Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

lundi 29 juin 2015 à 01h24min

Désignation et investiture du candidat ; c’est la conclusion majeure attendue du premier congrès extraordinaire de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) qui se tient les 27 et 28 juin 2015. La cérémonie d’ouverture, intervenue dans la soirée de ce samedi, 27 juin 2015 au Palais des sports de Ouaga 2000 à Ouagadougou, a connu une forte présence de partis politiques du Burkina et de pays amis.

Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour  Kosyam

« Désignation et investiture du candidat de l’UPC ». C’est sous ce thème que se tiennent ces assises du « parti du lion » dont le moment « tant attendu » est, indubitablement, la désignation suivie de l’investiture du candidat du parti à la présidentielle du 11 octobre 2015. Comme l’ont souligné ses nombreux cadres, ce rendez-vous est donc « historique » pour le parti qui, après avoir abattu un ‘’travail colossal’’ à la tête du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), entend mettre ses valeurs et visions au service de l’ensemble du peuple burkinabè, en président la magistrature suprême.
Ainsi, le comité d’organisation a mis les petits plats dans les grands pour non seulement afficher les ambitions du parti, mais également mettre en exergue sa force de frappe. En témoigne, dira-t-on, la longue liste de partis politiques du Burkina, toutes obédiences confondues (de l’ancienne opposition comme de l’ancienne majorité) et de l’étranger, venus apporter leur soutien au président du parti et à l’ensemble de milliers de congressistes.
En plus des nombreux cris de guerre et slogans, l’on pouvait également lire dans les coins et recoins de la cuvette du Palais des sports, entre autres messages : « Je suis jeune, j’ai un rêve pour mon pays, je m’engage avec l’UPC ». « UPC, pour une justice sociale ». « UPC, pour le vrai changement avec le Président Zéphirin Diabré ». « UPC, pour l’éducation de nos enfants » ou encore « L’UPC, la réplique aux aspirations profondes du peuple burkinabè ».

Le plein de messages de sympathie et de reconnaissance !

Plus d’une vingtaine de partis politiques du Burkina et de pays « amis et frères » (notamment du Mali et du Niger), auxquels s’ajoute le réseau libéral africain, ont marqué leur présence effective à l’événement. Plusieurs d’entre eux ne se sont pas privés d’adresser des messages à la personne du président du parti et à l’organisation politique qu’il préside.
Ainsi, du chapelet des valeurs et qualités reconnues à l’homme, on peut retenir le « leadership », exprimé surtout lors de son passage à la tête du CFOP-BF avec en sus, les différentes actions contre la modification de l’article 37 et qui ont abouti à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Pour les intervenants, Zéphirin Diabré, « Zèph », est un républicain animé de l’esprit de conviction, de détermination et de valeurs de démocratie.
Pour le président du réseau libéral africain, « Zèph » fait partie du cercle très fermé des leaders africains qui peuvent changer, transformer le continent africain et en qui le peuple burkinabè reconnaîtra ses valeurs. « Vous méritez d’être le Président du Burkina parce que, vous aimez ce pays, vous incarnez les reformes morales et intellectuelles du Burkina », pouvait-on noter des interventions.
L’UPC a, de ce fait, été rassuré du soutien de « la famille des partis libéraux » d’Afrique ainsi que de ses « millions » de militants.

Après l’insurrection populaire, réussir l’« insurrection électorale » !

Zéphirin Diabré a entamé ses propos en invitant à une pensée pieuse pour les victimes de l’insurrection populaire. Des propos dominés par des notes de reconnaissance envers l’ensemble des partis politiques qui lui ont fait « l’amitié » par leur présence à ces assises de son parti. « Les militants de l’UPC sont sensibles à vos considérations », a-t-il exprimé. Jetant un regard rétrospectif sur la marche du pays, le président de l’UPC a indiqué qu’après l’insurrection populaire, il ne faut pas rater l’autre étape qui est de réussir l’élection à venir. C’est pourquoi il a invité l’ensemble des acteurs à faire en sorte d’offrir au Burkina, des élections exemplaires et sans heurts. Mettant ainsi en garde, ‘’ceux-là qui ne peuvent gagner des élections dans les urnes qu’à travers les tripatouillages’’.
Pour Zèph., il faut réussir maintenant l’autre étape de la lutte ; celle de « l’insurrection électorale » pour instaurer un vrai changement et l’UPC a, rassure-t-il, les réponses aux interrogations des Burkinabè.
A l’en croire, la démarche de l’UPC sera toujours marquée du sceau du rassemblement des Burkinabè et de l’intérêt général qui ont toujours prévalu et ont permis de redonner espoir aux Burkinabè lorsque le parti était à la tête du CFOP-BF.
Développer le Burkina n’est pas une question d’idéologie ; c’est une question de compétence, a ajouté Zéphirin Diabré.
Tout en encourageant la transition dans la poursuite de sa mission, le président de l’UPC a exhorté ses premiers responsables à offrir au Burkina un scrutin transparent et équitable qui ne souffre d’aucune contestation.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 juin 2015 à 16:50, par songne zakaria En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bravo a l’upc c’est sa la politique c’est sa la culture du nation le changement démocratique arrive que dieu fait ce jour-là jour de la paix fraternité entre les enfants du Faso....Nous voulons quelqu un qui aime cette pays.....qui peux nous presenté sanc "" le pays des hommes intègre""......je vous soutenir depuis en Egypte.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 16:54, par songne zakaria En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bravo a l’upc c’est sa la politique c’est sa la culture du nation le changement démocratique arrive que dieu fait ce jour-là jour de la paix fraternité entre les enfants du Faso....Nous voulons quelqu un qui aime cette pays.....qui peux nous presenté sanc "" le pays des hommes intègre""......je vous soutenir depuis en Egypte.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 18:18, par PAR BOUE En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    JE PRIS AFIN QUE LE TOUT PUISSANT VOUS GARDE ET VOUS GUIDE. SI TELLE EST LA VOLONTÉ DE DIEU VOUS SEREZ PRÉSIDENT. QUE DIEU VOUS BÉNISSE. COURAGE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 18:27 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    je vais voter pour toi.c’est décidé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 19:40, par YIRMOAGA En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bon vent, seulement une victoire de l’UPC est un compromis avec le CDP pour dire que le réveil du CDP ? Enfin, heureusement que c’est un non évènement ? Après avoir chanté que CDP= MPP s’avère être une mise en scène ? On se rend compte que le CDP a engendré l’UPC pour ravir le chef de fil à Me SANKARA ? Tout va se savoir ici o faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 20:04, par Kadi En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Blabla blabla, investir sans programme de société on attend toujours le contrat que tu nous proposera avant !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 20:36 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Je vote CDP je préfère l originale eux au moins on changer vous vous êtes là depuis la révolution ils faut vous reposer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 21:07, par Eléonore En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Vive UPC. Que le Seigneur vous assiste. Victoire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 21:10, par Le Citoyen En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Zéphirin n’est pas "musulman", ni du "plateau central".
    Cependant, il peut apporter beaucoup à notre pays. C’est cela l’essentiel plus que les déclarations malheureuses de certains hommes politiques comme Ablassé Ouédraogo qui prétend venir de Pabré alors qu’il n’a aucune compétence pour être Président du Faso.
    Zéphirin ofrre toutes les garanties nécessaires pour relever le défi du développement de notre pays. La tâche ne sera pas facile, mais n’est pas impossible pour M. DIABRE. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 21:19, par WALAY En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    "Développer le Burkina n’est pas une question d’idéologie mais de compétence" ? J’avoue que je suis perdu. Je pensais que c’est l’idéologie défendue pas l’UPC qui prendrait le devant et non l’homme, mais là ? La compétence ne devrait être au service de l’idéologie ? Mais si on comment à ranger l’idéologie, bonjour la navigation à vue et c’est ce qu’il faut nous éviter maintenant. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 21:37 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Allez Zeph, nous n avons oublie ton travail la tête du CFOP.Donc sois tranquille.on vote pour toi le 11 octobre 2015

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 22:18, par Vigilance En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Invoquons la puissance divine source de tout pouvoir d’accompagner Zeph.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 23:00, par vénégua En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    JE NE VEUX PAS QUE LA FAUNE SAUVAGE REGAGNE LA VILLE, S’IL Y A DEJA LES LIONS, C’est que les autres ne sont pas loin, surtout qu’on a assez souffert avec les balais, les pilons, les casseroles et autres. Que nos ancêtres nous guident. Quelle génération ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 23:18, par Etienne Arthur Kafando En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Le tableau est vraiment beau !!!!! Mais la fausse note à mon sens c’est les Messieurs en bonnets Royaux. Chacun copie Compaoré comme il peut. Quel sera vraiment le changement attendu ? Félicitations tout de même.!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 00:01, par yamsongo En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Voici un burkinabe qui fait honneur au peuple. Très intègre et compétent. Comme il a si bien dis c’est pas une question d’idéologie mais de compétence. Le peuple te sera reconnaissant pour l’avoir débarrasser d’un président assassin et sanguinaire. La nouvelle génération saura faire la différence en temps opportun. Le peuple est marture et sais faire8 la différence des choses. Tous ceux qui aspirent à une vrai démocratie et changements doivent soutenir ce parti. Il a fait ses preuves face à Blaise 2 ans après sa création en devenant la deuxième force politique du pays avec 19 députés et des centaines de maires sans compter les milliers de conseillers. Bon vent à toi à kossyam.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 06:54, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    ’’Vous méritez d’être le Président du Burkina parce que, vous aimez ce pays, vous incarnez les reformes morales et intellectuelles du Burkina’’. Oui ! Mais ZEPH ’’Depuis 1997 la loi dite Loi Dim Salif parce qu’introduite par le député SDP Dim Salif SAWADOGO à l’époque, a remis en cause la limitation des mandats. Lorsque l’assemblé votait cette loi, souvenez-vous que vous étiez au CDP et que vous aviez voté aussi cette loi. Donc ZEPH, vous êtes aussi un ancien CDPisse qui a soutenu la modification de l’article 37 en son temps’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 07:01, par Cyrille En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Voici une personnalité qui m’a beaucoup émerveillé depuis le CFOP jusqu’à l’heure actuelle. C’est un homme ferme dans sa position, de conviction et de dignité. C’est ce que l’Afrique a besoin générer et créer de la richesse. Courge à Zeph. Que Dieu vous assiste, vous bénisse et bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 07:31, par orsini En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    qu’il veuille ou pas que tu leur plaise ou pas, tu demeure l’homme de la situation.
    Bon vent à toi zeph. Tous le peuple conscient est avec toi. Donc nous allons aller à KOSYAM ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 10:38 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bon vent Zeph, et que le meilleur candidat avec des objectifs concrets qui vont pour lae peuple et non pour un individu prenne le fauteuil de Kossyam en Octobre prochain. Je rappelle a toutes et tous les Burkinabé ‘’’soutenir un parti politique, ce n’est pas soutenir un seul individu, mais les actions concrètes et les bonnes actions que ce même parti entreprend par l’intermédiaire de son représentant.’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 10:41, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bravo et félicitations au Président DIABRE soyez bénis au Nom du SEIGNEUR. Vous est un vrai rassembleur. Vous êtes la force tranquille. Nous sommes contents que vous soyez investi comme candidat de l’ UPC pour les échéances présidentielles de 2015. Vous incarnez l’espoir de la Brave Jeunesse Burkinabé celle qui a chassé Blaise le "messie" en plein midi dans sa belle famille.

    NOUS ESPÉRONS UNE BELLE VICTOIRE DE L’ UPC EN OCTOBRE 2015 DANS LA PAIX DU SEIGNEUR ET QUE LE BRAVE PEUPLE SORTIRA TOUJOURS VAINQUEUR.

    DIEU AIME LE BURKINA. MERCI SEIGNEUR POUR TOUT CAR VOUS ÊTES JUSTES ET BON

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 11:17, par charles En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    C’est en dessous du congrès du CDP. Le CDP a mobilisé plus que ça et continu de mobiliser sur toute l ’étendue du territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 11:33, par ziguehi En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Je contraint de reagir car a chaque fois Qu’on tente de tromper le peuple je ferai barrage je suis le président de l’association le régulateur. Notre pays traverse une crise financiere qui ne dit pas son nom. Confier les reines de notre pays a zeph c’est de conduire notre pays dans une crise économique et nous seuls allons payer le prix. Upc que je connais est un parti incapable rappellez vous mes freres les 30 et 31 novembre quand on etait a Blaise fous le camp, le cfop demandais le retrait de la loi.zeph en est ni de pret ni de loin imputable au succès de notre lutte ne salissons pas la mémoire des martyrs. Le véritable héros est celui qui se sacrifie pour les tiers sans que ces derniers ne s’en aperçoivent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 12:10, par Tinga En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    koro yamyelé est quel parti ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 12:17 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    ziguehi, et penses-tu que c’est Roch ou un Salif Diallo qui peuvent être des exemples ? Tout sauf ces deux là. Quels genres de coups fourrés n’ont-ils pas entretenu avec la dynastie de blaise ? Ne dure pas au CDP de Blaise pendant 27 ans tout en étant leader qui le veut, mais qui est aussi flou que la dynastie Blaise. je voterai le MPP peut-être si Simon était le président et candidat investi de ce parti. Le changement viendra certainement avec PDS/ METBA, le PAREN ou l’UPC

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 12:21, par Fido En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    programme de société d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 12:42, par انصار بوركينا@Ançar Burkina En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bravo monsieur DIABRE par votre parcours professionnel vous avez été un cadre compétent et brillant recherché par des chasseurs de tête pour des multinationales, par votre cursus universitaire vous avez le bagage intellectuel pour comprendre les rouages de l’économie libéral qui fait la loi dans ce monde et savez quels sont les leviers et les opportunités que la Faso peut utiliser pour sortir de la misère, par votre parcours politique vous avez montré que vous êtes un homme d’état pondéré responsable respectueux des institutions et de la loi. Le vent de changement que vous avez initié vous emportera inéluctablement vers Kossyam parce que le vrai peuple Burkinabé aime les gens justes véridiques et respectueux. Le MPP le fantôme qui ne s’est jamais fait un visage par le biais des élections est l’inconnu de ces élections mais le bons sens burkinabé ne lâchera pas la proie pour l’hombre. Le scénario UPC vs CDP au deuxième tour est en train de se dessiner et le MPP ne jouera que le rôle de faiseur de Roi n’en déplaise au prédicateur qui a vu Rock à Kossyam en rêve.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 12:56, par koamsa En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Voici quelqu’un qui honore la politique au Burkina. Pas d’approximations dans les arguments et pas de compromis avec les vices d’une société médiocre. On sent tout de suite le malaise des adversaires qui manquent d’arguments. Bon vent Zeph. Allons seulement, allons à Kosyam !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 13:01, par Sampawindé En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    il est hélas déjà inscrit que ZD est le prochain président du Faso et que personne ne peut changer la donne ! Alors, vaillant peuple du Burkina Faso, comment nous organiser pour appuyer, encadrer ce grand homme quelquesoit notre "couleur" ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 13:23, par Issayasse En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Zeph, faut pas faire ça , tu connais pas le CDP . Il va te blaguer tuer. Attend calment ton tours. 2015 c’est pour ROCO. écoute, zeph le MPP n’est pas ton adversaire. tes alliances vont te faire perdre tout. C’est par Zeph que l’ancien régime tentera de revenir au pouvoir . Zeph le peuple est mure.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 13:24, par wendzoodo En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    En avant, UPC, pour le Changement auquel les Burkinabès ont tant aspiré. L’heure a enfin sonné. Nous avons tous compris que ce dont nous avons besoin, ce n’est pas un changement de tête (de forme), une formule maquillée, mais un CHANGEMENT (de fond), un développement durable pour ce beau pays longtemps resté en souffrance. Et pour y parvenir, il n’ya que toi, ZEPH. Vas-y, les Burkim-bi te soutiennent !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 14:21, par Vigilance En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Merci au doyen Sinon Compaore qui a rappelé des vérités:Zeph même si vous n’êtes pas le premier à diriger l’opposition c’est vous qui lui avez donner des dimensions respectables.
    Évitons alors de salir par des mensonges le nom d’un candidat. A l’exemple de Sinon nous devons civiliser le débat. Comme aime à le rappeler Zeph la politique ce n’est pas la guerre mais un débat d’idées.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 15:06, par Patriote En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Tout cela est beau, mais moi je me projette un plus loin. Il me semble que chacun pense pouvoir gagner ces élections et gérer le pays seul. C’est une grosse illusion pour tous ces candidats. La seule solution, la seule chance pour notre patrie ce sera une coalition au pouvoir.
    ceci avec ROCK et ZEPH comme président et premier ministre, tous les ténors de l’ex CFOB (Sara, Ablassé, maitre Sankara, Étienne Traoré, Tahirou etc.) au gouvernement ou à l’assemblé ou encore dans les institutions de la république. J’ajouterai aussi les patriotes égarés du CDP ( Gle Bassolé) plus enfin quelque Officier de l’armée compétents et très patriotes comme Denise Barry. Cette coalition pourrait s’entendre pour une période entre 5 et 10 ans. 2 programmes quinquennaux basés sur le développement, la santé et l’éducation seront nécessaires pour mettre définitivement le BF sur la voie du progrès véritable. Personne n’a la solution miracle à lui seul quelque soit sa compétence pour changer notre pays. C’est ensemble et seulement ensemble que nous ferons le miracle pour notre pays. Et avec une telle coalition je ne vois un seul bailleur de fond qui va refuser de nous soutenir.
    Ce n’est pas forcement en étant président seulement qu’on peut servir son pays. On est 18 millions et tous le monde ne peut pas devenir président.
    ON EST VRAIMENT SI PRES ET SI LOIN DU BONHEUR, QUE DIEU, LE VRAIE, NOUS VIENNE EN AIDE ET GUIDE NOS PAS.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 15:57 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Un homme de conviction je me rappel comme si c’était
    hier sa dernière phrase avant la chute du régime Compaoré lors de la marche du 28/10/2014 "çA PASSE OU CA CASSE" et c’est passé

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 16:05, par sidnoma En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Dans le reportage livré par le Quotidien l’Observateur Paalga du jour, j’ai cru lire les propos ci-après imputés à Simon COMPOARE : " toute rupture dans la cohérence politique face aux partis qui ont pris le risque de plonger notre nation dans le chaos serait préjudiciable à la dynamique destinée à libérer notre peuple au soir du 11 octobre 2015".
    J’ ai quelques interrogations qui me viennent après avoir pris connaissance desdits propos :
    - En quoi user d’un droit légal, en l’occurrence celui de toucher à un article dont la révision n’est en rien interdite revient-il à créer le chaos dans un pays ? Le chaos, c’est votre fait, monsieur Simon, vous et ceux qui vous ressemblent et qui avez exactement agi comme des proxénètes qui encouragent la jeune fille à la débauche sans se soucier des conséquences qui pourraient en résulter. Vous avez fait du proxénétisme politique sur la question de l’article 37 et n’eut été le laxisme ou la naïveté du pouvoir déchu, vous et vos semblables ne seriez jamais parvenus aux fins désastreuses que nous avons connues. Sauf à solliciter un dictionnaire de campagne, vous et ceux qui vous ressemblent ne pourront jamais empêcher que l’on vous impute les morts des 30/31 octobre dont le seul but était de brandir des cadavres et d’y trouver l’ultime justification à la revendication de la démission du Président COMPAORE.
    Du reste, sur 34 morts recensés, votre idéologue en a revendiqué 17, même pas le quart, la fraction que vous aimez tant ! Tout le monde, sauf vous et vos semblables, a intégré dans son subconscient le fait que Simon COMPAORE et Salif DIALLO sont la violence personnifiée, et tout le monde vous élève au titre peu glorieux de concepteurs des incendies de biens publics et privés des 30/31 octobre. Si vous parveniez au pouvoir, vous pourriez-vous jamais empêcher que Emile PARE, le prototype même de la décadence morale (affaire 30 000 000) F CFA qui a revendiqué l’incendie de l’Assemblée Nationale et que vous avez promu comme Directeur de votre éclectique Ecole, Seydou ZAGRE, l’exemple parfait du maire spéculateur, soient poursuivis pour les délits et crimes se rapportant aux faits sus-cités, de même que ceux qui se sont présentés devant des domiciles privés pour ameuter la foule de brûleurs, et dont les identités sont devenues un secret de polichinelle ? Si l’UPC qui jouit d’une image assez positive dans l’opinion pense que c’est avec ce trio controversé qu’il peut gagner et diriger le Burkina, ainsi soit-il, mais qu’il sache qu’il court le risque d’un éleveur de serpents venimeux.
    - En quoi vous monsieur Simon, et Salif pouvez être une contribution à l’approfondissement de la démocratie, vous qui, dans les années 91 aviez prêché pour que la prépondérance du Front Populaire soit codifiée dans la loi fondamentale ? Dans ces années aube de la démocratisation au BF, qui est-ce que Blaise avait-il l’habitude d’appeler au réalisme plutôt qu’au dogmatisme idéologique suicidaire ? C’est vous Simon et c’est Salif DIALLO. Vous abusez la jeune génération à laquelle vous (Nous) avez refusé d’instruire l’histoire politique récente de ce pays, une histoire qui vous condamne et qui ne se résume pas aux journées incendiaires des 30/31 octobre pensées dans vos laboratoires et exécutées par des mains commandées par des cerveaux drogués et conditionnés. Avez-vous le courage de raconter l’histoire politique récente de notre pays, sans jamais parjurer comme votre mascotte traditionnelle (Larlé) qui, pince sans rire a dit un jour avoir été membre fondateur de l’ODP/MT (né en 1989) ancêtre du CDP, alors qu’il n’a commencé à militer dans ce parti politique qu’en 1991 ? Oseriez-vous raconter la longue marche depuis les années de braise de la révolution, les années d’équilibre instable de la rectification et enfin les temps apaisés d’après 1991 et les rôles funestes que vous avez joués, vous et Salif DIALLO ?. Les ZONES ROUGES, c’est une invention de qui ? Le vote des baobabs et des caïchédrats, c’est qui ? Nous possèdons de belles voitures, de belles femmes, c’est encore Qui ? Les militants RESTES au CDP sont des DEBRIS que nous allons ECRASER, c’est qui ? Et une question à Emile PARE. La mise en garde de Simon sur toute rupture de cohérence politique, n’est-elle pas une invite à l’UPC de ne pas (jamais !) s’allier au "DIABLE CDP" ? Alors qu’en dites-vous PARE, vous qui, il y a à peine 2 semaines dans un quotidien de la place, Stigmatisiez le CDP qui se proclame Social-Démocrate et qui subséquemment, ne saurait s’allier à un parti Libéral comme l’UPC sans perdre son âme. Le MPP, traverse t’-il une crise d’identité au point de donner plusieurs sons de cloches ? Tout le monde sait, y compris l’UPC, que si d’aventure vous vous retrouviez au second tour (comme vous même ne prononcez plus quart de tour !), contre l’UPC, vous ferez du dicton "Pas besoin d’eau propre pour éteindre un incendie" votre refrain et irez toute honte bue vers le CDP ou/et ses débris ? VRAI OU FAUX ?
    Kôrô Yam Yéllé, c’est quoi cette histoire de 1997 ? Si vous avez reconnu en Zéphirin les qualités d’homme d’état, restez-en là et sonnez le cor au niveau de votre parti qui ne sait plus sous quel soleil se réveiller. Fraternellement vôtre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 18:20, par Sibiri En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Il n’y a vraiment pas beaucoup à dire....il est l’homme de la situation. Quand je regarde dans tous les horizons, au fond et en haut, il n’y a que lui. Bon vent à toi Zeph pour Kossyam.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 19:00 En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Tout bon observateur de la scène politique sait que le scrutin présidentiel sera remporté par ce Monsieur (Diabré).C’est l’arrogance de Salif Diallo qui a plombé le MPP et va le détruire complètement. Comme on le dit dans le langage populaire : Salif Diallo fait trop le malin !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 19:33, par kiemmok En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Bonjour Monsieur le Candidat Kosyam !
    Félicitation pour votre sagesse et esprit pacifique. Cependant, passons à la définition des concepts. Définissez pour moi "une idéologie et une compétence".
    "Développer le Burkina n’est pas une question d’idéologie ; c’est une question de compétence, aviez-vous dit." Le croyez-vous ? Quel intellectualisme platitude !
    Là, Vous me décevez. Car vous venez de me montrer que vous êtes incompétents pour gérer Kosyam. Je dirai plutôt :" Gérer le CEFOP n’est pas une question d’idéologie ; c’est une question de compétence."
    Tout compte fait, une définition de ces deux concepts me permettra peut être de mieux vous comprendre. Néanmoins bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 21:16, par Le Citoyen En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Serte, Développer le Burkina n’est pas une question d’idéologie ; c’est une question de compétence.
    Mais la compétence d’un système est toujours préférable à celle d’un seul d’un seul individu !!!{{}}

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2015 à 23:18, par Zapata En réponse à : Congrès extraordinaire de l’UPC : La dernière offensive pour Kosyam

    Dites nous Koro Yamyelé, pourquoi l’Upc et zeph vous dérangent tant ? Tout cela à cause du MPP. C’est avec quoi les SALIF vous ont purgé ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés