Prytanée Militaire du Kadiogo : Waré Mégane Consolatrice et Barry Oumarou sur le podium de l’excellence

samedi 30 mai 2015 à 03h05min

L’excellence a été une fois de plus célébrée au Prytanée Militaire du Kadiogo. La cérémonie de remise de prix aux élèves qui se sont brillamment illustrés au cours de l’année académique 2014-2015, a eu lieu ce vendredi 29 mai 2015. Et c’est en présence d’un parterre d’officiers et de représentants d’institution que l’évènement s’est déroulé sur le carré d’armes de l’école située à Kamboinsin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prytanée Militaire du Kadiogo : Waré Mégane Consolatrice et Barry Oumarou sur le podium de l’excellence

Ce sont les grandes vacances ! Récompenser l’ardeur au travail des uns et des autres est un rituel auquel se livrent les établissements d’enseignement secondaire. Au prytanée militaire du Kadiogo, la tradition a été respectée ce 29 mai. Remises de prix aux plus méritants dans chacune des matières, intercalées par des animations musicales avec l’orchestre de l’école ont été les grands moments d’une cérémonie de clôture sobre en discours. Etaient présents à cet évènement, le Général de Brigade Pingrenooma Zagré, Chef d’état-major général des armées, le Colonel Vinta Somé, Commandant du PMK, la hiérarchie militaire, autorités administratives et coutumières et les parents d’élèves.

Des prix pour les méritants

Waré Mégane Consolatrice et Barry Oumarou sont les étoiles de jour. Ils ont obtenu respectivement 15,98 pour le prix d’Excellence du 2nd Cycle et 17,98 pour celui du 1er Cycle. En plus d’être major de la classe de 2de C, Mégane obtient le premier prix pour la préparation militaire élémentaire. Rappelons que la jeune prytane a toujours raflé les lauriers depuis 2012 jusqu’à maintenant. Cette année, elle succède ainsi à Roman Ky qui, l’an dernier, a obtenu cinq prix. Quant au jeune Oumarou, qui rêve de devenir Général de l’Armée de l’air, il tient également les rênes de la 6e B et surplombe tous ses camarades en Histoire-Géographie en obtenant une moyenne de 19,44. En guise de récompense, ils ont reçu chacun une bicyclette, une enveloppe de 250 000 francs CFA et des fournitures scolaires. Tout comme eux, 37 autres enfants de troupe dont 25 garçons et 12 filles ont été primés. Des prix spéciaux, il y en a eu aussi. Celui de l’intégration est allé au Nigérien Razikou Moussa Hassane de la 6e B, et celui de la meilleure adaptation est revenu à Moyenga Astrid Fabienne. Nana Pateinda Sinthia Muriel, elle, a reçu le prix de discipline, un prix décerné par les enfants de troupe de la promotion 1993. Celle de 1994 a également emboité le pas de leurs ainés en décernant un prix de discipline à Guiro Zahirath. D’autres prix spéciaux tels que celui du meilleur et de la meilleure sportive, de l’hygiène corporelle et vestimentaire ont également été attribués.

Des muscles mais surtout de la matière grise

Le PMK, c’est aussi la constance à l’USSUBF et l’excellence sans cesse renouvelée aux olympiades et concours scolaires. Même si les lauriers glanés dans le volet sport ont été en deçà des attentes des responsables, la satisfaction est évidente pour les « épreuves cognitives ». Sur les quatre élèves ayant pris part au concours PROLAF (Promotion de la langue française) à Cotonou, deux ont été premiers de leur catégorie. Six prytanes sont également en préparation pour les prochaines olympiades panafricaines de mathématiques tandis que neuf sont qualifiés pour la phase finale du championnat national de logique et de mathématique.

En attendant les résultats du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) et ceux du Baccalauréat, ce pôle de référence qu’est le PMK enregistre un taux de passage en classe supérieure de 90,92 %. Les évènements d’Octobre 2014 n’ont donc pas affecté les résultats, à en croire le Général de brigade Pingrenooma Zagré. Et si la moisson a été bonne, c’est en partie grâce au corps professoral et aux encadreurs qui veillent sans cesse à maintenir le cap de l’excellence. Leur mérite a été également reconnu par le commandement de l’école. Ainsi, Harouna Paré et Emmanuel Yaogo ont été désignés respectivement cadre et enseignant de l’année.

La régionalisation du PMK, les prémisses d’un succès

« S’instruire pour mieux servir », telle est la devise du Prytanée militaire du Kadiogo. Et pour mieux servir, l’école a ouvert ses portes, depuis septembre 2014, à toutes les régions du Burkina Faso. Cet effort de régionalisation a porté fruit. Et la première promotion issue de cette réforme a obtenu une moyenne de 14,58 sur 20. Cette performance appréciée par la hiérarchie, semble donner une note d’espoir quant à la suite de leur parcours. Et pour que la recherche de l’excellence continue d’être le cheval de bataille de l’école, le Chef d’Etat-major général des Armées a prêté une oreille attentive aux doléances du colonel Vinta Somé. Celles-là se résument à la clôture du PMK pour plus de sécurité, au renforcement de l’éclairage public, à la réhabilitation du carré d’armes et à l’augmentation des capacités d’hébergement des filles. Mais déjà, l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique a remis un lot de livres à la bibliothèque du prytanée.
En rappel, la cérémonie de remise des prix a été également riche en couleur avec la prestation musicale de l’orchestre et la déclamation de poème « Adieu mon beau Prytanée » par deux élèves de la Tle D qui ont rehaussé l’éclat de l’évènement.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés