Clôture SICABAT 2015 : Pari réussi pour les organisateurs

mardi 23 juin 2015 à 01h46min

La 10e édition du Salon international du bâtiment et des travaux publics a fermé ses portes dans la soirée du 21 juin 2015. Après quatre jours d’expositions, de rencontres et d’échanges, le promoteur Yvon Bassolé reste globalement satisfait de l’événement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Clôture SICABAT 2015 : Pari réussi pour les organisateurs

Même si à la descente des rideaux le monde se faisait très rare, près de 3000 visiteurs ont afflué au salon du 18 au 21 juin. Exposants et organisateurs s’estiment heureux de cette performance quand bien même le nombre aurait pu être plus grand. L’une des entreprises très en vogue à ce 10e SICABAT demeure sans conteste le sponsor et parrain de l’événement, l’entreprise CIMFASO. Moins d’un an après son ouverture, elle a tenu à être aux premières loges en s’inscrivant en droite ligne du thème « Agir ensemble pour un développement urbain durable ». La Tunisie, invitée d’honneur, était également fort représentée durant ce salon. La cérémonie de clôture était certes sobre en parole mais riche en animation.

« Si le SICABAT n’existait pas, il aurait fallu le créer », dixit Daouda Ouédraogo, président du comité scientifique du salon dont l’objectif est d’évaluer les avancées technologiques. Pour lui, « quand le bâtiment va, tout va ». De ce fait, il a félicité le promoteur Yvon Bassolé d’avoir organisé ce grand rendez-vous malgré le contexte de crise. De la conviction et du courage, il en a fallu à l’homme pour tenir dix éditions car « au début ce n’était pas évident », précise Ignace Sawadogo, directeur du CICAD. Et même si le salon a gagné en maturité et en qualité en termes d’organisation et de participants, il a rassuré M. Bassolé que sa structure s’investira davantage pour que les entreprises burkinabè s’approprient le salon car celui-ci permet d’avoir « de nouvelles idées et de découvrir de nouveau matériaux et procédés de construction »
Pour l’ingénieur Afif Fantar qui est à son premier SICABAT, les Tunisiens ne viennent pas seulement pour vendre mais pour transférer leur savoir-faire. Même si ses compatriotes n’aiment pas se déplacer au mois de carême, ils demeurent satisfaits de l’organisation et souhaiteraient que la prochaine édition se déroule entre mai et juin. Mais pour Yvon Bassolé, le 11e acte est prévu pour Juin 2016.
En rappel, l’éclat de la cérémonie de clôture a été rehaussé de la prestation de l’artiste Flatié Dembélé et de son acolyte flutiste, puis de la fanfare Sainte Rita de la Patte d’Oie.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net


Quelques réactions après la cérémonie de clôture

Rodrigue Ilboudo, responsable des ventes à CIMFASO
Depuis le jeudi 18 nous exposons nos produits au SICABAT. En tant que cimenterie, nous offrons aux particuliers et aux entrepreneurs des produits de qualité et en quantité pour la construction. Le SICABAT est le lieu pour nous de nous exprimer, de nous faire connaitre. Ceci étant, nous sommes satisfaits et fiers d’avoir pris part à cet événement. Le bilan est assez positif même si la fréquentation n’a pas été très importante cette année. Nous nous attendions à une forte mobilisation mais on comprend que le contexte ne s’y prête pas vraiment. Il y a eu le forum des jeunes à Gaoua au moment où le SICABAT se déroulait.

En plus de cela, il y a le début du carême. Tout cela ne motive pas les populations à sortir surtout que le Salon ferme à 19 heures, au moment où les musulmans sont entrain de rompre le jeûne. Nous comprenons cela et ce n’est que partie remise. Nous encourageons les organisateurs à continuer de promouvoir le SICABAT car cette 10e édition est une édition de la maturité. Si j’ai bien écouté le mot du commissaire général à l’ouverture, il y aura une ouverture avec les autres pays tels que l’Afrique du Sud à la prochaine édition. Cela va contribuer à renforcer le partenariat Sud-Sud. Nous les encourageons également à mener plus d’actions de communication pour qu’il y ait un plus grand engouement.

Eva Francine BAYALA, chargée de développement commercial de « Ecodufaso »
C’est notre première participation à ce salon international. Pour nous c’est une aubaine parce que c’est une tribune où nous avons pu faire la promotion de notre site qui n’est pas trop connu du monde entrepreneurial au Burkina Faso. Etre présent +sur le SICABAT, c’est merveilleux car nous avons pu rencontrer assez de personnes importantes qui ont visité le stand. Elles ne connaissaient pas Ecodufaso. Nous intervenons dans un domaine bien précis : l’économie, la finance, l‘agriculture, les technologies, les nouvelles infrastructures, les mines et les énergies. Au niveau de l’organisation, il n’y a pas eu assez de communication sur l’événement sinon on aurait eu beaucoup plus de visiteurs. Mais, il faut encourager M. Yvon Bassolé à continuer dans cette entreprise-là et Ecodufaso sera toujours là pour soutenir toutes les activités avec son portail d’informations. Il faudrait que les entreprises burkinabè s’approprient ce salon car il a été initié par un Burkinabè pour les Burkinabè. Ce n’est pas donné à tout pays d’organiser un événement de cette envergure-là.

Issiaka SIDIBE, visiteur

C’est ma toute première fois de venir ici. J’ai été édifié par les expositions des camions poids-lourd qu’il y a dehors. Quand on parle de SICABAT, on voit tout de suite le bâtiment, alors qu’il y a aussi de gros engins de chantier. C’est bien mais le prix d’entrée reste un problème. Pour moi, on aurait pu par exemple fixer un prix de 1000 F pour toute la durée du salon. C’est agaçant de devoir payer 500F pour chaque fois qu’on doit revenir ici.

Propos recueillis par H.F.B.
Photos : B.P

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés