Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

mercredi 24 juin 2015 à 03h37min

Le président du Faso, Michel Kafando, a reçu en audience dans la soirée de ce mardi 23 juin 2015 Kadré Désiré Ouédraogo, président de la Commission de la CEDEAO. La situation sécuritaire dans la sous-région était au centre des échanges.

Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

Présent au Burkina dans le cadre de la concertation biannuelle que les deux commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA tiennent en vue d’harmoniser leurs programmes et stratégies de développement, Kadré Désiré Ouédraogo est allé rendre une visite de courtoisie au président du Faso. « J’ai saisi cette occasion pour venir voir le président du Faso que je remercie de m’avoir reçu. Cela m’a donné l’occasion de l’informer de la marche de notre communauté et de le remercier aussi pour l’importante contribution du Burkina Faso à nos efforts d’intégration. Que ce soit dans le domaine du maintien de la paix où le Burkina a une contribution importante dans les initiatives de la CEDEAO. Je pense notamment au Mali, en Guinée Bissau. Le Burkina a également en charge le dossier de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO. Je voulais le remercier pour l’importante contribution de son pays et de son gouvernement à tout cela », a-t-il indiqué à sa sortie d’audience.

Pour la lutte contre les groupes armés dans la sous-région, des rencontres au sommet sont inscrites dans l’agenda de la CEDEAO. « J’ai également porté à sa connaissance l’état d’avancement des grands chantiers de la CEDEAO particulièrement en matière de lutte contre le terrorisme avec le sommet conjoint envisagé sur la situation au Nord Est du Nigéria avec la secte Boko Haram, la sécurité maritime et le sommet prévu sur l’immigration. Je l’ai tenu informé de l’état d’avancement de tous ces dossiers. J’ai pu recueillir des orientations et ses avis », a conclu Kadré Désiré Ouédraogo.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2015 à 07:06, par kere En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    merci le future président du faso KDO

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 07:53, par Un Grand Homme, KDO En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Monsieur KDO, vous êtes un Grand Homme pour moi. Avant l’insurrection, je vous voyais avec quelques personnalités du CDP pour des primaires afin de choisir le candidat unique du CDP pour les présidentielles de 2015. Mais Le Big Boss en a decidé autrement et voilà ce que cela nous a amenés ; une trentaine de morts, des centaines de blessés, des édifices saccagés et incendiés, des pertes d’emploi, des familles en détresse, etc. Tout cela à cause d’une et une seule personne avec la bénédiction de ses ministres, des députés acquis à sa cause.
    Des rumeurs circulent qu’ils veulent se racheter en vous faisant appel pour être candidat du CDP. Vous êtes libre d’accepter ou pas mais je souhaite que vous restiez là où vous êtes, à la CEDEAO. Nous sommes fiers de vous dans cette boîte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:11, par sidketa En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Dans quelques mois, l’un sera à la place de l’autre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:43, par Un patriote africain En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Nous sommes vigilants depuis que l’impérialisme français en l’occurrence nous a fait voir clair et fait comprendre ses milles facettes.
    Un seul leitmotiv et une seule volonté doit animée tout africain patriote ; bouter hors du continent tous les apatrides et les exogènes qui n’ont que suffisamment semé la désolation en terre libre d’Afrique à travers les foyers de tension et les conflits qu’ils créent au quotidien ; ils entretiennent leur industrie de l’armement sur le dos du continent africain.
    Finies toutes ces guerres provoquées par les occidentaux et leurs complices locaux je le rajoute apatrides ! ! ! !
    Donc de kdo, oust ! ! les valets de l’impérialisme français et occidental en général hors du continent.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:51, par matou En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Rien a dire ce pays a besoin d’un homme responsable humble et qui maitrise les quatre points cardinaux du développement . KDO être président c’est écrit dans votre destin. Nul ne pourra vs le retirer. Mais de grâce chercher à unir tous les fils et filles de ce pays pour son développement . Le Burkina sera un cas d’école

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:53, par boboga En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    C’est l’homme qu’il nous faut capable tout mettre dans l’ordre

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 10:01, par sogossira sanou En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Le rsp est utilisé par la france pour faire ses coups bas dans la sous-région ; tout le monde se souviendra des utilisations faites de leur homme de main en la personne du colonel gilbert diendiere bras droit séculier de blaise lui-même valet assermenté de la france en Afrique de l’ouest sinon dans toute l’Afrique où il a semé que la désolation.
    Lorsque dans leurs manoeuvres et leurs créations ils faisaient la pluie d’enlèvement d’otages, leur libération était par simulacre confiée à blaise qui envoyait gilbert diendiere en plein sahel malien pour soi-disant les libérer (bien entendu avec la couverture des éléments de l’armée française).
    Ce cynique jeu est compris depuis très longtemps et nous savons que c’est une entame de ce même sinistre jeu qui s’ébauche à travers les prétendues rencontres sur la sécurité et la menace de boko haram où la soi-disant secte djihadiste sévit (Nigeria, Cameroun, Tchad et Niger) ;
    Mais les africains ne sont plus dupes de cette cynique malice métamorphosée en boko haram, en mnla, en azawad, en balaka, anti-balaka, en seleka etc. sur la terre africaine.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 10:35 En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    vraiment, KDO est l’homme de la situation, si les burkinabé veulent éviter d’aller vers le hasard, la solution c’est KDO

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 12:08 En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Sous les couleurs du cdp c est une peine perdue il ne dera jamaiş president dans ce pays oubien il va prendre la fuite comme celui qui la place a la cedeao

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 12:35, par SY En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    FRANCHEMENT DIRE JE SUIS PERDU MAINTENANT CAR JE VOIS LE VRAI HOMME QUI DOIT ÊTRE NOTRE PROCHAIN PRÉSIDENT MONSIEUR KADRE DÉSIRÉ OUEDRAOGO A DÉFAUT DE LUI NOUS AVONS ROCH MARC CHRISTIAN KABORE ENSUITE DJIBRILL BASSOLET ENCORE BARRY TAHIROU ET EN FIN ZÉPHIRIN DIABRE

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 14:20, par L’alternateur En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Bonjour chers internautes
    A voir ces images je me projette déjà dans trois mois pour la passassion. Tintin au Congo débarrassera le plancher conformément à la feuille de route bas ta et vive Kabre Désire Ouedraogo l,homme du concensus. Nous voilà ainsi débarrassé de ceux qui veulent être accompagnés à kosyam avec des gourdins et des machetes. Vive KDO, vive le Burkina de paix

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 15:02, par Nacanabo En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    KDO peut venir parler de tout avec le président Kafando mais de grâce qu’il arrête de parler de la lutte contre Boko Haram pour ne pas nous mettre en conflit avec cette secte ! boko haram ne connais pas le burkina le burkina aussi ne doit pas connaitre boko haram ! le président tchadien à réagi et le peuple tchadien vie déja les conséquences donc faudrait pas que KDO viennent avec ces papier longueur nous créer des problèmes ici ! quand les riches font la guerre c’est toujours les pauvres qui meurent !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:14, par ZAK En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    La solution pour un avenir radieux du burkina c’est tout simplement KDO !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:33, par TOUBABOUCHE En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Vrai dire KDO est présidentiable. Que Dieu fasse qu’il ne décline pas notre demande

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:52, par Le Guetteur En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Ce qui est KDO n’est pas toujours bien. Il faut transpirer pour y arriver !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:31, par lemarabout En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Oui il a la prestance d’un président.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:31, par lemarabout En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Oui il a la prestance d’un président.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:51, par yamgouba du kipirssi En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    kadre, c’est mieux pour toi de rester à la cedeao ! tu es plus efficace làbas. tes actions donnent des résultats visibles. ici au Faso, si tu es élu président, tu seras tiraillé à gauche à droite par des groupuscules aux intérêts ondoyants et centripètes. tu ne seras pas tranchant comme à la cedeao. j’ai deux suggestions à faire à la cedeao :
    1- elle devra élargir son champs d’action. par exemple donner des orientations et des financements aux universités et à la recherche-développement en Afrique de l’ouest. parce qu’à la cedeao vous êtes plus conscients des enjeux de la globalisation et du retard de l’Afrique sur les autres continents. en Afrique de l’est par exemple, la prise de conscience est plus aiguë. voyez l’Éthiopie qui a réalisé son barrage hydroélectrique, "le barrage de la Renaissance" sur le Nil bleu, contre l’avis de la banque mondiale. l’Éthiopie a financé seul son barrage par l’actionnariat populaire.
    2- relier tous les états de la cedeao par le train pour accélérer les échanges économiques comme c’est le cas actuellement entre l’Éthiopie et Djibouti, et bientôt le Kenya, le soudan du sud et le soudan demain. bonne chance à toi à la cedeao !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:52, par OUEDRAOGO En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Merci KDO. Un seul conseil. Ne venez pas vous salir dans les gangs du CDP pour être candidat. Même s’il y a pression de BC, refusez. Je vous ai toujours respecté. J’espère que vous vous souvenez lorsque vous étiez PM. Ca devrait vous servir de leçons et vous éclairer. Que Dieu vous protège et vous bénisse avec ma tantie chérie. Finissez votre mandat à la CEDEAO et soyez un Consultant internationnal et cultivez votre jardin.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 19:52, par ka En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Le nouveau Burkina n’a pas besoin d’un boy cuisinier de la France pour gérer ses affaires. Kadré n’est qu’un valet de Blaise. Cette visite au Burkina n’est qu’un manœuvre du complexe Blaise Compaoré. De Bruxelles a la CEDEAO, c’est Blaise qui a placé son ancien ministre Kadré Desiré Ouedraogo comme valet de réserve. Non Kadré n’a rien a donné au Burkina que de la soumission de son maître qui est Blaise Compaoré et la France son guide. Le nouveau Burkina a besoin d’un jeune Technocrate économiste qui formera une équipe de jeune avec des objectifs concrets qui émergeront le pays qui nous tous. Kadré, Djibril , Diendiéré, YAC, les hommes de main de Blaise Compaoré, et la réserve du voyou François Compaoré, ne doivent plus occupé un poste de responsabilité dans le pays des hommes intègres jusqu’à ce que nous aurons un taux de croissance qui sera a la hauteur de notre population. Kadré président, c’est la mutation des Guiro, Djibril président c’est la multiplication du sanguinaire Diedéré. Vive l’alternance politique du Burkina avec les jeunes. Si la jeunesse a pu chasser Blaise Compaoré pour un nouveau Burkina dont rien ne sera plus comme avant, cette jeunesse sera capable de mettre a l’ombre toute la clique et leur maître en attendant que le pays se relève sans les crimes, sans la corruption a ciel ouvert, sans les criminels économique comme Guiro.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 20:47, par Cheicky En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Excellence par anticipation. KDO, vous êtes la personne qu’il nous faut.
    Le Faso vous réclame. Soyez les bien bienvenue.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2015 à 18:18, par COLIBRI En réponse à : Sécurité dans la sous-région : Kadré Désiré Ouédraogo en parle à Michel Kafando

    Pitié pour le Burkina. quand on lit les commentaires de certains internautes ; ils me rappellent les propos de citoyens ivoiriens avant la crise de 2002. Nous sommes entrains d’aller vers l’irréparable. C’est dommage pour nous ;quant dans un pays la jeunesse cultive plus de haine que de pardon. Nous étions pour beaucoup contre le régime compaore. moi qui vous écrie il m’as plus créer de problèmes que de bien. Un régime ne peut remplacer le peuple. Soyons moins avides du matériels. Les hommes politiques sont tous ridicules.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés