Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

vendredi 5 juin 2015 à 12h31min

Des partis politiques ont été invités ce jeudi 4 juin 2015 à apprécier, non seulement l’opportunité de la déclaration faite par le président du Faso depuis Paris, relativement à l’adoption d’une nouvelle Constitution avec le passage à une 5è République, mais aussi la pertinence des options dégagées par rapport à l’avenir du RSP (Régiment de sécurité présidentielle). La troisième et dernière question soumise à ces partis, se résume comme suit : « Le président Kafando, est-il dans son rôle, lorsqu’il indique que le président du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), Roch Marc Christian Kaboré ne peut être parmi les personnes visées par l’article 135 du code électoral ? ». Et voici ce que ces partis, au nombre de trois, en disent. Deux autres partis contactés n’ont pu satisfaire à la sollicitation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

MeBénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS (Union pour la renaissance, parti sankariste) :
Le chef de l’Etat a certainement un point de vue relativement à l’adoption d’une nouvelle Constitution. Mais en cette qualité, en prenant l’initiative, il risque bien d’influer sur le débat en cours, dans la mesure où le CNT (Conseil national de la Transition, ndlr) a déjà engagé le débat avec des missions sur le terrain. Je pense qu’il aurait dû se réserver sur la question. Néanmoins, l’article 18 de la Charte de la Transition a prévu la création d’une sous-commission « Réformes constitutionnelles, politiques et institutionnelles ». Cette loi a été votée et la sous-commission, me semble-t-il, a été installée. De nos jours, on ne connait pas l’avancée des travaux de ladite sous-commission et quelles en sont les conclusions et recommandations.

En outre, les partis politiques, acteurs clés de ces réformes semblent avoir été écartés. Pour ma part, les commissions prévues par la Charte de la Transition auraient dû voir le jour immédiatement au lendemain de l’insurrection car il s’agit, s’il faut aller à une 5e République, de codifier la nouvelle vision des Burkinabè qui augure pour plusieurs générations, une nouvelle ère de démocratie et d’un Etat de droit respectueux des valeurs auxquelles sont attachés les Burkinabé qui ont fait l’insurrection les 30 et 31 octobre 2014.

En tout état de cause, l’adoption d’une nouvelle Constitution pose du même coup, un autre débat important, cette fois-ci juridique et qui est relatif au principe de la non-rétroactivité des lois. Cet argument est très malicieux puisque Blaise Compaoré l’a utilisé à plusieurs reprises quand il tripatouillait l’article 37 de la Constitution. Il est évident que le temps imparti aux organes de la Transition joue contre l’adoption d’une Constitution dans la période. Toutefois, le débat en vaut la peine d’être mené car tôt ou tard, il faut bien aller à une 5e République.

Ne confondons pas le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) en tant que corps ou unité militaire avec les militaires qui sont dans ce régiment. D’abord, par devoir d’honnêteté, le Président Michel Kafando précise qu’il a saisi le chef d’état-major général des armées. Il pense que c’est suite à des concertations internes dans l’armée que la tête de la commission a été confiée au Général Diendéré. Il reconnait également que le Général Diendéré est juge et partie.
De ce constat, il faut reconnaître que la commission dont la direction est confiée à un juge et partie ne peut pas être crédible. Cela explique peut-être le long silence qui entoure les travaux de cette curieuse commission qui reste un mystère. C’est la preuve que le RSP est un boulet au pied de la transition. Notre démocratie ne peut donc pas s’accommoder d’une telle unité. Il faut la démanteler et réorganiser ses éléments dans le sens du respect des principes d’une armée républicaine.

J’ai retenu que le président Michel Kafando dit qu’on ne peut pas mettre Roch Marc Christian Kaboré sur le même pied d’égalité que ceux qui se sont entêtés. Cela est si vrai que le MPP a été membre du Chef de file de l’opposition politique. La loi 009-2009/AN portant statut de l’opposition politique dit en son article 2 que « est considéré comme parti politique de l’opposition, tout parti légalement constitué, se déclarant opposé au parti ou au groupement de partis participant au gouvernement ou soutenant l’action gouvernementale ».
Cette disposition promulguée le 04 mai 2009 répond aisément à votre préoccupation car le MPP s’est retrouvé depuis sa création opposé à ceux qui soutenaient l’action du gouvernement de Blaise Compaoré. Le rôle d’un Chef d’Etat, c’est également d’être garant de la légalité.

François Bacye, Secrétaire général de la NAFA (Nouvelle alliance du Faso) :
Pour nous, le principe de l’avènement d’une 5è République est un sujet qui ne peut être évacué très rapidement, au regard de l’agenda de la Transition et du souci de doter le pays d’une nouvelle Constitution. Mais nous avions pensé que les autorités de la Transition devraient réfléchir à cela.
Toutefois, au regard de la question du code électoral qui n’est pas encore résolue, nous estimons qu’il n’est pas nécessaire de se lancer dans ce débat. Le passage à une 5è République suppose que l’environnement global permet à tous les Burkinabè de mener la réflexion. Ce qui reviendrait à élargir la base de la réflexion au sein de structures plurielles qui auront été mises en place.

Sur les propos tenus à l’endroit du RSP, nous n’avons pas beaucoup d’appréciation à faire. Pour nous, la question du RSP est une question complexe. Et nous n’avons pas connaissance du fond de ce dossier.
Nous estimons que la question du RSP n’est pas à gérer à la légère. Elle ne doit pas faire l’objet de débats dans la précipitation. Après tout, on doit considérer le RSP comme faisant partie du dispositif sécuritaire de notre pays.

Sur la question du code électoral, nous trouvons que c’est dommage que le chef de l’Etat fasse ces genres de déclarations. En s’exprimant ainsi, il se présente comme le juge constitutionnel. Alors que le Conseil constitutionnel est là. Où est donc la séparation des pouvoirs ?
Il semble même parler de vaincus et de vainqueurs. Or, c’est bien lui qui doit chercher à apaiser les cœurs. Et il dit cela à un moment où on est à la recherche de solutions consensuelles.
Pour nous, c’est un écart de langage. Il faut laisser la justice faire son travail. Il n’appartient pas au président de dire qui peut être candidat et qui ne peut pas l’être. Mais c’est à lui, le président, de faire en sorte que les Burkinabè se tolèrent, au regard des désagréments qu’il y a eu en fin octobre 2014.

Rabi Yaméogo, porte-parole de l’UPC (Union pour le progrès et le changement) :
Effectivement, lors de son séjour en France, le président a parlé du passage de la 4è République à la 5è République en adoptant une nouvelle Constitution par référendum. Pour notre part, nous tenons à rappeler que la tenue des élections a fait l’objet d’un consensus, et il n’a pas été question de référendum. Nous voulons que le calendrier de ces élections soit respecté.
Dans tous les cas, la Transition n’a pas vocation à régler tous les problèmes. Nous convenons qu’il faut une nouvelle Constitution et passer à une 5è République. Mais nous estimons qu’il appartiendra à ceux qui vont venir après les élections, de se saisir de ce dossier et de le conduire à terme.

Sur la question du RSP, l’UPC n’a pas de réaction actuellement. Nous nous abstenons de réagir en attendant de prendre connaissance du rapport de la commission qui a été saisie de cette question.

Quant aux propos du président sur le code électoral, l’UPC n’a pas d’appréciation à faire. Il dit simplement qu’il appartient au Conseil constitutionnel d’apprécier les dossiers de candidature. Tous les dossiers de candidature, y compris celui du candidat de l’UPC, doivent être soumis à l’appréciation de cette institution. C’est à elle que revient la charge de dire qui est frappé par les dispositions du code électoral et qui ne l’est pas.
L’UPC reste attachée à l’application des lois de la République. Le code électoral étant une loi en vigueur, nous attendons qu’il soit effectivement appliqué par les instances habilitées.

Propos recueillis par Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 juin 2015 à 01:23, par Lassané
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    quelqu’un semble se tromper de sujet. Il ne s’agit pas de parti. N’importe parti même le CDP peut présenter un candidat sans avoir des problèmes avec le code électoral. Il s’agit de la personne de Rock Marc KABORE qui, à l’époque était Président du CDP et Président de l’assemblée nationale et certainement a contribué à la conception de l’idée et à la mise en marche de la stratégie de modifier l’article 37. Si l’idée n’avait pas vu le jour, qui pouvait soutenir quoi ? Si soutenir est un crime, que dire de la conception ? Juste une façon de voir

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 02:45, par jodja
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je suis hors sujet. J’ai appris qu’il y a eu une délégation gouvernementale au chevet de nos artistes blessés suite à un accident de la circulation muni d’une enveloppe de un million. Je loue cette initiative gouvernementale et exprime mes remerciement. Prompte rétablissements aux blessés. Espérant que cela n’est pas faite à la tête du client, Je voudrai ici encourager le gouvernent à élargir ses aides aux autres couches burkinabe accidentées ou souffrantes et non pas se limiter aux personnes médiatisées de par leur fonction. Je pense aux braves instituteurs, aux médecins, aux élevés, aux paysans, aux maçons, aux commerçants etc...bléssés ou malades à l’hôpital, sans moyens pour se soigner. Ils sont aussi des burkinabe. Comment un gouvernement de "tous les burkinabe" peut enjamber des malades couchés sans soins par manque de moyens et aller soutenir d’autres avec des enveloppes ? Sous prétexte qu’ils sont méconnus du publique ? Nous attendons dans les jours à venir la prise en charge totale du gouvernement à l’endroit de tous nos blessés, accidentés.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 03:17, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le président est aussi garant de la légalité,merci Me Sankara pour cette honnêteté intellectuelle .C est l homme de droit qui s est exprimé et non le politique.Pourquoi d ailleurs ce silence de mort autour du fameux rapport sur le RSP ,un rapport pourtant entre les mains du gouvernement depuis le 10 avril me semble t-il ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 05:00, par le philosophe
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Jattends le deuxieme tour des elections pour savoir si les sankaristes voteront MPP( CDP Avec retouche, Avec les acteurs qui ont Dit haut et fort que la rectification etait necessaire avec la mort de Thomas Sankara.)

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 05:42, par yeri-youblo
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    C’est quelle question du code électoral qui n’est pas encore résolue , monsieur François ? Et l’article 135 du code électoral voté et promulgué ? Soyons sérieux et honnêtes .bref chacun est libre de penser et de rêver.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 06:00
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Que dites-vous des tripatouilleurs de la constitution ? Et ceux qui nous promettent centrales nucléaires et nous voir en hélico s’ils remportaient les élections ? Ou était la NAFA de DJIBRIL BASSOLE avant la réussite de l’nsurrection ? Arrêtez de nous divertir, l’insurrection populaire a été possible grâce à la coalition des partis membres CFOB ( Partis Sankaristes, UPC, MPP, Faso Autrement...) et les dignes fils du pays(le peuple). Que vous politiciens, vous nous débarrasser de vos paroles politiciennes injustes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 06:42, par BEN
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Bjr.Je pense que le PF devrait avoir un devoir de réserve sur qui peut être candidat ou pas car , il devrait être le premier à respecter la séparation des pouvoirs dans un État de Droit. Je crois que les propos du PF doivent être pris en compte par le Conseil Constitutionnel au moment venu ( tentatives d’influencer le C C) et par les partis politiques ( propos du PF qui influencent le CC ) qui pensent que Rock Kabore doit être frappé par les dispositions qui excluent les anciens leaders du CDP . C’est la n ème gaffe du PF et certains mettent cela sur le compte de l’âge . C’était le cas avec l’ancien président du Sénégal .

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:09, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    ’’C’est la preuve que le RSP est un boulet au pied de la transition’’

    - Pourquoi un Régiment pour la sécurité du Président alors qu’il y a la Gendarmerie et la police pour celà ? Le militaire n’est pas dans son rôle ici si ce n’est la volonté de contrôler le pouvoir.

    Et puis ils sont tous une peur bleue du Général Gilbert DIENDÉDÉRÉ !! Touts ! Civils comme militaire sinon pourquoi cette chape de plomb partout où il se trouve ?

    Tous les ZIDA et autres BARRY s’agitent pour rien ! Ils ont tous une peur bleue du Général et ils tremblent dès qu’il est dans les environs. Bravo mon Général !!!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:10, par OUEDRAOGO YAMWEKRE
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Bonjour, je fais tampon à Maître SANKARA pour la clarté de ses réponses ; quant au NAFA, il grigouille pas d’objectivité dans ses réponses.
    Maitre vous étés restés intègre, continuer ainsi et bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:26, par Oussou
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je pense que notre Président n’ a fait qu’exprimer l’aspiration réelle et vrai de la majorité de la jeunesse.Cela peut paraître anormal pour d’autres.Mais,il faut retenir qu’il a de la mesure dans ces propos.C’est en homme mur et réfléchir qu’il a répondu aux questions lors de l’émission "invité d’Afrique".Relisez ou réécoutez l’interview en le situant dans le contexte (lieu de l’interview,contexte politique(burkinabé) et géopolitique (intérêts et paternalisme français).Vous verrez que ce n’est pas un béni oui-oui,ni un peureux.Il a le courage et l’expérience politiques du haut de sa carrière politique et diplomatique.Merci Votre Excellence.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:32, par sy
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    JE SALUE LA CLAIRVOYANCE DE CES DIFFÉRENTS PARTIS POLITIQUES QUI ONT DONNE LEURS POINTS DE VUE SUR LES DÉCLARATIONS FAITES PAR MICHEL KAFANDO, PRÉSIDENT DU FASO EN FRANCE. JE DIRAIS A MON TOUR QU’IL EST NEUTRE ET DOIT SE RÉSERVER POUR LAISSER LES DIFFÉRENTS ORGANES DE TRANSITION FAIRE LEUR TRAVAIL. LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL EST LA POUR DIRE QUI SERA CANDIDAT ET QUI NE LE SERA PAS ; MAIS DÉJÀ TOI TU PRENDS PART QUE VEUX TU QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VA DONNER COMME RESULTAT DU TRAVAIL SANS QUE UN AUTRE CAMP NE VA PAS CONTESTER EN DISANT QU’IL A ÉTÉ TÉLÉGUIDÉ ? JE CROIS QUE CHACUN DE NOUS DOIT JOUER SON RÔLE QUE LES PEUPLES DU FASO NOUS ONT CONFIE. PRENONS TOUS LES ORGANES DE TRANSITION ACTUELLE DU BURKINA FASO LEQUEL PEUT SE LEVER POINTER SON DOIGT ET DIRE QUE SON POSTE QU’IL OCCUPE AUJOURD’HUI EST LE FRUIT DE LA SUEUR DE SON FRONT ? AUCUN. NOUS SOMMES TOUS LA PAR OPPORTUNISTE GRÂCE AUX PEUPLES BURKINABE ALORS PARDON N’OFFENSONS CES DERNIERS SINON NOUS SERONT PLUS MAUVAIS MÊME SI NOUS LE SOMMES DÉJÀ QUE BLAISE COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:50, par path
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    la loi sera appliquée dans toute sa rigueur et ça sera la volonté de ceux qui ont chassé blaise et representent aujourd’hui le peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:53, par Le sombrero
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Au monsieur de la NAFA qui dit que la question du code électoral n’est pas encore résolu, de quelle question parle t-il ? Il me semble qu’il est en retard de plusieurs semaines. Cela fait 2 mois que ce code a été adopté et promulgué. Qu’il se réveille si la NAFA veut bien présenter un candidat autrement il risque de se retrouver au soir du 11 octobre à parler toujours de code électoral alors que les autres seront au décompte des voix. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:56, par Le démocrate
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Suite au propos de Michel Kafando en France, on pourrait se demander pour qui roule la transition ? Kafando voudrait-il se substituer au conseil constitutionnel ? Que Dieu bénisse
    notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:56, par SANOU
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    la phrase "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" doit demeuré le repère du gouvernement de la transition malheureusement ce n ’est pas le cas. Voici que le Président KAF est entrain de faire comme le BLASO à savoir décidé à la place de la justice. Je ne suis pas pour l’inclusion de ceux qui sont à l’origine de ce que nous vivons, mais je pense vraiment qu’il faut laisser la cours constitutionnelle trancher sans que le Prési KAF n’aie son mot à dire. il faut une véritable séparation de pouvoir. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:57, par le paysan
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    bravo à tout ce beau monde qui parle. A mon frère Stanislas, je lui pose la question suivante : le président du MPP a été pendant combien d’année aux côtés de blaise compaoré ? N’est il pas celui là qui à un moment a defendu cette modification ? A toi Maître cette personne n’est elle pas de celles qui ont les 1ers provoqué la colère du peuple ? le fait d’être passé à l’opposition lui donne droit à l’uminité ? l’agent de police doit il abandonné la poursuite contre un contrevenant même si ce dernier a reconnu sa faute et également admis et reconnu comme agent de police ? Une infraction consommée est elle pardonné sans sermon ? STAN tu me deçois... Il faut que chacun reponde de.ses actes.THOMAS ton idole aurait dit mieux par ce que "IMPARTIAL" .Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 07:58, par Fils de l’homme
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    la dissolution du RSP ne sera pas une victoire ou une avancée pour le pays. le RSP doit demeurer une force spéciale pour accomplir des missions spéciales (terrorisme, menace grave de la sécurité du pays,...). il faut tout simplement lui retirer la garde de la sécurité présidentielle ; mais en faire une force spéciale de l’armée comme l’UIP,la BAC et la CRS pour la Police nationale burkinabè ou les Marines ou la FBI pour les USA. Svp évitons toujours d’être dernier partout ; pour une fois qu’on a une force qui force le respect du Burkina par certains, gardons la jalousement en l’encadrant par des textes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 08:04, par eliane
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Avec cette déclaration du président ,on a tout compris ;la transition roule pour le Mpp,le président a dit tout haut ce qui se murmurait,c’est de bonne guerre,les autres sont avertis et ne doivent plus rêver,les jeux sont pipés,c’est la pensée unique,comment voulez vous que ceux qui ont récoltés les fruits de l’arbres soient plus responsables que celui qui a planté la graine en terre ?et puis si on plante un manguier ,on récoltera des mangues et non des goyaves,

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 08:33
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    maître Sankara est honnête. il reconnaît que rock peut lui barrer la route de Kossyam mais il ne le rejette pas comme les Zeph le font. Je demande aux MPP et aux sankaristes de laisser les petits ego et de travailler pour nous burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 08:40, par Filsdupays
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Pourquoi voulez-vous que le Président ait un devoir de réserve sur ce qui est clair quant il affirme l’admission de la candidature de Roch ? Je l’admire pour son francs parler car c’est de ce genre personne on a besoin pour diriger notre pays. On n’a plus besoin des présidents camouflets ici au pays. Savez-vous pourquoi nous jeunes adorons le Président SANKARA même des années après sa mort, c’est sa franchise à dire ce qu’il pense sans détour même si ça fait mal. Alors le monsieur de l’UPC et de NAFA désolé vous êtes en retard par rapport aux ambitions réels des enfants de la révolution des 30 et 31. Je me demande souvent si on a bien fait de faire partir le Président Blaise car avec des propos de ce genre que tiennent ces personnalités de partis politiques ne feront t-il pas pire ? Je cherche une boussole pour m’orienter mais hélas jusqu’à ce jour je suis égaré.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 08:54, par GUINKOUMA
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Dissoudre le RSP serait un gâchis. pour son redéploiement ou autre j’estime qu’il appartiendra au Président élu de dire s’il veut que sa garde soit assurée par le RSP ou pas. Ne rentrons pas dans les bagarres du " ôte toi que je m’y mette"

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 08:59, par zamoumda
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ; ALLONS SEULEMENT ;
    VITE QUE LA DATE DE DEPOT ET DE VALIDATION DES CANDIDATURES ARRIENT ET QU ON EN FINISSENT AVEC QUI EST CANDIDAT OU PAS.
    HS : Il parait que cette ministre du bugdet octroie des indemnités spéciales a ces agents du budget sous pretexte qu’ils sont trop surchargés. S’il s’avere que c’est vrais en doit quitté le gouvernement immédiatement . Parce que on ne peu pas ce le permettre dans un budget d’austérité. Et si c’est vrai je paie plus mes impôts .
    A bon entendeur .

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 09:20, par legamp
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je suis parfaitement d’accord avec Eliane.Quant à ceux qui considère Djienguere comme un dieu, Que dites vous de kadafi qui était hyper armé que sarko a degomme ? Chrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 09:25, par SANOU Wolfgang
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je voudrais juste dire qu’il n’est pas normal que c’est de l’extérieur que nous apprenions les opinions de notre président sur des sujets aussi brulants que ceux du RSP, l’avènement d’une 5ème république,.... C’est manqué du respect au peuple Burkinabè. Jusqu’à quand nos chefs d’État comprendront ils que le respect de leur peuple passe avant ceux des autres. on voit bien que la fin du néo colonialisme n’est pas pour demain. Merci à maitre SANKARA pour son analyse que je trouve très pertinente.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:07, par Cercle des jeunes pour l’alternance
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le président KAFANDO est très clair et je le félicite pour tout son talent et sa prise de position qui déblaie tout soupçon. En plus d’être doublé de diplomate , il est un acteur averti de la scène politique nationale et un bon psycho-sociologue .
    Roch a contribué aux cotés de SALIF et SIMON a tombé le dictateur Blaise.
    Sans le MPP, il est clair et certain qu’on allait pas pouvoir chasser l’enfant terrible de ZINIARE et ses disciples.
    Bravo aux ténors du MPP. Le pays tout entier vous le reconnaitra à jamais et pour toujours . Aucune constitution , aucune loi ,aucun texte supplémentaire n’est au dessus du peuple.
    Victoire au peuple souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:23, par Dany
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je suis étonné de certains post quand à la sortie du président sur le cas Rock. Il est dans son rôle et avant tout il a une opinion personnelle. le burkinabè est devenu constipé avec les 27ans de Blaise qui a gouverné dans le silence dont dans le flou, et d’autres croient que c’est la bonne méthode de gouvernance. Les démocraties dont vous vous referz tant, regarder un peu là-bas comment l’exécutif donne leur position sur tous les sujets et n’importe quand et n’importe où.c’est cette franchise qui maque au burkinabé qui fait le lit de l’irresponsabilité. toujours vouloir que c’est quelqu’un d’autres qui prend l’initiative, et on est dèrrière, c’est untel qui a dit !!Je partage les Gbè du vieux, et la coherence de Me SANKARA. Quand les Rock là marchaient avec nous depuis le 18/01/14, personne n’a eu ce courage de les refoulés, en son temps on a tout entendu aussi, c’est un coup de blaise pour casser l’opposition etc et personne ne leur donnait longue vies puisse que entre temps le juge Nebié a mort par accident.. On a chassé le diable ensemble, et subitement on trouve qu’ils ont été avec le diable. De cette considération, à part Me SANKARA, toute l’opposition a été avec ce diable(UPC, MPP, FASO autrement, etc), mais cela ne nous a pas empêché de travailler ensemble au respect de notre constitution que eux tous on participé au viol de 97. Ce qui me paraît intéressant ,c’est qu’on se parle maintenant et on s’écoute ! ce qui n’était pas le cas il y’a seulement 8mois. Il doit exprimer son opinion, l’une des raisons que SANKARA est resté un model, est cette clarté de sa position quelle que soit le sujet, cela ne veut pas dire qu’il a toujours raison. Aux autres aussi d’être responsables quand à leurs prises de décisions qu’ils pourrons justifiés. Comme Blaise à gouverné dans ce flou et dans la terreur, faire autrement est considéré comme anormale. Laissons le Vieux terminé notre transition et il doit donner son opinion sur tous les sujet qui se rapporte à la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:24
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    a l’internaute 17, si nous n’arrivons pas à faire la justice dans ce pays après l’inssurection c’est à cause justement du RSP car c’est justement en leur seins que réside les assassins de nos braves marthyrs. aussi si le dossier SANKARA n’avance pas c’est à cause du Général Diendéré qui est lui même en cause dans le dossier. nous allons dissoudre ce régiment et poursuivre tous ceux en son seins ayant commis des bavures pendant le règne de Compaoré. nous avons la latitude de former à n’imprte quel moment des soldats de qualité pour la défense nationale. ce RSP n’est en rien une force protectrice du pays bien au contraire il empêche la bonne gouvernance comme cela à toujours été sa mission du temps de Blaise. toutes ces journées d’hommage aux marthyrs est une opération de charme fait par la transition aux autorités militaires afin qu’elles prennent la mesure de la gravité des actes commis par les siens sur le peuple. si elle (la transition) peine à faire la justice pour les marthyrs, vous croyez que c’est pour rien, elle a peur du RSP. donc s’il vous plaît laisser dissoudre ce machin et la justice pourra poursuivre tous les auteurs de crimes sans être inquiéter. voyez simplement le rapport sur le RSP remis au président KAFANDO qui peine à être diffusé, vous croyez que c’est facile pour le PF. ces gens là tiennent le pays en otage et nous avons le devoir de libérer notre patrie même au prix une fois de plus par notre sang car nous n’avons plus rien de précieux que le BURKINA FASO qui nous a été léguer gracieusement par nos devanciers.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:31
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    a l’internaute 17, si nous n’arrivons pas à faire la justice dans ce pays après l’inssurection c’est à cause justement du RSP car c’est justement en leur seins que réside les assassins de nos braves marthyrs. aussi si le dossier SANKARA n’avance pas c’est à cause du Général Diendéré qui est lui même en cause dans le dossier. nous allons dissoudre ce régiment et poursuivre tous ceux en son seins ayant commis des bavures pendant le règne de Compaoré. nous avons la latitude de former à n’imprte quel moment des soldats de qualité pour la défense nationale. ce RSP n’est en rien une force protectrice du pays bien au contraire il empêche la bonne gouvernance comme cela à toujours été sa mission du temps de Blaise. toutes ces journées d’hommage aux marthyrs est une opération de charme fait par la transition aux autorités militaires afin qu’elles prennent la mesure de la gravité des actes commis par le siens sur le peuple. si elle (la transition) peine à faire la justice pour les marthyrs, vous croyez que c’est pour rien, elle a peur du RSP. donc s’il vous plaît laisser dissoudre ce machin et la justice pourra poursuivre tous les auteurs de crimes sans être inquiéter. voyez simplement le rapport sur le RSP remis au président KAFANDO qui peine à être diffusé, vous croyez que c’est facile pour le PF. ces gens là tiennent le pays en otage et nous avons le devoir de libérer notre patrie même au prix une fois de plus par notre sang car nous n’avons plus rien de précieux que le BURKINA FASO qui nous a été léguer gracieusement par nos devanciers.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:47, par garga
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Merci à Maitre Bénéwendé pour son analyse combien objective.Il a tenu des propos en homme de droit.Pour ce qui concerne le passage à une 5ème République,je pense que ce n’est pas nécessaire pour le moment.Il faut surtout réussir les élections du 11 octobre 2015. Que tout le monde se rassure que personne ne pourra tripatouiller encore la constitution. L’article 37 et autres seront verrouillés à jamais.Le président qui ne sera pas d’accord pour ca sera décu dès le lendemain.
    Qt au propos du pdt KAFANDO n’en déplaise à ceux qi ne veulent pas entendre. Il n’a fait que dire la vérité. Il n’est pas venu aux commandes pour tenir un langage politique aux burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 10:53, par Kisbedo
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Me Benéwendé, merci pour votre franchise intellectuelle. Vous honnête et crédible que tout autre homme politique au Burkina. Monsieur du NAFA et de l’UPC, tenez des propos responsables et ayez le courage de parler franc et d’assumer. Me Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:12, par Cavalier rouge
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Internaute 16, c’est une question de loi ! Le code électoral n’abroge pas les autres articles de la constitution régissant le statut d’un parti politique d’opposition. A partir du moment où on s’oppose à une idéologie, on s’oppose même à tout ce qu’on a construit et relatif à cette idéologie. Je ne suis pas un MPPiste, mais aux yeux de la loi, Rock n’a rien à se reprocher !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:22, par dodo
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    je me permet de dire aux pseudo politicien que les propos de son Excellence sont aussi claire pour tous. Comment comprendre des gens qui ont acceptés le MPP à toute les marches pour barrer la route à Blaise et sa suite et aujourd’hui nier le fait qu’il ne soit pas impliqué dans la course au pouvoir ? les mauvais perdant, svp un grain d’honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:22, par TIBO
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Bénéwendé me déçois énormément les RSS on fait combien d’année avec le régime déçu et que tu as fait tout ton carrière a les combattre aujourd’hui tu les Deffant .Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:36
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    - 1- Passer ou non à la 5e république n’est pas une affaire exclusive des seuls hommes politiques : Il faudrait un débat nationale et peut-être même un référendum. Pour ma part, il faut juste faire de réformes pour améliorer certaines dispositions telles que le statu pénal du chef de l’état et les procédures constitutionnalisées de destitution des élus en faute et jamais modifiables au bénéfice de ceux qui sont aux affaires. Si le BF a eu tous les problèmes que nous connaissons, ce n’est pas à cause de la constitution mais à cause des mauvais politiciens assoiffés de pouvoir. Faites la meilleure constitution du monde et confier le pays aux pires individus, et le résultat sera catastrophique. Mais prenez la pire des constitutions et confiez le pays à des hommes d’états avertis et de bonne volonté, qui aiment vraiment leur peuples et disposés à se sacrifier, eux et leurs intérêts personnels, pour défendre le bien commun, et vous êtes sûr d’améliorer le sort de toute la nation. Par ailleurs, il faut éviter de confirmer l’instabilité politique en sacrifiant au rythme de "1 constitution, 1 président". Aucune de nos constitutions précédentes n’ont jamais survécu au président qui l’a vu naitre. Il faut arrêter de chercher des poux à nos constitutions et exiger des hommes politiques la rigueur qu’il faut pour un homme d’état. Le problème vient toujours de ces hommes politiques et de l’insuffisance du contrôle démocratique par les populations qui les ont élus : il faut donc encourager l’action de la société civile et de tous les corps constitués en faveur de la démocratie.
    - 2- Le RSP dans sa configuration actuelle en fait une réalité d’un autre âge. Et puisque l’armée à manqué encore l’occasion en décrédibilisant la commission dont elle a confié la présidence à une personne à la foi juge et partie, il faut entendre maintenant et enfin la société civile, car cette affaire concerne toute la nation e pas seulement les militaires : la nature du RSP est telle que : a) lui et aucun régiment militaire n’a sa place si proche de la Présidence du Faso : cette proximité est soit source de compromission soit source d’insécurité pour le PF qui n’a nul besoin d’une telle force si proche pour sa sécurité : c’est exorbitant, il doit donc être délocalisé et le site (camp) réformé. b) Comme le dit le PF Kafando, on a mis bcp d’argent à former ce régiment, alors que sa mission soit réformée. c) ce régiment est un corps de l’armée nationale et il ne peut et ne doit pas se soustraire au commandement de l’État major général de l’unique Armée nationale du BF. Il faut donc réformer son commandement actuel et nommer d’autre personnes à sa tête pour s’assurer du changement d’esprit voulu par une telle réforme, tant il est évident que les anciens auront tendance à regretter et à faire de l’ancien malgré toute leur bonne volonté. Il est par ailleurs normal et indispensable que ces célèbres anciens soient disponibles pour servir l’armée nationale là où le devoir appelle et où l’état major de l’armée voudra alors les envoyer ! Sinon ce sont des récalcitrants à éjecter de l’Institution républicaine qu’est l’Armée disciplinée et unie de la nation Burkinabè.
    - 3- Pour la cause de Rock Marc Christian, le président Kafando s’est trompé en prenant position. Ce n’est pas à lui, chef de l’exécution de dire au juge constitutionnel comment il devra dire le droit quand il s’agira de la candidature de RMC. Le CNT adopte les lois, l’exécutif (ici le PF) le promulgue et veille à leur exécution et le judiciaire ( ici conseil constitutionnel ) dit le droit selon les différents cas à juger (ici la candidature de tout citoyen, y compris de RMC). Alors là le PF n’est pas dans son rôle, même si maître Sankara dit qu’il est le garant de la légalité : le conseil constitutionnel est plus que le PF, le meilleur garant de la légalité constitutionnel des candidatures. Je préfère la position que Ablassé Oudraogo a donnée une fois en disant que la loi est claire et qu’il faut laisser aux juges le travail qui leur revient de droit. Nous aspirons à un état de droit plus cohérent que celui du régime précédent, il faut donc que chacun reste à sa place quand il représente une institution de la république.

    Quant à moi, comme tous les citoyens lambda, je n’ai pas de devoir de réserve dans ce débat. J’avoue donc qu’il serait curieux d’admettre la candidature de RMC à la Présidence du Faso, sachant la teneur du code électoral au sujet des personnes qui ont soutenu la modification de l’art 37 et que ce même RMC, a déclaré que cet article 37 est anti-démocratique et qu’il a participé activement à élaborer et mettre en œuvre les stratégies du CDP pour la modification incriminée. Qu’est-ce que 8 mois d’opposition opportuniste contre 26 ans de ferme soutient au régime précédent dont lui et ces compagnons (RSS) du MPP sont nécessairement comptables ? Son simple "mea culpa" suffit-il pour l’excuser d’avoir soutenu ce régime dans ces crimes économiques et de sang durant 26 ans, au point qu’il soit acceptable comme présidentiable alors que certains de ses compagnons qui ont rejoint la direction du régime de Blaise en ces dernières années (tel LAT) ne le sont pas ? Lui RMC est plus comptable de l’ancien régime que bcp d’autres du CDP et ce serait une injustice d’accepter sans candidature en excluant celle des autres : nous ne voulons ni justice ni injustice sélective ; nous réclame JUSTICE pour tous et sans la moindre impunité. Quand la loi dit NON au COUPABLE, il ne s’agit plus de dire que ça pourrait être un petit "oui" pour le moins coupable ou pour les coupables sympathiques : Cela serait rebutant comme manière de rendre la justice pour des citoyens censés égaux devant la loi ! UN état de droit spv : UN ÉTAT DE DROIT POUR NOTRE NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:48, par burkina billa
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    le president n a pas repondu en tant que intéligent mais en tant que intelectuel Dieu benise le burkinna sinon il n yaura pas d election apaisée au burkna

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 11:52, par Le justicier
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je n’ai pas reconnu notre cher président et chevronné diplomate. Son excellence a manqué une occasion pour nous prouvez qu’au Burkina plus rien ne sera réellement comme avant. Son opinion pourrait rendre un discrédit à la décision du conseil constitutionnel sur les candidatures à la présidentielle et cela pourrait porter préjudice à la cohésion sociale et à des élections paisibles. Taisons nous et laissons le conseil constitutionnel décider qui de Sankara, de Zeph, de Roch, de Eddie ou de Djibril peuvent être candidat même si nous savons qu’il y aura des non partants. Car on ne peut pas participer au conseil des ministres extraordinaire ou être caserné à l’hôtel et vouloir nous gouverner dans ce Faso là.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 12:33, par KPENW
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le Président Michel KAFANDO a bien parlé. De quelle réserve voulez vous qu’il observe ? il n’a pas donné une conférence sur ces 3 aspects ! il a répondu à des questions précises et pointues d’un journaliste professionnel. Si nos journalistes lui avaient posé les mêmes questions, il donneraient les mêmes réponses. Mais hélas ! nos "journaleux" passent leur temps à courir derrière les "gombos" que d’investiguer et poser des questions pointues. Personnellement je suis contre que nos présidents nous donnent des informations vitales depuis l’extérieur mais j’ai compris que ce sont nos journalistes qui ne leur posent pas les bonnes questions à l’intérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 12:49, par Hermann
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    L’integrite que vous avez toujours incarnee vous maintient sur le boulevard de l’objectivite ! La soif de justice qui vous anime vous conduit a prendre les problemes sur le terrain du droit quitte a proteger ceux qui vous mette les baton dans roues ! Si c ’est la probite, l’integrite qui ont le merite de gouverner un peuple, Maitre vous etes incontestablement celui qui doit gouverner le burkina !vos detracteurs vous lachent jamais les talons, mais malgre tt vs savez restez vous meme et fidele a votre lutte !pour celui qui connait l’homme et l’a cotoye sauras tres bien qu’il est loin d’etre celui qui est decrier tant !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 13:21, par Raguilgsom
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Sur toutes ces questions politiques, le Président KAFANDO a ses opinions personnelles et la liberté de les exprimer tant qu’elles ne sont pas contraires à l’éthique, à la morale... ZIDA peut avoir une opinion différente. Rock, ma grand-mère, le Mogho-Naba, François COMPAORE peuvent avoir une divergence de vues, mais seules les institutions ayant la charge de ces questions ont le dernier mot. Alors, pas de quoi vs en faire, mes chers concitoyens ! N’est-ce d’ailleurs pourquoi, Barack OBAMA soutenait, que "l’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais d’institutions fortes ?"

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 13:45, par yele
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Evitons de continuer de perpétuer la conception classique de la sécurité, qui serait un domaine réservé. Evitons donc de confier la reforme du RSP et plus generalement de l’armee aux militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 13:47, par Foumoilapè
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le chef de l’état est avant tout un burkinabè. Il peut à se titre dire se qu’il pense de l’actualité politique au burkina.Mais je dois dire que je suis déçu par rapport aux déclarations sur le rsp.Ce corps a été créé par Blaise et Diendére pour une mission précise. Blaise est parti avec tout son gouvernement, pourquoi ce corps reste et pose problème ? parcequ’il veut à tout pris remettre Blaise aux affaires avec toujours l’aide de la france ? Continuer à réver, la france veut la démocratie pour aider les peuples africains.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:03, par Bibata ZONGO
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Quant au fait que l’UPC devient subitement le parti qui diabolise le MPP juste par ce que Blaise n’est plus là, laissez lès avec leur conscience. En même temps c’est une leçon pour nous les électrices. Ces messieurs de l’UPC ne sont pas reconnaissant et un politicien qui n’est pas reconnaissant qui oublie ses amis d’hier est un danger public. Vraiment il faut que ce parti se ressaisisse. A part maître SANKARA qui parmi vous n’a pas souper avec Blaise ? Maintenant qu’il n’est plus là vous voulez vous manger entre vous. Ce n’est qu’en 2012 aussi que tu a quitté le CDP mr Zephyrin(je ne sais même plus si ce Mr a quitter le CDP car ses déclarations ainsi que celles de ses responsables nous laissent croire que l’UPC est un parti d’opposition préfabriqué par Blaise lui même pour dire que y a la démocratie au Faso). C’est quoi même le problème de ZEPH avec le MPP ? Juste par qu’il peut t’empêcher d’aller à kossyam ? Revoyez votre copie car en politique il faut de-fois être juste et Maître SANKARA qui est bien placé aujourd’hui pour vous critiquer tous ne le fait pas. Il préfère être juste dans ses analyses. Juste une observatrice de la scène politique.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:09
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    il faut savoir que la tentative n’est punissable que si l’auteur ne désiste pas de son propre gré. De façon claire, si quelqu’un décide de voler et en chemin arrête volontairement, il ne peut pas être poursuivi. C’est le cas de Roch et Cie qui depuis janvier 2014 ont combattu la modification de l’article 37. Seuls ceux qui craignent le MPP peuvent vouloir qu’on écarte Roch pour leur intérêt égoïste.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:11
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    """C’est à la sagesse du Conseil constitutionnel qu’il faut s’en remettre pour décider du sort des membres du CDP non seulement, mais aussi de tous les candidats y compris Roch Marc Christian Kaboré. Le Burkina Faso doit devenir un pays de justice équitable où les considérations d’exception n’auront plus droit de cité.C’est cela aussi le changement."""
    Dixit Ablassé Ouedraogo in le journal notre temps du 05/06/2015

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:13, par mouna
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le president kafando doit demissionner. Il n est pas neutre. Il est MPP . Il parle de vainqueurs et de vaincus. Lui il fait partie des vainqueurs .

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:23, par Blaise
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Au début on nous demandait de nous méfier des gens du MPP car ils ont été envoyés par Blaise pour casser l’opposition. Pendant ce temps ils (RSS) recevaient des coup de partout. Ils ont tout fait pour résister. Vu qu’ils ne lâchent pas certain sont allé rendre visite de courtoisie à d’autres sans problème imaginez si c’était le MPP qui avait reçu cette visite de courtoisie en pleine crise. Quel message les Assimi voulaient nous donner en rendant visite au seul parti l’UPC et non le CEFOB ?Aujourd’hui l’argument utilisé est le MPP a travaillé avec Blaise pendant 26 ans je dirai aussi que l’UPC a travaillé avec Blaise pendant 24 ans. Qui a privatisé nos entreprises ? Qui est à l’origine des PAS ;Qui a amené la situation fonctionnaire & contractuel ? Je pense que certaines personnes doivent essayer de revoir les choses à temps.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 14:29, par sidnoma
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Bonjour Kôrô Yam Yélé ! depuis quelques temps, vous bavez sur le cas DIENDERE que vous auriez voulu voir 1000 fois mort, faute de l’avoir vu traverser la frontière comme votre rumeur l’avait donné les premiers jours de l’après insurrection. Vous êtes un véritable loufoque qui a fait suffisamment carrière dans les forums à travers les quotidiens de la place et qui chaque fois a distillé impunément le venin de la haine, allant jusqu’à appeler à la vindicte contre des citoyens Burkinabé que vous ne voudriez pas voir, même en peinture. Le laxisme du pouvoir d’alors vous a offert un couloir free et vous avez poursuivi allègrement votre chemin de la délation, de l’anathème, de la diffamation, bref de l’intolérance au motif de lutter contre la mauvaise gouvernance. Blaise parti, vous voilà dans vos apparats MPPistes demander la tête de ceux que vous, le sulfureux doyen, souhaiteriez voir neutraliser afin de mener à loisir votre agenda, fusse que le pays brûle. Vous ne savez donc pas où réside DIENDERE ? hé bien je vous l’indique afin que très rapidement vous mobilisiez qui vous voudrez ou tous ceux que vous pensez plus courageux que les BARRY, ZIDA et autres, en vue de l’attraper et de le conduire à la MACO ou l’isoler dans une île de votre choix.En allant vers RADIO nationale venant de Charles de Gaulle, vous trouverez un rond-point juste à la fin de la double voie, tournez à votre droite et à quelque 50m, interpellez toute personne que vous trouverez dans les parages et elle vous situera le domicile du Général. Faites vite sinon le connaissant, il risque de fuir en prenant connaissance de vos menaces, car il craint le sort que vous pourriez lui réserver. Cessez de traiter les autres de lâches et comme vous êtes le BRAVO, allez vite neutraliser ce BANDIT CHEF qui vous empêche de transiter en rond. Je vous jure que le film sera très très accrocheur et personne ne souhaitera voir la fin. Vous et tous ceux qui menacent dans ce forum devriez comprendre que si après les jamborrées violentes d’octobre, il vous venait le désir de rééditer, vous, et vos gourous paierez cash. Y EN A MARRE EN FIN de ces procureurs miliciens. Pendant que nous y sommes, ne demandez pas la tête de ZAIDA qui est un OSC de moindre violence que les vôtres qui bénéficient des largesses des tenants du régime transitaire, demandez plutôt celle de Seydou ZAGRE, le maire le plus scandaleux qu’ait connu notre pays, et demandez celle du Député MPPiste BALIMA pour le motif que vous savez.
    Webmaster, nous soupçonnons des penchants mais nous continuons d’espérer que vous vous reprendrez au nom de l’équilibre qui grandit tout organe de presse.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 15:10, par Ablassé DICKO
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    sidnoma waï !! on dirait l’insurrection là ta fait trop de mal. Il y a l’action sociale. Si c’est le MPP qui a fait l’insurrection pourquoi soufrez-vous qu’ils(les MPPiste comme vous les nommez) en jouissent des fruits de leur bravoure de leur détermination de leur victoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 15:42, par kamifi
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Juste pour demander une petite chose à Lassant le 1er sur le forum : c’est bien déjà de faire le distinguo comme l’a fait le Président. Voulez-Vs dire qu’une partie de l’opposition soutenait la modification ?
    Quels sont ceux qui ont commis l’acte ?
    Doit-on maintenir ses positions quand on n’a plus de conviction ?
    Pourquoi change-t-on de parti ?
    Dire non à l’interne et ne pas être entendu jusqu’à quitter et continuer de dire non n’absout pas totalement mais on ne saurait devenir acteur

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 15:42, par SALEMBERE Moumouni
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    tantôt le MPP a travaillé avec Blaise donc ses responsables doivent être out pour les élections à venir tantôt c’est le MPP qui a financé tout ce monde sorti pendant l’insurrection. Que voulez vous au juste mes chers internautes ? MPP là est crèmba dèh ? Même Blaise par tous les moyens a essayé en vain.(Front Républicain, démissions du MPP vers le CDP avec des arguments"il est pire que le CDP"il n’ y a pas de démocratie", il y a la corruption,comme si le MPP était aux affaires ; dernière cartouche l’ADF/RDA car de nombreux députés CDP étaient soupçonnés d’être des taupes de ce même MPP d’où leur nuit d’enfer à azalaï hôtel le 29. A césar ce qui est à César. Grâce au MPP vous allez connaitre la démocratie mes chers hypocrites. Grâce au MPP certain que ce même CDP allait utiliser comme l’ADF/RDA rêvent même d’occuper kossyam. Au lieu de reconnaitre leur mérite non ils sont traités comme si Blaise était toujours là. Si y a un parti aujourd’hui qui mérite tout notre respect c’est bien le MPP et de plus en plus les gens prennent conscience de cela. Je ne parle pas des hainés, de ceux qui sont habités, aveuglés mais plutôt des burkinabè qui savent analyser, raisonner, et apprécier.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 15:58
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    hahaha. je comprends benewende sankara. puisque son parti est en negociation avec le MPP pour créer une coalition appelée front de gauche avec le PDS Metba et AJIR. l’objectif s’est de soutenir Rock et partager les postes de ministres. Si on vient dire que Rock ne sera pas candidat, son projet de devenir ministre tombe a l’eau. voila pourquoi il invoque une loi (sur le statut de l’opposition) qui na rien a voir avec le code electoral. mais comme nous sommes dans une savane.tout finira par se savoir. un militant sankariste

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 16:02, par Zagas
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    LA TENTATIVE est punissable seulement à deux conditions :
    - un commencement d’exécution de l’infraction
    - l’absence de désistement volontaire.
    Les gens du MPP n’ont pas commencé des actes tendant à modifier l’article 37 et mieux ils l’ont combattue durant plus de 8 mois aux cotés d’autres partis du CFOPB.Je respecte l’honnêteté et la grandeur de Maître SANKARA et je condamne avec la plus grande fermeté l’hypocrisie et l’esprit égoïste de certains chefs de partis membres de l’ex-CFOPB avec qui le MPP a lutté.Que les Burkinabè fassent très attention en votant très utile le 11 octobre car de par ces entrefaits,on a su quelles sont les personnes qui peuvent diriger un pays et celles qui méritent même pas la direction d’un simple quartier !suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 16:04
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    internaute 41 MK est partie en tant que président de la république ou en visite privée ? peut il émettre une opinion personnelle au cour d’une visite officielle ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 16:06, par Zagas
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    LA TENTATIVE est punissable seulement à deux conditions :
    - un commencement d’exécution de l’infraction
    - l’absence de désistement volontaire.
    Les gens du MPP n’ont pas commencé des actes tendant à modifier l’article 37 et mieux ils l’ont combattue durant plus de 8 mois aux cotés d’autres partis du CFOPB.Je respecte l’honnêteté et la grandeur de Maître SANKARA et je condamne avec la plus grande fermeté l’hypocrisie et l’esprit égoïste de certains chefs de partis membres de l’ex-CFOPB avec qui le MPP a lutté.Que les Burkinabè fassent très attention en votant très utile le 11 octobre car de par ces entrefaits,on a su quelles sont les personnes qui peuvent diriger un pays et celles qui méritent même pas la direction d’un simple quartier !suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 16:08, par le titan
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Bref je crois que le président est à félicité.
    Pour avoir réussi sa mission a savoir faire accepter la position du peuple aupres de la France.
    Pour le reste il n’a que donné ses opinions....
    SVP lisez bien, et souvent plusieurs fois pour mieu comprendre ce qu’on dit .J’ai remarqué que beaucoup ne lisent pas ou ne comprennent pas ce qu’il lisent et s’empressent de réagiR.
    il faut etre con pour dire que Rock est un candidat améçonné par le code. Les aigris qui font la culture de l’aigrissme faites attention.
    Quelqu’un parle d’indemnité et se pleind de la ministre . Il veus quoi ? vous autres vous n’avez rien compris .Nous préférons bien remunerer les gens tout en les empechant de voler. Que de laisser les gens voler bien qu’il soient mal rémunerer.
    Si vous avez une quelconque compétence vous verez que ça se vend bien et c’est honnette

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 16:10, par Mopust
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Ceux qui pensent que ROCK ne doit pas être candidat ont mal compris les choses.Quand ROCK a vu que le moment n’était pas propice pour la modification de l’article 37(ce qui est normal) il a dit qu’il ne va pas accompagner les tripatouilleurs.Ce qui fut fait et il a quitté le CDP et créer le MPP qui s’est allié à l’Opposition.Donc tous ceux qui étaient de l’Opposition étaient pour la modification de l’article 37 et tous qui étaient avec le CDP ont voulu que l’article 37 soit modifié.ROCK ne doit pas être écarté et ROCK ne sera pas écarté. J’ai une fois demandé à certains militants(sincères et honnêtes) de l’UPC de ne pas insulter le MPP.ZEPH même sait qu’il est condamné à supporter le MPP en cas de cas.C’est un mariage contre son gré pour ceux qui connaissent la politique.Qu’on le veille ou non il y a des Chefs Coutumiers ou autres si vous ne les gagner pas, vous perdez votre électorat.C’est déplorable mais c’est la politique au Burkina.Et je sais avec certitude qu’il y a des Provinces(pas les moindres) au BURKINA qui sont des fiefs incontournables du MPP. Au jeunes qui sont sur le Faso Net et autres réseaux sociaux,vous êtes très jeunes et vous ignorez la politique au BURKINA.Sur le terrain politique,un CVD(Conseiller Villageois de Développement) vous bat avec votre doctorat.Ce qui fait la puissance de SALIF DIALLO c’est sa connaissance parfaite du terrain politique et la conscience du peuple.Celui qui veut il peut tenter d’organiser un mariage,un PPS,des funérailles... avec les textes ou lois en vigueur au village.Si tu crois que tu connais la loi,tu connais les textes,tu es libre...tu verras que ton organisation va échouer.Exactement en politique.Dans les villages( qui sont malheureusement ceux qui décident de l’avenir du pays) si tu t’amuse avec un Chef ou un fin connaisseur du terrai politique,tu reviendras en ville en larmes car tu vas perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 18:11, par SING
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    laissez les(UPCistes) avec leur problème. La politique c’est sur le terrain et non sur fassonet pour insulter les adversaires politiques. ça va se savoir vous êtes pressé non ?. Une fois je m’en prenais à ces mêmes jeunes de l’UPC qui traitaient madame Pascaline TAMINI de la NAFA de vielle, qu’elle est devenu méconnaissable par ce qu’elle gagne plus de sous volés au peuple. Vous voyez ? leurs interventions sur le net se limite à des insultes, des désinformations et rien d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 19:48, par Wendgomde Felix
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je suis tres decu par les reponses de l’UPC et du NAFA aux deux dernieres questions. Comment un parti qui veux diriger le Burkina ne peux pas dire sa position sur les grandes questions de la nation. Ce sont des equilibiristes et doivent traites comme tels. L’UPC perd en credibilite en s’abtenant de se prononcer clairement et sans ambiguite sur ces questions.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 19:49
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le prési a donné un point de vue très clair et Maître Sankara est à féliciter pour son courage et son honnêteté. Le reste, que de la mauvaise foi et des calculs.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 20:00, par Bouda
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    SLT à tous ! Contrairement à ceux qui se triture les mininges je suis de ceux sont curieux de voir par quel raisonnement judique le juge constitutionnel va aboutir à l’exclusion d’un quelconque candidat de la course présidentielle à l’exception de ceux qui sont qui ont été condamné avant l’entré en vigueur de la nouvelle loi. Autrement en exclusion les pro-Blaise le huge constitutionnel ferait retroagir La loi electorale. Dans cas ci l’exclusion ne concernera pas uniquement les pro-Bliase mais touchera du même coup les candidats qui ont participer à l’insurection populaire en depit de son caractère populaire. Car la participation à un changement anti-constitutionnel (l’élection étant la voie normale de changement reconnue par les systèmes démocratiques que tout le monde revendique à tout bout de champ sans se l’approprier) qui peut se traduire par un coup d’état militaire, civile, constitutionnel (lorsque La constitution est partiellement ou intégralement suspendue) ou un soulèvement populaire(Eh oui le soulèvement populaire est un changement anti-constitution prohibé par notre constitution et les conventions auxquelles le BF a adérées). Je suis de ceux qui croient que la nouvelle loi n exclut personne, mais averti quiconque voudrait s aventurer dans ce domaine encore, les consequences de ses agissement. Coordiallement voted.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2015 à 23:06, par Figo
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Est inellegible Tours ceux qui ont incite a l,insurrection,l,insurrection etant une infraction a la loi selon le code penal,notamment ceux comme Salif,Simon qui ont paye les soldes de la subversion aux jeunes dans la nuit du 29 au 30 oct pour commettre la forfaiture.Au nom de la loi Mo Sankara doit etre traduit devant la cour martiale pour complot de nature a renverser l,ordre constitutionnel,Rock d,avoir concu et defendu le projet de modification de l,article 37 et Salif d,avoir finance l,insurrection en conivence avec puissance etrangere,Balai citoyen pour acte de vandalisme ayant cause des morts,pasteur Zida d,avoir denature le caractere laique et republicain du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 03:03, par Hawk
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Retenez ceci, Un animal acculé par des chasseurs sans aucune échappatoire se défendra dans un combat à mort.
    KORO YAMYELE tu comprendras assez vite ce que veut dire : Lion’s kill eating people.

    Par votre faute (votre sentiment de toute puissance, ivresse du vainqueur qui ne se dissipe pas) et tout le mal que vous faites parce qu’on vous en a fait au par-avant.
    Comme tu as commencés à entendre ce qui se passe dehors, tu comprendra que la roue est entrain de tourner.
    Que faut-il faire pour empêcher cette roue de tourner en dis-continue afin que l’on puisse repartir sur de meilleurs bases ?
    Tout les dossiers seront jugés un jour mais ce n’est pas à la population de se faire justice encouragé par vos dirigeants de sur-croix ; Justice des vainqueurs et chasses aux sorcières menaces de mort et arrestation à tout va jusqu’à ivresse total et maintenant voila le résultat. C’est retour à zéro, mais cette fois veillez à ne pas repartir du mauvais pied.
    Epargnez le peuple qui ne veut plus de conflit ni en être les victimes

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 10:44
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Apprenons à bien écouter et comprendre les propos des gens avant de réagir. A mon humble avis il n’ya aucun problème dans tout ce que le Président a dit. Le CDP ET AUTRES ne se limitent pas à leurs dirigeants actuels. Ce sont des milliers voir même ou peut être des millions de burkinabès qui se reclament de ces partis. Pourquoi ne pas promouvoir de nouvelles personnes et penser enfin à la gouvernance democratique au sein des partis ; l’alternance doit être pratique dans les partis d’abord. Mais comme les gens veulent s’accaparer de tout alors ils n’admettent pas que d’autres personnes en dehors d’eux se présentent comme candidats. C’est là ma désolation. Que soit Blaise, Salia SANOU dit Djamila, Léonce, Djibril, Zéphirin, Rock, Bénéwendé etc. ils ont tous ce germe en eux : moi seul pour toujours et pas quelqu’un d’autres. Sinon à l’heure actuelle ils auraient tous donné l’exemple de Laurent BADO. C’est pourquoi je m’adresse à l’ensemble des militants de tous les partis politiques qui sont dans l’ombre à s’éveiller s’ils veulent le changement véritable au FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 10:53, par Le Citoyen
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je constate que l’UPC et la NAFA ont des positions qui sont très proche. Quant on sait l’alliance qu’il y a entre la NAFA et le CDP, on se demande bien si bientôt on n’aura pas une alliance UPC-NAFA-CDP.
    J’ai vraiment honte pour ce partie qui en entrain de sombrer dans la malhonnêteté Intellectuelle et politique.
    Quand les leadeurs du MPP sont venu grossir les rangs de l’opposition, ils ont été accueilli à bras ouverts. Maintenant qu’il est question de la conquête du pouvoir, on tombe dans des bassesses politicienne des temps anciens.
    Je pense, que si ont les considéraient comme des traitres soutenant la modification de l’article 37, ils devaient tout simplement refuser leur entrée au sein du CFOP.
    On ne peut pas après avoir applaudi leur départ du CDP, les avoir accueilli à bras ouvert au sein du CFOP, et après leur contribution décisive à la fuite Blaise, vouloir maintenant les mettre dans le même sac que ceux qui ce sont entête et pousser le peuple à bout. Par ce que simplement on a un agenda politique caché.
    Je peux comprendre la position de la NAFA sur cette question, mais celle de l’UPC est très décevante.
    D’ailleurs s’il y a bien quelqu’un qui n’a jamais collaborer avec Blaise, c’est bien Me Sankara. Zéphirin à été ministre des finances de Blaise. Pour ceux qui ne savent pas encore, ce poste de ministre des finances était si protégé sous l’ère Compaoré que pour y prétendre, il faillait vraiment avoir des relations très particulières et des plus proche avec le Grand Patron. Parmi les personnalités qui ont occupé ce poste très prestigieux, on peut compter des beau frère ; des membres de la famille Compaore ou encore des témoins de mariage du Blaiso him self. On peut donc se demander quelle type de relation existe t’il, ou à t’il exister entre Monsieur Zéphirin Diabré et le président Blaise Compaore qui est pu bénéficier d’une telle nomination ?.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 11:13, par Le Citoyen
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Je constate que l’UPC et la NAFA ont des positions qui sont très proche. Quand on sait l’alliance qu’il y a entre la NAFA et le CDP, on se demande bien si bientôt on n’aura pas une alliance UPC-NAFA-CDP.
    J’ai vraiment honte pour ce partie qui en entrain de sombrer dans la malhonnêteté Intellectuelle et politique.
    Quand les leadeurs du MPP sont venus grossir les rangs de l’opposition, ils ont été accueillis à bras ouverts. Maintenant qu’il est question de la conquête du pouvoir, on tombe dans des bassesses politiciennes des temps anciens.
    Je pense, que si on les considérait comme des traitres soutenant la modification de l’article 37, ils devaient tout simplement refuser leur entrée au sein du CFOP.
    On ne peut pas après avoir applaudi leur départ du CDP, les avoir accueillis à bras ouvert au sein du CFOP, et après leur contribution décisive à la fuite Blaise, vouloir maintenant les mettre dans le même sac que ceux qui se sont entête et pousser le peuple à bout. Par ce que simplement on a un agenda politique inavoué.
    Je peux comprendre la position de la NAFA sur cette question, mais celle de l’UPC est très décevante.
    D’ailleurs s’il y a bien quelqu’un qui n’a jamais collaborer avec Blaise, c’est bien Me Sankara. Zéphirin à été ministre des finances de Blaise. Pour ceux qui ne savent pas encore, ce poste de ministre des finances était si protégé sous l’ère Compaoré que pour y prétendre, il fallait vraiment avoir des relations très particulières et des plus proche avec le Grand Patron. Parmi les personnalités qui ont occupé ce poste très prestigieux, on peut compter des beaux-frères ; des membres de la famille Compaore ou encore des témoins de mariage du Blaiso him self. On peut donc se demander quelle type de relation existe-t-il, ou à t’il exister entre Monsieur Zéphirin Diabré et le président Blaise Compaore qui est pu bénéficier d’une telle nomination ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 11:19, par yele
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Le président devait donner des directives aux militaires :
    1. une armée républicaine et disciplinée, avec un équilibre des forces, une claire répartition des missions et des moyens, capables de lutter contre l’insécurité, le terrorisme et de participer aux opérations de mmaintien de la paix
    2. une structure légère pour assurer la protection du chef de l’Etat

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 11:30, par Leyman
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Avez-vous déja vu une armée dans une autre ? Les éléments du RSP sont des soldats comme les autres. C’est juste le nom et l’armement qu’ils detiennent. Si non ils ne sont pas mieux former que le RPC ; l’armée de l’air ou la Gendarmerie. Pourquoi les autres respectent la loi et pas eux ? Seulement pour les sales boulots il faut des ignorants de la loi, des illétrés. Donc soyons serieux dans nos façons de voir les choses. L’armée peut former des militaires de n’importe quel corps pour remplacer les mauvaises graines au sein de cette autre armée dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 13:09, par sana wendé
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    précision.j’ai suivi une émission(le docteur Basile Guissou était l’invité) à la télévision RTB au moment de la discussion sur la modification de l’article 37.j’étais peiné de la réaction de RMCK,mais j’ai été rassuré par une réponse du Dr Basile Guissou :« ce que RMCK a dis n’est pas la position personnelle de RMCK », en tant président il a dit ce que le CDP a décidé. une manière subtile de dire que RMCK ne partageait la position du parti. la suite de l’évolution nous l’a prouvé. vous pouvez revoir l’émission en question pour plus de précisions.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2015 à 15:40, par korfou
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Tous ces propos rien ne m’intéresse maintenant. Rien et rien. Ce qui m’intéresse comment faire pour ne plus vivre un gouvernement d’hommes qui ne connaissent pas DIEU. Comment faire pour finir cette Transition.Michel KAFANDO franchement il faut revoir la vie des services.Je pense que la plus grande injustice administrative c’est de voir certains services d’ETAT effectuer des missions et engranger des frais de missions et d’autres sont assis.Quand tu voies que des fils d’un même pays sont traités différemment ça frustre et ça amène le désespoir.Comment se fait-il que des services depuis l’insurrection continuent d’effectuer des missions alors que d’autres sont assis ?Or chaque jour on nous chante qu’il n’y a pas d’argent.Je suis déçu de la vie de mon BURKINA que j’aime tant.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2015 à 11:13, par Konkona
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Franchement au Burkina Faso, il faudra que certains pensent un temps soit peu à se faire former pour avoir un niveau minimum avant d’accepter occuper des postes de chef de parti, de SG de parti politique etc... J’ai écouté quelques chefs de fil de parti politique ou d’associations au sujet de la sortie du Chef de l’Etat son Excellence Michel KAFANDO en France. A t il vraiment dit ce que vous lui reprocher ? A t il vraiment dit que Rock n’était pas concerné ? Ne confondez pas les choses et demandez conseil à des personnes bien nantis. Je crois savoir que le chef de l’Etat a dit tout autre chose. Faites un playback et vous comprendrez mieux. Il n’a pas clairement dit que Rock n’était pas concerné. Évitons de mal résumer. Je crois que certaines personnes qui se sont hissées à la tête de certains partis politiques doivent laisser leur place à ceux qui sont capables de défendre les idées. Par exemple des hommes comme Tahirou, Kanazoé du partie des jeunes, Sango, Maître BENEWENDE, pour ne citer que ces personnes sont des hommes capables. Vive le Capitaine Président Thomas SANKARA. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2015 à 17:17, par sinsolgué
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Leyman (internaute 69) de deux choses l’une : soit vous êtes militaire ou gendarme et dans ce cas je ne puis m’empêcher de douter de votre morale, soit vous n’êtes ni l’un ni l’autre, auquel cas, je vous crédite du bénéfice du doute qui doit profiter à un accusé dont la culpabilité ne peut être à suffisance démontrée ou en d’autres termes d’une ignorance qui demande de l’éclairage.
    Dans la première hypothèse, il est de notoriété publique (mm nous les SNPistes (ancêtres du SND) le savons), que le cheminement qui conduit aux Commandos et Para-commandos débute au moment où la nouvelle recrue entre au centre de formation initiale à Bobo (ou nasso si je ne m’abuse) par le suivi de ses aptitudes physiques et morales et dès la fin de la formation par une présélection sur :
    a) la base du volontariat ;
    b) le choix des encadreurs ;
    c) la base d’une sélection dans tous les cas à la suite d’un test d’aptitude.
    Ce serait seulement à l’issue que, pendant que les autres rejoignent leurs bases d’affectation (cavalerie, génie, finances, mécaniciens, etc.), les sélectionnés commandos et para-commandos débutent une autre formation très exigeante à ce qui se dit au terme de laquelle ils sont soit :
    1) admis et rejoignent le rsp ou les parachutistes ;
    2) échoués, auquel cas ils sont affectés dans les autres casernes ;
    Il me semble aussi que le critère de résistance physique soit une condition déterminante pour aller chez les pompiers.
    Venir donc dans le forum, imbu de sa mauvaise foi pour tenter d’abuser la bonne foi des autres tel que procède mon frère Leyman qui veut que militaire soit militaire alors que tôle peut ne pas être tôle comme politicien n’est pas politicien, c’est simplement vouloir nous faire prendre les vessies pour des lanternes. Dans le même ordre d’idée, je souscris à la proposition d’une structure légère en vue de la sécurité des institutions dont la première est le Chef de l’Etat, tout en m’inscrivant en faux sur la tentative de faire passer l’idée selon laquelle, cette tâche incomberait spécialement aux gendarmes. Nos démocraties sont si "FORTES" qu’elles peuvent tanguer non pas seulement quand un ministre de la défense se retrouve encaserné pour des questions-réponses non préparées (encore que là !), mais même lorsqu’un caporal porteur d’idées populisantes contre la haute hiérarchie ou contre la bureaucratie politique se rêve à PRENDRE ses responsabilités. Aussi, rsp ou pas, parachutistes ou pas, il faut au pays une ou deux unités de dissuasion (et équilibrées en aptitudes elles-mêmes), en prenant des dispositions afin que celles-ci ne deviennent pas un problème contre l’état et les citoyens, exactement comme nos OSC droits-de-l’hommiste devenues un problème pour les libertés fondamentales (vous avez vu le rasta du balai au cimetière ?). La question qui me triture est de savoir si les gendarmes (au cas où la tâche de sécurisation des institutions devait leur échoir !) seraient plus armés que les gens de l’infanterie donc disposer d’armes de plus gros calibrages, et quelle pourrait être la réaction des bérés rouges. Si des spécialistes peuvent m’éclairer d’avantage ils sont les bienvenus à condition qu’ils s’abstiennent de pointer les USA ou la France pour raisonner. Enfin, Il semble que des promoteurs d’organes de presse qui ont condamné certains mouvements corporatistes au nom du respect de la loi et de l’autorité auraient désavoué la décision du CSC et repris avant date, les émissions "antennes directes" suspendues pour un temps. Si cela s’avérait, qu’ils la bouclent désormais s’il advenait que.....

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2015 à 21:36, par Nobila Bernard OUEDRAOGO
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Salut à tous ! Sur la question de qui a soutenu ou non la modification de l’article 37, Rock Marc Christian KABORE devrait avoir la décence de reconnaître qu’il a soutenu le projet . S’il a créé le MPP après c’est parce que tout simplement il s’est rendu compte qu’il n’avait plus de poids au CDP. De grâce, faisons en sorte à ne pas créer trop de tension, retirez cette loi et laissez le peuple sanctionner tous les candidats par son vote.Je persiste et je signe que le salut du Burkina Faso viendra de l’UPC un parti qui brille par son réalisme, sa constance et sa clairvoyance.Les animateurs du MPP ne peuvent pas faire mieux que ce qu’ils nous ont fait endurer quand ils étaient au CDP.Ils en sont le produit tout fait. Vive l’UPC !Victoire à l’UPC !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin 2015 à 17:52, par Leyman
    En réponse à : Propos du président Kafando sur la Constitution, le RSP, le code électoral : l’UNIR/PS, la NAFA et l’UPC apprécient diversement

    Mr Sinsolgué j’ignore comment on forme les comandos ; ça c’est vrai et merci pour vos précisions. Mais rien de tout ça n’explique la surestimation qu’on fait à leur égard. On a l’habitude de voir l’autre groupe (RPC) lors des defilés mais personne ne parle d’eux en mal. Ne sont-ils pas des comandos aussi ?. L’armée du pays se resume-t-elle au RSP seulement ? Je ne crois pas. Si on qualifie l’armée de grande muette je pense que c’est parce qu’ils ont vecu des souffrances enormes lors de leur formation. Raison de plus pour le RSP de regler tout par le dialogue et non par les armes. Il est normal que le RSP existe mais pas pour proteger une seule personne. En tout cas nous le peuple burkinabé regardons le RSP avec un air patibulaire jusqu’a ce qu’ils demontrent qu’ils sont avec nous et pas contre nous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés