Manifestations dans les communes rurales de Korsimoro et de Boussouma : le gouvernement appelle au dialogue

mardi 9 juin 2015 à 14h00min

L’érection de Boussouma en district sanitaire a depuis la fin du mois de mai 2015, compromis le calme et la cohésion dans les communes rurales de cette localité et de Korsimoro, dans le Sanmatenga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Les populations de Korsimoro rejettent cette décision administrative datant de 2011, donnant suite à l’ouverture du centre médical de Boussouma, le 20 septembre 2014.
L’opérationnalisation de l’érection du district sanitaire de Boussouma a malheureusement provoqué des troubles, donnant lieu à des coups et blessures, de part et d’autre, entre les populations des communes de Boussouma et de Korsimoro.

Le gouvernement de la Transition déplore cette situation et appelle les populations de Boussouma et de Korsimoro au calme et à la retenue. Il invite les leaders de la localité, notamment les autorités administratives, coutumières et religieuses à faire prévaloir le dialogue et la concertation dans la recherche de solutions a ce différend.

Le Service d’information du gouvernement

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés