Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

mercredi 24 juin 2015 à 03h46min

C’est connu ! Les candidats au Baccalauréat série G2 reprendront l’épreuve de Mathématiques générales ce mercredi 24 juin 2015 sur l’étendue du territoire national. Un cas de fraude non isolé démasqué le samedi dernier en est la raison. Et les présidents des Universités de Ouagadougou et de Ouaga 2, ainsi que le directeur de l’Office du BAC ont animé un point de presse pour aborder le sujet. C’était ce mardi 23 juin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

Plus de 8000 candidats « sanctionnés » pour expier la faute d’un seul ou d’un groupuscule. Eh bien telle est la réalité. Aussi dure soit-elle, « cette décision répondrait, selon le Pr Stanislas Ouaro, à un souci de crédibilité du premier diplôme universitaire et d’équité vis-à-vis des autres candidats ». Qui est le fautif originel dans cette affaire ? Sur qui a-t-on mis le grappin après la première interpellation ? On l’ignore pour l’instant et les conférenciers se sont réservé de donner plus de détails sur les noms de peur d’altérer les investigations des services de sécurité qui se poursuivent sur l’ensemble du territoire national depuis le 22 juin. En attendant, ce sont 8766 candidats répartis dans 39 jurys qui reprennent ce mercredi le sujet de mathématiques générales.

Rigueur dans l’organisation

Cette reprise des épreuves aura-t-elle une incidence sur la date de proclamation des résultats du premier tour ? « Il n’y aura aucun problème si tout se passe bien demain matin », répond le Pr Stanislas Ouaro, président de l’UO2. A l’heure où se déroule la conférence de presse, l’oral d’Anglais avait débuté. Demain, l’oral sera suspendu pour la reprise de l’épreuve de Maths. « L’organisation du Baccalauréat est une œuvre humaine », dixit le Pr Rabiou Cissé. Même si les erreurs ne peuvent être évitées, il a tenu à rassurer les Burkinabè que « rigueur et sérieux » sont les maitres-mots qui guident les acteurs. Et l’Office du BAC que dirige M. Issa Ouédraogo est réceptif à toutes propositions extérieures de nature à améliorer l’examen afin de minimiser les cas de fraudes.

Astuces de tricherie

Chaque année, il est des candidats à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Chacun se présente avec sa « gueule d’ange », et l’on ne sait pas d’où viendra « la trahison du groupe ». Monsieur ou Madame X se croyait plus futé que le surveillant, également enseignant de mathématiques. Sur une feuille singulière cachée dans son blouson, se trouvait le corrigé de l’exercice 2 du sujet de mathématiques. La couleur de ladite feuille mit la puce à l’oreille du surveillant qui décida de contrôler le suspect. L’affaire parut sérieuse aux yeux du chef de centre et du président du jury, car la piste de la fuite était probable. Le 22 juin, certains candidats interpelés ont vendu la mèche. Selon le Pr Ouaro, les indélicats ont reconnu avoir eu l’exercice en question la veille de l’examen. Qui leur a procuré « le pétrole » ? Attendons la fin de l’enquête ! En l’absence d’un corrigé, ils auraient procédé à sa correction en groupe. Même si le candidat a fraudé, il lui a été permis de poursuivre l’examen conformément aux textes. Mais, il risque gros et la suspension pourrait aller de 2 à 5 ans.

Un autre cas de tricherie insolite a été découvert, cette fois-ci pour le BAC D. Le candidat utilisait son téléphone portable, sans doute un Smartphone, pour scanner les sujets. Ensuite, il se rendait aux toilettes, accompagné bien évidemment d’un surveillant. Là, il envoyait le fichier par mail à quelqu’un qui était chargé de traiter les épreuves avant de les lui transférer. Malheureusement pour lui, le subterfuge fut découvert à temps.
Notons que selon la nature de la fraude, le candidat peut être sanctionné soit par le Ministère des enseignements secondaire et supérieur soit par la justice. Espérons qu’il n’y aura pas de fuite pour ce deuxième round qui a lieu ce matin du 24 juin 2015.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

Répartition des jurys par ville (source : dossier de presse)
Ouagadougou : 25 jurys
Bobo-Dioulasso : 8 jurys
Koudougou : 1 jury
Ouahigouya : 1 jury
Fada N’Gourma : 1 jury
Dédougou : 1 jury
Banfora : 1 jury
Gaoua : 1 jury

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2015 à 04:28, par matou
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Il est temps de changer le DG de l’office du BAC. chaque année le problème reviens. Le BEPC s’est passée sans problème pourquoi a chaque fois il faut reprendre des sujets de bac ? Il ha véritablement un manque de sérieux dans cette office. A cette allure le bac risque d’en prendre un coup. Il faut réellement le changer à temps ce DG la. Je suis très écoeure

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 05:06, par Vérité no1
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    S’il y a des fuites de sujets, le premier responsable est le Président de l’office du BAC. Quand on choisi des indélicats dans son entourage on ne peut que s’attendre à des pratiques pareils. L’année dernière c’était pareil ou des sujets qui n’était plus en adéquation avec le programme de SVT a été choisi. Qui a fait le choix de ces sujets ? des indélicats hors programmes. C’est vraiment triste

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 06:35
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    C’est regrettable ces cas de fraude qui dénotent de l’état de la morale au sein de la société. De là à indexer le DG qui est à sa première organisation du BAC me paraît trop hâtive comme conclusion . La police trouvera les coupables attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 07:09, par Doamba Dieudonné
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Fraude encore .j propose k d religieux pieux soient dsigné pour l choix d sujet au detriment d déliquants , cè vraima triste pour d futur dirigent d c pays.j s8 dcu.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 07:59, par wenlasida
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Sincèrement nous parents d’élèves nous déplorons le manque de professionnalisme et de conscience chez ces "responsables". Comment comprendre qu’à chaque année il y ait des fraudes ? Qu’a t on fait des fraudeurs de l’année passée ? Pourquoi le bac G2 est toujours en ligne de mire ? Plusieurs questions subsistent. Sincèrement si le DG était un responsable, il devait démissionner car son incompétence est démontrée.
    Même s’il n’est pas coupable de ces manquements graves qui nuisent non seulement aux enfants mais à tout l’enseignement supérieur, il doit reconnaitre qu’il est responsable. Alors DG, un peu de dignité, démissionner car vous êtes incompétent. Tchrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:11, par kaloss
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    ....Cela dénote visiblement d’un manque de rigueur dans l’organisation de ce premier diplôme universitaire, si l’office du BAC est incapable d’organiser le Bac, qu’on confie l’organisation à une structure privée plus sérieuse, nous avons assez d’entendre chaque année des cas de fraude. S’il y avait une réelle volonté de s’améliorer, pourquoi en ces temps de TIC, ne pas mettre par exemple les cameras de surveillance dans la salle ou se déroule le choix, la reproduction, le dispatching etc. des sujets. C’est un échec lamentable pour le nouveau DG de l’office du BAC, à sa place, je rendrais le tablier pour incompétence, qu’il m’excuse mais l’évidence est là.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:12, par Rodi
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    c,est vraiment très triste,chaque année les mêmes exemples se répètent pendant le BAC.je pense que la responsabilité incombe le directeur de l’office du BAC.il doit être entendu et si possible remplacé.il est l,origine de la fuite des informations qui a fait son choix sur des personnes irresponsables.de même toute la commission chargée du tirage et du conditionnement des sujets doivent aussi être attendue afin de sanctionner les fautifs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:33
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    mais pourquoi on on laisse le fraudeur continuer la composition ?
    la personne doit être exclu illico presto sans état d’âme pour donner des leçons.
    ca prouve jusqu’a quel point c’est un taré notoire.
    tu as eu le pétrole brut , fais un boilot de ça au lieu de te présenter dans la salle d’examen avec ça.

    c’est dommage !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:40, par JAMES KENNY
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    La reprise de l’épreuve peut contribuer à maintenir la crédibilité de notre BAC. Je propose au directeur de l’office du BAC et au président de l’université de OUAGA, de prendre une mesure consistant a interdire les téléphones portables aux candidats dans les centres d’examen et communiquer pour cela soit entendu de tous ensuite, déplacé les copies pour correction au lieu de déplacer les correcteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 08:56, par Amen
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Ceux qui critiquent les responsables de l’organisation du bac donnent l’impression qu’ils ne s’y sont jamais mêlés et ignorent également que les fraudeurs ont toujours une longueur d’avance sur l’administration. Bien sûr l’administration doit être toujours plus regardante... En outre, les parents doivent assurer une meilleure éducation humaine de leurs enfants (goût de l’effort, sens de l’honnêteté...) et ne pas attendre à tout prix des résultats positifs. Enfin, les enseignants doivent éviter absolument d’être des complices actifs ou passifs de la tricherie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:14, par BABACOUL
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Il ne faut pas faire la ploitique de la terre brûlée ! c’est par ce que ton doigt te fait mal qu’il faut le couper,surtout si c’est pas cancerigène. Je crois qu’il faut règler ton problème autrement avec le DG et non demander son départ de l’institution OFFICE DU BACCALAUREAT ?
    Moi je trouve que qu’il faut revoir la mannière de gerer les épreuves sinon changer de DG ammenera toujours le même problème de fraude. Vive le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:30, par laski
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    il faut aussi voir de coté des étrangers et mème des burkinabè quittent l extérieurs pour se scanner des diplomes de b a c sans avoir a faire mème un examen.il faut que les autorités introduisent dans les concours et les recrutements et autres des enquètes sur l origine des diplomes comme l a fait renc lac pour découvrir la supercherie du faux professeur.au lieu que les enquètes de moralité s arcboutent sur l individi il faut aussi voir d ou provient son diplome et voir aussi son niveau d etude.car la crédibilité du b a c burkinabè est entrain de foutre le camp.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:32, par SANOGO YACOUBA
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Permettez moi de revenir sur le cas de la série du bac G2. A chaque session cette série connait des cas de fraude toute chose qui n’ honore ni les élèves ni le corps enseignant qui j’ ose le dire est le plus responsable de ces cas de fraude.quand t’ on sait que la série est prisée par les filles une catégorie d’ enseignants sans morale et aux mœurs légères ne se gène pas( ayant proposé des sujets au bac parfois) de faire des propositions indécentes aux candidats soit d’ ordre pécuniaire soit de partie de plaisir sexuel.Pris de facilité les candidates se laissent aller à ce jeu qui n’ honore ni le corps enseignant, ni eux élèves et éclabousse les parents surtout que certains parents n’ hésitent pas à délier le cordon de la bourse lorsque les enfants viennent leurs annoncer qu’ ils ont eu le "pétrole" et qu’ il faut payer tant de francs. c’est regrettable mais le cas de la série G2 mérite une grande réflexion.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 09:35, par lewang
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Pourquoi on laisse les candidats rentrer en examen avec leur portable ? ce qu’il a fait est trop élementaire de nos jours avec le développement des TIC !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 10:18
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    tous ceux qui ont participer a la selection des sujets doivent repondre et demi de leur fonctions

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 10:43, par lambert
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Sans doute que la fraude existe chaque année même pour le BEPC et que ce n’est pas toujours que l’on le découvre. Pour y pallier, je formule les propositions suivantes :

    1- Faire le choix des sujets par une technique aléatoire (informatique) le même jour qu’ils sont traités par les candidats. De sorte nul ne puisse savoir à l’avance quel sera le sujet ;
    2- mettre les sujets à la disposition des jurys le même jour (ou au maxi 24 h avant) qu’ils sont traités ;

    Comment cela est il possible me dira t on ? Simple. Tout comme on peut considérablement décupler les recettes fiscales et résoudre le problème de la fraude fiscale de façon beaucoup plus efficace en développant un logiciel intégré adéquat. Mais il semble qu’il y a des choses qui dépendent d’une certaine volonté politique. Dans l’article, le président de l’office du bac n’a t il pas demander de l’aide pour endiguer la fraude ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 11:11, par vérité
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Voyez surtout le jury de ouahigouya, le pétrole a coulé à flo au bac G2 avec des deux filles venues s’inscrire à Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 11:40, par lagitateur
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Pourquoi voyez-vous toujours le président de l’office du BAC ? Il travaille avec toute une chaîne et il n’est pas toujours maître du choix des hommes. Il faut que chacun fasse bien son travail, sinon les choses iront toujours de travers. Le monde d’aujourd’hui est devenu celui de la recherche du gain facile. Cela n’épargne malheureusement pas l’école où il n’est plus enseigné la morale qui en a profité pour foutre le camp.
    Pendant que dans d’autres pays on découvre des gisements de pétrole (or noir), chez nous quand on entend parler de pétrole on a à peine le temps de se réjouir quand on se rend compte que diable, il ne s’agit que de cette oeuvre immorale détestable et satanique qu’est la tricherie.
    C’est la déliquescence morale qui a gangrené l’école. N’ayez pas la mémoire courte. Des 10 dernières années, dites moi quand a-t-on pu organiser la session du Baccalauréat sans aucune fraude. On a débarqué mon professeur manu militari l’année dernière de l’Office du BAC en pensant que les choses allaient changer. Voilà encore ! Pauvre BURKINA !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 11:48, par laski
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    verité tu as raison il semble que les etrangers et meme des burkinabe quittent l etrangers et venir se faire inscrire ou envoient leurs papiers a des gens qui se chargent leurs faire d examens en coulisse et apres quoi se faire scanner des bacs il faut qu on mette du serieux dans nos examens.la cupidité le gain facile va nous tuer.car ces gens se disent que avec ces b a c douteux ils peuve,t travailler a etrangers sans danger.il faut voir la possibilté aussi de mettre les diplomes burkinabe au meme titre que e.passport en vue en 2016 et meme donner l impression a l O N I.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 12:02, par bobodiouf
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Pendant que les enquêtes se poursuivent, il faut éviter les conclusions hâtives ou les accusations simplistes sur la responsabilité du nouveau directeur de l’Office du Baccalauréat. il faut voir simplement la situation : un candidat est pris est flagrant délit de triche attendons de voir ce que donneront les enquêtes. l’année dernière ce n’était pas des cas de fraude mais de choix de sujet. il faut plutôt saluer la vigilance des surveillants.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 13:55, par vision
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Vive le RSP Vive le RPC de DEDOUGOU son Frère JUMEAU !!!!!!!!!!!!! A bas le Balai qui n’est plus citoyen !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 13:56, par Amadoum
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : PLUS DE SMARTPHONES DANS L’AVENIR !

    Dans les annees a venir, la direction du BAC doit developper une politique de "NO SMARTPHONE" dans la salle durant les epreuves. Toute personne prise avec un smartphone dans une celle d’examen doit etre expulsee avec un zero pour l’epreuve en question. Des textes specifiques/sanctions peuvent et doivent etre developpes au niveau du ministere de tutelle, car les smartphones sont un instrument qui rendra l’examen du BAC plus complique dans les annees a venir.

    Mieux vaut prevenir que guerir !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 14:01
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Allons seulement , continuons dans l’indignité collective....lol

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 14:16, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Trop d’amalgames dans les commentaires !

    1°) On ne peut pas assimiler un mauvais choix de sujet à une fraude ! Dans le premier cas, pour essayer justement d’éviter la fraude, des gens sont allés chercher des anciens sujets, qui malheureusement se sont révélés hors programmes puisque les programmes ont été changés récemment. Dans l’autre cas, des candidats ont eu le sujet à l’avance, donc forcément de quelqu’un du système, et c’est condamné par la loi et les textes.

    2°) Les fuites peuvent venir de plusieurs sources, depuis le professeur même qui a proposé le sujet jusqu’aux chefs de centres ou présidents de jurys qui reçoivent les enveloppes scellés des sujets quelques jours avant la composition, en passant par les agents de l’office du BAC. Vouloir faire porter la responsabilité au directeur de l’office du BAC et exiger sa démission avant même les enquêtes est irresponsable et inefficace. On décapiterait ainsi tous nos services et sèmerait l’anarchie. Mais on dirait que c’est ce que certains veulent.

    3°) L’actuel directeur de l’office du BAC vient à peine de prendre fonction, c’est son premier BAC sauf erreur. C’est aussi la première fraude de grande ampleur au BAC depuis des années. Peut être les changements dans la nouvelles équipe ont-ils fragilisé le système ? Dans tous les cas il n’est pas mauvais de faire appel à l’expertise des anciens si c’est nécessaire ?

    4°) Les téléphones portables sont déjà interdits à tous les examens et concours du Burkina. Si un candidat a pu sortir et utiliser son portable, c’est la surveillance qui est en cause et non les textes. C’est vrai que nos surveillants manquent quelques fois à leurs devoirs et s’asseyent pour passer le temps au lieu de vraiment surveiller. Ailleurs, pour des examens ou en prison, le problème a été résolu en brouillant toute émission et réception dans la zone avec des appareils adaptés. On pourrait y penser car l’incident va se répéter et s’aggraver avec le temps et la sophistication croissante des appareils.

    En conclusion, essayons de s’informer et de comprendre les choses avant de faire des propositions de solutions pires que le mal. Le fait que des fraudeurs aient été pris montre au contraire que le système fonctionne, et la reprise des épreuves montre le sérieux avec lequel la question est traitée. Par peur des dépenses supplémentaires la tentation aurait été de laisser passer et juste sanctionner ceux qui ont été pris.

    Pour information, le BAC Burkinabè est l’un des mieux organisés et respectés de la sous région sinon du continent. Allez voir sur le internet, vous verrez des pays ou les sujets ont été postés sur le net deux jours avant l’épreuve, ou des corrigés publiés avant la composition ! Vous verrez aussi des parents escalader des murs pour passer les réponses à leurs enfants en salle de composition !!!
    Le Burkina est mieux (pour le moment ! ), je vous l’assure...

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 14:57
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Mais vous voulez quoi au juste, qu’est ce qui vous surprend dans tout ça ? ça s’explique très simplement. l’imitation est une autre nature chez l’homme descendant du singe. Observez bien vos petits enfants, tout ce que vous faites comme geste/action habituel tous les jours sont automatiquement captés par l’enfant qui essayera un jour de les reproduire. Par exemple après chaque douce quand vous vous peignez, le jour qu’il prendra le peigne il essayera de le faire. Juste pour dire que ce que nous grandes personnes nous fessons, nos enfants aussi le feront. Si vous "l’égalisez la corruption" comprenez qu’on ne voudrait plus fournir des efforts pour gagner sa vie honnêtement. Si les cancres sont devenus des références pour la jeunesse mais comprenez aisément qu’on réussissent au BAC sans avoir le niveau. Mais je n’ai jamais été aussi déçu de ce pays à ce point la. Mais je vous garantie qu’il aura des kamikazes dans ce pays si ça continue comme ça. Oh mon DIEU pourquoi suis je venu trouvé cette génération dans ce monde ? J’ai mal, j’ai mal du fond de moi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 15:35
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Le bac G2 concerne surtout des candidats du privé. Dans les établissements privés, les élèves ne sont pas bien sélectionnés et les professeurs sont des vacataires avec peu de formation pédagogique. Les élèves sont parfois très âgés, on en trouve qui ont 27 ans. Il est difficile de discipliner des élèves qui sont au secondaire depuis 10 ans ou même plus. Les élèves renvoyés du public se retrouvent au privé ; ils refusent de redoubler et arrivent en terminale où ils trainent des années dans l’espoir d’avoir le bac par n’importe quel moyen. Il faut plus de sérieux au privé.
    Quant à l’office du bac, il lui faut plus de moyens.
    En général la nouvelle génération n’a pas le goût de l’effort, enseignants comme élèves.ll suffit de suivre ce qui se passe même en France ou les sujets du bac comportaient de graves erreurs cette année ; il y avait des fautes de français dans les convocations sans oublier les tricheries récurrentes. Le nombre de faux bacs dans certains pays africains atteint plus de 25%.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:13, par ZIBA
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    « cest domage que cela puisse arriver surtout a un temps ou tout le monde doit œuvrer afin de mettre a nu toute pratique indescente Illégale,nébuleuse, indigne deshonnorante dans notre chère patrie qui devronnous accuser : le DG ? Ceux qui ont tiré les sujets ?

     »

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:17, par ZIBA
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    « cest domage que cela puisse arriver surtout a un temps ou tout le monde doit œuvrer afin de mettre a nu toute pratique indescente Illégale,nébuleuse, indigne deshonnorante dans notre chère patrie qui devronnous accuser : le DG ? Ceux qui ont tiré les sujets ?

     »

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 16:42
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Pourquoi laisser les elèves rentre en classe d’examen avec des téléphones portables ou smartphones. A croire que tout notre système est remplis d’idiots. Voila qu’on scanne des sujets parceque les organisateurs de BAC ont donner l’occasion. Les élèves doivent être desormais fouilleés avant d’entrer en salle. a bon entendeur salut !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:54, par SERVAL
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Il y en a qui parlent et qui ne savent rien du tout de l’organisation des examens et des systèmes de fraude.
    Voyez au niveau de la CENI : quelles techniques sont déployées par les fraudeurs ?
    A la douane, comment les fraudeurs s’y prennent-ils pour contourner les douaniers ?
    Les voleurs, comment font-ils pour ne pas se faire prendre ?
    A la justice, comment fait-on pour éviter une lourde peine ?
    Et nous, comment fait-on pour arriver plus vite sur les routes ?

    Ceux qui pensent qu’en enlevant un DG on résout le problème, c’est trop facile.
    Celui qui propose de tirer les sujets le même jour de la composition, trop naïf (beaucoup de centres d’examens, délestages, coupures de courant, panne, etc...)

    La solution, redoubler de vigilance, récompenser les surveillants qui font des prises (comme à la douane), sanctionner sévèrement les fraudeurs et leur réseau.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 17:59, par ZONGO OUSMANE
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Degager tous ceux qui sortira malfaiteurs a ce probleme de malpartrise.Meme au Ghana c’etait la meme chose, moi qui est au ghana entant que prof de francais, je dit toujours a mes eleves. c’est pour cela que nous autres pauvre echou les examens, les riches achetent les epreuves pour les petits riches candidats moi je les j’appelle comme ca .C’est pour cela que les enfants du DG passent toujour leurs examen pas d’echoox faites des investigations pour me croire.Bonne change a ceux qui sont innocents et Dieu va attraper ceux aussi qui achetent les epreuves pour les enfants.M. ZONGO delegue CSBE Nord du Ghana,Tamale

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 18:51, par NOELIE
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    vraiment c’est dommage que les gens n veulent plus bosser.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 19:30, par Yamsoaba
    En réponse à : Baccalauréat session 2015 : Deux cas de fraude dont un à grande échelle

    Domage pr la rélève ds mn pays !ces partenaires de moindre efforts meritent des sanctions vigoureuses !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés