Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

mardi 16 juin 2015 à 01h11min

Tout est parti de la dénonciation par un citoyen d’un cas de falsification sur les dates de péremption de bidons d’eau labélisés « FIFA » et des bouteilles de jus CHAMPION à Songtaba à la brigade ville de gendarmerie de Kosyam. S’étant rendue sur les lieux et ayant constaté les faits, la gendarmeriea réussi à mettre la main sur le présumé coupable. La présentation des produits frelatés a eu lieu ce lundi 15 juin 2015 à la brigade ville de gendarmerie de Kosyam.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

723 bidons d’eau FIFA de 0,5 litre, 386 bidons d’eau FIFA de 1,5 litre, 29 cartons de jus CHAMPION soit 1392 bouteilles de jus, voilà l’ensemble des produits qui ont été présentés par la brigade ville de gendarmerie de Kosyam ce lundi 15 juin 2015.Il s’agit en effet de produits arrivés à péremption le 15/08/2014 mais dont la date a été falsifiée et la nouvelle date 15/08/2020 inscrite. Le magasin d’entreposage de l’eau et du jus se trouvait au quartier Songtaba de la ville de Ouagadougou dans le domicile de sieur KOUDOGBO Dedji Josino, un ressortissant étranger résidant à Ouagadougou et représentant une maison de production d’eau minérale basée au Benin.

Il faut noter qu’à la demande de l’unité de production d’eau labélisée « FIFA » dans le mois de mars 2014, un huissier après constat des produits périmés dit avoir procédé à la destruction des produits. Une perquisition a permis de saisir un document dûment signé par un huissier de justice confirmant la destruction des bidons d’eau et bouteilles de jus, alors que lesdits produits n’ont jamais été détruits. C’est donc à la suite de cela que sieur KOUDOGBO a procédé à la falsification des dates de péremption dans son entrepôt puis à leur commercialisation.

En rappel, la marque FIFA est une marque béninoise qui a remporté le prix Benin qualité 2012 et le prix UEMOA de la qualité en 2012, et importé au Burkina. Elle est produit par ETE Sarl, entreprise citoyenne certifiée ISO 9001 V. 2008, et vendue au Bukina Faso. Selon le représentant du ministère de l’industrie et du commerce des dispositions encadrent l’implantation et la commercialisation des produits dans notre pays. Les sanctions également il n’en manque pas et le présumé court une peine d’emprisonnement de deux ans et plus et une amende de 5 000 à 5 000 000 FCFA. Pour l’heure, un échantillon a été prélevé par le laboratoire national pour des analyses.
Une occasion de plus pour le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Kosyam, Abdoulaye SAADOGO d’inviter la population à ne pas hésiter à dénoncer auprès des forces de sécurité de tels individus, qui par leur actes mettent en péril la vie des populations.

KABORE S. Rosine
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 juin 2015 à 06:33, par Le Singe
    En réponse à : Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

    Les peines judiciaires sont trop complaisantes. La peine d’OBOUF c’est plus que de la foutaise. Lui il a tué des milliers de gens. Ces genres de pratiques doivent passer en matière criminelles... On ne doit pas jouer avec la vie des gens : Empoisonnement public, c’est une question de sécurité de la la nation entière...

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2015 à 07:32
    En réponse à : Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

    Que ceux qui sont renseignés renseignent les autres à leur tour : que devient la suite du procès OBOUF ? En effet OBOUF était poursuivit pour deux chefs d’inculpation principalement. la tromperie qui a été jugée on ne sait pas s’il a fait appel et l’autre qui concerne l’intoxication de la population. Ou en est la justice avec ce second volet du procès ? Si le procureur ne dit rien que la presse lui demande de parler !

    Et les associations de consommateurs où sont-ils ?

    Le retrait du commerce des canettes périmées promis par Coca Cola a t-il eu lieu ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2015 à 08:27
    En réponse à : Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

    Vivement que ces gens soient punis sévèrement, c’est à cause d’eux que ya beaucoup de personnes qui meurent des suites de courte maladie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2015 à 10:38, par BABACOUL
    En réponse à : Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

    Sincèrement,je suis contre la peine de mort,Mai tous ceux qui tuent a petit feu ces sembleble doivent etre pendus. Obouf devait l’être pour donner le ton aux recidivistes. C’est inadmissible que d’autre burkinabè empoisonnent d’autre passivement pendant longtemps et que ce n’est que des sanctions pecuniaires qui sont servies. Non et non. C’est un crime . La ligue des consomateurs est ou, le LNSP est ou, l’autorité est ou,le MDHP est ou ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin 2015 à 10:53, par LE REVEUR PATIENT
    En réponse à : Boissons périmées : 2 501 bouteilles d’eau et de jus saisies par la gendarmerie

    BRAVO ! MESSIEURS LES AGENTS DE LA POLICIÈRE JUDICIAIRE. HEUREUSEMENT QUE VOUS ÊTES LA POUR NOUS SAUVER COMME VOUS POUVEZ, SI L’ON CONNAÎT LES MOYENS MIS À VOTRE DISPOSITION.
    CEPENDANT, POURQUOI ÊTRE ÉTONNÉ QUE DE TELS ACTES SE REPRODUISENT. SE SOUCIE-T-ON RÉELLEMENT DE LA SANTÉ DE CE PEUPLE ? NON. RAPPELEZ VOUS LES SANCTIONS À LENDROIT DE OBOUF. QU’EST CE QUE C’EST PAR RAPPORT À SA FORFAITURE ? POURQUOI D’AUTRES NE CONTINUERONT PAS ? VRAIMENT JE RÊVE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés