Transition burkinabè : les policiers municipaux ne veulent pas être hors-jeu

mardi 9 juin 2015 à 02h32min

« La place et le rôle des polices municipales dans le processus de transition au Burkina Faso ». C’est sous ce thème que se tient à Ouagadougou les 8 et 9 juin 2015, un atelier de formation des policiers municipaux. Cette activité organisée par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS) et financée par l’ONG Diakonia, a la noble ambition de renforcer les connaissances de ces hommes de tenues afin qu’ils assument leur missions dans « la légitimité et la légalité au sein d’une société en pleine mutation ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transition burkinabè : les policiers municipaux ne veulent pas être hors-jeu

La transition, ce n’est pas que l’affaire des autorités politiques et des organisations de la société civile. C’est aussi l’affaire des forces de défense et de sécurité. La bonne marche du processus jusqu’à terme avec des élections transparentes et surtout sécurisées ne peut se faire sans l’implication responsable des policiers municipaux.Ceux-ci ont également leur partition à jouer et ce n’est pas le département de Auguste-Denise Barry encore moins les délégations spéciales qui diront le contraire. C’est fort de cela que le MATDS à travers la direction chargée de la coordination des polices municipales, a initié un atelier de formation à laquelle prend part une centaine de policiers municipaux. Ceci, grâce au soutien financier de l’ONG Diakonia qui est à l’origine du Programme d’appui au processus électoral (PAPE). La cérémonie de lancement dudit atelier a été présidée par le préfet de la police de Ouagadougou Rasmané Ouangrawa qui était aux côtés du président de la délégation spéciale de la capitale Damien Gampiné et de Luther Yaméogo, directeur pays de l’ONG suédoise.

Pour une nouvelle donne

Quatre communications sont attendues au cours de cet atelier. Toutes porteront sur le rôle de la police municipale face aux enjeux de la transition ; dans un Etat de droit et de démocratie ; dans les délégations spéciales et enfin dans la gestion des opérations électorales. Cette nouvelle dynamique qu’est la transition, dans laquelle devra s’investir fortement les policiers, doit être une occasion pour les forces de défense et de sécurité de converger vers le bien commun en se démarquant des positions partisanes. Dans son discours lu par M. Rasmané Ouangrawa, Auguste-Denise Barry avance ceci : « En Afrique, les forces de défense et de sécurité (FDS) ont longtemps été détournées de leurs missions et de leurs fonctions et utilisées à des fins politiciennes. Cette dénaturation des FDS a durablement été le cru des régimes politiques, qu’ils soient civils ou militaires, s’appuyant sur des forces militarisées et paramilitaires soit pour accéder au pouvoir ou se maintenir ». Pour changer la donne, le professionnalisme devra donc l’emporter. Et « cet atelier, à en croire Damien Gampiné, sera un plus pour l’accomplissement des missions des polices municipales ».

Pour un Burkina, havre de paix

« Nul ne peut remettre en cause le rôle que vous avez joué, que vous jouez et que vous allez jouer auprès des populations », soutient Luther Yaméogo. L’ONG Diakonia, qu’il représente au Burkina, est consciente que les forces de défense et de sécurité ont un rôle capital à jouer dans la préservation d’un climat social apaisé, ce dans le but de garantir « un processus électoral transparent mais aussi qui se déroule dans un cadre sécuritaire et avec une responsabilité acquise de l’ensemble des acteurs ». La volonté de « bien faire » semble évidente et le PDS de Ouagadougou a réaffirmé l’engagement des hommes de tenues aux côtés du MATDS « en vue de faire du Burkina Faso un pays où il fait bon vivre et où les droits humains et sociaux sont respectés ».

En rappel, les policiers municipaux de la région du grand Ouest, bénéficieront eux aussi de cet atelier de formation prévu pour se dérouler les 25 et 26 juin prochains à Bobo-Dioulasso.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés