Réfugiés dans le monde : Près de 20 millions vivent sur le sol africain

samedi 20 juin 2015 à 00h23min

Le monde entier commémore la journée mondiale des réfugiés ce samedi 20 juin. Au Burkina Faso, c’est le camp de Mentao à Djibo dans le Sahel qui servira de cadre pour faire une halte sur ces personnes ordinaires qui vivent une situation extraordinaire. Gogo Hukportie, représentante du Haut-commissariat des réfugiés (HCR) au Burkina et Michel Somma, coordinateur de la Commission nationale pour les réfugiés étaient face à la presse ce vendredi 19 juin pour fournir des informations et des chiffres relatifs aux réfugiés et personnes déplacées dans le monde.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réfugiés dans le monde : Près de 20 millions vivent sur le sol africain

« Les réfugiés sont des personnes ordinaires qui vivent des situations extraordinaires ». C’est la matière à réflexion de la journée mondiale des réfugiés de cette année 2015. Un thème interpellateur selon la représentante du HCR au Burkina et le coordonnateur de la commission nationale pour les réfugiés, parce que disent-ils : « nul n’est à l’abri d’être dans une situation de réfugié ». En effet, le déplacement contraignant des personnes ne cesse d’augmenter chaque année. Dû pour la grande majorité à des conflits, des guerres, des catastrophes naturelles, etc. Les chiffres indiquent qu’au Burkina Faso, en 2014, ce sont plus de 51 000 personnes qui demandaient l’asile. En 2015, le nombre a augmenté avec près de 60 000 demandeurs. C’est dire, affirme, Mme Gogo, que la situation est très alarmante.
Pour le cas particulier des réfugiés maliens, la situation s’était montrée reluisante en 2013. La crise de Kidal les amènera à changer d’avis sur leur probable retour au pays. Alors, en dehors du site de Sanyoro qui est actuellement fermé, le Burkina continue d’accueillir les réfugiés maliens sur les sites de Mentao à Djibo, à Bobo, à Ouaga, à Gorom-Gorom dans l’Oudalan et à Goudoubo (Dori).
A Mentao, ils sont au nombre de 13 319. Dori enregistre 10 327. Quant à l’Oudoulan, ils sont 8 184. A Bobo-Dioulasso, les réfugiés qui sont pour la plupart installés dans les quartiers sont au nombre de 1060. Et enfin Ouagadougou qui enregistre le plus petit chiffre : 802.

Au total, les réfugiés maliens se chiffrent à 33 692 qui vivent au Burkina pour 52% de femmes et 48% d’hommes.
Le HCR, selon la représentante travaille en étroite collaboration avec la Conaref qui est l’organe gouvernemental chargé de la protection des réfugiés sur le territoire burkinabé en leur procurant une assistance et une protection. Les réfugiés dès leur arrivée, bénéficient donc d’une protection juridique à travers l’attestation et la carte de réfugié qui leur sont délivrées, une assistance alimentaire, en santé, en éducation, etc.
Le Programme alimentaire mondial (PAM) leur vient aussi en aide avec des vivres et des non vivres pour leur mieux-être. « Nous essayons aussi de mettre en place un système pour sécuriser les camps », a fait savoir Mme Gogo aux journalistes. Ceux qui sont dans les centres urbains ne bénéficient pas, certes, de cette assistance sécuritaire, mais ils ont toujours accès à la Conaref et au HCR pour poser leurs préoccupations.

Trop de crises dans le monde… les donateurs sont fatigués

Le HCR a toujours été soutenu par les pays comme les USA, le Japon, dans la prise en charge des personnes déplacées. Mais, déplore la représentante : « il y a beaucoup trop de crises dans le monde (Centrafrique, Syrie, Mali, Burundi…) qui entrainent des déplacés. Ces réfugiés ont aussi besoin d’aides ». Si bien que les fonds destinés à certaines agences restent très souvent insuffisants pour les prises en charges.

Le rapport global de 2014 révèle que du fait des guerres et des violences qui surgissent et se multiplient partout, le monde compte près de 60 millions de réfugiés et de personnes déplacées dont plus de 30% se trouveraient sur le continent africain. Au Burkina particulièrement, et ce depuis 2012, ce sont des réfugiés –maliens en grande majorité, mais aussi d’autres nationalités telles que tchadiennes, centrafricaines, ivoiriennes, rwandaises, congolaises et burundaises qui y vivent. « Nos équipes continuent d’enregistrer de nouvelles arrivées de réfugiés en provenance du Mali », affirme la représentante du HCR au Burkina. A l’en croire, les chiffres suscités sont alarmants, d’où l’urgence à conjuguer les efforts afin de montrer plus de solidarité envers ces hommes et femmes qui ont été contraints à fuir leurs pays pour sauver leurs vies.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 juin 2015 à 09:39
    En réponse à : Réfugiés dans le monde : Près de 20 millions vivent sur le sol africain

    En cette journée du 20 juin réservée aux réfugiés dans le monde,j’ai une pensée toute particulière pour vous, toutes ces femmes,tous ces enfants et ces hommes qui ont été contraints d’abandonner leurs terres natales(j’allais dire qui ont été sevrés prématurément de leurs patries qui les sont chères) pour se retrouver dans d’autres contrées .Je vous souhaite beaucoup de courage et surtout garder espoir qu’un jour,les motifs qui vous ont contraints à vous exiler cesseront et vous retournerez dans vos différents pays afin de reprendre une vie normale.Pour avoir côtoyé,conduit des entretiens de détermination de Statut de cette catégorie de personnes,je sais combien combien vous souffrez au quotidien après avoir quitté vos pays sous diverses menaces,par ce que vos vies sont en danger.Je me joint à vous pour célébrer cette journée qui vous est dédiée bien que je sois un peu loin du site de Mentao que je connais bien.
    J’interpelle à cet effet tous les chefs d’Etat à qui ces populations ont eu confiance pour leur confier la destinée de leurs nations de tout mettre en oeuvre pour que ces conflits ,ces guerres cessent afin de permettre à leurs populations de mener une vie normale dans leurs pays d’origine.
    A TOUS LES RÉFUGIES DU BURKINA ET DU MONDE ENTIER,COURAGE ET SURTOUT GARDER ESPOIR !
    BONNE CÉLÉBRATION !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés