Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

dimanche 14 juin 2015 à 17h50min

Le programme logement sociaux initié par le gouvernement burkinabè à de l’écho à l’extérieur de nos frontières. Des Russes se mobilisent pour apporter leur concours en termes d’investissement. Ils l’ont fait savoir au ministre de l’habitat et de l’urbanisme René Bessolé Bagoro qui a effectué du 5 au 15 juin 2015 une visite de travail à Tcheliabinsk en Russie. Dans ce pays avec lequel le Burkina Faso vient de renouer ses relations diplomatiques en décidant de la réouverture d’une ambassade à Moscou en février 2015, M. Bagoro a présenté aux hommes d’affaires des potentialités d’investissement au pays des hommes intègres dans le domaine de l’habitat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Logements sociaux :  Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

Devant la trentaine d’opérateurs économiques réunis au siège du gouvernorat de la Région de Tcheliabinsk ce jeudi 11 juin 2015, le ministre Bagoro s’est fait l’artisan d’une diplomatie économique. Il a présenté aux investisseurs russes évoluant dans les secteurs de l’immobilier, de la construction métallurgique, de l’énergie, de la mécanique industrielle les opportunités d’affaires avec le Burkina. Parlant de son secteur, la promotion des logements sociaux notamment, le ministre de l’Habitat leur a parlé des avantages consentis par l’Etat aux promoteurs immobiliers privés nationaux ou étrangers. Il s’agit d’une exonération fiscale sur les principaux matériaux de construction et de la mise à disposition par l’Etat des réserves foncières viabilisées, entre autres. Il a également évoqué la forte demande en logements estimée à 14.000 unités par an pour les seules villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. René Bagoro a par ailleurs stimulé l’accompagnement des entrepreneurs russes pour la réalisation dans le court terme, d’un programme immobilier à Ouagadougou et Bobo Dioulasso comprenant, deux salles polyvalentes, des appartements et des immeubles à usage de bureaux, pour un financement global de plus de 4,6 milliards de F CFA.

L’expérience russe pour réduire les délestages

La Région de Tcheliabinks compte des entreprises spécialisées dans le secteur de la production de l’énergie. À leurs responsables présents à la réunion avec le ministre de l’habitat, M. Bagoro a expliqué comment la question de l’électrification constitue un défi pour le programme de construction de logements sociaux et économiques. La volonté de l’Etat, selon lui, est de fournir l’électricité dans un délai raisonnable à tous les bénéficiaires des logements sociaux. Mais cette volonté est confrontée à l’insuffisance de la production de l’énergie électrique par rapport à la demande. Le taux d’électrification du pays étant de l’ordre de 54% dans les zones urbaines et de 3% dans les zones rurales. Pourtant, foi du ministre Bagoro, le pays dispose d’un important gisement solaire pouvant être exploité pour la production de l’énergie par le biais des technologies photovoltaïque et thermique. La production de l’énergie solaire va soulager les populations durement éprouvées ces derniers temps par les délestages. Le sujet a intéressé les participants à la conférence qui ont exprimé leur inquiétude quant à la sécurité de leurs investissements, connaissant peu le Burkina Faso. « Notre pays s’est doté d’un dispositif législatif et réglementaire propice, novateur et particulièrement incitatif, avec une politique ferme de protection, de garantie et de promotion des investissements. Il a une population jeune, dynamique, entreprenante et une main d’œuvre abondante et réputée travailleuse » a répondu le conférencier.

La délégation burkinabè a mis à profit ce séjour pour visiter des usines de fabrication des matériaux de construction (briques de béton, pavés), et des réalisations de logements sociaux et économiques. Elle a également eu des séances de travail avec les responsables du Ministère en charge de la construction et du gouvernorat de la Région de Tcheliabinsk. Le vice gouverneur de la Région, monsieur Sergueï Komiakov qui a reçu la délégation a dit toute la disponibilité des autorités de Tcheliabinsk à nouer des partenariats avec le Burkina Faso. Il a exprimé la nécessité pour les hommes d’affaires russes de s’intégrer dans l’économie mondiale. Les deux parties ont consigné dans un mémorandum leur volonté de partager leurs expériences dans les secteurs de l’immobilier, de la construction métallique, de la santé, de l ‘éducation, et de la mécanique industrielle.

La région de Tcheliabinsk est située 1.500 kilomètres à l’Est de Moscou à la frontière de la Russie avec le continent asiatique. Avec ses 3,5 millions d’habitants, Tcheliabinsk fait figure de leader en matière de production de l’acier, sur les 87 Régions que compte la Russie. Elle occupe le 11è rang en matière de construction de logements.

DCPM MHU

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juin 2015 à 19:41
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    ça semble très prometteur !!!! Bon vent au ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2015 à 20:10, par Obouma
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Le Ministre BAGORO me parait vraiment etre la grande revelation de cette transition. Ferme, methodique, efficace, engage. Que Dieu et les mannes des ancetres t’accompagnent. Excellence. En tout cas, nous a Bassinko, on a entendu tes explications sur notre situation et le contenu de ton plan d’intervention. On te croit, on te suit. On voit ce que tu as commence a faire. On va garder patience tout en priant pour toi, tes agents et les prestataires.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2015 à 20:31, par Moktar
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Merci. Pour un Burkina libre et prospère. Il faut élargir l’horizon des partenariats du pays. Mais il faut également que le secteur privé national et l’état tirent des avantages pour la nation entière.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2015 à 21:41, par le prophète
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Que Dieu touche les coeurs des investisseurs russes pour qu’ils viennent nous sauver.aamen !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2015 à 23:07, par Ousouat
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    C’est une bonne initiative. Mais il faut que ces logements soient à la portée des Burkinabè moyens. Car en vérité, les expériences passées ressemblaient à une exploitation. Aussi, faut-il songer à voir les mécanismes d’attribution des parcelles pour que le pauvre puisse bénéficier d’un espace pour se loger dignement. Pour le cas de Bobo-Dioulasso, il faut rendre publique les rapports d’audit sur les parcelles et voir comment régler le problème des habitants des non lotis qui n’ont pas été attributaires des parcelles et qui empêchent certains de construire emmenant ainsi le haut Commissaire à suspendre les constructions.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2015 à 23:22, par Dr HEMA
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Finallement et heureusement on se rend compte que ne peut être le seul pogramme de la transition ! Tous au travail.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 06:44, par sidbala
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Très dubitatif car les russes sont des envahisseurs et pour eux tous ceux qui ne sont pas russes sont des sous hommes,il n’ y’a qu’à les voir en Thaïlande et au Cambodge,ce sont des sans gènes .

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 07:28, par SIRG
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Nous félicitons les initiatives du ministre dans le sens de la recherche de l’efficacité mais nous disons ATTENTION à ne pas manger n’importe quel plat ! Comme il n’y a pas d’amitié en affaire il va de soi que nous prenions en compte certaines conditions morales et surtout éviter d’hypothéquer l’avenir de personnes pauvres qui devrons se saigner pour payer l’abri qu’ils aurons acquis. Vigilance M. le ministre ! Vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 07:46, par SS
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    bon comme initiative mais la réalité c’est que nous ne pouvons pas construire 14.000 unités par an. il faut penser à donner des parcelles sociaux. combien peuvent souscrire à un programme logements sociaux. plus de la moitié de la population à juste besoin un portion de terre pour construire sa petite maison. alors svp...

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 08:13, par Adams
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Bravo, mr le ministre.Pourvu que ce soit a prix inclusif

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 08:59, par enrique
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Merci Monsieur le ministre pour votre flair:LA RUSSIE.C’est une puissance qu’on explore peu à force d’être gagné par l’ intox des pays capitalistes exploiteurs qui nous ont colonisés. et pourtant le véritable progrès social, c’est là bas. le seul pays où l’ Etat ne fait pas de fuite en avant et s’assume entièrement quant à ses responsabilités. si nous voulons développer nos secteurs sociaux de base, aux nécessités si criardes, il faut bien s’y frotter et s’en inspirer. Cependant, il faut en appeler à une coopération bilatérale franche d’Etat à Etat plutôt qu’ à des partenariats avec des privés qui viendront vers nous dans une logique aussi de faire du profit comme toute entreprise privée classique. Là, ce sera du déjà vu.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 09:18, par anonyme
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Bonjour à tous. Il est affligeant de voir comment vous les burkinabè vous êtes facile à émouvoir. Aller voir ce qui se trouve dans cette ville située à 1500 km de Moscou dans la périphérie de la Russie Européenne avant de rêver d’aide ou d’investissement. De l’investissement nul besoin d’aller chercher ailleurs. Il existe localement tout les moyens financiers. Il reste juste a se faire confiance et ne rien attendre de dehors. Le capitalisme local est ignorant ( ceux qui sont honnête mais n’ont fait aucune étude) ou honteuse. (ceux qui on usurpés par la corruption leurs richesses). Cependant le pays est riche, mais à lire ces louanges vous êtes des proies trop facile aux impérialistes même les plus idiots et incompétents et bêtes. Faites un tour sur wikipedia et chercher des infos sur cette ville et la région concernée. Visiter virtuellement la région et les villes voisines. Les maliens seront plus à même de nous aider dans nos problèmes que ces gens. Pourquoi un ministre du burkina est envoyé dans cette jungle ou step ( Brousse) russe et pas à Moscou ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 09:26, par Arnaud Bertrand
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Je connais le ministre BAGORO depuis l’université et j’avoue que c’est un ainé brillant et très sérieux.
    Vivement que les gouvernants à venir nous proposent des ministres d’aussi bonne moralité et dévoués à servir leur pays.
    Bon vent au ministre BAGORO et puisse le projet voir le jour pour le bonheur du peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 09:49
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Bonne idée ! Nous esperons avoir des logements de taille avec des bonnes finitions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 10:16, par Bassinko n°06
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    inernaute n°2 Obouma, stp, explique un peu ce que le Ministre a dit concernant la situation de Bassinko.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 10:17, par FARMA
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Bonjour je crois que nous gagnerons en faisons comme certains États où les logements se font en appartements. Si nous voulons satisfaire à tous ceux qui demandent les logements sociaux, il faut construire des immeubles comment cela chaque immeuble peut abriter au moins une vingtaine de demandeurs non seulement nous allons occuper peu d’espace pour bâtir ces logements sociaux mais aussi pouvoir venir au secours de plusieurs demandeurs.Mais le coût de ces logements sociaux doit être un prix social car souvent c’est ça qui fait nous avons des projets non réalisés. oui si au lieu de faire des logements sociaux nous allons faire des logements de business à là c’est pas bien. Sinon je félicite le Ministre BOGORO car un Monsieur qui se bât depuis des années pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 13:12, par Le burkinabè
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    C’est dommage . Si monsieur BAGORO est cité parmi les bons ministres de la transition, c’est que la transition est un échec. Tout le monde peut s’intéresser à investir dans les logements sociaux c’est plus que le jack pot. CGE s’en est sorti avec 1232 parcelles sur le dos du peuple burkinabè. Les indiens ont eu 1000 parcelles sur le dos du même peuple. Les militaires sont en train d’acquérir 1000. que le seigneur vienne en aide au peuple , seigneur delivre le peuple de ses malhonnêtes intellectuels, ils vont finir par vendre le pays. Pour le projet indien de 1000 logements, l’Etat à contracté un prêt de 11 milliards de francs CFA qu’il doit rembourser mais 75% des ressources et des prestataires doivent venir de l’Inde. Les les entreprises sont indiennes ,les bureaux d’études et autres sont indiens. Cet projet indien est une insulte au peuple qui va subir et perdre à cause des irresponsables qui nous représentent. Si des indiens qui ne sont pas plus riches que les burkinabè ont pu nous arnaqué se sont pas les russes qui ne vont pas le faire. savez vous que l’unité du logement dans le projet indien va coûter plus de 17 millions ? ce projet de prêt farfelu n’est pas destiné aux burkinabè moyen. CGE n’a pas respecté la convention que lui même à élaborer et faire signer par l’inconscient ministre de l’habitat BARRY. Le nouveau juge de l’habitat BAGORO à fait croire qu’il était plus intègre que BARRY mais aujourd’hui il sait ce qui se passe pour que CGE puisse continuer impunément la construction à bassinko. BAGORO n’est pas crédible. il a fait une remise de 60 clés à bobo alors qu’il n’y a pas de clés à remettre c’était une promenade politique. je pense que ce gars là n’a rien à faire dans ce ministère. Je pensais qu’il y était pour aider à réglementer le secteur et assainir le domaine .Hélas il y est pour entériner les conventions farfelues, achever la construction de son propre logement et partir. Je suis déçu, mais l’avenir va mettre chaque chose à sa place.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 13:19
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    AU LIEU DE VOUS PROMENER PARTOUT DANS LE MONDE SANS RESULTATS CONCRET IL FAUT RESOUDRE D’ABORD LES PROBLEMES QUE LES LOGEMENTS SOCIAUX DE BASSINKO SONT CONFRONTES ( PAS DE D’ELECTRICITE NI D’EAU, PAS DE RESEAU D’ASSAINISSEMENT NI DE VOIRIE) CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS AFFIRMEZ A L’EXTERIEUR A SAVOIR UNE ZONE VIABILISEE.
    JE ME DEMANDE QUEL BILAN ALLEZ VOUS DEFENDRE A LA FIN DE LA TRANSITION SAUF LES RAPPORTS DE MISSIONS A L’EXTERIEUR. C’EST DOMMAGE POUR MON PAYS

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 16:54, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    - Félicitation pourcette reprise avec la RUSSIE !!!! Les étudians sont bien formés en RUSSIE et elle donne des bourses aux étudians burkinabè. La RUSSIE ne fait pas du saupoudrage comme la FRANCE qui le fait pour après parler haut qu’elle a donné 15 borses alors que ce sont de petits voyages de 3 mois !!!!

    Vive la RUSSIE de Vladimir POUTCHINE !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 16:56, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    - LE BURKINABÉ (N°7), toi tu es très JALOUX de René BAGORO. C’est sa chance s’il a été préféré à toi pour occuper un portefeuille de ministre de la République. Soit sage et attend ton tour en priant le Bon Dieu !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 17:48, par le juste
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    BAGORO est magistrat de formation parachuté dans un ministère de l’habitat et de l’Urbanisme, domaine dont il n’a absolument aucune connaissance. Mais Bon Dieu qu’espèrez vous qu’il puisse y faire si ce ne sont ces voyages (des vacances pour lui) et des interviews publicitaires ?? Certains intervenant ont bien révèlé qu’il est incapable de mettre l’ordre dans son propre ministère a fortiori régler les problèmes de logement des Burkinabè. C’est le Balai Citoyen qui l’a fait ministre qui est responsable de cette situation. Tous des affamés d’argent intéressés à se remplir les poches pendant la transition en s’alliant à des bonzes de l’ancien régime comme CGE ou Wend Panga ou encore cet architecte dealer qui a fait la stèle de l’insurrection alors qu’il était le bras droit de François Compaoré. Dommage cette transition biaisée

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2015 à 18:45, par Citoyen libre
    En réponse à : Logements sociaux : Des investisseurs russes s’intéressent au Burkina Faso

    Je suis farouchement opposé à l’attribution gratuite de parcelle à des soi disant opérateurs immobilier. L’Etat nous vend les parcelles (via SONATUR et autres) mais est prêt à en donner gracieusement à ces rapaces dépourvu de moralité. Comment Est-ce possible quand on sait que les maisons réellement construits sur ces sites coûtent en moyenne 3 000 000 FCFA. En plus dès acquisition, il faut penser à reconstruire parce que le bâtiment est d’une construction est lamentable. Et pour avoir une de ces maisons délabrées il vous faut vous endetter en moyenne sur dix ans ! Pauvres de nous.
    Ce qui est sûr chacun répondras de ses idioties un jour s’il plaît à Dieu.
    Voici ma proposition : au lieu d’endetter les pauvres salariés toute leur carrière durant, vendez leur à chacun une parcelle à une somme modique de 500 000 FCFA avec obligation de mise en valeur en 5 ans suivant un cahier des charges précis sans exagération des modèles. Vous verrez que la vie redeviendra moins chère.
    Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés