Ecole Militaire Technique Ouagadougou : 18 officiers logisticiens reçoivent leur parchemin

vendredi 19 juin 2015 à 23h30min

Au terme de six semaines de formation dans la prestigieuse Ecole militaire technique de Ouagadougou (EMTO), 18 officiers sont entrés en possession de leur diplôme de qualification logistique du 2e degré (QL2) et leur insigne ! La cérémonie de clôture de stage de cette 7e promotion a eu lieu ce vendredi 19 juin en présence du chef d’état-major général adjoint des armées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole Militaire Technique Ouagadougou : 18 officiers logisticiens reçoivent leur parchemin

« La logistique ne gagne pas les batailles mais elle peut facilement les faire perdre », dixit le Lieutenant-colonel Bertrand de Boisse, directeur des études de l’Ecole militaire technique de Ouagadougou. Et le Colonel-major Théodore Palé de renchérir « on ne peut plus gagner une guerre sans la logistique ». C’est fort de cela que l’EMTO ne cesse de former des logisticiens venus des quatre coins du continent. Du courage, de l’assiduité et surtout de la discipline, les 18 officiers, dont une femme, originaires de 13 pays d’Afrique en ont fait preuve. Après donc un stage de 40 jours, ils ont reçu leur parchemin et leur insigne de la hiérarchie militaire. Ils sont désormais aptes, à en croire le Colonel Zitiba Sawadogo, commandant de l’EMTO, à « occuper des emplois de responsabilités étendues dans un état-major national, multinational et, dans le cadre d’un engagement onusien, dans le domaine du soutien ».

« Ce matin n’est pas un matin comme les autres. C’est un matin dont nous nous souviendrons longtemps, et auquel nous repenserons certainement avec nostalgie », confesse le président de la promotion, le Colonel Junior Fils Ramarosandratana. Solidaire, le groupe l’a été et l’intégration s’est faite aisément « sauf qu’il faisait très chaud », conclut le Malgache avec un large sourire. Une mention spéciale a été faite par le commandant de l’EMTO au lieutenant Flory Clozel M’BAIKI, d’origine centrafricaine. Malgré la crise que traverse son pays, il a participé avec « passion, persévérance et enthousiasme » à la formation.

Si cette promotion fait tant la fierté de la hiérarchie, c’est bien grâce à la qualité de l’encadrement. Et le directeur des études de l’école n’a pas manqué de remercier le lieutenant-colonel Nestor Ouédraogo, directeur de stage, bien apprécié des stagiaires. Pour le Lt-colonel Bertrand de Boisse, c’est sans doute le dernier QL qu’il supervise en attendant que son successeur se charge de mener à bien les prochaines qualifications logistiques prévues pour se tenir en septembre et octobre 2016.
L’Ecole militaire technique de Ouagadougou a des projets. Et elle rêve « de devenir un centre d’excellence et d’ouvrir un stage d’application des officiers subalternes du domaine du soutien », relève le Colonel Sawadogo. Mais, il est des retards dans la mise en œuvre de cette ambition. Les acteurs sont dans l’attente de la deuxième tranche des investissements qui reposent entre les mains de l’Union africaine et de l’Union européenne. Outre cela, il existe d’autres paramètres qu’il faut prendre en compte dont les conclusions de la commission chargée de l’élaboration des programmes et la disponibilité d’un bâtiment à usage d’habitation.
En rappel, depuis août 2013, c’est la 5e QL réalisée par l’EMTO et c’est au total 94 officiers et 1 civil qui ont été formés.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés