Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Oursi : Mare et dunes de sable en souffrance

Accueil > Tourisme • • mercredi 3 juin 2015 à 18h53min
Oursi : Mare et dunes de sable en souffrance

Le département de Oursi situé au Nord du Burkina Faso dans la province de l’Oudalan est réputé être une zone de convergence de touristes nationaux et internationaux. A sa mare très spacieuse et aux dunes de sable gigantesques vient s’ajouter, il y a environ une décennie, un musée aux objets diversifiés. Ces différents sites sont aujourd’hui en souffrance pour des raisons aussi humaines que naturelles.

La mare de Oursi fait partie des retenues d’eau qui attirent de nombreux visiteurs. Elle s’étend environ de 22 kilomètres de long sur 7 kilomètres de large. A travers sa verdure à perte de vue, la mare de Oursi fait la fierté de tous ceux qui foulent le sol pour leur première fois. Elle offre également de potentielles ressources halieutiques. Malheureusement, cette mare est aujourd’hui menacée par des actions aussi humaines que naturelles et cela attire très peu l’attention des services en charge de la préservation du patrimoine touristique.

Si les phénomènes naturels sont difficilement maitrisables, les actions de l’homme sur l’environnement peuvent être contrôlées. La pêche anarchique, le pâturage, le maraîchage, le prélèvement des briques pour les constructions sont autant d’actions qui contribuent à l’ensablement de la mare de Oursi. En effet, chaque jour, près de 15 000 à 20 000 têtes de bétail viennent s’abreuver dans la mare de Oursi et y restent à longueur de journée. Si rien n’est fait, la mare est exposée à l’ensablement et l’assèchement.

Les dunes de sable constituent également une richesse touristique et sont aujourd’hui très menacées. Ces dunes sont devenues de nos jours un dépotoir d’ordures et un chemin de passage de troupeaux d’animaux qui les inondent de déchets faisant perdre ainsi sa beauté naturelle. Les herbes y poussent et rendent ces dunes mortes. Le village de Oursi est emprisonné entre la mare et la dune et pour éviter les inondations du côté de la mare, l’extension des habitats se fait du côté des dunes. Quand on y fait un tour, des maisons sont perchées sur les dunes de sable et ce comportement n’est pas de nature à pérenniser ce patrimoine touristique très convoité.

Lire la suite sur Tourisme au Faso

Messages

  • ah vous aussi ! mes parents à plaisenterie, ne gatez pas le peu que vous avez et qui vous reste. il n’ya plus de place pour vous chez les bobos, si jamais vous n’arretez pas. mr les responsablbes locaux, nous les bobos sommes pret à venir donner un coup de main pour réeduquer ces petits esclaves. amicalement !

  • A l’auteur de l’article : qu’est ce que le tourisme rapporte à la population locale comparativement à l’élevage ? Si vous aviez eu la présence d’esprit de demander l’avis des populations locales, vous aurez compris que leur principale activité est l’élevage et leur préoccupation majeure en cette période est le soucis de l’abreuvement des animaux. Que l’ensablement soit une préoccupation, je la partage ; mais que l’abreuvement des animaux soit une contrainte à l’utilisation de la mare comme site touristique, vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde que cette population.
    Pour ce qui est des dunes, les déjections d’animaux qui favorisent le développement des herbes est au contraire une bonne chose. Je rappelle qu’il y a eu des projets de fixation des dunes au sahel

  • Des milliards ont été engloutis dans ce sable sans résultats. j’ai été témoin du projet mare Oursi dans les années 91, 92, 93,94. En dehors de la petite cité de 7 à 8 maisons construites y a rien. Il faut aider cette population prioritairement à développer l’élevage. C’est plus porteur pour eux. Les autres projets viendront après.

  • je pense que la dégradation de la nature nous concerne tous ;qui a la population habitant et l’État de prendre leur responsabilité pour garde la mare et la dunes intacct

  • on a interèt a proteger cette marre pour le bien-être de la population local

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Air Burkina : Pourquoi les programmes des vols ont été perturbés
Tourisme : Des Burkinabè à la découverte du Pic Nahouri
SIAO 2018 : Permettre aux artisans de vivre de leur métier
Aérport de Donsin : Où en est le projet ?
Air Burkina : L’agence Kwamé N’krhuma sera fermée à compter du 1er avril 2018
Bobo : La Villa Gamaliel, un cadre idéal pour se sentir chez soi
Le musée communal Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso : Sauvons notre patrimoine culturel
Hôtel du week-end : Mermoz Hôtel, un autre style de séjour, un reflet de l’hospitalité
Aviation : Air Sarada vole en toute sécurité dans le ciel burkinabè
Hôtel du week end résidence Lafia
L’hôtel du week-end : Le Ran Hôtel de Bobo-Dioulasso
SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés