Lancement des épreuves du CAP, BEP et BEPC : Samadou Coulibaly adresse ses encouragements aux candidats

mardi 2 juin 2015 à 22h51min

Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Samadou Coulibaly, a procédé, ce mardi 2 juin 2015, en compagnie du secrétaire général du ministère des Enseignements secondaire supérieur, Bila Dipama et d’une délégation, au lancement officiel des épreuves du CAP, BEP et du BEPC. L’acte a eu lieu au complexe scolaire les Elites et au Lycée municipal de Sigh-Noghin. Environ 223.000 candidats prennent part à ces examens sur le territoire national.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lancement des épreuves du CAP, BEP et BEPC : Samadou Coulibaly adresse ses encouragements aux candidats

Dans la matinée du 2 juin 2015, la cour du complexe scolaire les Elites, centre d’examen du Jury 5 des caps commerciaux, d’aides comptables, était bondée d’élèves. Pour cause, le début des épreuves ou 248 candidats seront évalués en vue de l’obtention du parchemin de fin d’année scolaire.
Il était 6 heures 57 mn lorsque le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Samadou Coulibaly, proférait des mots d’encouragement aux candidats, qui visiblement avaient « la peur au ventre », avant de donner le top départ proprement dit avec l’épreuve de rédaction commerciale. « Les éléments sur lesquels vous allez composer sont déjà connus du programme que vous avez reçu en classe. Ainsi, je vous invite à exclure tout sentiment de peur ou de stress et soyez rassurés que les corrections se ferront en toute impartialité », a-t-il dit.
Du côté du jury 76, le Lycée municipal de Sig-Noghin, l’examen a pris son envol à 7h 24mn, avec l’épreuve de dictée titrée « un élève appliqué » de Pearl Buck. Le ministre a une fois de plus réitéré ses encouragements aux candidats.
Même si tout se passait sans obstruction, le proviseur du lycée municipal de Sig-Noghin, Adélaïde Tapsoba, n’a pas manqué de relever quelques difficultés. « Il y a certains candidats qui ont oublié leur CNIB, d’autres n’en ont pas et encore même certains ont des pièces sans photo. Afin de leur permettre de prendre part à l’examen, nous avons dû les renvoyer aux établissements d’origine afin qu’on leur délivre une carte d’identité scolaire ».
Selon le chronogramme, l’écrit se fera en deux jours, ensuite viendra la phase des épreuves orales pour terminer par les corrections. Les premiers résultats seront connus très probablement vers le 10 juin.

Des candidats confiants

La candidate au BEPC, Nafisatou Belem, a laissé entendre que l’épreuve de dictée était à leur portée et qu’elle attend avec sérénité la suite de la composition tout en espérant qu’elle sera aussi abordable.
Au niveau national, environ 223 mille candidats concourent aux examens repartis comme suite : près de 213 aspirants pour le BEPC et environ 10 500 pour le CAP et le BEP toute option confondue répartis dans 1000 centres de composition. Avec une enveloppe financière qui avoisine 5 milliards de franc CFA, l’examen a nécessité la mobilisation de près de 36 mille acteurs pour administrer et corriger les épreuves.

Aïssata Laure G. Sidibé (Stagiaire)
Lefaso.net

Encadré

Dictée : Un élève appliqué
L’école ne tarda pas à devenir la plus grande distraction de la vie de Yuan, car il aimait vraiment l’étude. Il acheta une grande pile de nouveaux livres. Tous ces livres étaient un enchantement pour notre écolier. Il tournait avec avidité leurs pages propres et inconnues, et il désirait ardemment imprimer chaque mot dans sa mémoire et étudier, étudier encore pour l’amour de l’étude.
Il se levait à l’aube. Aussitôt éveillé, il se jetait sur ses livres, apprenait par cœur les choses qu’il ne comprenait pas, des pages entières qu’il fixait dans sa mémoire. A l’école, il était toujours le premier à entrer dans la salle de classe.

Pearl Buck, la terre chinoise

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 juin 2015 à 19:26
    En réponse à : Lancement des épreuves du CAP, BEP et BEPC : Samadou Coulibaly adresse ses encouragements aux candidats

    Le BEPC commence mal à Dori . dans le centre de Dori au Lycée provincial ; des candidats ont été pénalisés ce matin à l’épreuve de français. En effet ,après la dictée ,on leur a distribué les épreuves de grammaire et de vocabulaire, sur lesquelles il écrit 2heures de temps prévus. Ce qui a intrigué certains candidats qui ont demandé à savoir si c’est réellement le cas car on ne leur avait pas donné en ce moment l’épreuve d’expression écrite.. Les surveillants leur ont confirmé que c’est bel bien 2heures pour les deux premières épreuves. A leur surprise quand une heure s’est écoulée un examinateur est venu dans la salle et leur a demandé de déposer les bics parce que c’était la fin du temps imparti pour les deux premières épreuves et il a amené en même temps l’épreuve restante celle de l’expression écrite qu’ils devaient traiter la deuxième heure. L’examinateur a proféré des menaces et des injures aux candidats en retirant les copies. Certains ont même versé des larmes devant cette situation. C’est ainsi que les surveillants ont commencé à s’excuser parce qu’ eux même n’avaient pas compris la situation comme ça. C’est une situation déplorables parce qu’on est entrain de réduire la chance de ses enfants qui après une année de dure labeur se voient pénaliser de la sorte. C’est injuste. Et il faut que les examinateurs sachent que c’est pas parce que ce sont des candidats ou des enfants qu’il faut se permettre de les traiter comme des hors la loi.. Je ne peux pas comprendre qu’en de pareille situation que des soit disant éducateurs se mette à menacer et à insulter. Les Pauvres enfants ne veulent que le succès ,pourquoi les brimer de la sorte. Il faut que le ministère corrige cette injustice et donner une égalité de chance à tous les candidats sinon les enfants vont payer très chère une erreur qu’ils n’ont pas commise. Rien ne doit plus être comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin 2015 à 01:19, par La Positive
    En réponse à : Lancement des épreuves du CAP, BEP et BEPC : Samadou Coulibaly adresse ses encouragements aux candidats

    C’est vraiment déplorable
    Les deux ministères en charge des enseignements doivent redoubler d’effort afin que certains enseignants qui se comportent comme des détenteurs absolus du savoir comprennent que pour favoriser l’apprentissage ils doivent revêtir le manteau de tuteur accompagnant l’apprenant. Ce qui suppose de facto un respect mutuel. Alors arrêtons d’animaliser nos enfants.
    Bon courage à nos braves enfants candidats mouillez le maillot et le succès sera à votre portée.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin 2015 à 10:26, par sidnoma
    En réponse à : Lancement des épreuves du CAP, BEP et BEPC : Samadou Coulibaly adresse ses encouragements aux candidats

    Si les faits relates sont exacts les correcteurs de ce jury doivent en tenir compte. De concert bien sur avec le president du jury’ sinon ce serait une injustice qu’on aurait infligee aux pauvres enfants .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés