même bu abondamment. Ils s’opposaient donc farouchement à la dissolution de leur unité. La tension était née, la transition enregistrait sa première crise, qui, loin de connaître un dénouement, fut simplement reportée.

Quelques mois après, soit le 4 février 2015, des rumeurs font état de menaces d’éléments du RSP contre le Premier ministre, obligeant le chef du gouvernement à se réfugier chez le Mogho Naaba et entraînant l’annulation du conseil des ministres. Les bruits de bottes entendus depuis Kosyam s’accompagnent de revendications. Les anciens frères d’armes du Premier ministre demandent sa démission, et avec lui, l’ensemble des militaires qui sont dans les instances dirigeantes de la transition.

Une médiation est engagée, finalement les soldats finissent par « tolérer » la présence des « milos » dans le gouvernement et autres instances de la transition. L’acte fort de cette énième crise est la mise en place par le Président Michel Kafando d’une commission de réflexion sur la restructuration du RSP. Fin des tambouilles ?

Le Premier ministre qui occupait le devant de la scène depuis l’insurrection se met alors en retrait. Ses sorties sont rares, il parle désormais peu et ne fait plus de promesses. Dès lors, il multiplie les sorties à l’extérieur du pays. C’est justement depuis les Etats-Unis que Isaac Yacouba Zida fait un volte-face. Celui qui voulait la dissolution du RSP fait un retournement spectaculaire. Il confirmera plus tard ses dires le 12 juin dernier devant les députés à l’occasion de son discours sur la situation de la nation. « Je voudrais préciser devant votre auguste assemblée que l’armée a besoin du RSP, le pays a besoin du RSP. Nous sommes en train de travailler pour lui donner beaucoup plus d’importance, lui donner une bonne place au sein de la nation. On ne peut dissoudre un régiment de cette façon. Comme le dirait quelqu’un, si vous tuez votre chien parce qu’il n’aboie pas, c’est la chèvre du voisin qui va vous mordre. Ça fait 20 ans que je suis au RSP, je connais les capacités de ce régiment, je confirme que nous en avons besoin » avait-il déclaré au CNT. Chapitre clos après ces propos qui sonnaient comme un mea culpa vis-à-vis de ses anciens compagnons d’arme qu’il avait heurtés ?

Quelques jours plus tard, le rapport de la commission de réflexion sur la restructuration du RSP, commandé par le Président Michel Kafando allait dans le même sens que le chef du gouvernement. « La commission a estimé que le maintien du régiment comportait beaucoup plus d’avantages au plan militaires et politiques que sa dissolution. Toutefois, ce maintien devrait s’accompagner de quelques modifications organiques et structurelles afin de prendre en compte les nouvelles réalités sur le terrain » reconnaît le document final qui argue par ailleurs que la dissolution du RSP créerait un vide, multipliant du même coup les risques de prises de pouvoir par la force.

Que cachent les nouvelles manifestations ?

Alors que Zida et ses hommes semblaient désormais parler le même langage, c’est avec stupéfaction que les Ouagalais ont entendu des tirs nourris dans la nuit du 29 juin. Cette fois, les soldats manifestent leur mécontentement suite à l’audition par la gendarmerie ce lundi des principaux responsables du RSP, à savoir le Lcl Céleste Coulibaly, les capitaines Abdoulaye Dao et Flavien Kaboré, sur la base d’une rumeur de projet d’arrestation du PM à son retour de Taiwan.

« La troupe, indignée du harcèlement permanent de certaines autorités de la Transition et des OSC à leur solde, a manifesté un ras-le-bol par des remous assez vite maîtrisés par les premiers responsables » a indiqué plus tard le RSP dans un communiqué pour justifier le mécontentement de certains membres de la troupe.

Les mutins auraient exigé une fois de plus, la démission du Premier ministre Isaac Yacouba Zida, de tous les militaires qui occupent quelques postes dans la transition et la nomination d’un Premier ministre civil. Pour quelle raison, puisqu’il y a désormais un motus vivendi sur ce qui semblait être la pomme de discorde, la dissolution du RSP. Finalement, c’est quoi le problème, se demandera l’autre ?

La hantise et les questionnements au sein de l’opinion sont d’autant plus fondés que le communiqué du RSP laisse entrevoir des clans en son sein. Des clivages au sein même de l’unité d’élite. « Des tirs en l’air pour créer la zizanie ont été entendus, occasionnés par des éléments proches du PM Zida qui ont vite été maîtrisés sans violence par leurs frères d’armes ». Cette fois, l’affaire semble plus sérieuse et tout laisse croire qu’il y a des non-dits dans cette affaire Zida-RSP.

Manipulation ? Faits religieux ? C’est l’incertitude et le flou qui n’augurent pas des jours paisibles à la Transition et un sommeil paisible aux populations qui semblent être prises en otage.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • D’accord avec le journaliste, on ne sait pas ce qui se passe au niveau du RSP ! A cette allure, il va falloir limoger Zida avant même la fin de la transition. On ne sait pas quel pacte il a signé avec le RSP mais nous on veut la paix !!!!!!

  • Merci, les gens comprendront maintenant la position du balai citoyen. En vertu de quoi un militaire qui se dit republicain peut riposter pardes ties une simple audition de leurs camarades. Cela montre a quel point le rsp est pret a troubler la quietude du peuple. Pourqoi les autres camps n,ont pa tire ? En realite cette milice montre sa vraie face. En quoi l rsp peut etre la pour le peuple En l,effrayant ? Le peuple a pris acte et reagira.

  • Qu est ce que Kaf attend pour limoger zida. On ne peut pas suspendre le Burkina au sort d un individu. Bonnes gens dites moi ce qu attend le veiux kafando. zida va aller regler ses problemes avec ses amis.

  • Monsieur le journaliste, ce qui se cache derrière ce remous, c’est que le patron du RSP, Diendéré Gilbert veut prendre en main le contrôle de tout le pouvoir (exécutif, CNT et justice). Si depuis longtemps, Diendéré et ses hommes sont reduits au silence c’est parce que jusqu’à present ils se méfient de la rue (il ignore la réaction de la rue). Mais je crois qu’ils tenteront leur coup de force et cette situation n’est qu’une prémisse.

  • IL faut que certaine personne sache qu’il ne sont pas les seuls maitre du desordre. seulement les gens pensent à l’interet superieur de la nation. Alors que beaucoup apprenne à penser avant d’agir plutot que le contraire.

  • On ne sait pas ce qui se passe entre eux mais nous exigeons que le RSP arrête ses agissements qui nous empêchent de dormir. Si ça continue la population civile prendra ses responsabilités. Dans tous les cas vous ne pourrez pas tuer tout le monde le jour où on viendra vous déloger.

  • Je pense que le problème ne pas le PM ZIDA , mais le RSP doit avoir un agendas caché surtout avec ceux qui jusqu’à présent accepte difficilement leur perte du pouvoir. Sinon comment comprendre qu’à quelques mois des élections le RSP veut un changement de gouvernement ? Puisque si ZIDA tombe c’est tout le gouvernement qui tombe, et il faut entame des consultations pour nommé un PM et formé un gouvernement. SUIVEZ MON REGARD

  • nous voulons la paix. ce n’est pas parce qu’on a des armes qu’on doit être hors la loi. nul n’est au dessus de la loi.

  • Pauvre de nous.....zida...zida...zida

  • Si zida est le problème entre peuple et le RSP, nous avons un chef de l’armée qui s’appelle Mr. Kafando Michel président du Faso. Que ce Chef de l’armée prenne sa responsabilité et régler ce conflit entre l’individu caméléon Zida et ses amis du RSP devenu ses ennemis. Le peuple Burkinabé désire une alternance politique apaisée sans les fillettes gâtées de Blaise Compaoré qui nous pourri la vie. Que le chef de l’armée écarte le RSP de la présidence, que ce régiment soit un régiment comme tout autre régiment de l’armée Burkinabé pour que le Burkina avance dans l’émergence en paix avec les jeunes. Le RSP est le poison du peuple Burkinabé. Le RSP est la racine du mal de notre nation. Que Bary, Zida, rentrent en caserne, ils sont le problème du peuple Burkinabé. Je confirme cette analyse qui donne une réflexion au peuple de comprendre que le RSP est le poison de notre démocratie et du développement du pays que nous aimons tous. Peuple Burkinabé réglons ce problème du RSP avant de faire des élections libres et apaisées, si non la crise à l’Ivoirienne est devant nos portes.

  • Trop c’est trop, mes frères du RSP, un peu de respect pour le peuple burkinabè et ses martyrs qui ont payé de leur vie, pour nous débarrasser de ce régime dictatorial de Blaise Compaoré ;
    C’est ce même Zida qui nous a empêcher de terminer le boulot, je veux dire vous ramener dans votre caserne (Pô) sous le commandement du chef d’état major de l’armée. Je pense que vous nous donnez ici l’occasion de le faire de gré ou de force ; car on ne peut pas continuer à utiliser l’argent du contribuable pour vous engraisser et tourner dans les bureaux climatisés de Kosyam.

  • Ah bjr mon frere verite n.1 tu as vraiment evolue ce drenier temps je vois que tu mets l,accent sur peace,dans cette volonte humaniste il faudra inclure aussi le code electoral inclusif.Le tout forme le Burkina pacifie,pour nous autres moderes ca veut dire bcp.Bien a toi

  • Le RSP doit disparaitre du paysage et rapidement. s’ils continuent à faire le zouave, je garantis que le peuple va encore se lever comme fin octobre 2014 et chasser Diendéré qui se croit encore tout permis...

  • Limoger Zida, supprimer le RSP (sac à problèmes et grand trouble fête par qui peut nous arriver la guerre civiles - armée), et nommer un premier ministre civile. Pour aller plus loin, faire sortir tous les militaires du gouvernement et mettre l’armée au pas. Ils (les militaires) sont là pour servir le peuple. Si Blaise avec ses 27 ans de dictature leur a mis dans l’idée que le peuple est à leur service, alors il faudrait les remettre dans les casernes et leur enseigner le droit et les lois de la nation. Le Burkina va sortir et là ça sera une marche solidaire pour que les militaires comprennent qu’on en a assez de leurs mesquineries... ces enfants gâtés...

  • A quelque chose, malheur est bon ! La menace des Jihadistes contre la Cote d’Ivoire est une belle occasion pour Céleste Coulibaly d’envoyer ses troupes au nord ivoirien pour sauver ce beau pays de Blaise Compaoré et laisser notre transition se dérouler dans la paix.

  • Il faut que la communauté internationale nous aide à nous défaire de cette bande de délinquants qui importune le sommeil d’honnêtes citoyens.Nous voulons vivre en paix et nous estimons que leur présence constitue une entrave sérieuse à l’expression de notre liberté individuelle et collective.Quel est le bilan du RSP depuis sa création si ce n’est ce macabre décompte de nombreuses familles endeuillées du fait des actes de cette unité. Le Burkina est prêt à se faire une unité d’ élites responsable et citoyenne.De grâce laissez nous en paix et si vous trouvez que vous ne vous sentez plus dans l’armée, vous pouvez juste vous démobiliser comme le fait les civils quand ils veulent vaquer à d’autres occupations. Vous ne pouvez pas nous obliger à vous aimer et ces comportements viennent nous conforter dans notre désir de voir votre unité dissoute !

  • Soyons des bons peres de famille,le mal vient de la mauvaise appreciation des choses au lendemain de l,insurrection suivie de la demission du president B.C.En effet,dans un souci d,apaisement et pour rompre avec le passe il fallait aussi tot previlegier le dialogue national pour former un gouvernement de responsabilite nationale incluant toutes les forces politiques.Puis,preparer les elections de la constituente pour une transition legislative non precipitee de 2 a 3 ans ,periode suffisante pour faire les grandes reformes.Au lieu de ce qui releve du simple bon sens la classe politique a fait cause commune avec la rue allant jusqu,a organiser un entretien d,embauche pour choisir le president,pire on a brouille la constitution avec cette sous bible "charte" de la transition devant guider le cnt dont les membres ne sont guere representatifs du pays reel.Bref,un arrangement entre copains,ce qui explique les difficultes d,aujourdhui.Au regard de la gravite de la situation il convient de dissoudre le gouvernement et explorer d,autres pistes consensuelles sinon je ne vois pas comment on pourra aller aux elections dans ces conditions.

  • On a accordé trop d’importance au RSP.ils pensent qu’ils sont au dessus du pleuple,ils oublient que les temps ont changé et que les armes ne peuvent pas tout faire.tôt au tard ils repondront des actes.

  • Nous n’avons vraiment pas besoin de ce qui se passe actuellement. Qui so nt les personnes du RSP ? Sont-ils des representants du peuple Burkinabe ? Sont-ils nes membres du Rsp ?
    Sont-ils des patriotes ?

    Le pays est dans un systeme transitoire. Blaise Compaore n’est plus president du faso. Que cherchez vous alors ? Voul ;ez vous detruire le pays pour vos interets particuliers ?

    Ce que nous recherchons en tant que simple Burkinabe Lambda c’est un bon systeme educatif pour nos enfants, un systeme sanitaire correcte et efficiente. Une compagnie d’electricite vraie qui nous permette de ne pas vivre au Burkina comme au 16ieme siecle. C’est tout

  • Les arrangements au sommet de l’Etat, ça se termine toujours comme ça. Le RSP a porté ZIDA au pouvoir et il a un devoir de rédevabilité envers son corps d’origine. ZIDA et sa cliquaille de BARRY et autres ont placé Kafando au pouvoir et il a également un devoir de rédevabilité envers eux. Entre ces deux il y a les intérêts du peuple Burkinabè qui dépassent les intérêts individuels. Si KANFANDO est réellement animer par un souci de réconcilier les Burkinabè et organiser des élections paisibles, il doit demander à son premier ministre ZIDA de démissionner pour laisser sa place à un civil. Si ZIDA lui-même est un homme de dieu et animer d’un esprit de patriotisme, il doit démissionner pour laisser la transition se terminer dans de bonne conditions. En insistant pour occuper le poste de premier ministre, il fait plus de mal à son pays qu’à lui-même. J’ai l’habitude d’être dure dans mes propos envers lui mais aujourd’hui c’est un cri de coeur que je lui lance en tant que homme de dieu. Il ne va pas mourir s’il n’est plus premier ministre. Le cas de SANOGO et DADIS CAMARA montrent qu’il doit réfléchir et pencher pour la paix dans ce pays que le cahos pour toujours garder les privilèges qu’on a. Je le remercie d’avance de lire mon message et de le prendre en compte dans sa décision à venir.

  • Je n’ ai jamais aimé Zida depuis le premier jour où ce barbouze s’ est mêlé de notre transition. Je n’ai jamais eu confiance lui. Mais le vin est tiré et nous avons même commencé à le boire depuis des mois.
    Je suis triste quand des gens disent que comme c’ est Zida le problème, qu’ il démissionne. Mon ami David vient de m’ envoyer un email aujourd’ hui où il est amer par rapport aux mentalités qui avancent si lantement au pays. Il est venu nous voir pendant ces vacances mais ne voulait pas discuter politique afin qu’ on puise boire nos bières et mordre nos poulets devenus des pigeons sans penser àa des choses qui fâchent.
    Je vois bien que la plupart des gens sont devenus de gros paresseux qui refusent de rentrer là où il y a des efforts à faire. Comment vous alez dire que comme Zida est le problme dans la transition.. Qu’ en savez vous ?Même lire les journaux simplement, il y a trop de titrologues. Ils lisent les titres seulent et se permettent de comenter l’ actualité. Pardon. Ceux qui ne veulent pas lire, pas pas entrer dans les débats. C’est la honte de l’ O- You- Wa comme Pierre Buziza du Burundi aimait prononcer L’ OUA.
    Où vous avez vu ou entendu qmue Zida est le problème de la transition. Vous ave peur des bidasses n’ est- ce paa ? Humm !!!!!!!!
    rECONNAISSONS QUE LE rsp EST UN VRAI PROBLEME MEME ENTRE EUX. Meme si aujourd’ hui Zida dmissione, c’est pour laisser meme le terrain libre a des pires predateurs.. Je ne sais meme pas si ces comandos embourgeoises vont acceopter un autre chef meme qui n’ est as bLaise. C’ets ca le noyoau du probelem. Sinon, Zida n’est pas un homme qu’ il faut pour notre transitio mais le RSP est comme un fitiche. Plus tuu lui done les poulets plus il reclame.
    nt

  • Cheick, tu as fait une bonne analyse. nous ne comprenons plus rien. nous pensons que la dissolution du RSP pourrait se justifier nécessaire aux regard de leurs actes actuels

  • Ouvrons les yeux pour voir la vérité : c’est Zida le noeud du problème. C’est lui qui pourrit l’atmosphère en cherchant coûte que coûte à régler nous ne savons quels comptes avec ses anciens camarades du RSP, même s’il semble dire le contraire aujourd’hui.
    Remarquez bien : le RSP ne semble pas avoir de problème avec le Président du Faso dont il assure la garde, ni avec les autres institutions. C’est toujours et encore avec Zida. Et ça fait le troisième accroc en 6 mois....
    Si la paix est à ce prix, que le Président du Faso ait le courage de virer Zida. Il appartient maintenant à Kafando de siffler la fin du sinistre match sans fin qui oppose les anciens camarades. Dans quelques jours ou quelques mois, ce sera peut-être trop tard....
    Tout cela donne raison à ceux qui disaient, au lendemain de l’insurrection, qu’il ne fallait pas de militaires dans les instances de la Transition. Mais des OSC instrumentalisées et notoirement corrompues ont fait tellement de vacarme, que nous nous sommes laissés avoir. Voilà le résultat

  • Zida est le nœud des pobleme de la transition.il doit être demi de ses fonctions pour permettre à la transition de continuer.

  • il faut pas donner du poids à ces soldats, "les bébé gatés de blaise," car tôt ou tard ils disparaîtront, soi rejoindre blaise au CI. dans quelle pays démocratique vous avez vu les milices de ce genre garder un pays.
    le dictateur est partit, sont milice doit disparaître, car nous avons assez vu avec cette milice au burkina. s’il sont Garçon qu’il aillent aider l’armée tchadien contre BOKO HARAM, ces en ce moment que le peuple les apprécierons, mais traumatiser le peuple avec tir a chaque comme si nous étions guerre, ils oublient qu’ils sont entretenu avec l’argent du meme peuple qu’ils perturbent, qu’elle éducation veulent il donner à nos enfants. l’histoire les rattrapera un jour comme Blaise

  • Tant que Zida ne fait pas la difference entre EGLISE - ARMEE - POLITIQUE - GOUVERNANCE il y ’ aura toujours ce probleme qui, malheureusement nous maintient à l’ecole de l’insécurite et de divisions amples d’ordre sociales que jusqu’a un passé récent nous avons eu la bénédiction de pouvoir eviter. Si j’ai une bonne mémoire, le Burkina Faso n’a jamais eu de probleme pour lequel la confession religieuse d’un responsable a été impliqué. Vivement que l’intéret superieur de la Nation (sans distinction particuliere) prévale.

  • Finalement, si le RSP ne veut pas quitter la Présidence pourquoi ne pas la déménager et leur laisser avec Kosyam où on est amené à penser qu’ils y ont enterré leurs fétiches et probablement y ont signé un pacte avec le diable. Ils deviennent plus un danger que sécuritaire. La population veut la paix seulement pour aller de l’avant. Que Dieu préserve le Burkina

  • Laissons Zidane tranquille svp. ....dans une république sérieuse quand il y,à des troubles à l, ordre publiques ,des rumeurs fondées ou non, les renseignements interpelle les présumés responsable enfin de rétablir l, ordre à travers les investigations.....mais c’est bien la procédure normale entreprise par la gendarmerie . Dao et kabre ont été auditionné quoi de plus normal. ...ils sont pas aux dessus de la République . maintenant si pour les avoirs auditionnés des éléments du RSP doivent tiré en l,air pour manifester les mécontentement alors là c’est la totale. .....sont t,ils aux dessus de la loi ?en démocratie il y a des voies et moyens pour manifester des désapprobations. ......ils faudrait qu,on les exigent les habitudes républicaine, c’est, pas sérieux. Cela montre une foie de plus que des OSC qui exigent son démantèlement avaient tous a fait raison . ....... .si Zidane tombe, la transition tombe, c’est claire. Sachons résoudre nos problèmes au lieu de toujours les déplacer. Faudrait une réorganisation, réorientation, le démantèlement, une nouvelle mission aux RSP mais par sa dissolution vu le contexte régional et sous régional. ......mais pourl,amour de la chère patrie GRANDISSEZ ! !!!!,

  • rsp,rsp
    on est fatigué de ses drogués de blaise , ils ont dit a la radio çmega qu’ils ont mis leur familles a l’abris et ils vont passer a l’act avec les armes.
    ON EST PRET RSP , VOUS ALLEZ FOUTRE LE CAMP , VOUS NE POURREZ RIEN DERANGER ICI , les élections aurons lieu
    si il vous manque l’argent pour votre drogue allez y a Abidjan, le super droguer est laba.

  • Mort de rire
    C’est vérité N°1 qui parle comme ça
    Lol en tt cas il ya du changement dans l air
    Oui il faut limogé zida

  • Ahahaha un peu un npeu tt va se savoir.. La population ne sais pas que le pouvoir c’est des cmopromis...... JE ne sais pas si on a avancer ou bien meme on a reculer ce qui est sur je pense que sous l’horizon est sombre....

  • C’est vraiment dommage pour ce pays. Les OSC ont volé notre victoire et polluent l’atmosphère. Aujourd’hui, les militaires du rsp sont divisés du seul fait des civils. Des gens ne pensent qu’à leur estomac sans fond et sont prêts à tout pour pérenniser leur transition. Si l’après Compaoré doit être l’émergence d’un groupe de bouffeurs et de dealers alors je me suis battu pour rien. Il faut que cette transition floue finisse rn octobre.

  • Une chose est certaine aujourd’hui on parle de l’affaire Zida-RSP, si on n’y prend garde après les élections on parlera d’affaires Président élu- RSP. Nous avons intérêt à avoir une seule armée comme cela avait toujours été le cas. Au début des années 80, quand on parlait de Pô, on n’oubliait pas Dédougou, etc... de nos on parle du RSP et de "simples" militaire pour le reste de l’armée. Le problème est là, si les armes étaient également reparties, au sein de l’armée entre les différentes garnisons et unités, nous ne vivrions pas cette situation. Un pouvoir démocratiquement mis en place n’a pas besoins d’être protégée directement et de manière rapprochée par l’armée dont la mission principale est de défendre l’intégrité territoriale. Cela convenait au régime d’exception et à la démocratie "officier supérieur", mais devient anachronique dans une démocratie véritable. Mr Sawadogo en parlant de fait religieux, à quoi faites vous allusion ? Attention !

  • La transition a commis la grosse erreur de vouloir s’attaquer à tout en même temps par simple souci de populisme.
    Burkinabé attention. Qui qui veut pousser vos citoyens dans la rue pour exiger le démantèlement du RSP et surtout pour quel intérêt dans ce contexte où des islamistes se signalent aux frontières Ivoiriennes, Burkinabé et Mauritanienne ?
    Était-ce vraiment le moment de déterrer au propre comme au figuré des affaires qui peuvent parfaitement être évoquées sereinement après les élections par des dirigeants légitimés par le peuple lui-même qui a renversé l’ancien régime ?
    La grosse erreur que commettent très souvent les dirigeants de transitions "cheveu sur la soupe" portés au pouvoir par des révolutions dont ils n’ont pas été parties prenantes au départ c’est de vouloir coûte que coûte se tailler de nouveaux habits de révolutionnaire au lieu de bien ajuster ceux que le peuple lui à confectionnés. Or les premiers tailleurs qu’ils rencontrent dans les allées du pouvoirs ne sont pas toujours les bons.

  • Zida a amené la religion dans la politique il va payer le prix...

  • Si zida est l’épine au pied de la transition pourquoi le maintenir forcement ? Est t’il la seule personne capable actuellement de diriger la primature
    Soyons sérieux. Pourquoi la sociéte civil ne demande pas son remplacement . nous en avons mare de tous ces bisbil. Rein que des interêt égoïste ? on a demandé le départ de certaines personnes de la transition , elles sont parties et le pays avance. Lui aussi il peut sauter et la roue va continué à tourner. Les OSC qui l’ont amené veulent contunier a manipuler notre transition. Arrêté de nous babaga.

  • RSP laissez les gens tranquille avec votre Zida nous on veut la paix dans 3 mois ça va finir et on va laisser la place à un pouvoir civile et c’est tout et le reste le pouvoir civile va régler. On verra si le RSP va rester ou pas et je suis sûr qu’ un pouvoir civile ne voudra pas un RSP au pays des hommes intègres.

  • Bien dit vérité N°1. Moi je penses que seul ZIDA et le RSP savent à quele sauce le peuple sera mangé. Tant tot ZIDA avec le peuple,tant tot avec ses frer d’armes.
    C’est compluqé cette affaire.

  • Je crois que le salut du RSP viendra du sursaut de la nouvelle génération de commandos. Ils sont pris en otage par la vieille génération qui les force à assumer un passif qui n’est pas le leur et qui se sert même d’eux comme un bouclier. Ces jeunes soldats ne sont comptables de rien de tout ce qui est reproché au RSP. Beaucoup ne connaissent ni Tom Sank, ni Norbert Zongo, ni David etc. Si on arrivait à débarrasser le RSP de la vieille génération, ceux dont le seul mérite est la barbarie et les tueries, toute la population serait fier du RSP. Le drame est que la vieille génération a fait allégeance à Compaoré et ne reconnait pas une autre autorité. Ce sont eux qui réclament la démission du PM car leur programme au Faso est autre que la construction d’un pays paisible. Sinon, comment comprenez-vous que pendant que les uns se battent pour avoir des places, les gens du RSP refusent des postes stratégiques comme celui de PM (SVP webmaster, je dis seulement la vérité).

  • j’ai donné un conseil à Zida sur le forum ici même mais il ne m’a pas écouté Dieu dans sa bonté a fait de toi un président du Faso en suite PM même dans son rêve tu n’aurais pas imaginé un tel destin fulgurant au lieu de rendre grâce au seigneur et le servir à travers ton pays sans calcul tu t’es laissé embarquer par les politiciens sans foi ni loi.Sous ton règne on dresse les burkinabè les uns contre les autres on exclu certain de la vie de la nation. non c’est pas ce qu’il fallait faire rectifie le tire pour sortir par la grande porte
    c’est un frère peiné de te voir dans cet état qui te parle

  • foutez-nous la paix en fin de compte ! y en mare finalement

  • il y a un camp qui ment certainement mais il faut trouver vite une solution avant qu’il ne soit trop tard j’ai toujours dis que les gens veulent résoudre le problème du RSP avec passion c’est tout là l’ erreur

  • On a marre de voir toutes ces tracasseries ! RSP, prenez votre ZIDA et laissez-nous notre paix et notre sécurité ; elles nous sont si chères !

  • vivre RSP ns sommes derrière vs

  • C’est très simple.
    Que Kaf et Zida déménagent de Kossyam et le RSP cessera de facto de s’appeler RSP. On aura un simple camp militaire comme les autres.
    Après on dote les autres camps d’arsenal militaire pour équilibrer les forces...et si cette supermilice de Compaore continue de troubler l’ordre public, les camarades se chargeront de les raisonner.
    C’est quel General qui fait toute sa carriere dans un seul corps ?

  • LE VRAI PROBLÈME SE TROUVE AU SEIN DE RSP ET JE SUIS D’ACCORD AVEC L’INTERNAUTE PREMIER Vérité n°1 IL VA FALLOIR LIMOGER VITE ET RAPIDEMENT LE PREMIER MINISTRE ZIDA SI NOUS VOULONS FRANCHEMENT LA PAIX ICI AU FASO. A CHAQUE REMOUS C’EST SON NOM QUI SORT AU MILIEUX DE SES FRÈRES D’ARMES ET ILS DEMANDENT PUREMENT ET SIMPLEMENT SA DÉMISSION EN PLUS TOUS LES MILITAIRES AU SEIN DE CETTE TRANSITION. PARDON JE CROIS QUE NOUS IGNORONS BEAUCOUP DE CHOSES : 1- PREMIÈREMENT LE CODE DE SHÉRIF DEMANDE A CE QUE UN MILITAIRE NE DOIT PAS FAIRE DE LA POLITIQUE.
    SUPPOSONS QUE JE SUIS D’ACCORD AVEC CE CODE D’EXCLUSION
    2- L’ACTUEL PREMIER MINISTRE EST UN MILITAIRE (UN POSTE PUREMENT POLITIQUE SURTOUT A L’HEURE ACTUELLE)
    3- NOS DÉPUTÉS DE LA TRANSITION QUI NE SONT PAS RECONNUS PAR LA PLUS GRANDE TRANCHE PARTIE DES BURKINABE SONT QUASIMENT ENVAHIS PAR LES HOMMES DE TENUES.
    VOUS COMPRENEZ QUE LES MILITAIRES SONT PLUS DÉMOCRATES QUE NOUS LES CIVILS ? JE SUIS PAS CONTRE TEL BURKINABE MAIS JE CROIS QU’IL VA FALLOIR QUE NOUS METTONS L’INTÉRÊT GÉNÉRAL (CELUI DE TOUS LES BURKINABE) DEVANT AVANT DE VOIR CE QUI DOIT ME REVENIR OU REVENIR A UN GROUPE DE PERSONNES. J’INVITE NOS AMIS, FRÈRES, PARENTS MILITAIRES DE RÉAGIR SELON LES TEXTES LÉGAUX. MONSIEUR KAFANDO, PRÉSIDENT DU FASO PARDON IL FAUT NOUS SAUVER CAR NOUS AVONS MARRE A TOUT MOMENT DES PERTURBATIONS. A VOUS LES OSC VOUS LA FERMEZ CAR TOUS CE QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI C’EST A CAUSE DE VOUS.

  • - Chers jeunes éléments du RSP, bien vrai que je ne porte pas trop votre régiment dans mon coeur mais je vous soutiens dans cette revendication très louable. En effet il faut arrêter et livrer tous ceux qui volent l’argent et sortent du pays avec, et aussi il faut que les militaires quittent le gouvernement et le CNT !!! En tout cas, RSP félicitation à vous pour cette revendication !!!! Merci pour cette revendication patriotique ! Un militaire ne doit pas s’embourgeoiser dans le pouvoir ! Sa place est dans le camp militaire avec ses éléments.

    Chers fistons du RSP, beaucoup d’entre vous ne sont pas du tout mêlés aux crimes dont on reproche le RSP et ce sont vos anciens dont certains sont même morts déjà de ’’maladie’’ qui en sont à l’origine.

    Félicitation À vous d’exiger le départ des soldats du gouvernement et du CNT !

    Vous savez mes enfants ? Si vous faites du bien votre cher Kôrô Vous le dit, si vous faites mal aussi il vous le dira ! En tout cas cette exigence est une très bonne chose.

    Par Kôrô Yamyélé

  • SOUTIEN AU RSP ET A LA REPUBLIQUE INCLUSIVE

  • Je veux dire seulement au RSP : LA REPUBLIQUE A DE LA MEMOIRE.

    Je ne sais pas comment des soldats (payés par le budget de l’Etat, le fisc du contribuable) peuvent-ils prendre en otage les institutions de la république qu’ils sont pourtant chargés de protéger ? Se sont-ils mis en marge de la république ? Qu’ils sachent que M. Zida est le premier ministre du Burkina Faso et que nous subissons comme une humiliation ce qu’ils font. Et le peuple burkinabè sait que c’est ,à la vérité, un coup d’arrêt à la transition qui est recherché.

    A temps venu, la République saura tirer toutes les conséquences.

  • On aura tous compris qu’il s’agit en fait d’une "affaire Zida-RSP" comme l’a si bien vu le fasonet !
    On ne peut donc pas laisser Zida prendre en otage notre transition avec son peuple entier !
    Zida doit rendre le tablier et retourner à son RSP qu’il connait mieux puisqu’il le dit, y régler ses comptes avec ses frères d’armes.
    Qu’il ait le courage de laisser la place pour que le Peuple puisse terminer sa transition. Si le Peuple ne veut pas du RSP, c’est qu’il ne veut pas aussi de Zida qui y a fait 20 et s’y est enrichi.
    On ne peut donc pas parler du RSP et oublier Zida !
    C’est lui le trouble-fait et il est temps qu’il comprenne qu’il a pu feinter le Peuple en usurpant le pouvoir mais qu’il ne peut pas tromper tout le monde tout le temps !
    Qu’il comprenne que " l’oiseau a beau volé et revient tôt ou tard à terre" !
    Il ne doit pas avoir peur de repartir d’où il est venu et nous laisser en paix !

  • ZIDA doit démissionner avec les milo pour nous laisser en paix. Le ver est dans le fruit et on y peut rien.

  • Le problème entre ces militaires doit être réglé une bonne fois pour toute. Quand ces gens nous disent que "quand tu tues ton chien parce qu’il n’aboie pas c’est la chèvre du voisin qui va te mondre" , c’est un adage de sage mais pas applicable aux hommes sans loi. Moi je dis que dans votre situation "le chien mord seulement les membres de sa cours" donc il faut tout simplement le tuer. Pour la chèvre du voisin il y a une solution. L’armée républicaine s’en chargera. Que le RSP nous dise quel haut fait il a accomplit contre une menace extérieur. Tout ce que nous savons d’eux, ce sont des exactions contre ceux qu’il est censé protégé, les contribuables (qui paient leur solde). Permettez nous dans ce cas de vous dire de rentrer dans l’armée qui serve la république. Qu’est qui pose problème ? Vous voulez nous dire que vos autres frères d’armes sont mal lotis ? Sinon pourquoi nous ne voulez pas qu’on vous affecte dans ces casernes ? Le grand banditisme qui est notre quotidien, quel a été ou quel est votre contribution pour son éradication ? Là encore quand nos braves gendarmes arrêtent un des votre pour faits avérés de banditisme vous exigez sa libération sous peine de......

  • rien que la paix au faso c’est sellement notre souhait

  • Demandez à ceux-là qui ont distribué "les cartes" après l’insurrection. Ceux-là savent pourquoi KAFANDO a été nommé Président même s’il y a eu ce semblant d’appel à candidature et de désignation par un collège. Demandez leur pourquoi c’est Zida qui a été nommé Premier Ministre et non quelqu’un d’autre, demandez leur pourquoi c’est Zida encore qui a été nommé Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Il y avait bien des personnalités militaires ou civils qui pouvaient occuper ce poste ? Il faut honnêtement reconnaître que tout est partit de là. Le début de la transition a été mal géré parce qu’il était apparu très tôt des divergences profondes occasionnant l’imposition de la conduite des choses d’une minorité à la majorité. Ce n’est pas du tout étonnant que quand est apparue la première crise du RSP, les choses aient été mal gérées surtout par le Président himself.

  • Si ZIDA en complicité avec le RSP veut semé la zizanie pour rester au pouvoir, il est prévenu : il faudra tuer tous les Burkinabè pour arriver à ses fins.

    La dissolution du RSP est non négociable. Tous les crimes de ce pays sont perpétrés par ce régiment. Qu’il nous démontre le contraire !

  • Satisfaire les exigences du RSP c’est se bander les yeux avec un foulard noir. Zida connait mieux ce corps et sait certainement comment il agit écarter Zida et autres de la transition c’est laisser les mains libres à ces gars-là et du coup mettre le pays sous tutelle de la Côte-d’Ivoire. A moins que les Burkinabè veuillent aussi Marcoussis 1, 2 ou les accords d’Abidjan. Ouvrez un peu les yeux-là !

  • Satisfaire les exigences du RSP c’est se bander les yeux avec un foulard noir. Zida connait mieux ce corps et sait certainement comment il agit écarter Zida et autres de la transition c’est laisser les mains libres à ces gars-là et du coup mettre le pays sous tutelle de la Côte-d’Ivoire. A moins que les Burkinabè veuillent aussi Marcoussis 1, 2 ou les accords d’Abidjan. Ouvrez un peu les yeux-là !

  • Bonjour

    Je releve une contradiction dans la déclaration RSP. Ceux qui manifestent en tirant ne peuvent pas exprimer leur mécontentement suite à l’audition des deux ou trois et être en meme temps proches de Zida. Il y a quelque chose qui ne va pas. Il faut lever l’équivoque.

  • Peuple du Burkina Faso c’est n’est qu’un un début ,lorsqu’on veut tout de suite oublier " son hier" tu te fais rattraper par ton "hier" balais citoyen,président CNT,les acteurs de la loi d’exclusion faites quelque chose si non ZIDA ET SA MAISON MERE VONT RENDRE NOTRE PAYS INGOUVERNABLE

  • Peuple du Burkina Faso c’est n’est qu’un un début ,lorsqu’on veut tout de suite oublier " son hier" tu te fais rattraper par ton "hier" balais citoyen,président CNT,les acteurs de la loi d’exclusion faites quelque chose si non ZIDA ET SA MAISON MERE VONT RENDRE NOTRE PAYS INGOUVERNABLE

  • Pourvu qu’ils laissent le peuple en paix. Ils ne devraient en aucun (toutes tendances confondues) tenter de prendre le peuple en "otage" pour assouvir leurs appétits individuels et personnels. Instrumentalisés de dehors ? Peut-être, mais par qui ? Leur Patron d’hier ? J’y crois très peu car ce dernier quelques soient les capacités de ses charlatans, il doit savoir que ce qui lui est arrivé ne fut que la suite logique de sa Courbe de Vie au Pouvoir car il est dit et bien connu Qu’il n’y que ce qui n’a pas de début qui n’a pas de fin, c-à-d "DIEU". Par ceux qui sont provisoirement mis à l’écart pour leurs Comportements malhonnêtes et impopulaires avant-insurrection ? Ces derniers n’y auraient aucun intérêt car ce qui est arrivé les 30 et 31 Octobre peut réapparaître si le peuple se voit acculé. Qu’ils trouvent des solutions en interne pour éviter au pays ce qu’on a pu éviter à ce jour avec la bénédiction de DIEU. Il n’est pas dit que ce qui s’est passé chez les autres ne peut pas se passer chez soit. Donc PRUDENCE et DISCERNEMENT de la part de tous.

  • A cette allure ils vont finir par demandé la démission du Président actuel, prochain etc à chaque fois qu’ils ont une divergence avec quelque chose. leur proximité et leur manque de contrôle sur selon eux, dans un État de droit, imposera un dicta au final. Ils peuvent bien servir loin de la présidence ou pas ? De quoi ont ils peur d’y être éloigné ? Des avantages liés aux particulières ? Si c’est seulement une question pécuniaire, qu’ils sachent que même le CNT a dû renoncer à certain avantages, et que ces avantages, on p bien retrouvés ailleurs dans
    des nouvelles orientations et même plus. Q’Allah nous guide pour l’intérêt général que de suivre nôtre égo. Merci Dieu bénisse. le Burkina Faso

  • Si leur revendication de sacrifier Zida pour qu’ils rentrent dans les rangs est réel et sincère je crois qu’il faut etre courageux et Zida meme sortirait grandi pour accepter ce sacrifice pour l’intéret supérieur du pays. Mais après ça les reformes du RSP est plus que nécessaire.

  • le problème du RSP, c’est leurs dirigeants.

  • Pourquoi ZIDA va t-il démissionner ? Pour faire plaisir à ces gens là ? Vous êtes hypocrite verité n°1. Comment vous vous laissez avoir simplement par des gens qui sont manipulés depuis YAMOUSSOUKRO. Leur plan c’est avoir ZIDA. S’ils liquident ZIDA il y aura prolongation de la transition et leur parti(CDP) pourra revenir et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer surtout nous les fonctionnaires il faut qu’on fasse très attention à partir de maintenant.

  • On ne sait pas ce qui se passe au sein du rsp. Nous savons très bien ce qui se passe en son sein. La commission dit qu’il y a de gros et bcp d’intérêts : Les quels ? De quelle nature ? Ces intérêts sont ils compatibles avec nos aspirations ? Pour l’instant nous continuons de voir ce que ce rsp nous a toujours servi a savoir : la désolation a travers mort d’hommes.
    Est-ce le rsp qui a décidé de la FUITE de M. BC. En quoi le rsp a sauvé la REPUBLIQUE ?
    Ce dernier mouvement vient confirmer que la dissolution de ce corps est imminente .

  • Le problème c’est ZIDA, sa demission avant la fin de la transition serait la solution

  • Qu’ils gèrent leurs bobos entre eux et nous laissent en paix !! Dans tous les cas, 11 octobre c’est 11 octobre ; aucun report possible. Le peuple burkinabè est vigilent !

  • c’est les résultats de l’armée au pouvoir

  • Plus rien ne sera comme avant. L’armée doit être une force au service du peuple et de la nation.

  • Dans ce beau pays de 17millions d’Hommes intègres, seuls un millier soit disant armée compromet la bonne leçon que le Burkina voulait donner au monde entier.

    Toute armée qui ne se bat pas pour son peuple est une rébellion. le Burkina a une rébellion interne.

    La liberté est très chère, son prix se compte en vie humaine. le Faso en a déjà trop le 30 pour se faire voir priver de cette liberté par un groupe : RSP, OSC et divers.

  • Merci pour les éclaircissements !
    Tout problème a toujours une solution. Seule à la table de négociation on peut y parvenir. Agissons en Bon Père de famille !

  • en effet à ce rythme on ne comprend plus qui est avec qui et comment. par ailleurs a mon humble avis le pm n’aurais pas dû se dédire sur cette question du démantèlement du rsp. ce sont donc ses contradictions qui le rattrape. le fait aussi de faire des déclarations aussi importantes sur la vie de la nation à l’étranger comme l’autre le faisait ne militent pas en sa faveur .le voila aujourd’hui affaibli que jamais.en cinq mois c’est la 2ème fois que le même rsp demande sa démission cette fois l’issue est incertaine pour le pm.vivement qu’une solution soit trouvée a cette situation à multiples rebondissement.

  • Soldats, Sous-Officiers et Officiers de notre vaillante armée, au nom de la personne âgée qui demande à finir ses vieux jours en paix, au nom du jeune écolier qui demande à poursuivre ses études dans la quiétude, au nom de la femme battante du Faso qui demande un climat sérein pour s’occuper de sa famille, je vous implore de mettre balle à terre. Beaucoup de sang a coulé sur le sol sacré du Faso. Beaucoup de pertes en vie humaine ont été enrégistrées par la faute de vos armes ici au Faso. Trop, c’est trop !
    Battez vous si vous voulez mais à la main, au poing, au pied, à la tête comme les civils mais d’armes ni de couteaux dans le combat. Le Faso a besoin de tous ces fils et filles pour son développement. Nous ne voulons plus une seule goutte de sang sur le sol du Faso ni de perte de vie par la faute de votre folie. Mettez aux arrêts et jugez si vous voulez mais de coup de canon ni de coup de poignard. Pensez au massacre de Koudougou du 27 octobre 1987 où des valeureux militaires non armés en tenue civile ont été froidement exécutés. Sans compter tous ces militaires et civils qui ont perdu la vie à cause de la folie de certains d’entre vous. Nous ne voulons plus jamais de cela ici au Faso entre fils et filles d’une même nation. J’implore Dieu Tout-Puissant et nos ancêtres d’apaiser vos coeurs afin que la raison de la fraternité, du pardon règne sur vous. Signé L’Etalon Enragé

  • @vérité no1,j’aime pas l’homme zida qui un vrai opportuniste mais je ne pense pas qu’il aurait signé un pacte avec le rsp pour semer la zizanie car s’il ne tenait qu’à lui,il l’aurait démantelé depuis longtemps pour se faire aimer par le peuple qui demande à cor et à cri la dissolution de cette milice à la solde de bilaise compaoré. si tu veux savoir la vérité,c’est diendéré gilbert le bras droit de bilaise compaoré le fuyard qui fout toute cette merde. tant qu’on ne mettre pas hors d’état de nuire ce criminel diendéré suivie de la dissolution pure et simple du rsp,nous n’aurons pas la paix.
    en conclusion,zida se cherche maintenant et pour sa sécurité,suis convaincu qu’après la transition,il va demander un poste hors du pays sinon il va y avoir grabuge

  • Il y a incontestablement au sein du RSP...quelques officiers criminels qui prennent le reste de la troupe en otage. Ces officiers ont peur de la vérité qui va bientôt éclater sur les dossiers brûlants : Affaire Thomas Sankara et affaire Norbert Zongo. À ces officiers il faut ajouter quelques jeunes égarés à la solde de l´ancien régime, auprès duquel ils reçoivent toujours leurs ordres. Le RSP est devenu une très grosse épine dans le pied de l´état de droit et de la démocratie. Si cette épine n´est pas retirée, le pied de notre démocratie deviendra une gangrène...peut-être même un cancer. Cela n´existe qu´en Afrique...des écervelés se lèvent un beau matin, exige la démission d´un premier ministre, prennent les institutions en otage, et tirent en l´air par ce qu´ils ne sont pas contents. La dissolution du RSP et l´envoi de certains de leurs éléments devant les tribunaux sont nécessaires. Elle n´est plus négociable, compte tenu de ce que nous voyons. Le clash est proche. Souvenez-vous qu´en 1987, ce genre de rumeurs avait conduit aux événements du 15 octobre. Ce sont les mêmes comploteurs, connus de tous, qui sont toujours à la tête du RSP. Cette fois-ci cela ne marchera pas, car le vaillant peuple du Burkina a pris son destin en main depuis le 31 octobre 2014.
    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons.

  • C’est vrai nul n’est parfait dans ce monde, mais dites moi qu’a fait ZIDA de si mal, de si grave depuis qu’il est premier ministre ? Quel décision à t il prit depuis en faveur d’une entité au détriment de son peuple ? le seul "crime" de ZIDA c’est de s’être affranchi du RSP et de toutes ces mafia de la famille COMPAORE. Depuis lors tous les moyens sont mis à l’œuvre pour l’abattre. Toute cette haine viscérale est entretenu à coup de milliard pour affaiblir la transition par petites attaques et créer une zizanie pour que les mafia reviennent. Ceci n’est pas une analyse naïve mais une photo objective de la transition depuis novembre 2014 à l’instant T. Que chacun ouvre grand les yeux !

  • Nos enfants qui sont au RSP énervent. Ils veulent confisquer nos libertés parce qu’ils ne veulent pas tout simplement perdre leurs avantages. Ils veulent nous ligoter pour nous exploiter honteusement. Prélevons parmi nos enfants des fils dignes et vaillants (ils sont nombreux) dont nous allons faire de braves soldats afin de maîtriser pour de bon ces autres "enfants" indignes. D’ailleurs, que font les autres camps ? Pourquoi ne les a-t-on pas armés pour équilibrer les forces ? Ou bien ils sont armés mais ont tout simplement peur ? Le camp Naba Kom est prenable là ! et très facilement. Moi en tant que civile même, je peux fournir un plan simple pour sa prise et sa maîtrise.

  • Tout les éléments du RSP sont nos frères ,ils n’ont qu’a réfléchir bien pour la paix règne dans notre pays

  • Zida n’est pas le seul au Faso qui puisse être premier ministre. Du reste, c’est le plus piètre des premiers ministres qu’a connu le Faso. Donc, on peut s’en passer sans soucis. On ne peut pas sacrifier la paix sociale pour Zida. Qu’on le limoge et qu’il aille résoudre ses problèmes avec ses frères d’armes sans perturber la marche du pays. Il y a trop de bruit autour de cette relation Zida RSP. On ne saurait dire que le RSP a tord sur toute la ligne. personnellement, je ne fait pas confiance en Zida au vu des actes qu’il a posés depuis qu’il est sur la scène nationale.
    Donc je demande respectueusement au Président du Faso de prendre ses responsabilités.
    Par contre, je suis contre la démission du ministre Barry car, lui, c’est un homme.

  • le burkinabé est méchant, médiocre et méchant dirait quelqu’un. et c’est vrai on dirait que c’est sa nature comme ca. dans cette affaire de ZIDA avec ses amis du RSP, il faut que ces militaires sachent que ils ont besoins aussi de changement dans leur manière de se comporter. l’armée est une composante importante de la société et déjà ce qu’ils ont apporter au Burkina a la transition est beaucoup. il ne sera pas normal qu’un groupuscule demande a tous les militaires de quitter les instances de la transition, ces revendications ne sont pas justes. laisser ZIDA terminer la transition et surtout ne demander pas aux autres militaires de quitter la transition. vous aller régler ca après la transition sinon si ca continue avec des revendications bidons, nous allons continuer de demander la dissolution de ce RSP. cette façon de revendiquer ne vous honorent pas

  • Je pense qu’il y a assez d’hommes et de femmes pour assurer le poste de premier ministre. Si Zida est devenu une source de problème, son remplacement sera alors une source de la solution. Zida s’est mué au cours de son exercice à l’exécutif un piètre manipulateur pire que les professionnels de la politique. OSC restez méditatifs et ne vous laissez pas entraînés dans les affres des accords établis entre les membres d’un corps d’élite de délits et de crimes dont eux seuls ont les secrets.

  • Laisser ZIDA en place, après la désignation de Kafando, était une erreur. Je n’ai rien contre la tenue, il n’avait qu’à ce mettre en retrait et se présenter aux élections comme les autres.

    je pense qu’il a usurpé le pouvoir avec le soutient du RSP en s’imposant à Kafando comme PM, et ensuite il tente de dérouler son propre agenda, quit à nous amener dans le mur. mais cela n’arrivera pas.

    salut

  • Je pense que le problème réel du RSP est le suivant : La plupart des dossiers de crimes de sang qui sont en instruction (Sankara, Norbert Zongo, les victimes de l’insurrection) sans compter certains crimes économiques (il suffit de voir comment les patrons du RSP sont devenus des milliardaires) vont logiquement nécessiter l’interpellation des patrons du RSP qui donc poussent les jeunes du RSP à ne pas accepter la dissolution !

    Une autre question : Est ce normal dans un état de droit quelque soit la raison qu’un régiment de militaires séquestre le premier ministre pour des sommes de 20 000 qui sont d’ailleurs illégales et interrompt un conseil de ministre ?? Rien que cet acte suffit pour dissoudre ce régiment qui est incontrôlable et donc dangereux pour la république.
    Est ce la fin d’une république si l’on dissout juste un régiment qui n’est juste qu’une petite partie de l’armée de terre qui elle-même n’est qu’une composante de l’armée ? Quand Blaise a dissout le BIA ou l’ETIR, pourquoi vous n’avez pas défendu le BIA et l’ETIR en son temps.
    Si je prends la France comme exemple (puisque nous copions pratiquement la plupart des règles et lois démocratiques chez eux) : les deux corps d’élites connus qui luttent contre le terrorisme c’est le GIGN qui appartient à la gendarmerie et le RAID qui appartient à la police ! On n’a jamais parlé d’un régiment de militaires basé à l’Elysée. Ou bien vous voulez dire que les autorités françaises ne connaissent rien en matière de lutte contre le terrorisme !

    En plus les patrons et les defenseurs du RSP veulent utiliser la menace terroriste pour justifier le maintien du RSP. Ca s’appelle du harcèlement. Dites nous, depuis que le RSP existe, quel terroriste ont-il pu neutraliser. Même pas un seul coupeur de route ! En cas d’attaque terroriste c’est mieux de compter sur les forces spéciales de la gendarmerie que le RSP qui n’ont rien prouvé jusqu’à présent même face à des coupeurs de route qui continuent d’inquiéter la population.

    Etre militaire d’elite ce n’est pas frapper des civils dans les bars ou soutenir des rebelles contre d’autres pays pour de l’argent et du trafic d’armes et de diamants et Cacao : c’est l’ONU meme qui a prouvé cela.

  • Le RSP n’est pas une armée à part. Vraiment, le peuple est fatigué de devoir supporter des enfants gâtés par le régime inique, fasciste et dévoyé du clan Compaoré. Le peuple doit rester vigilant pour ne pas à faire une deuxième révolution en moins de 02 ans.
    Un bois sec ne peut plus être redressé, malgré tous les compromis et compromissions. Il faut vraiment décider au péril de nos vies et à la mémoire de nos martyrs.
    Seule la lutte paie, et elle a toujours payé.

  • Vérité n°01 on s’en fout de leur pacte. On veut la paix et l’organisation d’élections libres le 11 octobre 2015. C’est tout. Ces sauts d’humeurs montrent que le démantèlement du RSP ou sa délocalisation s’impose ; sinon personne ne pourra gouverner ce pays. Pourquoi une force spéciale pour assurer la protection du président d’un pays arriéré et très endetté alors que les Présidents Obama et Hollande. L’Armée c’est la sécurité extérieure et la Gendarmerie et la Police la sécurité intérieure y compris le Chef de l’Etat. Cette nouvelle crise nous démontre une fois encore que ce n’est la dissolution ou la relocalisation qui pose problème mais les intérêts et surtout les prébendes de certains patrons qui sont défendus. Nous là dans un cas de figure semblable à celui de l’Egypte où les généraux ont renversé Morsi parce qu’il voulait les empêcher de poursuivre leur commerce illicite

  • Changer d’appellation
    Je pense qu’il faut appeler le RSP les forces spéciales et les écarter de toute protection de personnalités.
    La gendarmerie, la garde républicaine ou la police ont des éléments bien formés pour assurer la sécurité des institutions.
    Les forces spéciales peuvent être déployées sur d’autres fronts pour appuyer au besoin l’armée lorsqu’elle est engagée.

  • Belle analyse de la situation. Bravo Cheik pour les éclaircissements.

  • Belle analyse de la situation. Bravo Cheik pour les éclaircissements.

  • Dissoudre le RSP n’est pas la solution a l’heure ou nous en sommes : Si zida est le problème entre peuple et le RSP, nous avons un chef de l’armée qui s’appelle Mr. Kafando Michel président du Faso. Que ce Chef de l’armée prenne sa responsabilité et régler ce conflit entre l’individu caméléon Zida et ses amis du RSP devenu ses ennemis. Le peuple Burkinabé désire une alternance politique apaisée sans les caprices des hommes de Blaise Compaoré qui nous pourri la vie. Que le chef de l’armée écarte le RSP de la présidence, que ce régiment soit un régiment comme tout autre régiment de l’armée Burkinabé pour que le Burkina avance dans l’émergence en paix avec les jeunes. Le RSP est le poison du peuple Burkinabé. Le RSP est la racine du mal de notre nation. Que Bary, Zida, rentrent en caserne, ils sont le problème du peuple Burkinabé. Je confirme cette analyse qui donne une réflexion au peuple de comprendre que le RSP est le poison de notre démocratie et du développement du pays que nous aimons tous. Peuple Burkinabé réglons ce problème du RSP avant de faire des élections libres et apaisées, si non la crise à l’Ivoirienne est devant nos portes.

  • Mon frère vérité no1, belle analyse !

  • IL faut que le Président Kafando prenne son courage à deux mains et nomme un Premier Ministre civil. Zida et tous les militaires membres du Gouvernement devraient retourner dans leurs casernes et laisser ce pays en paix. C’est la seule solution possible. La dissolution du RSP ne suffit pas, tous les militaires en activité doivent quitter la politique un point c’est tout. C’est seuleument à ce prix qu’on peut sauver la transition et le pays !

  • ce qui nous déshonore, c’est justement l’indifférence avec laquelle ils (les deux camps) traitent le peuple BURKINABE. messieurs (des deux camps), s’il vous plait sauvegardez le peu de considération et de démocratie que l’ex président nous a laissé.

  • Ouvrons les yeux pour voir la vérité : c’est Zida le noeud du problème. C’est lui qui pourrit l’atmosphère en cherchant coûte que coûte à régler nous ne savons quels comptes avec ses anciens camarades du RSP, même s’il semble dire le contraire aujourd’hui.
    Remarquez bien : le RSP ne semble pas avoir de problème avec le Président du Faso dont il assure la garde, ni avec les autres institutions. C’est toujours et encore avec Zida. Et ça fait le troisième accroc en 6 mois....
    Si la paix est à ce prix, que le Président du Faso ait le courage de virer Zida. Il appartient maintenant à Kafando de siffler la fin du sinistre match sans fin qui oppose les anciens camarades. Dans quelques jours ou quelques mois, ce sera peut-être trop tard....
    Tout cela donne raison à ceux qui disaient, au lendemain de l’insurrection, qu’il ne fallait pas de militaires dans les instances de la Transition. Mais des OSC instrumentalisées et notoirement corrompues ont fait tellement de vacarme, que nous nous sommes laissés avoir. Voilà le résultat

  • Tout ça c’est un montage de ZIDA et ses OSC (Balai Citoyen, CAR et autre) pour discréditer les RSP. on sait que ZIDA et ces OSC travaillent pour salir le RSP

  • Quelqu’un risque de sortir par la petite porte à force de vouloir manipuler le peuple à ses propres fins.

  • on a bien dit transition, c’est pour quelques mois non ? qui a soutenu ZIDA au depart, c’est bien le RSP. maintenant qu’il ne traite plu avec eux , par jalousie on veut son depart et celui des autres militaires du gouvernement. Ca ne marchera pas , qu’ils supportent leur mal. Zida et les autres conduiront cette transition jusqu’ a échéance, la population en a marre de votre agissement et elle veut aller vite à la fin de cette gouvernance que vous nous avez imposer, ce n’est pas grave laissez Zida et ses amis finir les 3 mois restant et vous aller gerer vos différends apres. Du reste nous on veut la paix au Faso. Aucun corps soit il d’élite n’est indispensable pour le BF nouveau. Avant le RSP , le pays n’existait pas ? 13000 hommes par rapport à la destinée de 15 millions de population. Votre revendication vient trop tard. si elle était sincère, c’est depuis le 31 octobre que vous devriez la posez sur table. Soyons sérieux, ca ressemble tres sincèrement à la méchanceté et personne ne peut vous soutenir dans ca, sauf ceux qui ne veulent pas la paix au BF. SVP , vous ferez mieux de rentrer dans la république.

  • Bonté Divine dites moi un peu les hauts faits d’armes de cette soit disant unité d’elite ?
    Ce corps est plus une milice militaire au service de BC et son clan, qu’autre chose.
    On les a surentrainés et surarmés pour faire peur...aux civils.
    Je me souviens de l’expression "sayer lui les civils" prononcée par un des leurs.En français facile ce jargon veut dire s’exercer sur les pauvres civils.

  • Des hommes comme le "général de Brigade Gilbert Diendéré", le "colonel Boureima Kéré" et bien d´autres encore...que l´on accuse à tort ou à raison, d´être trempés dans des faux complots de la république, finiront par être victimes de leurs propres manœuvres. Ils ne supportent certainement pas le rappel à la réalité que constitue la chute du président Blaise Compaoré. À force de croire avec aplomb qu´ils sont forts et qu´ils peuvent continuer à tirer les ficelles, ils finiront par perdre la partie. Dans une démocratie digne de ce nom, certains de nos officiers que l´on accuse là encore à tort ou à raison de beaucoup de choses, auraient dû tout simplement démissionner et se mettre à la disposition de la justice, il ne se reste que... pour laver leur honneur !? Mais en s´accrochant corps et âme à leurs postes et aux privilèges dont ils jouissent, ils se montrent en réalité très vulnérables. Ils sont vulnérables par ce qu´ils ont peur ! Et c´est cette peur qui va les amener à faire le faux pas, soit par anticipation soit par ajournement. Leur principal ennemi, contrairement à ce qu´ils peuvent penser...est bel et bien le temps. Il aurait fallu 27 longues années, pour venir à bout du président Blaise Compaoré. Hé bien nous viendrons un jour à bout d´eux aussi, qu´ils se détrompent. Ils ont bâti leurs fortunes et leurs aisances matérielles sur les contre-vérités, les intrigues, le trucage et le mensonge. Leurs parcours sont semblables à un prisme déformant à travers duquel, les moyens illégaux sont devenus légitimes...justifiant ainsi leurs carrières.

    "L’idéal, c’est quand on peut mourir pour ses idées. La politique, c’est quand on peut en vivre !" Charles Péguy, écrivain français.

    Thomas Sankara et ses compagnons sont morts un certain 15 octobre pour leurs idées. Le professeur Guillaume Sessouma est mort pour ses idées. Dabo Boukary est mort pour ses idées. Norbert Zongo est mort pour ses idées et ses convictions. Ceux qui sont sortis les 30 et 31 octobre 2014 se faire tirer dessus, l´ont fait avec détermination et conviction. Ils sont morts afin que le Burkina soit libre.

    Convaincus que leurs sacrifices ne sont pas vains, nous disons que le rapport de force a bien changé. La peur a changé de camp. L´insistance avec laquelle le colonel Boureima Kéré a obtenu son poste en dit long. Les états d´humeur du RSP en disent aussi long. Aucun état de droit ne peut tolérer que ses institutions soient prises en otage par quelques individus...aussi armés, soient-ils ! Les arguments avancés dans le "Rapport de la Commission de Réflexion sur la Restructuration du Régiment de Sécurité Présidentielle", pour justifier son maintien sont une honte pour notre peuple, pour nos martyrs, pour toutes les composantes de nos forces armées et pour nos institutions. Une dissolution pure et simple et une réorientation de la mission de ces troupes sont nécessaires. Elles permettront enfin l´unification de nos forces de défense et mettra fin aux différences de traitement au sein de ces mêmes forces.

    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

  • c’est un flou absolu. seul Zida et son RSP savent réellement ce qui se passe. Vous comprenez maintenant la mainmise des militaires sur la transition. Que le Père céleste nous viennent en aide.

  • En réponse, à l’intervenant N° 1, je dis comme lui que le journaliste à bien raison. Seulement contrairement à lui je dis que quand on ignore bien de chose sur ce qui se passe on ne conclut pas au ’’ limoger Zida avant même la fin de la transition" . on demande au moins au Bon Dieu de nous venir en aide

  • La plus grosse erreur, c’est d’avoir accepter ZIDA comme premier Ministre. Comme le premier ministre est militaire, on permet ainsi à l’armée de s’immiscer aux affaires politiques. Mais je pense qu’il n’est pas encore trop tard pour arranger les choses. On fait démissionner ZIDA et tous les militaires qui sont dans le gouvernement et on nomme un PM civil. Ainsi, la transition pourrait arriver à terme.

  • Je pense que le probleme n’est pas d’avoir accepte Zida. Un civil aurait eu les memes problemes. Le probleme qu’on a aujourd’hui est lie a la determination des uns et des autres de se regler les comptes. Les militaires se savent. Tous les observateurs avertis parlent de manipulation. Donc la question est de savoir si les gens sont assez competents pour gerer certains postes.

  • chers tous je vous remerçie
    mr SOULY votre analyse est véridique et réel. Cependant j’ai remarqué , que sur le forum il ya des gens qui tentent d’instrumentalisé les choses en accusant Zida et en reclament sa démission.Il m’a tout l’air que c’est un groupe qui strutures tous leur arguments de la même manière .
    Pour ce qui est de cette version du RSP. c’est carrement nargué toute la nation. Si non comment comprendre que juste pour une audition de vos supérieures ils faut prendre la Kalash.
    Ensuite cequi est incohérent c’est qu’il disent arreté des pro-zida qui aurai tiré. Comment comprendre que des pro-zida tirs ? pourquoi tirerons ces gens ? parceque Zida est revenu de Taiwan ?
    Apres il récalme, la démission de Zida et de tous les militaires ? comme pour dire, c’est nous le pouvoir. On vous a mis laba vous n’avez pas fait votre travail on vous enlève.
    Si ce feuilleton n’etais pas préparer, comment vont’il recalmmer la démission du PM et des autres militaires ? parcequ’on les à auditionner.
    Cela voudrai dire que le jour, que quelqu’un vas instruire un dossier de leur supérieures en justice. Il vont reclamer la demission du Président du faso et celui du Ministre de la justice.

    Un Premier ministre doit démissioner parceque la gendarmerie a auditionner des présumers comploteurs !
    ça sonne comment à votre avis ?
    C’est que c’étais vraiment un complot préparé, puisque comme on a déjoué , il faut le faire en plein jours.
    Tout cela parce que quelque part on sens que le combat n’aboutira pas contre le code electoral. il faut destabiliser le pouvoir de force.

    chers tous, analyser toujours bien avant de prendre position. l’objectif principal de l’énémi c’est semé la confusion dans les têtes et semer le trouble.
    Si non ZIda et son équipe ont mieu fait que les 27 ans de blaise en matière d’écoute des populations.

  • voyez vous au Faso on refuse toujours de regler les vrais problemes. Est ce le comportement d’un ’Regiment dit d’elite comme cela ???? et pour quelle necessite de securite ?? si ce n’est que les mauvaises habitudes dictees par leur createurs et gestioonaires....
    je propose que leur sort soit debatu par un suffrage des Burkinabe et cest tout... Le peuple est souverain et nous verrons. Moi je VOTE pour leur DISSOLUTION pure et simple.

  • Que disent leurs patrons ? N est ce pas de l indiscipline ? A moins qu il ait une main cachée ? Réformer un gouvernement à 4 mois de l échéance, est ce possible ? Je pensequ il y a des gens qui ne veulent pas de cette élection ! A force de laisser ces gens dicter leur volonté, ça se retournera contre nous et leurs chefs en 1er.

  • Je suis sûr que le cas RSP peut être réglé très facilement si zida n’est plus à la primature mais renvoyé au RSP. c’est las d’attendre leur part du gâteau de la part de leur envoyé que les militaires du RSP se rebiffent car ils voient tous que il y a des mouvements de fonds mais tout sauf en leur direction.. c’est humain, comprenez- les. ils ont été trahis comme nous

  • Les interventions sont intéressantes mais l’analyse partielle et partiale.

    Quels que soient les défauts du Président de transition et du premier ministre, et les imperfections de leur désignation, ils représentent aujourd’hui la république et l’autorité. Si quand des individus isolés, pour des intérêts particulier défient l’autorité de l’État, ce sont eux qui doivent être remis dans le droit chemin, et non l’autorité qui doit démissionner. La démission de Zida et de son gouvernement, c’est l’échec de la transition, et le probable report des élections. C’est aussi le saut dans l’inconnu, et le possible retour de l’ancien régime sous couvert de "gouvernement d’union nationale". C’est la rupture du consensus international avec nos partenaires donc des sanctions diplomatiques et économiques contre le Burkina. C’est enfin la possibilité d’un coup d’État dans le désordre qui va s’ensuivre. Je ne crois pas que tous ceux qui veulent la tête de Zida soient d’accord avec la suite.

    Et en termes d’intérêts particulier, il s’agit ici de revendiquer que leurs éléments ne puissent pas être entendus par la gendarmerie ou la justice comme les autres justiciables ! Combien de gens ont été entendus ces derniers mois puis blanchis ? Mais cela n’empêche pas qu’on entende quelqu’un quand il existe des soupçons. On dirait que les gens ne mesurent pas la gravité de la chose, car c’est revendiquer d’être au dessus des lois. La coïncidence d’ailleurs avec la condamnation d’un des leurs pour meurtre est troublante et certains ne manquent pas de faire le parallèle et d’y voir une des raisons de la colère. Vérité ou intoxication ?

    Toujours est-il que si on admet que chaque fois qu’une décision ne plait pas ou n’avantage pas un corps ils doivent faire parler les armes, ils donnent raison à ceux qui estiment qu’ils font peser une épée de Damoclès sur la la population, la justice, la police et la gendarmerie, la transition et même les futures institutions élues. Ils voudraient donner raison à ceux qui réclament leur dissolution qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

    D’autant que leur plan de communication manque de clarté. Ils affirment d’une part avoir tiré pour manifester leur mécontentement pour l’interpellation des leurs, et d’autre part que ceux qui ont tiré sont des proches de Zida et l’ont fait pour semer la zizanie. Contradictoire ? C’est d’autant plus surprenant que cet esprit de corps se manifeste ainsi quand on entend dire que Zida lui même a été l’objet d’une "enquête interne" (je suppose que cela signifie cachot et interrogatoire musclé mais je ne suis pas dans leurs secrets) pour une supposée participation à une tentative de coup d’état contre Compaoré avant d’être blanchi et nommé n°2. Il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil. Pourquoi alors tirer quand on entend d’autres éléments pour les mêmes soupçons dans le cadre républicain de la gendarmerie ? Faut-il rappeler que les mutineries de 2011 ont débuté par une manifestation d’esprit de corps contre la condamnation d’un militaire par la justice pour des faits que personne ne contestait d’ailleurs. Faut-il que les militaires en général soient au dessus des lois quels que soit leurs actes ? Je ne crois pas qu’il y ait un seul militaire qui revendique cela.

    La leçon de cet incident est qu’on dirait que c’est la proximité du pouvoir qui est le nœud du problème. Si la garnison était à Pô ou à Dori, on peut croire que même en cas de manifestation désordonnée, cela ne mettrait pas toute la république en émoi. D’autre part si le P.M. n’était pas un des leurs, on peut penser qu’ils ne s’adresseraient pas à lui de cette façon. Cet incident encourage donc ceux qui prônent la délocalisation de la garnison et la mise à l’écart des militaires de la Présidence et du gouvernement. Alors même qu’ils sont partie intégrante de la nation et à ce titre appelés à servir partout. Manifestation contre-productive donc au final pour le RSP et pour l’armée en général. Dommage...

  • Je vous avant tout propos partager cette pensée de Mahama Gandi qui colle à la situation du Burkina Post-insurrection. Il disait que " l’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit." Malheureusement depuis ce que j’appelle "le deal" de Zida avec une partie des OSC nous sommes en situation de voir le mensonge devenir vérité du fait de sa popularité. Dieu, le merveilleux permettra qu’il fasse jour tôt ou tard sur tous les dessous de la transition et les naïfs et leur naïveté se mordront les doigts de remords. Wait and see

  • RSP ! Il fo qu’on se dise la vérité : qu’est ce que vous voulez o juste ? En février, vous revendiquiez la non dissolution de votre unité, le PM a déclaré récemment devant le CNT qu’elle ne sera pas dissoute, que voulez vous maintenant ? Le KO ? ou quoi ? vraisemblablement , c’est ça. Mais sachez que vous n’avez pas le monopole de la violence dans ce pays. Il ne suffit pas de posseder des armes pour pvr semer la pagaille. Blaise Possedait toute l’armée, vous y compris, mais il a été chassé en plein midi. Il fo savoir raison garder, au nom de l’interet supérieur de la Nation. Le peuple soufre énormement de vos comportements, mais cette souffrance, cette magnanimité a une limite. Ne le poussez pas jusque dans son dernier retranchement ? sinon le reveil sera compliqué pour vous. vous n’êtes pas les seuls militaires du Burkina. Nous voulons une armée républicaine, mais pas des militaires comme vous !

  • si le RSP est vraiment là pour le peuple, qu’on les relocalise au camp Guillaume. qu’ils (les militaires) libèrent notre palais présidentiel

  • Mes amis, ne soyez pas naïfs. Zida n’est pas le problème. Ne tombez pas dans le piège des déstabilisateurs. Départ de Zida signifie nouveau gouvernement et report des élections.

  • Corps d’élite des arguments faux fuyants pour maintenir le RSP. Dites moi comment 1300 hommes peuvent assurer la sécurité de plus de 15 millions de burkinabè fussent ils bien armés et formés. Si les terroristes ont frappé les USA en plein cœur ce n’est pas un petit pays comme le notre aux frontières poreuses qui peuvent y échapper ni cette bande de trouble fête de RSP qui pourra nous sauver. Une armée dans une armée pour un pays aussi pauvre imaginez le budget de ces deux entités et avec cela nous voulons nous développer. Vivement à quand le vrai Burkina !

  • Confrère Sidpawalemdé Sebgo, qu’as-tu dit après tout ce beau discours ? Tu finis ton raison si bien tissé par les avis des autres, sans vraiment donner le tien. Que penses-tu être essentiel pour le peuple burkinabè à l’heure que nous sommes ?

    Voici ce que moi je peux dire : Si les chefs des armées savaient ce que c’était que d’être tels, ils sauraient que la responsabilité qu’ils ont sur les épaules ne leur permet pas de rester à caresser des "rénégats" (je les appelle ainsi parce qu’ils trahissent leur sacerdoce de protection de la nation) avec autant de complaisance.

    Ne donnons pas l’occasion à d’autres groupuscules enclins à la rebellion de se foutre une fois de plus de la dignité et de l’honneur du peuple qui a placé en eux sa confiance. Les RSP, on recrute RSP ou bien, on les sélectionne au cours de leur formation (police, milice, pendorat, ...) ? Bien entendu qu’il n’y a aps de recrutement de RSP. On les sélectionne. Où est le problème ? Si le corps doit être dissout, qu’ils retournent d’où ils sont allés être RSP !!! Veulent-ils se foutre des autres corps en laissant croire que les autres corps sont sans mérite ?

    Et s’il s’agit de la peur pour leurs salaires (rires) ... Nous savons très bien qu’en matière de droit du travail, sauf sanction pénale obligeant incidence sur le salaire, leurs salaires sont des "droits acquis". Où se trouve le problème ???
    Arrêtons ce débat qui m’écoeure !!!

  • Prise en otage du peuple burkinabè et de tous les démocrates
    L’atmosphère délétère qui alimente les colonnes des médias, les réseaux sociaux et les maquis sur tout le territoire national burkinabè en dit long sur cette prise d’otage. Les coups de couteau du RSP rappelés dans l’article ponctuent les étapes de l’échec de cette Transition dont les bases étaient dès le départ faussées. Comment changer l’ADN d’un régime par la simple manipulation des consciences. Encore faut-il le vouloir. Les composantes et les leviers de la Transition ne sont pas perdus par ce scénario kafkaïen servi à longueur de journée, ponctué des renoncements et de dénégation des plus hauts responsables de l’Etat, ; de des engagements. En effet, la nuit tous les chats sont gris, même si le mien et celui du voisin sont blancs ou mochetés marron. Peut importe. Il faut plaider coupable toutes ces paroles rapides, mal digérées et battre sa coulpe devant ceux à qui vous devez votre existence pour des promesses non tenues. Faut-il plaindre de tels personnages qui se livrent en spectacle devant un peuple. Il n’appartiendrait plus qu’à ce dernier d’acquiescer, et d’entonner l’hymne de la réconciliation nationale, tandis qu’au RSP grouille dans les conspirations contre la démocratie, en changeant juste l’espace pour leur mise en scène, tout en battant le pavé de l’impunité. Cette épidémie civique de premier ordre que la Transition promet de combattre avec sa prime énergie semble plus forte que le malade lui-même. Quelle honte et quelle mépris. Mais, enfin, à qui profite ces ritournelles crapuleuses qui hypothèquent, comme cela était largement prévisible les élections qui ne sont d’ailleurs pas une fin en soi.
    Ceux qui courent aux investitures ont beau jeu de suivre le curseur électoral. Ils devraient peut-être prendre garde d’orienter leurs projets de société, s’ils en ont, vers des prérequis indispensables. Ce qui se joue n’est pas la prolongation de la Transition, mais bien la création de l’ingouvernabilité du pays pour donner raison à ceux qui n’ont jamais pensé un seul instant abandonner leurs positions hégémoniques, politiques ou miliaires.
    Le RSP a par ailleurs et sans doute de l’eau dans son moulin quand on trouve des charlatans de tous poils et des diseurs de bons augures, investis en conjectures politiques sur l’avenir du Burkina sur ruer sur le territoire comme un rapace sur de la charogne en putréfaction donnant la liberté d’un dépeçage à volonté, comme ce fameux Crisis Group, en mission commandée dans notre pays pour y foutre sa merde (je pèse mes mots) et faire accréditer ses propres pronostics. En effet l’inclusion érigée à la faveur de la voyoucratie politique est en passe de devenir une des vertus cardinales de la démocratie versus africaine. Dans ce contexte, pourquoi ne pas alors laisser le RSP conserver sa place et son rôle. Kafando comme Zida en ont tellement besoin, pour leur propre survie. Il en est de même des caciques de l’ancien régime (dont l’adjectif ancien demande d’ailleurs à être davantage explicité, parce qu’il fait preuve d’une grande lâcheté à l’égard d’autres composantes politiques de notre histoire récente...) qui en toute impunité comme le RSP, entendent conserver leur place au soleil. Cette place au soleil, c’est l’usurpation de la démocratie.
    Un Collectif contre la Confiscation de la démocratie au Burkina Faso créé en France avait crié non au vol de la victoire du peuple, oui pour la dissolution du RSP ! C’est deux mots d’ordre sont au cœur du débat national actuel et ne trouveront leur application qu’au terme d’une âpre lutte et longue lutte que peuple burkinabè doit accepter encore une fois de livrer contre ses ennemis intérieurs et extérieurs. C’est une des lois de l’histoire. Il faut s’y résoudre ou renoncer à la démocratie et au développement véritable dans notre pays.
    Que le peuple se sauve, lui-même.
    DAO

  • Qui peut m’expliquer pourquoi les problèmes au sein du RSP se situent toujours entre le 27 et le 30 des mois ?

  • Cher LeFou, je suis simplement cohérent avec mes précédentes prise de position sur ce forum.
    A un moment ou tout le monde tirait sur eux à boulets rouges, j’ai défendu le RSP en tant que groupe d’hommes en disant qu’ils étaient là par mérite et que la plupart d’entre eux ignoraient tout des crimes qu’on leur impute. J’ai aussi dit que Blaise étant parti, il n’y avait pas besoin d’un régiment militaire pour garder le Président, mais qu’on devait éviter de faire comme si on sanctionnait ces militaires. J’ai défendu le principe d’une unité d’élite hors de Kossyam et qui ne s’occupe pas de sécurité présidentielle, quitte à leur donner des avantages comme d’autres structures de missions civiles au militaires. J’ai enfin dit que le simple nom de RSP, était à changer en raison des mauvais souvenirs que cela évoque.

    Aujourd’hui et depuis Décembre, ce corps pose des actes qui justifient mes prises de position précédentes mais aussi remettent en question d’autres. En effet, il apparait que la majorité de la troupe a développé un esprit de "corps d’élite" qu’ils confondent avec être au dessus de la loi et ne pas reconnaitre l’autorité, qu’elle soit militaire ou civile. N’oublions pas que Zida est leur supérieur hiérarchique et leur chef de corps. S’ils le défient et le menacent, qu’en sera-t-il avec les civils ?
    Je dis donc que c’est dommage qu’ils agissent ainsi parce qu’ils donnent raison à leurs adversaires et travaillent contre leurs propres intérêts, mais qu’il est hors de question qu’on leur donne ce qu’ils demandent. Ils n’ont aucune légitimité à désigner ou à démissionner les dirigeants du Burkina, sauf peut être à estimer que la possession des armes leur donne cette "force". Je dis que l’autorité militaire ou civile doit les remettre dans le droit chemin par tout moyen disciplinaire ou autre. Et je dis qu’ils donnent toutes les raisons à la transition ou au prochain président de les dissoudre et de les disperser pour se protéger de cet "esprit de corps d’élite" aux conséquences négatives, en lieu et place du corps d’élite non chargé de la sécurité présidentielle auquel nous croyons, et que c’est à mon avis dommage.
    Suis-je plus clair à vos yeux ?
    Cordialement

  • Zida est le problème. J’insiste, je persiste. Voyez-vous ? A commencer par l’équipe du gouvernement qu’il a formé. Il y a eu 2 ministres constestés par le peuple. Il y a d’abord eu M. SAGNON son copain de classe (ex-procureur emporté par l’affaire Norbert ZONGO), puis 1 second en la personne de DJIGUEMDE (noyé par l’affaire des faux documents d’avions pourris ayant transportés nos voyants parents pour le HADJ). La liste devait s’allonger car il y avait encore parmi l’équipe, des personnes ’’pourries’’ mais hélas, pour sauver la transition, le peuple s’est calmé. Et tout ça, il le savait bien.
    - 1. Dossier SAGNON, 1er acte de discrédit de ZIDA.
    - 2. Dossier DJIGUEMDE, 2ème acte de discrédit de ZIDA.
    - 3. Interpellation par le RSP, 3ème acte de discrédit de ZIDA. Le fond du problème, personne ne le sait et personne ne le saura. Puisque c’est une affaire purement militaire. Une chose est certaine. Le RSP a ses raisons que ZIDA connaît, et je crois qu’il leur (RSP) donne raison. La preuve, il n’est pas en faveur de la dissolution du RSP et il l’a annoncé lui-même il y quelques jours, après la déclaration du Chef de l’Etat sur le maintien du RSP. Je rappelle qu’en est le ministre de la défense.
    Au regard de tout ce qui précède, la solution serait que ZIDA soit démis de ses fonctions.
    Pourquoi ce jeux de cirque de ces dernières heures ? Quel est son but ? A qui profite cela ?
    ’’L’oiseau a beau volé très loin, il reviendra sur terre’’. Prenez mille et un chemins ça n’engage que vous. Soyez que votre objectif suprême, c’est organiser les lélections du 11 octobre 2015. Si le peuple reste jusque-là calme, il attend de pieds fermes ceux qui se croient plus malins et plus rusés. La date du 11 octobre 2015 est sacré pour le peuple et vous devez le savoir.
    A bon entendeur, salut !!!

    Nidal,

  • Merci chers internautes. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à demander la demission de qui que ce soit. Moi je ne suis pas avec tous ceux qu’on a nommé, mais je l’accepte car c’est la circonstance qui l’a voulu puisqu’une partie de la population nous fait croire qu’il se retrouvait en Zida. le serpent de mer nous a tous enrouler. Donc que faut-il faire, evitons qu’il arrive à nous serrer les uns contre les autres et nous étouffer. Faisons en sorte pour vider l’air qui donne la force à ces muscles avant qu’il nous étrangle. Chers compatriotes soyons vigilents car dans ce tourbillons qui se trouve à l’horizon cherche à déraciner notre chere Faso. Il faut que KF, PM et les autres ministères avec toutes les forces vives nous donne une feuille de route pour les trois mois restant afin que les élections aient lieu à la date prévue. Pour le cas du RSP, je fais appelle au Ministre de la défense au chef d’Etat major des armées généraleset au ministre de la sécurité de tenir en respect ce groupe car il nous pompe l’air. Dans tout cela quel est le rôle de Diendéré au sein de l’armée ? c’est son bébé le RSP et s’il pleure qu’est-ce qu’il attend pour le faire taire ?

  • Internaute n°119, Nidal : (Abou peut être ?) Vous estimez que le PM Zida est discrédité, je veux bien vous croire.

    Mais ce n’est pas le premier PM qui soit considéré par certains comme discrédité au cours de son mandat. Rock Marc Kaboré a été critiqué pour les privatisations, Kadré Désiré pour le blocage des salaires et le désinvestissement dans l’éducation avec son corolaire de crises à répétition. Paramanga Yonli a été l’homme de la répression des marches et manifestations après le drame de Sapouy. Tertius Zongo a eu sur le dos la coalition contre la vie chère et des épisodes comme l’affaire des casques, avant que la mutinerie ne l’emporte. Quand à Luc Adolphe TIAO, il restera dans les esprits le PM des deux affaires Guiro, des marchés réservés à la belle mère nationale et de la réquisition de l’armée pour réprimer les 30 et 31 Octobre.

    Qui d’entre eux a démissionné avant que ceux qui l’ont mis là ne le décident ? De la même manière, Zida ne démissionnera pas avant que ceux la qui l’ont mis là ne le décident. Votre insistance à exiger à chaque évènement de la vie sociale, politique, juridique nationale la démission du PM et de son gouvernement est d’ailleurs louche. Encore plus louche à quelques semaines de la fin officielle de la transition. Pourquoi vouloir le saut dans l’inconnu alors que ça s’achève ? On se demande quel est l’agenda caché derrière cette "chorale" orchestrée dans les média pour entonner ce refrain à chaque incident ?

    Vous finissez en entonnant l’autre couplet de cette chorale, (le premier étant l’illégitimité et l’incompétence du gouvernement de transition et du CNT) à savoir que les responsables de la transition veulent la prolonger et manigancent des actions dans ce sens, et vous affirmez votre attachement au respect de la durée de la transition. On ne vous comprend plus ? Car vous savez bien que la démission du gouvernement à 3 mois des échéances électorales aura pour première conséquence la remise en cause du calendrier de la transition, calendrier auquel vous dites tenir. Alors vous voulez quoi finalement ? Critiquer pour critiquer ou instaurer le désordre pour pouvoir installer votre "ordre" à vous ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés