Journée internationale de la veuve : la fondation Lucie KABORE toujours engagée pour le bien-être de la veuve.

mercredi 24 juin 2015 à 03h03min

Chaque 23 juin est célébrée la journée internationale de la veuve. Au Burkina Faso, cet événement a été marqué d’une pierre blanche pour la cinquième fois consécutive par la Fondation Lucie KABORE-TRAORE pour l’épanouissement de la veuve et de l’orphelin. Dépistages, sensibilisations et dons de vivres ont ponctuée cet hommage avant tout à la « mère et l’enfant »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée internationale de la veuve : la fondation Lucie KABORE toujours engagée pour le bien-être de la veuve.

Ce 23 juin 2015, le monde entier célèbre la journée internationale de la veuve et ce depuis 2010. Au Burkina Faso, cette journée est commémorée par la fondation Lucie KABORE-TRAORE pour l’épanouissement de la veuve et de l’orphelin.Chaque édition a sa particularité et pour cette dernière, trois activités majeures ont été menées. La journée a débuté par un dépistage de quelques pathologies à savoir celles du cancer du col de l’utérus, du VIH, de l’hypertension artérielle et de l’obésité, au centre médical de la fondation sis au quartier Larlé de Ouagadougou. Outre cela, elles ont bénéficié d’une sensibilisation en hygiène bucco-dentaire.

Dans la logique de prévention de la maladie à virus Ebola, une sensibilisation sur le lavage des mains a été également menée au profit des veuves et des visiteurs de la fondation. Pour joindre l’utile à l’agréable, un repas communautaire leur a été servi au domicile de la fondatrice. Un autre fait marquant de la journée aura été le don de vivres aux veuves. Toutes joyeuses, non pas à cause du don reçu, mais pour le simple fait d’être honorées à travers une journée, les veuves ne se sont pas fait prier pour exécuter des pas de danse en compagnie de la fondatrice Madame Lucie Kabore.

En rappel, la Fondation Lucie KABORE a été créée en 1974 sous le nom de regroupement des veuves de la Haute-Volta. Au fil du temps, elle a changé de dénomination pour prendre le nom actuel. Cependant, ni la mission ni les objectifs et encore moins les conditions d’adhésion à la fondation n’ont changé. Son principal objectif est d’œuvrer à l’épanouissement de la veuve et de l’orphelin. Elle intervient pour restaurer les droits de la veuve lorsqu’ils sont violés.
La fondation accompagne ses membres dans la réalisation d’activités génératrices de revenus (AGR) et l’une des activités « phares » réalisée cette année fut la formation des veuves en techniques agricoles et en aviculture villageoise.

Cependant, il faut noter que la fondation ne bénéficie pas d’un accompagnement financier de l’Etat et la coordonnatrice des activités de la fondation Dr ZOUNGRANA/ KABORE Alice lance un appel au gouvernement, au ministère de la promotion de la femme et du genre et au ministère de l’action sociale afin que cette journée soit reconnue et célébrée, et qu’elle ait le même encrage institutionnel que la journée du 8 mars.

KABORE S. Rosine
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés