Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

vendredi 19 juin 2015 à 00h00min

C’est parti pour les assises nationales de la jeunesse depuis ce 18 juin dans la cité de Bafuji, Gaoua. Le premier ministre a officiellement lancé les travaux qui se déroulent jusqu’au 19 juin 2015 autour du thème, « Autonomisation et responsabilisation des jeunes : état des lieux et perspectives ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

Ce sont au total 1000 jeunes qui sont venus des 13 régions pour parler de leur autonomisation. Du 18 au 19 à Gaoua, à l’occasion des assisses nationales, les autorités de la transition vont ainsi écouter les préoccupations de la frange jeune de la population, en vue d’y apporter des solutions.

« Les exigences de la construction d’un Burkina véritablement démocratique commandent inéluctablement une implication sérieuse, consciente et responsable de la jeunesse dans les sphères de prise de décision et à l’animation de la vie de la nation », a soutenu Yacouba Isaac Zida à la cérémonie d’ouverture. Le premier ministre a invité les jeunes à donner « franchement » leurs points de vue sur les grandes questions stratégiques de développement et d’en dégager avec « responsabilité » leur part contributive dans le développement du pays.
Les préoccupations des jeunes sont nombreuses, mais les assisses de Gaoua se penchent spécifiquement sur la question cruciale et d’actualité de l’emploi. Le chef de gouvernement a lors de son allocation, dit l’intérêt que les autorités de la transition accordent aux préoccupations des jeunes. Un intérêt qui s’est manifesté par la mise en œuvre du Programme socio-économique d’urgence de la transition(PSUT) consacré essentiellement à l’autonomisation économique des jeunes et des femmes.
Yacouba Isaac Zida a par ailleurs invité les 1000 jeunes participants, à faire un examen sans complaisance de leur situation, en ce qui concerne l’autonomisation et la responsabilisation. En tout cas, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Ambroise Stanislas Amadou Diarra les a invités à faire des assisses, « non pas une occasion de villégiature, mais un moment d’introspection, d’engagement et de détermination pour relever les défis ».

De façon pratique, les travaux se dérouleront en sous thèmes dont la facilitation sera assurée par des personnes ressources.
Les groupes réfléchiront ainsi, autour de deux sous thèmes.
-  « Rôle de la jeunesse dans le processus électoral pour une élection apaisée »
-  « Contribution des jeunes à la réussite de la transition politique au Burkina Faso »

Le président de la cérémonie a par ailleurs rassuré de l’examen minutieux qui sera fait des recommandations qui vont sortir de la rencontre, et qui vont contribuer à trouver les meilleures formules qui sont de nature à créer de bonnes conditions pour l’autonomisation et l’implication citoyenne des jeunes à la vie de la nation.

Tiga Cheick Sawadogo, depuis Gaoua
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2015 à 07:00, par Imbibée
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Si j’ai bonne memoire, le thème qui regroupe ces jeunes a déjà été animé pour la même circonstance dans un passé très récent. Ne serait pas là la épreuve ce genre de rencontres n’apportent rien à nous sinon que des perdiems pour ceux qui vont ? C’est juste en mon sens des rencontres unitiles car les problèmes des jeunes, on les connaît parfaitement. Besoin de formation , d’emplois et j’en passe.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 09:43, par moussa
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Belle initiative ! Au temps des voleurs et vautours du CDP tout se deroulait a Ouaga. Des vrais paresseux ces gens ! Allons seulement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 10:25, par Konkona
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Si nos dirigeants pouvaient un temps soit peu avoir honte et arrêter ce folklore. Il y a trop de trompettes pour finalement ne rien faire pour la jeunesse. Pourquoi choisir de dépenser autant d’argent alors que nous connaissons tous comment il faut procéder pour que les jeunes aient de l’emploi. Le Président Thomas SANKARA a déjà posé les jalons et il ne reste plus qu’à suivre son exemple. Vive le président Capitaine Thomas SANKARA. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 10:35
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Ces visages qui brillent sont des jeunes du burkina réel ? Ceux-là n’ont pas problème d’emploi.
    Ils sont gros gros comme ça. Ne nous pompez pas l’air avec ces actions sans impacts réels.
    Sans rancune !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 11:32
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    TCHRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Un marché de théâtres et de gaspillages surtout. L’unité de ce genre de cadres, c’est quoi ? Continuez à vous masturber l’esprit seulement

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 11:34
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    TCHRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Un marché de théâtres et de gaspillages surtout. L’unité de ce genre de cadres, c’est quoi ? Continuez à vous masturber l’esprit seulement

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 12:07, par tom cat
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Je pense tout simplement que ces assises relevent du folklore. D’une part je ne percoit pas tres bien le lien entre le theme de ces assises et les deux sous themes developpes. D’autre part, vous ne pouvez pas parler d’autonomisation des jeunes et vouloir demander a des entreprises de les embaucher. Autonomisation signifie self employment

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 15:11, par Nouvelle vision
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    C’est vrai que l’administration est une continuité. Mais à ce que je sache il reste 4 mois au gouvernement de transition. C’est quelle politique ils vont élaborer pour l’exécuter en seulement 4 mois ? Il faut que la transition se concentre vraiment sur les sujets qui sont de leur ressort. Pre parer de bonnes délections et remettre le pouvoir à bonne date un point , un trait et c’est tout !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 15:11, par ça va se savoir
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes. De qui se moque t on ?

    Quand je lisais la présentation des pauvres jeunes martyres de l’insurrection d’octobre je voyais :
    - Mr xxxxxxxxxxxxxx , mecanicien
    Mr................. cultivateur
    Ces jeunes là , cultivateurs , mécaniciens , vendeurs ambulants de petits objets , chauffeurs de Apsonic ne sont certainement pas conviés à cette rencontre.
    Vous vous trompez de cible Monsieur les dirigeants !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 15:29, par L’alternateur
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Bonjour chers internautes
    D’abord M ; le premier ministre et M. le président du Faso ; sachez que cette initiative n’est pas de vous et il faut rendre à César ce qui est à César . Pour l’éclairage des jeunes , je leur dis que cette initiative est du Président Blaise COMPAORE et exécuté en son temps avec le dynamique et sociable ami des jeunes ministre de la jeunesse Justin KOUTABA et le thème retenu lors plus grand forum organisé et jamais ,égalé de Bagre a été retenu par les jeunes et pour les jeunes . Je me rappelle qu’a la fin des échanges avec le président Blaise COMPAORE ; celui ci a demandé aux jeunes quels thème souhaiteraient ils traiter lors du prochain forum . Les jeunes alors ont interpellé le ministre de la jeunesse pour qu’il propose le thème par des ovations et c’est ce jour que l’intitulé du thème a été choisi et le président a choisi le lieu qui est la Gaoua ; Rien n’a été changé même une virgule sauf les participants dont nous avions tous écoutés a la télé les propos de certains qui critiquaient déjà l’organisation . Le gouvernement de la transition n’a fait que réchauffer le plat en faisant croire à l’opinion que l’idée vient d’elle . Non cette transition n’a fait et ne fait que du plagiat , pas de conception propre . Tout e que nous voyons comme initiative de cette transition provenant de leur méninge c’est l’embrigadement ; les interpellation et l’intimidation . Rien de conceptuel . Rien que des parades de m’a tu vu . Jeunes sachez que cette rencontre n’accouchera rien de bon pour vous . Pour ceux qui ont participé aux vrais foras savent que les échanges avec le Président Blaise COMPAORE sont les œuvres de son initiative . . Depuis que vous aviez débarqué ce ministre dynamique qu’est koutaba , tout a basculé à votre détriment et vous le saviez bien . Cette transition ne peut poser les bases d’une future cohésion de la jeunesse . Elle s’en ira comme elle est advenue par effraction et mourra de sa belle mort dans quelques jours et disparaîtra comme si elle n’a jamais existé . Je reste convaincu que le ministre de la jeunesse de cette décennie reste l’ambassadeur koutaba et a su vivre en symbiose avec la jeunesse . Si vous ne me croyez pas dans mes propos , renseignez vous auprès des jeunes et ils le vous diront . Mr DEMBELE ; ayez le devoir moral de remercier grandement l’ambassadeur koutaba pour vous avoir permis de plagier ses projets et d’avoir un bilan à présenter avant votre sortie par la plus petite porte de l’histoire des jeunes du Faso. Permettez moi de conclure en vous demandant de creuser beaucoup plus vos méninges pour laissez quelque chose à la postérité venant de vos propres initiatives . JEUNES écartez vous des marchands d’illusions . Et puis à la fin qu’est ce qu’un jeune pourrait tirer des réponses d’un fermier diplomate à la retraite ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 16:25, par pomme66
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Arrêtez de gaspiller l’argent du peuple .cet argent pourrait servir à financer des AGR pour les jeunes. Ce sont les méthodes de BC.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 17:12, par Futur entrepreneur
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Slt, tout ce que nous demandons au Gouvernement de la transition est qu’il continu avec le Programme Spécial de Création d’Emplois(PSCE) qui était un programme salvateur pour nous les jeunes. Bcp de mes amis ont eu de l’emploi grâce à ce programme et je sais qu’à travers ce programme j’aurai un financement pour entreprendre.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 18:02, par gangoblo
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Et si on si avait reporté cette rencontre et laisser le gouvernement qui viendra après les élections d’octobre réaliser son projet prévu pour les jeunes, cela aura permis d’économiser l’argent des différents contribuables je pense ? Mais ummmhhh c’est le Faso .

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 21:54, par YIRMOAGA
    En réponse à : Assises nationales de la jeunesse : 48h pour tracer les sillons de l’autonomisation des jeunes

    Assises nationales de la transition waah ? Ce sont pas les prérogatives de la transition d’organiser un folklore pour des recommandations qui vont servir à rien, si ce n’est une recherche de popularité ? Déjà que ça grogne pour l’hébergement et transport où les jeunes ne sont pas traités à égal ?Faire ce aue BC faisait, c’était son programme ? Mais vouloir imiter BC, pour que objectif ? Consacrez’vous à organiser les élections au lieu des journées du paysans des quoi quoi etc ? La présidence du faso manque de conseillers ? J’oubliais que ce sont ceux de BC, ils ne savent qu’organiser des fêtes ?On espère que ça sera la dernière festivité folklorique ? J’oubliais le 11 Dec à KAYA. Qui va présider cette manifestation ? Co-présidé, nouveau et ancien PF ? On sent que le CNT ne fait pas un planning de fin de mission pour Octobre ? Le PM prend goût à la gestion du pouvoir et ça devient inquiétant dès ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés