Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

samedi 23 mai 2015 à 18h40min

Le Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) a animé une conférence de presse, ce vendredi 22 mai 2015, à Ouagadougou. L’objectif était de marquer le premier anniversaire du décès du juge Salifou Nébié, et de se prononcer sur d’autres dossiers tels le report des assises criminelles, et une analyse des affaires judiciaires en cours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

Cette conférence de presse du syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) a été marquée par une minute de silence à l’endroit du juge Salifou Nébié, décédé le 24 mai 2014 sur la route de Saponé. Le secrétaire général du SAMAB, S. Antoine Kaboré, dans sa déclaration liminaire a affirmé avec conviction que le Juge a été assassiné. Il en veut pour preuve les éléments qui entourent le décès, les circonstances constatées sur le terrain ainsi que l’expertise menée par des médecins burkinabè faisant cas d’un homicide.

A l’écouter, dans la quête de cette vérité, un certain nombre de faits leur ont laissé perplexes, eux, en tant que syndicat et justiciables.
« Le premier élément c’est qu’on nous a fait comprendre qu’on ne disposait pas de kits pour faire l’autopsie. Mais au lieu d’un kit c’est un médecin français qui a été commis pour venir faire l’expertise, qui du reste, après son départ les autorités n’ont jamais communiqué que le travail qui a été fait a permis qu’on ait une pièce médicale qui a été envoyée dans le dossier. Le deuxième élément est que nous ne savons pas la base qui a permis au médecin français de venir tout seul au Burkina Faso pour faire une expertise sans avoir même associé des médecins burkinabè. Aussi, certains experts burkinabè s’étaient montrés très disponible pour nous aider à remonter des informations en matière d’expertise téléphonique malheureusement ses gens n’ont pas été entendus, pourquoi, nous n’en savons rien ».

Poursuivant son allocution, il a déploré le fait que depuis l’insurrection, un certain nombre de dossiers bénéficient une attention particulière des autorités et qui n’est pas visiblement le cas du juge Nébié. « Dans cette dynamique, nous lançons un appel solennel, si cela n’est pas fait par les autorités qui tiennent le dossier, à tous ceux qui ont des informations d’approcher les magistrats en charge du dossier afin que la lumière puisse être portée au grand jour »

Le second point de la conférence s’est ponctué sur les difficultés qui ont conduit au report des assises criminelles. Il s’agit des difficultés de rémunérations financières des avocats pour qu’ils puissent assister les accuser, le cas de magistrat qu’il faut élucider avant qu’ils ne puissent prendre part aux assises et enfin la communication tardive des dossiers des avocats.

« En tant que syndicat nous ne pouvons qu’encourager les acteurs à pouvoir discuter objectivement et à trouver des solutions. Nous ne pouvons pas apprécier positivement qu’on puisse prendre en otage une instance qui doit juger des personnes qui sont parfois pourvu de liberté pour des questions pécuniaires. Par ailleurs, après vérification au près de toutes les juridictions du Burkina, nous n’avons pas de dossier qui impliquent un magistrat qui serait pendant devant une juridiction et qui n’est pas jugé. C’est une occasion pour nous de dire à ceux-là qui tiennent ce genre de discours de nous dire le dossier concerne qui et c’est devant quel tribunal du Burkina le dossier est pendant » dixit le SG du SAMAB.

Quant au dernier axe, qui a consisté à faire une analyse des affaires en cours, il s’est réjoui des actions des autorités qui ont donné le top départ dans le dossier de Thomas Sankara en le confiant à la juridiction militaire.

« En tant que syndicat de magistrats, nous nous réjouissons qu’on ait pu donner cette possibilité aux juridictions de se saisir afin d’un dossier pour lequel on faisait beaucoup de polémiques comme si c’était la justice qui ne voulait pas fonctionner alors qu’en réalité c’était l’autorité politique qui se devait d’enclencher le début de cette affaire. Par la même occasion, il a invité la population à accepter les résultats qui sortiront du travail de ces juridictions ».

Des rapports d’autopsie circulent sur le net, à cette question il a confié que des rapports ne peuvent pas se retrouver sur les sites internet. « Si vous avez commis un expert, quand il fini, il vous adresse les frais de mémoire pour vous dire : moi ! Vous m’avez requis, j’ai fait mon travail, voilà la facture et le rapport ».

Aïssata Laure G. Sidibé et Kouama (Stagiaires)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2015 à 23:41, par touda siida
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Prenez les gens au serieux. Vous etiez où depuis là ? Il ya des juges mafieux. L’affaire siri sounkalo où le juge et le gendarme ce sont liés pour ruiner ce jeune entrepreneur burkinabé qui residait en espagne et qui aujourdui est obligé de laver des motos à ouagadougou pour survivre. Il avait d’ailleurs fait des jours de sit in devant le palais de justice de ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 23:58, par YIRMOAGA
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Tout ça c’est bien ? pourquoi ne pas adopter le nouveau slogan= plus jamais ça ne va être comme avant ? Mettez-vous au travail au lieu les conférences de presse ? Ressortez les dossiers pendants et vous auriez fait votre devoir à la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 00:02, par YIRMOAGA
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Tout ça c’est bien ? pourquoi ne pas adopter le nouveau slogan= plus jamais ça ne va être comme avant ? Mettez-vous au travail au lieu les conférences de presse ? Ressortez les dossiers pendants et vous auriez fait votre devoir à la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 00:40, par cheikh
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Vous savez, si c’est pour parler de preuve, il y en a à n’en pas finir. L’essentiel est que très rapidement, les politiques se décident à déclencher la procédure maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 08:35, par sougri
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Hé les gars le médecin légiste français chaussoi nous doit beaucoup d’explication . Envoyé lui un recommandé de comparution en justice afin qu’il s’explique sur certains points . Ce misérable à dû empocher un bon pactole . Pourquoi le gouvernement d’en tant à t’il refusé l’exploitation des données téléphonique du juge nébié ?? Pourquoi les autorités de la transition ne semblent pas prendre à coeur le dossier de ce malheureux juge ??? Dite nous se qui se passe parce que j’ai l’impression que quand ont vous dit que plus rien ne sera comme avant vous prenez ça pour des paroles en l’air . Ok bientôt on va mettre une autre marmite au feu et vous comprendrez .
    Sougri de paris

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 08:49, par sabloumenko
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Aujourd’hui ce sont les magistrats, les avocats qui crient et denoncent des affaires de la justice alors qu’ avant les memes chantaient l’ independance de la justice. Vous avez passé le temps a vous tirer des balles dans les pieds maintenant les blessures sont profondément large mais vous avez l’ occasion de tout soigner. Messieurs ne compter pas sur les politiques pour sortir les dossiers vous etes aussi des citoyens. Allez au charbon faites votre part du travail et informez le peuple qui est l’ avant dernier juge car Dieu seul rend le dernier verdict.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 09:40, par ATTA
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Décidément ou étiez vous pendant les faits.Les OSC se sont levés pour réclamer justice pour S NEBIE pendant ce temps,c était le silence total,je dit bien total du cote du corps judiciaire.Vous étiez corrompu jus qu au os.Laisser nous respirez.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 09:49
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Y’en a marre des syndicats de juges,avocats et autres.fouter-nous la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 10:34
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    quand les voleurs se dennoncent le proprietaire va les gnonk.antoinne kabore tu n es pas un exemple tu es loin de maitre alidou ouedraogo qui etait lui prsident du samab lui au moins on ne peut le reprocher grande chose.mais toi tout le monde sait ce que tu as fais a koudougou.en plus ou est ton dossier entre toi et le financier ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 10:52
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Je pense que le SAMAB est dans son rôle parce qu’en tant que syndicat, il a pour rôle, entre autres, de défendre les intérêts matériels et moraux de ses membres. Si le juge NEBIE était du SAMAB, il est tout à fait logique et bien indiqué que le SAMAB œuvre pour la manifestation de la vérité afin que sa famille sociale et professionnelle puissent faire le deuil.

    J’ai beaucoup de respect pour le SAMAB et c’est au nom de ce respect que je voudrais adresser ce message à ses membres : dites à votre Secrétaire général ( KABORE Antoine)de ne pas prendre les burkinabé pour des cons et qu’il cesse de croire qu’il est le plus intelligent du département de la justice. Il est encore jeune et s’il veut faire carrière dans la justice, il a intérêt à se mettre à l’ombre dès maintenant et faire en sorte que l’on oublie son passage au TGI de Koudougou où il était tout puissant PROCUREUR, nommé à cette fonction parce que "JUGE ACQUIS". Les hommes et les femmes ( homme avec grand H) dont notre pays a besoin à ces moments où des défis majeurs sont à relever, sont ceux et celles qui ont, certes, la " tête pleine", mais aussi et surtout dont l’attitude et les comportements sont dictés par des vertus : Justice, Dignité, Honnêteté, Equité ; et qui placent le Travail et l’intérêt général avant tout.

    Bannissons les intrigues, la magouille, la reptation et la compromission dans notre quotidien et prions chaque jour le TOUT PUISSANT afin qu’il nous assiste à tout moment et qu’il nous arme du courage nécessaire, chacun au regard de ses responsabilités, pour accomplir nos missions au bonheur de ceux au nom desquels nous prétendons parler et agir. Que DIEU nous aide à tourner au plus vite la page des "JUGES ACQUIS".

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 11:29, par ib
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    num 6 : parfaitement dacor avec toi

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 13:24, par Alexio
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Les crimes de sang n ont pas commencer aujourdhui. Ce crime qui m a marquer beaucoup jusqu a mon adolescence, c est l Idole des jeunes Bobolais. Le parachutistes Commandant de l Armee a Bobo-dioulasso Moumouni Ouedraogo. Malgre qu il etait un grand fils de Ouahigouya, il etait considerer comme un Bobolais.

    La suite de son soit accident de parachutage n a pas ete elucider jus qua nos jours.
    Gerard Kango etait Premier Ministre et Jo Weder President de l Assemblee.
    Les rumeurs conspiratoire visaient Gerard Kango.

    A lavennemnet de la Revolution 83. Je croyais que son dossier allait etre ouvert mais il rester sans suite. Tous les impliques a ce meutre politique sont presque tous decedes a nos jours. Cette inculture au Faso est l epine dorsale de limpunite qu on voit aujourdhui. Cet Heritage est devenu la pomme interdite du Burkina Faso. On tue les fils du pays sans respect a leur vie humaine comme des animaux et il n ya rien.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 14:29, par Jeunedame seret
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Nous aussi on veut des réponses sur les barbaries et agressions physiques et morales faites par des magistrats à l’intérieur du palais. Dossiers pendants. Les avocats vous regardent. Et les victimes rêvent de vengeances. Mr Kaboré, diagnostiquez. Il y a des magistrats inculpés depuis.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 14:33, par sarfalao city boy
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    DOUCEMENT LES GA
    ON NE SE BOUSCULE PAS POUR ENTRER SVP...
    ON DOIT COMMENCER PAR LES 1er D’ABORD CAR IL YA DES CRIMES DE PLUS DE 20 ANS QUI NE SONT PAS ÉLUCIDE. DONC CEUX DE HIER PEUVENT ATTENDRE UN PEU. CHACUN A SON TOUR OK.....
    LA TRANSITION N’EST PAS UNE MACHINE A JUGER.. IL YA DES MORTS DE SANKARA ET PLUS D’UNE DIZAINE DE SES COMPAGNONS ? LES CLEMENT SAWADODO LES DABO BOUKARY LES NORBERT ZONGO ET COMPAGNIE ETC.....

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 14:50, par pomme66
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Arrêtez de parler. Agissez plutôt

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 15:23, par leduc
    En réponse à : affaire nebie

    Merci de ns apprendre ce qui n etait qu un secret de polichinel : nebie a ete assassine, lachement. Ns apprecions votre courage et votre engagement ds la quete de la verite. Les auteurs doivent etre punis. Mais, la balle est ds votre camp, vous les magistrats. Il vs appartient de travailler a la manisfestation de la verite et ne compter pas sur le gouvernement. Prenez vos responsabilites. Si vs n y parvenez pas,nous retiendrons que vous avez echoue. Si des gens vs empechent de travailler, prenez le peuple a temoin et on verra.
    Enfin, pourquoi voulez vs que le dossier soit mediatise par les politiciens alors que vs reclamez l independance tous les jours.effet de mode ? Je pense que cela est maladroit. Un juge est saisi, cest deja bon. La suite depend de lui et dc des anciens collegues du defunt.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 16:08
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    même moi qui ne pas eu la chance d’aller a l’école, sais très bien que le juge à été assassiner !
    laisser les gents tranquille et trouver nous qui à assassiner le célébré et digne juge l !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 20:11, par kiko
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Quelle hypocrisie ! Le SG du SAMAB tout sourir pendant la conference de presse et dit pretendre demander juste pour un mort. Regardez bien la photo. Le juge d’instruction chargé du dossier est fu bureau national du SAMAB vous voulez koi encore ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 23:33, par djeneba
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Cher TOUDA Siida il faut éviter de mentir car moi même j’ai vu le nommé Siri hier au volant d’une 4*4 .

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2015 à 18:10, par le magistrat non acquis
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Djeneba, tu racontes des balivernes. Siri est détruit du fait d’un magistrat du samab.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 03:10, par le magistrat non acquis
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    C’est le samab version post Halidou qui a livré la justice aux politiques et aux pouvoirs financiers. Il n’a rien à revendiquer ici. Valet de l’ex régime, ce syndicat fait depuis toujours la promotion de la pourriture dans la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2015 à 11:10, par BEN HOUMED
    En réponse à : Affaire Salifou Nébié : Le SAMAB veut des réponses

    Nous serons d’accord avec vous si vous syndicat vous jeter un coup d’œil sur ce qui se passe dans les palais de justice aujourd’hui. Ne nous faites pas dire que pendant le règne des barbares de Blaise, François et autres reconvertis et que sais-je les choses étaient meilleures. C’est vrai les ordres venaient du haut niveau politique mais tout ne venait pas du cercle de Blaise. Reconnaissez aussi qu’autant il y’ a des magistrats honorables autant dans vos rangs certains ne respiraient que par l’argent et les fausses affaires. Hors à vous entendre la justice est propre. Çà doit faire rire plus d’un. Si c’est la cas nous sommes maintenant sauvés et tant mieux car cela veut dire que désormais personne n’aura raison parce qu’il est le parent de un tel, parce qu’il connait telle personne ou simplement parce qu’il est riche. Je suggère que les contentieux en justice dont les verdicts sont connus soient diffusés afin que le peuple apprécie votre sincérité si besoin en était. Svp plait faites votre part de travail et les choses vont avancer tant pour les morts que nous déplorons tous que pour les vivants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés