Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

dimanche 31 mai 2015 à 01h22min

Une gerbe de fleurs pour honorer la mémoire des martyrs tombés sur le champ de batail les 30 et 31 octobre 2014, pour la liberté et la justice. C’est le geste que des membres du gouvernement, les représentants des familles des victimes, les organisations de la société civile et des présidents d’institution ont posé dans la matinée du 30 mai au cimetière de Gounghin. Hommage oui, mais pour beaucoup, le plus grand hommage serait que justice soit rendue à ces héros tombés sous des balles assassines.

Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

« Mourir pour que triomphe un idéal démocratique au Burkina Faso, c’est vivre à jamais dans le cœur des Burkinabè », c’est la conviction de Chériff Sy qui dans son discours a rendu hommage et montré son admiration pour ces hommes qui ont préféré le sacrifice ultime pour que émerge un Burkina nouveau débarrassé de la forfaiture, du clientélisme, de la gabegie, des crimes de sang et des crimes économiques.

Ces martyrs avaient chacun une famille, une histoire, et certainement plein de projets, a poursuivi le président du conseil national de la transition, mais « l’ignominie d’autres hommes a fait que leur vie a été soufflée sous des balles assassines dans la tragédie, la douleur et la peine ». Il a par ailleurs rassuré du soutien du gouvernement, du CNT et de la nation tout entière aux familles des martyrs. Bien que dans la peine, les familles devront également être fières de leurs fils, pères, filles, car a poursuivi Chériff Sy, « ils n’auront pas vécu inutile, puisque la mémoire collective se chargera de transmettre de génération en génération, le symbole de leur courage, de leur détermination, ce qui les a conduits au sacrifice ultime ».

Ouagadougou la capitale a payé le lourd tribut pendant l’insurrection populaire avec 21 morts. Pour le président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou, Damien Gampiné, les martyrs, « tombés sur le champ d’honneur pour avoir dit Non à la fatalité, à la forfaiture, à la soumission, au déshonneur seront désormais des symboles, même aux yeux de ceux qui leur ont lâchement arraché la vie ».

La justice sera le plus bel hommage

Le président du l’Union des parents des victimes, Victor P. K Puahoulabou a apprécié l’hommage national rendu aux martyrs. Mais pour lui, il faut aller au-delà. « Il y a des enfants qui pleurent, des mamans qui pleurent parce qu’ils n’ont plus rien à manger. Nous espérons que justice leur sera rendue bientôt et nous demandons au gouvernement de la transition de prendre des décisions fortes avant la fin du mandat pour rendre justice à nos martyrs ». Il a souhaité que les familles des martyrs soient dédommagées.

Le président du CNT a aussi appelé le gouvernement à tout mettre en œuvre pour que la vérité triomphe sur les circonstances de la mort des martyrs et que justice leur soit rendue au nom du devoir républicain, de la solidarité démocratique. Et les choses seraient en voie selon lui. « Je pense que les services compétents aussi bien au niveau de la sécurité que de l’appareil judiciaire, ont commencé à faire leur travail. Nous disons aussi que nous ne sommes pas pour une justice expéditive, il faut permettre aux uns et aux autres de travailler en toute sérénité pour parvenir à des résultats justes et équitables », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que le Burkina Faso tout entier saura se montrer digne de la mémoire des martyrs en leur rendant vérité et justice.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 mai 2015 à 21:23, par LE JUSTE En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Bonsoir,
    J’ai du rendre ce que j’ai mangé après avoir lu cet écrit. Les donneurs de leçons (Sy et Cie) devraient avoir le courage de se REGARDER dans une glace et déposer aussitôt leur démission des différents postes. Vous parlez de justice alors que vous même dans vos actes vous cultivez l’INJUSTICE. Commencez par vous occuper de ces braves gens des groupes parlementaires que vous VOMISSEZ juste parce que ces derniers étaient en poste dans les groupes parlementaires. Interrogez les jeunes qui ont sillonné les maisons des Honorables (Ceux qui ont été ELUS par le PEUPLE) avant les événements du 30 et 31 octobre. Rendez d’abord justice a ces braves Députés (je ne parle pas des conseillers). Pour finir, demander a tous ces enfants instrumentalisés par ceux que vous côtoyez RÉGULIÈREMENT, quels sont les commanditaires des troubles qui se sont déroulés ? C’est juste dommage et regrettable pour les propos qui se tiennent tous les jours à propos de ces soi disant MARTYRS. Encore une fois, dis moi en quoi l’ancien régime a fauté en voulant réviser l’article 37 quand on sait que des dispositions sont contenues dans la constitution permettant cette révision.
    "Aussi LONGUE que soit la NUIT, le jour finira par se lever !"

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 00:41, par Nabiiga En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    C’est un geste hautement louable de la part de la transition mais ce n’est véritablement un gerbe de fleurs en honneur de nos martyrs que les défunts et nous les vivants attendons : Nous attendons tout simplement que le gouvernement :
    a-saisise les bien mal acquis de Blaise, François et tous ceux qui ont pillé le tresor public
    b-que le gouvernement de transition demande formellement à l’interpol de mettre aux arret, avec le code rougue, le Capitaine Blaise Compaoré et de François Compaoré pour vol, viol, et meurtre
    c-que l’hôpital Blaise Compaoré soit renommé avec tout urgence l’Hôpital Thomas Sankara.
    d-que Kosyam soit renommé la Foyer des Maryrs
    e-que les deux palais jumeux de François et de Blaise soit convertis avec toute urgence en centre de traitement des siropositifs et un centre de recherche de toute virus transmissibles.
    f-que la maison de François soit retapée pour servir comme un centre de loisirs pour les jeunes
    g-que tous les palais que Blaise a construit dans toutes les grands villes du pays soit vendus au mieux offrand et tout de suite et qu’on utilise le montant pour commander des tracteurs pour nos campagnards
    h-que le gouvernment travail étroitement avec l’Union européenne afin que tout compte apartenant à Blaise et François soit vidé au profit de l’État Burkinabè
    i-que tout ceux ou plus précisément toute personne qui a collaboré avec Blaise depuis le départ de son regne de tortionnaire soit mis aux arrêts et immédiatement.

    Voilà les actes qui vont faire bouger les ossements de nos martyrs. Des gerbes oui, mais des gestes pour que leurs âmes se reposent finalement en paix. Voilà.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 06:08, par sansan-youblo En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Si ces gens sont morts, se sont sacrifiés pour une cause , cessons l’ hypocrisie et rendons leur un service et changeons de mentalité à défaut de leur rendre justice qui est du domaine des autorités judiciaires. Ils se sont sacrifiés pour que plus rien ne soit comme 0avant. Si les autorités ne veulent pas leur rendre justice ,que le peuple au moins leur soit reconnaissance en respectant les causes pour lesquelles il se sont sacrifiés. Les hommages .les paroles , les ceci et les cela en en leur honneur, tout est hoba hoba.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 06:49, par YIRMOAGA En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    S’agissant de justice, les nouveaux chefs du RSP peuvent prouver leurs loyautés en fournissant les éléments qui ont fait usage des armes les 30 et 31 Octobre et en particulier ceux qui étaient de service au domicile de François Compaoré, dont leur repli à causé des morts et blessés ? S’ils ne veulent pas le faire, ils répondront pour assumer la responsabilité ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 07:16, par YIRMOAGA En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Le JUSTE internaute 1 c’est pas juste votre réaction. Aucun jeune n’a été instrumentalisé ? Seulement avec l’arrogance de ceux dont vous défendez la cause, si le projet de modification avait eu lieu, c’était la mort de vos élus au lieu pillage des domicile ? Et aussi y a pas eu pillage, mais des domiciles ont été incendiés avec récupération du matériel et rejet dans les flemmes. Seuls quelques adolescents ont emporté quelques matériels. Donc si y a pas eu tuerie des signataires, c’est parce que la loi n’a pas été votée ? Heureux à tes dignitaires donc ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 08:04, par taasikoro En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Cher frère,
    bel article. Tellement beau qu´il faudra le rélire désormais et éviter de petites fautes comme
    baitail qui s´écrit bataille.
    Bonne plume

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 08:24, par Ka En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Que les anciens responsables du CDP de l’ADF/RDA sachent que rien ne sera plus comme avant, et il est inutile de saboter les décisions de la transition ou sa bonne marche. La place des perturbateurs est a la MACO. Qu’il pleuve ou qu’il neige l’alternance politique avec la jeunesse sans ceux qui ont voulu s’éterniser au pouvoir en voulant modifier l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout un président prédateur de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs est en marche. Toutes les personnes qui se sont conduites abusivement avec Blaise Compaoré qui a soulever le désaveu populaire ne s’approcheront plus du pouvoir pour pouvoir tuer encore 28 jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 12:08, par ELKABOR En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Ce qui me dérange c’est que les noms des martyrs soient egrenés par Isaac Zida qui était en son temps le Numero deux du RSP, c’est à dire le représentant de ceux qui sont soupconnés d’avoir tiré. Le Président du CNT (Cheriff Sy) n’était-il pas mieux indiqué pour cet exercice ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 12:33 En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    ET le populisme continua,allons seulement...je pense que ces choses là devraient être laisser au gouvernement à venir, c’est de la farce ,le 30 octobre prochain on fera quoi ? Il faut que la transition arrête d’exploiter le nom des martyrs pour masquer leur difficultés.
    Que les gens aussi arrêtent de dire à tout bout de champs ’’ nos martyrs’’ c’est indécent et hypocrite. Seuls leur proche connaissent la douleur dont vous insinuez ressentir, que ces personnes essayent de se remémorer ce qu’ils ont fait durant la semaine ou ils ont perdu la vie ils se rendront compte de cette indécence et de cette hypocrisie : ils ont continué à boire leur bière leur coca, à manger leur poulets, à programmer leur RDV occultes, même que y en qui ne pensait qu’à allé piller y en a même qui ont marché sur les cadavre pour vouloir touché 1600 000 comme émoluments

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 16:01, par sidpawetta En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Comment zida peut il égrener les noms de ceux qui sont morts parce qu’il est aussi soupçonné d’être un des auteurs . ceux qui ont envoyé ces pauvres gens se faire massacrer doivent aussi répondre. Ils sont coauteurs. Pourquoi aucun d’entre eux n’est mort . c’est des cultivateurs, les gens du secteur informel et 04 élèves .vous êtes des lâches.que l’ancienne opposition et les os répondent aussi de leur. actuellement c’est le discours des vainqueurs on se donne rendez vous bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 17:40, par kouadio En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    si vous regardez bien, cette transition est dirigée par des gens incompétents, ceux qui ont vole hier et qui avaient été mis a la touche, des bandits de grands chemin, des opportunistes, des cancres, des tricheurs qui sont ou qui sont revenus aux affaires grâce aux événements du 30 oct. Xe sont ceux la qui s’approprient les pseudos martyrs. C’est le seul message qu’ils connaissent pour voir leur reve se realiser : s’enrichir, voir la transition se proponger car ils ne seront plus rien apres les elections ???

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 18:13, par issa En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Mais comment ceux qui attendaient au siège du CDP pour faiter la forfaiture peuvent être cités parmi les martyrs ? Expliquez moi bons gens

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 21:05 En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Le monde a l envers. Les bourreaux no 2 du RSP celebrent les victimes. Qu est ce qu il nous reste encore a voir dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin 2015 à 17:18, par WATSON En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    Les anciens barons qui soupaient à la table du seigneur Compaoré veulent vomir le repas volé au peuple à la lecture de cet article. Ils disent qu’ils étaient les élus du PEUPLE jusqu’au 31 Octobre 2014. Comme ils sont formés pour "MANGER" au nom du PEUPLE je ne suis pas étonné que c’est après avoir BIEN MANGE qu’il a vomis à la lecture de cet article. Les MARTYRS et les MORTS ne l’intéressent pas, n’est ce pas HONORABLE DEPUTE MANGEUR. Bonne digestion.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin 2015 à 19:37, par Citoyen En réponse à : Hommage aux Martyrs de l’insurrection populaire : Une gerbe de fleurs en attendant la justice

    La célébration de cette journée dite d’hommage pouvait attendre...100 ans. L’essentiel d’abord, c’est la vérité et la justice !!!!!! Et quel scandale que de voir Mr ZIDA égrener les noms de ces jeunes que ses "éléments" du RSP ont tué !!! Et il se trouve des gens pour approuver cela. C’es scandaleux ! Les policiers responsables de la mort de Justin ZONGO à Koudougou ont été jugé et condamné. Pourquoi pas ces militaires qui ont tiré sur nos ......"martyrs" ? Parce qu’il se pourrait que des dignitaires de la transition soient touchés !!? C’est écœurant quand j’entends ces gens débiter leur fausse formule : "Plus rien ne sera comme avant".

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés