Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

mardi 23 juin 2015 à 13h14min

Après trois mois d’intenses travaux, la Commission de réconciliation nationale et des Réformes (CRNR) a amorcé le « sprint final » vers la remise de son rapport attendue pour le 13 août 2015. Dans sa dynamique de rendre compte de ses travaux, les responsables de la commission ont tenu une conférence de presse dans la matinée de ce lundi 22 juin 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

Entamée en mars dernier, la collecte d’informations et de propositions a enregistré,à la date du 1er juin 2015, 825 fiches dûment remplies et provenant des treize régions ; 95 dossiers individuels de crimes de sang ; 1656 cas de contentieux administratifs et militaires, de carrières brisées et de sévices ; des dossiers déposés concernant 250 personnes victimes de crimes ou d’injustices économiques et un dossier collectif de 7000 personnes victimes des dégâts et pillages en marge de l’insurrection populaire. « Relativement aux propositions, plus de 649 fiches collectées ont trait à des recommandations de réformes adressées aux différentes sous-commissions de la CRNR », a précisé le président de la commission, Monseigneur Paul Ouédraogo.
Le travail de la structure a consisté en des entretiens avec des leaders politiques, des acteurs de la société civile et de diverses personnes ressources avec plus de 200 entretiens individuels et une trentaine de « focus group » qui a regroupé plus de 600 personnes. Des ateliers spécifiques ont rassemblé autour des thématiques de l’information et des médias, des injustices et inégalités ainsi que des réformes constitutionnelles, des personnes ressources de référence qui ont apporté leur « expertise », « expérience » et « sagesse » aux travaux de la commission.
Après ce ‘’boulot’’ de collecte, la CRNR amorce donc le ‘’dernier’’ virage de son travail à savoir le ‘’traitement’’ des rapports des sous-commissions en plénière en vue de la rédaction du rapport final. La remise du rapport est attendue le 13 août 2015 selon la loi organique portant création de la CRNR. « Les rapports provisoires des sous-commissions seront discutés en plénière dès la semaine prochaine en vue de l’adoption consensuelle des différentes réformes. Le rapport de la CRNR sera une consolidation des analyses et recommandations de toutes les sous-commissions et sera disponible dès le 13 août 2015 conformément à la loi organique instituant l’organisation », explicite le président de la CRNR pour qui, la commission a bénéficié de la grande confiance de la société burkinabè qui s’est largement confiée à elle, tant dans ses peines et douleurs que dans ses espoirs et désirs de renouveau.

Sur le chemin du renouveau !

Dans la dynamique de la réconciliation nationale, la CRNR va proposer une charte de la réconciliation définissant les chemins du renouveau par la vérité, la justice et le pardon.
Ainsi, sur les réformes constitutionnelles, institutionnelles et politiques, la commission proposera un texte constitutionnel accompagné d’options d’adoption aux différents acteurs ou d’amendements constitutionnels. Dans cette dynamique, la commission dit suivre avec attention le débat public en cours sur l’opportunité d’une Vème république et fera dans son rapport, des propositions dans ce sens.
Sur la réforme électorale, la CRNR va indiquer des voies de construction d’un système électoral plus efficace, efficient et équitable ainsi que les moyens d’un encadrement plus adéquat du phénomène partisan (code électoral, charte des partis politiques, quota genre, financement des partis politiques, etc.).

Il sera également proposé plusieurs « recommandations fortes » dans les domaines de la réduction du train de vie de l’Etat, de la gestion et du contrôle des finances publiques, de la promotion de l’intégrité, de la santé, de l’éducation, de l’énergie, du foncier urbain et rural, de la vie chère, de l’environnement et de l’eau, de l’économie, de l’artisanat et des secteurs stratégiques du développement.

Enfin, dans les domaines des médias, de l’information, du cinéma et des archives audiovisuelles, il sera proposé les « voies du renouveau ». Pour le responsable en charge de ce volet, Edouard Ouédraogo, plus de 114 fiches relatives à des propositions ont été reçues par sa sous-commission, une cinquantaine de personnes ressources rencontrées. Outre cela, il a noté une importante mobilisation de la presse au cours du séminaire organisé à cet effet. Sans entrer dans les détails et sous réserve de l’adoption des travaux en plénière, M. Ouédraogo a expliqué que les propositions ont trait entre autres, à la dépénalisation des délits de presse, aux questions sociales (des cas de blocage de carrière de certains professionnels dans la presse publique), le financement dans le domaine.
Après le dépôt de son document final, la CRNR initiera une grande campagne d’information et de communication sur ses propositions en vue de les partager le plus largement possible avec l’ensemble des populations.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 03:19
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Que dites vous de l’inégalité criarde et inacceptable de traitement entre agents publics. Un agent des finances empoche deux années de salaire d’un cadre supérieur de la même administration publique en seulement 6 mois en fonds communs ! Si cette situation ne trouve pas de solution, les agents lésés réclameront tous des fonds communs.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 03:21
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    J’espère que la commission envisage proposer la suppression des fonds communs ou son étalement à tous les agents de la fonction publique ? Cette injustice ne saura survivre à la chute du régime Compaoré !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 05:12
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Merci à Mr Ouédraogo de ne pas oublier le secteur privé du Burkina où l’injustice, l’intolérance et la corruption font légion. L’Etat n’a jamais mis les employés du privé au centre de ses préoccupations alors que ce secteur emploie plus que la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 05:18, par Yobson
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Merci beaucoup mon SEIGNEUR et a toute votre equipe pour le travail abattu ! Nous prions le tout puissant Dieu pour que ce rapport ne connaisse pas le meme sor que celui concu dans les annees 2000 par le college des Sages. Notre second souhait est que les Autorites du moment et ceux d’avenir essayent de depasser leur ego et penser au developpement de notre pays. Entasser des miliards dans des compts personnels ne fera jamais de vous un heros, SANKARA est mort sans ron mais le monde entier parle de lui et de son exemplarite dans le peu de temps qu’il a eu a gerer ce pays. Soyons des modeles pour des jeunes generations. Aussi nous prions Dieu pour qu’il rallume la flamme de la responsabilite des parents dans l’education de leurs enfants. Cultivons les bonnes valeur en nos enfants seul heritage durable pour leur vie sinon des cantines d’argent ne serviront a rien dans leur vie sauf les detruir. Pensons en et contribuons positivement a la construction de la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 05:34, par dablakounfing
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Tout ceci est bien dans la théorie reste la volonté politique . On espère que la masse paysanne a été associée à ces débats, car il n’y a pas que les citadins et les intellectuels qui ont des ou des problèmes de société.invitez et écoutez tout le monde, même vos propres ennemis et ceux du gouvernement et surtout les ennemis ( opposants) du gouvernement . Seul ton ennemi te dit la vérité crue. Les amis (hypocrites) c’est blaguer manger.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 06:54
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    désolé , je ne mentirai concerne quand les abus seront sanctionnes a la hauteur de leurs gravites, quand l’équité et le justice régneront, quand la dictature ethnique sera dénoncée en attendant je me tais car je n’y peux rien.... réconciliation entre qui et qui ?.....on fera la justice d’abord ,car les bourreaux sont toujours les plus forts..... allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 08:17, par Valerie
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Bjr,le mal est connu,les solutions les sont aussi depuis belles lurettes.A mon sens toutes ces recommandations viennent compliquees les choses car ni la commission des sages ni la commission pilotee par Mgr n,est une solution,ces recommandations n,engagent personne car elle souffre de legitimite.Il n,ya qu,a voir sa composition,elle est l,expression des vainqueurs du moment.Or,pour que ses conclusions engagent le peuple entier,il est important que cela soit d,origine parlementaire(constituente). Au sortir de l,insurrection ou soulevement c,est selon,il fallait proposer au pays une assemblee constituente elue incluant toutes les composantes de la societe,qui aura comme tache la reorganisation des institutions dans un souci d,efficacite et d,equite,voire proposer des solutions de reparations pour les inagalites et les injustices subies cela peut prendre une periode transition au moins 2 ans au cours de laquelle,une nouvelle constitution serait elaboree et soumis au referendum.Une telle constitution a toutes les chances de survire car,elle est l,expression de compromis au pluriel.Voyez sur le rapport des sages en 2000,pourquoi il n,a pas connu de succes ?c,est parce qu il etait un engagement prive qui n,a pas force de loi.Tant qu,on aura pas compris ca,le cycle des commissions continue d,annee en annee et les memes causes produisent les memes effets.Que Dieu benisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 08:35, par c’est ça
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Il faut vraiment réduire le train de vie de l’état pour juste une question de justice sociale. Comment on peut choisir dans une structure étatique un seul acteur le bombarder d’argent, lui octroyer légalement 27 jours par mois d’absence pour mission payée et vouloir que cette structure marche. Suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 08:36
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Mais Mgr lui meme etait candidat a la presidence de la transition non ? Mo Herve Kam n,etait-il pas lui aussi l,un des instigateurs,voire acteur de la violence appelee circonstantiellement insurrection populaire pour se confondre avec le peuple ? Cette commission juge/partie ne convainc presonne et de toute facon en voulant precipiter les choses ( un an de transition) on cree les conditions d,une autre transition.Le prochain vainqueur des elections sera-t-il lui aussi presi de transition faute de reelles reformes heritees ?ne perdons pas le temps,l,annee 2016 sera l,annee de toutes les reformes consensuelles dans un cadre parlementaire avec participation de toutes les couches sociales.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 09:17, par SY
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    JE SUIS D’AVIS AVEC L’INTERNAUTE N°2 SINON COMMENT POUVONS EXPLIQUER QU’IL YA DES AGENTS (FINANCES) QUI REÇOIVENT UN FONDS COMMUN EN SIX MOIS ET POURTANT LE VRAI TRAVAIL POUR POUVOIR FAIRE RENTRER L’ARGENT AU PAYS EST FAIT PAR DES AGENTS D’AUTRES MINISTÈRES QUI NE TOUCHENT RIEN. JE PRENDS L’EXEMPLE EN COMMENÇANT PAR LES AGENTS DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES QUI NÉGOCIENT AVEC LES AUTRES PAYS POUR FACILITER LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES (COMMERCE), LA POLICE ET LA GENDARMERIE QUI TRAVAILLE POUR LA SÉCURITÉ DANS NOS FRONTIÈRES ET MÊME A L’INTÉRIEUR DU PAYS ET CHAQUE REPLACEMENT D’UN AGENT POUR LES RECOUVREMENTS EST ASSURE PAR L’ACCOMPAGNEMENT D’UN AGENT DE SÉCURITÉ. LES ENSEIGNANTS FONT UN TRAVAIL INGRAT EN FORMANT TOUS LES CADRES ET DIRIGEANTS D’UN ÉTAT. JE CROIS QU’UNE FOIS POUR TOUJOURS ON DEVRAIT METTRE FIN A CETTE PRATIQUE DÉMAGOGIQUE ET CES SOMMES PEUVENT SERVIR POUR AUGMENTER UN PEU LES SALAIRES DES AGENTS DE L’ÉTAT. MON CHER INTERNAUTE N°2 JE REMERCIE D’AVOIR SOULEVER CE POINT ET NOUS ALLONS COMPTER SUR LA BONNE FOIS DES MEMBRES DE LA COMMISSION DE LA RÉCONCILIATION NATIONALE ET REFORMES POUR CORRIGER CETTE IMPUNITÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 09:32, par nomwende
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    bonjour mes frères Burkinabé moi je suis plus en plus fier de mes compatriotes Burkinabé car, il y a vraiment de l’espoir dans le future dans notre pays faisons nous la paix ou donnons nous la paix car sans la paix, nous allons même pas avance un pas.
    vive le pardon vive la paix vive le Burkina. la patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 09:43
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Il me apparait que la CRNR a oubli les agents travaillant dans les privées. Là où le droit du travail n’est pas respecté par les patrons

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 09:45
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Intervenants 1 et 2, pourquoi êtes-vous contre les financiers ? Sache que chaque boulot a ses avantages et ses inconvénients. Vous êtes aigris pou rien. Chercher à vous battre pour obtenir des bénéfices liés à votre emploi au lieu de vous en prendre aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 10:06, par ouedraogo
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Excusez_moi de m’inquiéter un peu. En effet, je pensais que la réconciliation consistait à rencontrer des personnes brouillées pour leur permettre de re-cheminer ensemble. Or j’ai l’impression que la dite commission de réconciliation à classer les différents événements, les à chiffrer. C’est certes un travail préalable mais le travail comme tel n’a donc pas commencé à mon humble avis. D’aucun avait crier dès le départ l’incompétence de mgr Paul pour un tel travail (à cause d’un certain nombre de bruit qui coure sur lui à Bobo) Je ne sais pas si Mgr Paul s’est definit la reconciliation à son son niveau avant de s’engager dans un tel travail

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 10:07, par kouadio
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Moi je dis cette commission est celle des vainqueurs avec l’église catholique engluée dans ses contradictions et turpitudes. Le verdict, on le connait deja : le regime de Blaise Compaore a ete celui de tous les peches du Burkina. Les Roch Simon et Salif et Kam qui ont fait incendier les domiciles et biens sont ceux par qui le Burkina nouveau débarrassé du JOUG du CDP est ne. Alleluah ! Si vous acceptez de mettre une partie du peuple en dehors du processus et jeter une autre en pâture, votre commission n’aura servi a rien. En Cote d’Ivoire un grand homme d’eglise a nuit a sa confrerie et embarrasse ses semblables, j’espere que le Burkina que Dieu aime tant ne connaitra pas ces meme travers.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 10:23, par Valerie
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Bjr,le mal est connu,les solutions les sont aussi depuis belles lurettes.A mon sens toutes ces recommandations viennent compliquees les choses car ni la commission des sages ni la commission pilotee par Mgr n,est une solution,ces recommandations n,engagent personne car elle souffre de legitimite.Il n,ya qu,a voir sa composition,elle est l,expression des vainqueurs du moment.Or,pour que ses conclusions engagent le peuple entier,il est important que cela soit d,origine parlementaire(constituente). Au sortir de l,insurrection ou soulevement c,est selon,il fallait proposer au pays une assemblee constituente elue incluant toutes les composantes de la societe,qui aura comme tache la reorganisation des institutions dans un souci d,efficacite et d,equite,voire proposer des solutions de reparations pour les inagalites et les injustices subies cela peut prendre une periode transition au moins 2 ans au cours de laquelle,une nouvelle constitution serait elaboree et soumis au referendum.Une telle constitution a toutes les chances de survire car,elle est l,expression de compromis au pluriel.Voyez sur le rapport des sages en 2000,pourquoi il n,a pas connu de succes ?c,est parce qu il etait un engagement prive qui n,a pas force de loi.Tant qu,on aura pas compris ca,le cycle des commissions continue d,annee en annee et les memes causes produisent les memes effets.Que Dieu benisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 10:50, par VIENNES&15
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Felicitation et surtout du courage. n’oubliez pas aussi les problemes de dégerpissement et le retrait des champs de nos paysants qui fabriquent chaque année des de familles appauvries et des miliers d´agacés parmi la population rurale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 11:22, par Le retraité
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Le MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES est le véritable problème de l’administration burkinabé.Un ministère gangréné par la corruption, qui s’octroie indignement des avantages qui n’ont rien à voir avec les avantages dont ils devraient bénéficier de par leur travail. Un fonds dit commun qui n’a rien en réalité de commun. Au fait un détournement implicite des deniers publics encadré par des textes élaborés par eux mêmes. C’est le département ministériel le plus corrompu du BF.(confère les différents rapports du REN LAC. la Douane tient le pavé suivis des impôts du trésor). Tous les agents du MEF sont corrompus sans exclusif. Tous !!! Cela fort de la définition du mot corrompu qui signifie je cite " La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction avec une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance" A partir de cette définition, tout me laisse croire que le fonds commun dont tous les agents du MEF en sont bénéficiaires n’est que le fruit de la corruption. le corrupteur est le Gouvernement du Burkina Faso et les corrompus les agents du MEF.L’objet en échange est le fonds commun.Tant qu’il n’aura pas de l’équité et la transparence dans le traitement des agents publics, notre administration restera la plus bâtarde du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 11:58, par Dahouda OUEDRAOGO
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    kouadio de par ton nom ivoirien même on sait que tu as un problème mais c’est pas dans ce pays que tu vas réussir ce qui trempe dans ta tête. Tu n’as rien à dire sur le net si ce n’est ce sont les MPPistes qui ont brulé les maisons des CDPistes. ça c’est ce que l’UPC voulait vous faire croire mais comme on le sait tu es bête de nature et par vocation c’est normale que tu continue dans ces genres de déclaration. Sache aussi que si le MPP devrait bruler les maisons des CDPistes par pure vengeance tu verrais que les dégâts allaient être plus dramatique que ça. Et comme au moment de l’insurrection tu arrivais à identifier les militants du MPP des autres continue. Ou bien tout ce monde dans tous les quartiers de toutes les villes du Burkina étaient seulement des MPPites ? Là ne soyez plus étonnés que le MPP gagne les élections au huitième de tours.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 12:20, par SING
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    La seule chose qui permet au mal de triompher c’est l’inaction des hommes de bien. Depuis la chute de l’ex homme fort un certain KOUADIO se pavane sur les réseaux sociaux pour accuser le MPP d’être à l’origine de l’incendie des maisons de certains responsables du CDP. Si le MPP s’était donner cette mission Mr l’ivoirien, c’est pas sûre que les multiples villas des gouroux du CDP soient épargnés car on les connait toutes y compris celle de leurs maitresse c’est plutôt ceux qui vous connaissent peut qui ce sont livrer à cette tâche peut être en réponse à Assimi qui disait que s’ils brulent vos maisons brulez les leurs. Tout au long de la crise d’octobre vous n’aviez cessé de provoquer les gens avec des propos de vas en guerre et Alain Edouard TRAORE en sait quelque chose pourtant il n’a jamais traité mal le MPP mais jusque sa cours paternelle au village a été brulée. Si c’était l’œuvre du MPP c’est les maisons de ceux qui s’en prenaient au MPP qui allaient être incendié les 30 et 31 octobre. Une simple question pour toi le siège du CDP a été brulé combien de fois ou bien tu es nouveau au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 13:02, par FasoLibre
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Mes pré-félicitations à la commission. Cependant, merci de donner des recommandations fortes pour la mise en œuvre du résultat de votre travail. Voyez le résultat du jugement de GUIRO : les choses sont pires qu’avant. Il y a des imposteurs au sein et à la tête de certains centres de décision de la transition. D’autres seraient mieux entre les mains de la justice plutôt que dans l’exécutif. Mais le peuple veille et surveille. Ce n’est pas en bombardant quelqu’un caporal ou général qu’il va échapper à la justice.
    Cher commissaires, faites en sorte que chaque burkinabè ait envie de chanter le Ditanyè chaque matin ; que des burkinabè ne meurent plus dans des mangroves ou en mer parce qu’ils ont perdu tout espoir au Faso alors que certains serviteurs de l’Etat sont des milliardaires. Point n’est besoin de démontrer que ces milliards ont été amassés sur le dos du peuple. Tous ces anciens (ou actuels) ministres et/ou présidents d’institutions milliardaires, tous ces fonctionnaires milliardaires portent sur la conscience la mort de bon nombre de nos concitoyens dans nos centres hospitaliers démunis souvent du minimum requis.
    Que DIEU freine notre avidité et notre rapacité. Que DIEU nous humanise davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 13:36, par RAWA
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    J’ai toujours dit aux religieux de s’écarter le plus loin possible de la politique et des politicards.
    « On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres. » disait Voltaire !
    Monseigneur Paul Ouédraogo avec tout le respect que je vous dois, quitté dans ça !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 13:39
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Où est le rapport avec les motivations des financiers ? A bas les jalousies déplacées envers les financiers. Chacun a sa spécificité au niveau de l’administration et les avantages spécifiques également ; ainsi les agents de la santé ont des indemnités faramineuses de garde, de risque, des ristournes trimestrielles ; les magistrats et les paramilitaires (policiers) ont des statuts particuliers et des salaires et indemnités qui tranchent avec le commun des autres agents publics ; au niveau de l’armée, un agent de niveau BEPC touche mieux qu’un cadre supérieur de l’Etat ; ainsi de suite, ...
    Au nom de cette spécificité de chacun, cherchez pour vous et laissez les financiers tranquilles.
    Par ailleurs il faut savoir que le FC n’est propre pas aux seuls fonctionnaires du MEF du Burkina. Tous les pays de droit budgétaire francophone en bénéficie. En plus, c’est une question de droits acquis... s’il y a quelque chose ce sont les tribunaux qui vont trancher.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 13:42, par KKT
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Il faut faire des propositions concernant la loi 13 et corriger l’injustice qui a régné entre Fonctionnaires et contractuels. Imaginer un fonctionnaire qui a commencé à travailler 2 ans avant le contractuel avec même diplôme( tous les deux en A2) et ils partent tous à l’école professionnelle à la même année, à la sortie, ils sont reclassés en A1. Le contractuel obtient trois échelons de plus que le fonctionnaire. Imaginer l’injustice !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 13:44, par Issaka Musah
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Où est le rapport avec les motivations des financiers ? A bas les jalousies déplacées envers les financiers. Chacun a sa spécificité au niveau de l’administration et les avantages spécifiques également ; ainsi les agents de la santé ont des indemnités faramineuses de garde, de risque, des ristournes trimestrielles ; les magistrats et les paramilitaires (policiers) ont des statuts particuliers et des salaires et indemnités qui tranchent avec le commun des autres agents publics ; au niveau de l’armée, un agent de niveau BEPC touche mieux qu’un cadre supérieur de l’Etat ; ainsi de suite, ...
    Au nom de cette spécificité de chacun, cherchez pour vous et laissez les financiers tranquilles.
    Par ailleurs il faut savoir que le FC n’est propre pas aux seuls fonctionnaires du MEF du Burkina. Tous les pays de droit budgétaire francophone en bénéficie. En plus, c’est une question de droits acquis... s’il y a quelque chose ce sont les tribunaux qui vont trancher.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 14:50, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    - Monseigneur, sachez que moi Yamyélé je ne suis pas d’accord avec cette Commission ! Et puis votre place est dans l’Eglise et non au devant une telle commission ! Comment ? Il faut absolument la JUSTICE ! Et c’est tout ce qui manque. Demandez comment votre collègue Monseigneur ANSELME de Bobo a été frustré d’avoir travaillé et demandé la grâce de Dieu des nuits durant pour rien quand il était aussi Président de la Commission des sages suite à l’assassisnat de Norbert ZONGO par des éléments du RSP.

    Et là ZIDA et ses compères du RSP vous instrumentalisent pour que tous les vices du Régime COMPAORÉ dont ils sont pour la plupart comptables, passent en pertes et profits au nom d’une réconciliation farfelue car pour moi, une réconciliation qui n’est pas précédée de justce est une farce et donc farfelue comme la journée nationale de Pardon qui donnait l’occasion à BLAISE de se foutre chaque année des burkinabè !

    Pour moi il ne faut pas brûler les étapes et ces étapes sont :

    - JUSTICE d’abord : On arrête les présumés coupables et la justice les juge et les condamne,
    - PARDON ensuite : Les Coupables condamnés demandent publiquement pardon à leurs victimes ou aux parents des victimes.

    Alors ici 2 hypothèses se dessinent :

    1/- Les victimes ou leurs parents acceptent et pardonnent aux coupables. Donc, enfin ils se RÉCONCILIENT immédiatement et c’est fini.
    2/- Les victimes ou leurs parents refusent de pardonner aux coupables (Parce qu’ils ne sont pas obligés de pardonner aux boureaux ou aux assassins). Dans ce cas, les coupables sont conduits directement en prison ou ils purgent leurs peines sans possibilité de sortir avant (Ils n’avaient qu’à pas tuer !).

    Et enfin l’Etat indemnisent tous les spoliés, les victimes. Et on organise des prières pour que enfin les âmes des vicitimes reposent en paix dans ’’les vertes prairies de Manitou’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 14:51, par philo
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Internaut 10 : Cherches à te cultiver. Mgr n’a jamais dit qu’il était candidat à la présidence de la transition. Ce sont des OSC qui l’ont proposé mais l’église catholique a refusé parce que ça ne fait pas parti de ses prérogatives. Sachez que Mgr a accepté de présider la présidence du CRNR par amour et patriotisme pour son pays sinon dites moi ce qu’il gagne. Ce n’est pas à cause des 250000f/mois qui ne rentrent même pas dans sa poche qui pouvaient l’amener à le faire. Donc soyons sérieux dans nos débats pour ne pas décourager les bonnes volontés. quant au fond commun effectivement il va falloir résoudre ce problème parce que tous les fonctionnaires contribuent d’une manière ou d’une autre à faire rentrer de l’argent dans le pays. Qu’est ce que les financiers ont de plus/ fait de pour mériter un tel traitement ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 15:41, par SAWADOGO Boureima
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    de prime à bord je voudrais féliciter la commission pour ces efforts ; mais j’ai quelques observations
    1 ; rappelez-vous, le rapport du collège des sages est toujours là, propre et très propre. quelle sera la différence entre les 2 rapports sauf que le premier avec permis à Blaise de s’en passer de justice et que le second permettra au RSS de ne pas repondre de leur actes et prendre le pouvoir
    2. Vous déposer votre rapport le 13 aout 2015, le Gouvernement prendre deux(02) semaines pour l’analyser, et voir la responsablité par ministère et les stratégies de mise en oeuvre. Nous seront en fin aout. à 2mois des élections et pendant que les candidatures sont déposées à la CENI au 31 juillet pour respecter les délais Constitutionnels. qu’est ce qu’on fait avec vos reformes ? que est-ce fait avec votre nouvelle constititution à 60 jours des élections et 60 jours de la fin de la transition ?
    3. la justice pour les crimes économiques et les crimes de sangt qui sont connues des citoyens Burkinabè. Les gens n’ont pas des preuves juridiques mais ils ont leurs yeux. Qu’est-ce qu’on fait ? ou bien il faut encore reporter pour 10 à 20ans pour une inserrection ?

    je vous réitère mes encouragemets et félicitations en espèrant que vous disposez déjà d’esquisse de solutions aux inquiétudes que je pose.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 16:18, par Le républicain
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je voudrais très humblement féliciter la commission pour la démarche méthodique adoptée et les sujets abordés. Pour construire un Burkina nouveau qui mérite l’appellation "pays des hommes intègres, il me semble pertinent de porter les réflexions suivantes :
    - analyser les préoccupations du monde rural, organiser une série de concertation des personnes ressources rurales pour décliner des recommandations fortes ;
    - bâtir une administration forte et de productivité débarrassée de la politique, supprimer les fonds communs pour instaurer un peu plus d’équité, repenser une administration de douane réputée intègre en appliquant la loi sur le délit d’apparence avec rigueur (valable pour toute l’administration) ;
    - concevoir une architecture gouvernementale de base stable focalisée sur les secteurs stratégiques et prioritaires ;
    - comment bâtir une justice efficace, efficiente débarrassée de la politique ? ;
    - comment construire une armée républicaine à l’image des pays de démocratie (hors vie politique) ;
    - question de sécurité : mettre l’accent sur la formation, logistiques et infrastructures adéquats pour la gendarmerie et la police ;
    - élaboration d’une constitution consensuelle de portée suffisamment générale et qui ne sera plus jamais modifiée par nos gouvernants avant une période de 20 à 30 ans ;
    Enfin, un collège des sages, reconnu par l’État, sera mis en place sur la base des critères prédéfinis (intégrité, moralité, probité, sagesse, etc.) pour suivre et évaluer la mise en œuvre des recommandations consensuelles issues des travaux de la commission. Le rapport d’évaluation sera public. Le républicain.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 16:21, par la force révolutionnaire
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    kouadio tu n’a rien compris la crnr n’a rien avoir avec la chute de blaise compaore l’église catholique n’a fait que dire la vérité à blaise elle ne veut de pouvoir d’état, mais dirigeants sont des visionnaires. on comprend pourquoi ils font des solides études .ce sont eux qu’on appelle les intellectuels honnetes. ce ne sont pas des tubes digestifs que blaise s’est fait entouré et qui l’on trahi. la crnr fait un travail formidable au départ j’étais sceptique mais au fil de temps j’ai compris que ces membres veulent réellement la paix et la réconciliation pour le pays. cela a calmé mes ardeurs sinon je voulais qu’on arrete tous les voleurs d’etats ceux qui ont fait 26 ans ou 27 ans c’est pareil je voulais un véritable renouveau radical où rien d’injustice ne saura être toléré.mais comme le pardon précéde la justice et comme pardon ne veut pas dire impunité alors faisons confiance au crnr et demandons au peuple d’être vigilant. vive les TPR la patrie ou la mort nous vaincrons .l’ordre nouveau
    pour la patrie nous nous sacrifierons

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 17:09, par le Disjoncté
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Excusez moi, quelqu’un peut me donner le contact ou l’adresse d’un membre de la commission ?
    j’ai le dossier d’un de mes oncles qui était chauffeur au FESPACO. Il avait été admis à la retraite après 17 ans de service sans pension ni indemnités. Un jugement qui avait été rendu lui a donné raison mais le FESPACO a refusé d’exécuter la décision judiciaire et ni les huissiers ni le médiateur du Faso n’ont rien pu faire contre le FESPACO. Alors si une bonne volonté peut m’aider à entré en contact avec la commission.
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 17:37, par mouna
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Internautes 20 et 21
    C’ est le MPP qui a fait brûler les biens privés et publics les 30 31 octobre. C est pourquoi le peuple conscient dit : tout sauf le MPP . Vous n allez pas brûler le pays et le gouverner . Jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2015 à 23:02, par Le Revolté
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    @ internaute 31 : Solides études ? réveillez-vous de votre sommeil car les hommes d’églises font les mêmes études que tout le monde. faire des études et être honnêtes sont deux choses différentes et arrêter de voir les prélats comme des ... ! vraiment les africains, toujours infantiliser ! Ce Mr OUEDRAOGO, archevêque de Bobo, n’est ni plus ni moins qu’un administrateur d’Etat, un gouverneur ... et quel Etat ? le Vatican !! C’est de la filouterie pure que de crier partout dire que les prélats ne sont pas intéressés par le pouvoir d’Etat, ce qui fait d’eux des gens bons, sincères, intègres et j’en passe, mon oeil oui. Ils ne sont pas intéressés par le pouvoir de l’Etat Burkinabè car ils gèrent déjà le pouvoir du Vatican, là c’est la vérité et c’est la constitution du Vatican, le Canon, qui leur interdit cela. Je ne dénigre personne ni ne diffame personne mais je pense qu’on doit se dire la VERITE et rien que la VERITE.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2015 à 15:29, par ouattara
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je partage pleinement la réflexion de l’intervenant N° 15. Qu’est ce que la réconciliation ? Si vraiment la réconciliation est faite pour permettre à des gens brouillés de refaire la route ensemble alors la dite commission de RÉCONCILIATION n’a pas fait son travail. El écoutant Mgr Paul on a une seule question à lui poser : qu’est ce que la RÉCONCILIATION ?. S’agit-il pour une commission de recenser, chiffrer, classer les différents cas pour faire une RÉCONCILIATION ? Franchement Mgr Paul me déçoit ; Et je pense ne as être le seul au Burkina à être déçu par cet homme

    .

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2015 à 08:01, par sawadogo
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je pense que la commission de réconciliation est HORS-SUJET. En effet, on ne demande pas à Mgr Paul de nous dire combien de crimes de sang il y a eu. Mais on lui demande de réconcilier les gens. Or selon ce que j’apprends ici. il n’a fait aucune réconciliation. Recenser est certes un travail préalable mais ... ne signifie pas réconcilier.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2015 à 14:41, par sanon
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Honnêtement, si la commission est une commission de réconciliation, dites-nous qui elle a réconcilier. Depuis que le CDP a claqué la porte à la commission je me suis dit que le premier travail de la commission consisterait à ramener les membres du CDP à la table de la réconciliation justement. Or ce ne fut pas le cas. Mgr, du haut de sa tribune, n’a pas du tout eu des paroles de réconciliateur ; Il a plutôt eu des paroles ARROGANTES. Or dès qu’on veut une RÉCONCILIATION on n’a pas de telles paroles. Du coup je partage le point de vue de certains internautes : MGR PAUL EST INCOMPÉTENT POUR UNE TELLE COMMISSION

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin 2015 à 07:29, par ouedraogo
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je partage pleinement la reflexion des derniers intervenants sur la definition de la reconciliation. Que ce soit du côté catholique ou musulman la reconciliation exige au moins différentes parties pas tout à fait d’accord. Et il faut tenter au moins de les mettre d’accord. Cela n’a pas du tout été fait par MGR PAUL. Sait-il au moins ce que c’est que la reconciliation ? Je suis deçu par ce prelat.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2015 à 16:09, par Hien
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je partage pleinement la rflexion des derniers internautes. Regardez bien la photo au debut du present article. Mgr Paul camouffle mal son malaise . Est-il conscient de son incompétence ? Est-il plutôt conscient de l’échec de la commission de reconciliation ? Toujours est-il que le travail effectué est tout SAUF LA RECONCILIATION

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet 2015 à 07:50, par belem
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Mgr Paul n’a pas honte ? Tout un religieux, évêque de surcroit, qui ne sais pas ce que signifie le mot RECONCILIATION. C’est une honte pour lui et pour l’ensemble de l’église du BF

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2015 à 07:33, par traore
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Pauvre Mgr Paul. Je ne sais pas si Mgr Paul est concient qu’il ne PASSE PAS DU TOUT tant dans ce travail (aunveau de la reconciliation) qsue dans son travail d’évêque à Bobo. Les tracts le concernant, les differentes réactions des internautes ... tout cela traduit un fait : MGR VOUS NE PASSEZ PAS ; VOUS ETES INCOMPETENT

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:07, par kone
    En réponse à : Réconciliation nationale et réformes : Bilan d’étape de la commission, à moins de deux mois de la remise du rapport final

    Je pensais que l’humilité etait une vertu chretienne, surtout quand on est un responsable chrétien. Or, à regagarder la photo de Mgr Paul, j’ai la forte impression que c’est justement cette vertu - l’HUMILITE - qui lui manque. Il faut que sur chaque photo, il presente, de façon ostensible, ses "atouts" d’évêque : la bague episcopale, le bonnet episcopale ...Comment peut-on faire une quelconque reconciliation sans au préalable cette vertu d’HUMILITE ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés