PAFICOT offre un magasin de stockage de 500 tonnes aux producteurs de coton de Ouarkoye

jeudi 18 juin 2015 à 01h50min

Jean Babou Bado, le coordonnateur du Projet d’Appui à la filière Coton-textile (PAFICOT) a remis officiellement les clefs d’un magasin de stockage de 500 tonnes aux producteurs de coton de Ouarkoye ce mardi 16 juin 2015. Au cours d’une cérémonie qui se voulait sobre, Kotimy Séré (Prefet de Ouarkoye), Karim Traoré, le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) et les producteurs de cette localité ont témoigné les reconnaissances des bénéficiaires à leurs hôtes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
PAFICOT offre un magasin de stockage de 500 tonnes aux producteurs de coton de Ouarkoye

« Ouarkoye est en fête ;Ouarkoye a maintenant de quoi protéger les fruits de ses durs labeurs ; Ouarkoye produira davantage au cours de la campagne cotonnière 2015-2016… », ce sont-là des mots d’un producteur de coton de Ouarkoye. Comme lui, des dizaines de producteurs de coton de cette localité ont effectué le déplacement du siège départemental de leur Union pour assister à la cérémonie de remise officielle des clefs d’un magasin de stockage d’une capacité de 500 tonnes. Placée sous la présidence de Kotimy Seré, le préfet de Ouarkoye, la cérémonie a connu la présence des premiers responsables du PAFICOT et de l’UNPCB. Au parfum des difficultés de sa population, le préfet a salué l’avènement de cet outil indispensable à la conservation et à la valorisation des produits agricoles :« La présente cérémonie marque l’inauguration de deux joyaux que sont le magasin de stockage et l’inauguration de la route Ouarkoye- Fakéna, réhabilitée et longue de 9 Km. Cette cérémonie sera gravée à jamais dans l’histoire de notre circonscription. Populations de Ouarkoye, Ces réalisations ont été possibles grâce au financement de la Banque africaine de développement (BAD) à travers le projet PAFICOT. Elles viennent à point nommé résoudre le problème crucial de conservation des produits agricoles que rencontrent nos vaillants producteurs. Chers donateurs, le développement de notre commune passe nécessairement par son désenclavement, c’est pourquoi nous saluons à sa juste valeur la réhabilitation de la route Ouarkoye- Fakéna. ».
Tout comme madame le préfet, Karim Traoré, le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) a salué à sa juste valeur les réalisations du PAFICOT au profit des producteurs de Ouarkoye. Non sans avoir rappelé la première place du Burkina dans la production du coton en Afrique, il a évoqué les difficultés que rencontrent les producteurs de coton à conserver les fruits de leurs récoltes. Aux populations de Ouarkoye et aux invités, il a fait savoir que les producteurs de coton sont parmi les meilleurs producteurs céréaliers d’où l’importance de mettre à leur disposition des infrastructures de stockage. Et c’est en cela que karim Traoré a Salué les réalisations du PAFICOT, sur financement de la Banque africaine du développement (BAD). Depuis son démarrage, le PAFICOT a réhabilité cinq pistes rurales, construit 28 magasins de stockage (04 inachevés) dans les trois régions cotonnières du Burkina que sont la Zone Faso coton (03 magasins), la zone de Socoma (03 magasins), la zone de Sofitex (03 magasins).

PAFICOT, un programme international qui appuie la filière coton-textile

Présent à Ouarkoye, Jean Babou Bado, le premier responsable du PAFICOT au Burkina a souligné la bonne collaboration entre sa structure et l’UNPCB. Avant d’en venir à la livraison officielle du magasin de stockage de Ouarkoye et à l’inauguration de la route Ouarkoye-Fakéna, il a fait cas des réalisations rendues possible grâce à la convention qui lie le PAFICOT et l’UNPCB (Diffusion des bonnes pratiques agricoles (BPA), appui aux caisses de l’UNPCB, formation en genre, extension de la radio rurale, formation de 389 agents des DRA, la réalisation de 326 ha de diguettes en pierres et de 4 000 haies). Revenant à la cérémonie du jour, il a demandé aux bénéficiaires d’utiliser à bon escient ce qui est désormais leur magasin de stockage.
Comme Ouarkoye, M. Bado a laissé entendre que 27 autres localités du Burkina ont bénéficié de la construction de magasins de stockage grâce au partenariat entre le PAFICOT et l’UNPCB. Entamé en décembre 2013 pour un délai d’exécution de quatre (4) mois, les chantiers de construction des vingt-huit (28) magasins de stockage ont été jalonnés de nombreuses difficultés selon le coordonnateur du PAFICOT. A l’en croire, il y a eu assez de retard dans la livraison des 24 magasins achevés à ce jour. Comme tout projet, des difficultés dont la défaillance d’un prestataire sont à l’origine de l’inachèvement de 04 des 28 magasins initialement envisagés (le montant des travaux inachevés est estimé à 40 426 144 francs CFA) tandis que le coût total de réalisation des 28 magasins est de 303.578 615 Francs CFA. En ce qui concerne les infrastructures routières, le coordonnateur du PAFICOT a souligné avec satisfécit le financement à hauteur de 1 483 444 040 F CFA des études techniques et l’exécution des travaux de réhabilitation totale de cinq (05) tronçons de pistes d’une longueur totale de 86 km. C’est dans le cadre de ces réalisations que la route Ouarkoye-Fakéna, inaugurée juste après la remise officielle du magasin de stockage de la même localité a été réhabilitée.

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés