Journée de l’Enfant Africain : Tous contre le mariage précoce et forcé

jeudi 18 juin 2015 à 23h27min

« Vingt-cinq ans après l’adoption de la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant : accélérons nos efforts pour éliminer les mariages des enfants en Afrique ». C’est sous ce thème qu’est célébrée la Journée de l’Enfant africain ce 18 juin 2015 dans la commune de Ouagadougou. Ils étaient des centaines, ces gamins qui ont pris d’assaut le Palais de la culture Jean Pierre Guingané pour célébrer l’événement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée de l’Enfant Africain : Tous contre le mariage précoce et forcé

« L’humanité se doit de donner à l’enfant le meilleur d’elle-même ». Voici ce qui est dans le préambule de la déclaration des droits de l’enfant de 1959. Mais près de quatre décennies après le bain de sang de Soweto en Afrique du Sud, et 25 ans après l’adoption de la charte africaine des droits de l’enfant, les violations persistent. Traite, viol, excision, mariage forcé sont légions sur le continent malgré les actions entreprises par les Etats pour protéger la vie de ceux sur qui repose l’avenir de la planète. A Ouagadougou, la journée de l’enfant africain (JEA) a été célébrée par les autorités de la commune avec à leur tête le président de la délégation spéciale, Damien Gampiné. lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2015 à 10:33, par raoogo
    En réponse à : les rapts de filles scolarisées au Gourma, que faire la communauté internationale

    En tant responsable de structure éducative, j’aimerai partager avec vous les souffrances des filles scolarisées du Gourma. En effet, pour cette année scolaire, 15 filles ont été enlevées par des ravisseurs en vue d’en faire des épouses. l’âge de ces enfants varie entre 9 et 14 ans. En Novembre trois filles d’une même école ont été enlevées ( 2 du CM et 1 de la classe du CE1. Les investigations de la police ont permis de ramener les deux filles du CM. Mais celle du CE1 a été portée disparue jusqu’à présent. Autres exemples, deux filles du CM2 ont été enlevées à deux semaines de l’examen du CEP. Là encore, l’intervention des forces de l’ordre ont permis fort heureusement de les retrouver. Une des filles à témoigné avoir eu des rapports sexuels 25 fois en une semaine et subie des coups lorsqu’elle a refusé où quant elle a tenté de s’enfuir.
    Cher internaute, ici, nos élèves sont enlevées, séquestrées, violées, engrossées sous le prétexte d’un mariage souvent avec la complicité de leurs parents. aidez-nous

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2015 à 22:26, par YIRMOAGA
    En réponse à : Journée de l’Enfant Africain : Tous contre le mariage précoce et forcé

    _ça encore c’est passable ?Pas bien mais enfin y a pire ? La polygamie avec les déchets humains (enfants de la honte ou de la rue et ou de la polygamie) Ceux qui prennent les mineures, on se dit qu’ils n’en ont pas et vont fonder un foyer même si c’est barbare ? Mais des vieux à OUAGA sans emploi fixe qui s’adonnent à la polygamie sous prétexte des recommandations de prophètes ? Des enfants non scolarisés et plu tard des braqueurs.Notre société est vouée à une dé configuration totale d’ici peu ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés