Justice : Les Greffiers justifient leur grève

vendredi 22 mai 2015 à 15h00min

Du 11 mai au 10 juin 2015, les agents de la Justice et les greffiers observent une grève pour, en gros, exiger de meilleures conditions de vie et de travail. Pour mieux se faire comprendre de l’Opinion publique, ils ont animé une conférence de presse dont nous vous proposons la teneur de la déclaration liminaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Justice : Les Greffiers justifient leur grève

Mesdames et messieurs les journalistes et hommes de medias, merci d’avoir répondu une fois de plus à l’invitation du Syndicat National des Agents de la Justice (SYNAJ) et du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB). En acceptant de couvrir cet événement, vous nous donnez sans nul doute l’occasion de porter à la connaissance des citoyens et des justiciables burkinabè les préoccupations des greffiers du Burkina Faso d’une part, et d’interpeller le Gouvernement sur l’impérieuse nécessité de respecter les lois de la république.
Comme vous auriez bien pu le constater, depuis le 11 mai 2015, les greffiers du Burkina Faso, à l’appel du Syndicat National des Agents de la Justice (SYNAJ) et du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB), sont en grève. Cette grève, prévue pour durer un mois, soit du 11 mai au 10 juin 2015, est menée pour exiger une nouvelle fois du gouvernement l’édiction des décrets d’application restants de la loi n°054/12/AN du 18 décembre 2012 portant statut du personnel du corps des greffiers.

Notre déclaration s’articulera autour des trois grands points suivants :
I- L’exposé des motifs de la grève ;
II- Un appel au respect du droit de grève ;
III- Appel au soutien des acteurs de la justice.

I- Les motifs de la grève du 11 mai au 1O juin 2O15

L’opinion publique et les justiciables pourraient en toute légitimité se poser les questions suivantes : pourquoi tant de grèves à la Justice ? Pourquoi une grève d’une durée d’un mois ?
En rappel, la loi n°054/12/AN du 18 décembre 2012 portant statut du personnel du corps des greffiers, votée en application de l’article 101 de la Constitution du 02 juin 1991, dispose en son article 45 que : « Des décrets pris en conseils des Ministres sur proposition conjointe des ministres chargés des finances et de la justice fixent :
-  Le classement indiciaire des emplois de fonctionnaires du corps des greffiers et la valeur du point indiciaire ;
-  Le taux et les conditions d’attribution de l’allocation familiale ;
-  La nature, le taux et les conditions d’attribution des indemnités visées à l’article 42 ci-dessus ;
-  La détermination des avantages en nature et les conditions de leur application ».

L’opinion publique se souviendra que, pour exiger la prise des décrets prévus audit article, les greffiers sont, déjà allés à maintes reprises en grève. Elle se rappellera également que lors de la dernière grève au mois de mars dernier, Madame le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, tout en reconnaissant la justesse et la légitimité des revendications des greffiers, s’engageait à tout mettre en œuvre pour y trouver une solution définitive et consensuelle dans un bref délai. À cet effet, par correspondance en date du 11 mars 2015 adressée à la Garde des Sceaux, le Ministre de l’Economie et des finances demandait la mise en place d’un comité interministériel chargé de finaliser les textes d’application restantsde la loi portant statut du personnel du corps des greffiers à savoir les avant-projets de décrets portant grille indiciaire et régime indemnitaire. Il faut souligner qu’au départ, cette proposition n’avait pas recueilli notre approbation. Nous avions émis de sérieuses réserves quant à l’utilité d’un tel comité et ce d’autant plus que le travail demandé audit comité avait déjà été fait par un précédent comité de même nature mis en place en 2013 qui a élaboré les avant-projetsde décrets d’application, lesquels sont en souffrance sur la table du Ministre en charge de l’économie depuis 2013. Mettre en place un nouveau comité en 2015 était dès lors perçu comme étant superfétatoire et surtout comme étant des manœuvres dilatoires.
Désireux de favoriser un apaisement et lapromotion du dialogue d’une part, et voulant donner l’occasion aux autorités de la transition de prouver leur bonne foi d’autre part, nous avons, en dépit des réserves sus-évoquées, accepté de participer aux travaux du comité proposé. Et à la sollicitation de la Garde des Sceaux nous avons communiqué les noms de nos représentants audit comité le 18 mars 2015et levé le mot d’ordre de grève en cours.
Il est très important d’informer les citoyens burkinabè qu’une fois la précédente grève interrompue, le Ministère de l’Economie et des Finances qui a été à l’initiative de la mise en placedu comité est entré dans un mutisme incompréhensible. Deuxmoisse sont écoulés sans que l’arrêté de mise en place du comité voit le jour a fortiori commence à travailler.Ila fallu que nous déposions le préavis de la présente grève pour que le gouvernement sesouvienne de son engagement. Là encore, dans un but purement dilatoire, le Ministère en charge de l’Economie et des Finances, s’est précipité de convier nos représentants à une rencontre des membres du comité dont l’objet serait de voir comment on doit prendre l’arrêté de mise en place.
Tels comportements montrent à suffisancel’incurie du gouvernement quant à nos revendications, sa mauvaise foi manifeste, son manque de sérieuxet son intention d’user de méthodes frauduleuses et dilatoirespour renvoyer aux calendes grecques l’adoption des règlements d’application.
Par ailleurs, il convient de rappeler à l’opinion nationale, que le PACTE NATIONAL POUR LE RENOUVEAU A JUSTICE, issu des travaux des Etats Généraux de la Justice ayant regroupé toutes couchessociales de la population burkinabè, prescrit au gouvernement d’adopter dans un bref délai les décrets d’application de la loi portant statut du personnel du corps des greffiers. Plus d’un mois après la signature du dudit pacte, aucun acte n’a été accompli dans ce sens par le gouvernement.Ce qui témoigne une fois de plus l’intention malicieuse et dilatoire du gouvernement.
C’est pour toutes ces raisons que, pour vaincre la mauvaise foi et la malice du Gouvernement et en particulier du Ministère de l’Economie et des Finances, nous avons décidé cette fois-ci d’observer une grève d’un mois car nos multiples et précédentes grèves de 120 heures ou de 72 heures semblent laisser les autorités insensibles. A ce propos, l’actuelSecrétaire Général du Ministère de la Justice, dans une de ses correspondances, a bien pu donner ce conseil aux syndicats des greffiers : « Il vaut mieux cesser vos multiples grèves qui n’ont rien apporté ». La grève d’un mois est sans doute une thérapie de choc à la hauteur du mal qui gangrène les greffes.

II- Appel au respect du droit constitutionnel de grève

Il nous est revenu de constater avec désolation que le Ministère de la Justice, notamment par le truchement de son Secrétaire Général, a entrepris des actes de sabotage de la grève en servant des réquisitions massives et intempestives à nos militants. Ces velléités d’entrave au droit de grève qui est reconnu par notre loi fondamentale n’entameront aucunement la ténacité de non militants.
Le Syndicat National des Agents de la Justice (SYANJ) et le Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB) dénoncentsolennellement l’acharnement, les tentatives d’intimidation, les propos désobligeants et la pléiade de réquisitions servies aux greffiers en violation des principes du droit de grève et de la liberté syndicale.A titre d’exemple, certains chefs de juridictions ou magistrats, imbus d’autorité,commettent des voies de fait et exercent des violences morales sur nos militants. C’est le cas à Bobo-Dioulasso où une militante en position de SND et officiant dans un cabinet d’instruction, s’est vueinvitéepar un juge d’instruction d’assurer le fonctionnement de tous les autres cabinets dont les greffiers sont en grève sous peine de représailles lors de la notation à venir. C’est aussi le cas à Diapaga où un juge au siège, outrepassant ses compétences, a osé requérir la gendarmerieafin qu’elle retire la clé du bureau du Greffier en chef, chef de greffe, dépositaire des scellés et régisseur de recette, pour un stagiaire. Bref, pour ne citer que ces deux cas, les syndicats des greffiers condamnent avec la dernière énergie ces excès.
Il n’est nul besoinde rappeler au Secrétaire Général du ministère de la Justice, ancien leader syndical, et à tous ses complicesque le droit de grève est une garantie constitutionnelle et que les réquisitions doivent viser uniquement à assurer un service minimum et non un fonctionnement normal pendant les périodes de grève.
Face aux dérives graves et autoritaires constatées, nous lançons un appel à tous nos militants de ne pas déférer aux réquisitions à venir. Par ailleurs, nous avertissons les autorités que tout acte supplémentaire de sabotage de la grève ou d’intimidation de nos militants en grève, en stage probatoire, en SND ou réquisitionnés nous obligerait à ordonner les greffiers ayant déjà reçu des réquisitions d’en faire fi et de rejoindre les piquets de grève.

III- Appel à la solidarité des acteurs de la justice

Le Syndicat National des Agents de la Justice (SYANJ) et le Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB) voudraient remercier tous acteurs de la justice (avocats, GSP, magistrats, huissiers …) qui nous ont apporté leur soutien et qui continuent de le faire. Nous lançons particulièrement un appel aux différents syndicats de la magistrature de faire davantage preuve de solidarité en manifestant publiquement leur soutien à la cause des greffiers comme ils l’ont en 2009. La solidarité sans faille des acteurs, manifestée à l’occasion de l’agression d’un magistrat du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou en début d’année 2015a permis de trouver un début de solution à l’insécurité ambiante dans les palais de justice mais aussi a permis à la légitimité de l’emporter sur une supposée illégalité de l’arrêt de travail observé.
Pour terminer nous tenons à remercier une fois de plus la presse pour son accompagnement à travers la couverture médiatique de nos luttes. Nous nous excusons des désagréments qui pourraient être causés aux justiciables par le fait de cette grève. Nous en imputons l’entière responsabilité au gouvernement qui, en violation de l’article 63 alinéa 3 de notre Constitution, refuse d’édicter les règlements d’application de la loi n°054/12/AN du 18 décembre 2012 portant statut du personnel du corps des greffiers.

Nous saluons le courage et la ténacité de nos militantes et militants qui ont su braver les intimidations et menaces et les appelons à rester sereins pour la suite de la lutte qui durera jusqu’à l’adoption effective des décrets d’application de la loi portant statut du personnel du corps des greffiers.

Merci pour votre attention soutenue.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2015 à 16:11
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Depuis que vous avez commencé la grève le pays ne s’est pas arrêté et pire vs êtes obligé de faire une conférence de presse pour rappeler que vous êtes en grève. conclusion : l’Etat peut s’en passer de vous donc arrêtez de rêver, vs croyez ke vos enfants sont plus ke les notres ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 16:23
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Depuis que vous avez commencé la grève le pays ne s’est pas arrêté et pire vs êtes obligé de faire une conférence de presse pour rappeler que vous êtes en grève. conclusion : l’Etat peut s’en passer de vous donc arrêtez de rêver, vs croyez ke vos enfants sont plus ke les notres ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:07, par Pam
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Un mois de grève, quelle que soit la justesse de la cause, est exagéré. Il faut mieux privilégier les concertations, sinon les justiciables risqueraient de ne pas vous comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:18, par Charles
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    n’import quoi

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:45, par DOH Constant
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    il est vrai que le droit de grève est reconnu et garanti par notre loi fondamentale, mais cette fois-ci s’en est trop. C’est légale la grève mais pas légitime vue la situation actuelle du pays ; quelle justiciable peut vous soutenir en ce moment : on dort dans l’obscurité, on a pas l’eau et le courant pour mener nos activités qui doivent nous permettre de consentir l’impôt afin que l’Etat puisse vous payer ce que vous revendiquer.c’est parce que le contexte permet de faire du n’importe quoi, sinon moi même je soutenais ces greffiers dans leur lutte. Dites-moi avez-vous déjà observé une semaine de grève depuis 2012, 2013 ? vous voulez que les autorités vous disent quoi en plus de ce que vous et moi constatons ? l’économie est au ralentie depuis 2014.le pays a d’autres priorités qui touchent à la sureté de l’Etat que vos grèves. revoyez votre copie sinon vous allez énervez plus d’un.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:48, par fox
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    faites 365 jours de grève nous on s’en fout. On en a marre !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:52
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    j’espère qu’ils n’auront pas de salaire. Sinon ça serait de l’injustice. Si le MEF les accorde leur salaire, tous les autres fonctionnaires observeront 1 mois d’arrêt de travail et percevront leur pec à la fin du mois.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:56
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    J’espère au moins qu’ils ne seront pas payer ce mois du fait qu’ils n’ont pas travaillé.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:02, par le paysan
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Mes braves amis, vous avez pleinement raison. les justiciables qui seveulent se plaindre c’est leurs droot, aussi je les invitent à reconnaitre pour ces Messieurs un DROIT, surtout un droit au bien être.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:06
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Depuis 2012 que la loi est votée, nous n’avez pas manivesté c’est maintenant qu’on est en transition que vous exigez son application ?
    Depuis le temps de Baliso vous étiez où ? Il fallait réclamer en ce temps, on allait vous gazé vous allez comprendre !
    Le peuple s’est fait gazé pendant des années en grevant et en marchant pour arriver aujourd’hui en transition donc laisser la transition travailler.
    Quand on aura un prési élu vous allez reprendre vos fameuses grèves. Il faut ne pas faire sortir le mil pourri depuis des années voulant le faire sécher en période de transition.
    Pardonnez !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:12, par matheo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    vous ne meritez pas d’etre a vos postes respectifs. vs ne pensez qu’a votre tube digestif. c’est quelle greve qui tire sur 30jrs ? le comité qui a ete mis en place cest justema pr la resolution de vos problem. alor prqoi une telle greve. on peu bien travailler en negociant. ce comportema ns donne la preuve par 4 que les problem de notr justice n’est pas seulma du fait du politiq mais il osi du fait des acteurs q vs etes. l’histoire retiendra q vs avez mis des batons aux de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 19:07, par Rasta
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Foutez nous la paix avec vos grèves inutiles. .si vous ne voulez plus travailler moi même Je peu faire travail de greffier. Chacun veut catégorie spéciale. Vous croyez que vous êtes plus important qu’un médecin qui est classé en catégorie A1. Le gouvernement doit reviser une fois pour de bon la lui loi 13 et corriger toutes les injustices.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 19:23
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Du courage mes freres.La vie est un cambat donc continuer le combat sans baisser les bras,n’ecouter pas ceux qui veulent vous decourager.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 19:43, par bonus
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    un mois de grève = un mois sans salaire, a bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 19:56
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    courage les gars !seule la lutte paie.nous qui pension que votre texte a été adopté depuis longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 19:58
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    courage mes frères.votre lutte est noble et nous vous soutenons

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 20:58, par Vilbie
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Bravo les greffiers ! Ils sont venus a cru qu il vont resoudre nos probleme. C es nominations qui les préocupent. Ils ont oublié les attentes du peuple. Ils etre pour plus d un an. Continuez jusqu à ce qu ils les adoptent et les appliquent. Soyez vigilant. Le peuple vous soustient. Ces gens là, jè un conseil a leur donner : s il veulent terminer la transition ils doivent ouvrir l’oreille ecouter, loeil pour voir ce qui risquera de venir et les oreilles pour entendre les cris de coeur du peuple. C’est en cela le Burkina restera un exemple pour le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 21:07, par Le citoyen
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Un mois de greve c’est trop. pourquoi ne pas faire operation caisse vide, c’est a dire etablire gratuitement les casiers judiciaires comme les agents de la sante en 2012. vous ne meritez pas vos salaires du mois de mai

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 21:07, par ouedraogo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Vous aussi exagéré une grève jusqu’à un moi je pense ces inadmissible et l’État doit prendre vite ces responsabliter face a se gens d’acte sa met l’économie du pays en danger

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 21:09, par le prince
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Du copurage les greffiers. ceux qui ont fait au moins deux ans à L’université vous comprendront. tout le monde ne peut pas comprendre la relation entre loi et décrets d’applications. vous êtes de la justice donc vous devez attaquer l’état puisque le délai raisonnable est de 6 mois et vous êtes à 3 ans. quel injustice à la justice ! çà montre qu’à la justice ça ne va pas. vous êtes trot divisé. ou sont passé les états généraux.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 02:14, par Amed
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Un mois de grève, pendant la transition ? Vous n’êtes pas digne des vrais patriotes. Oui à la grève, car c’est votre droit. Mais avec tous les problèmes que le pays vit présentement vous n’aurez pas dû opter pour une grève d’un mois, c’est trop. Avez vous pensez aux citoyens ? Je ne crois pas. Même pas un service minimum, manque de responsabilité. Vous n’êtes pas les seuls à être qualifiés pour ce boulot de greffier. Vous ne pensez qu’à votre tube tugestif. Vous vous s’en foutez des dommages que cette grève est en train de créer. Vous pensez faire du tord à l’État ? Détromper vous, ce sont es citoyens qui recoltent les peaux cassées. J’espère que vous reviendrez rapidement à la raison pendant qu’il est temps, afin de sauver votre image. Opter plus la voie du dialogue c’est plus respectueux et plus digne surtout pour votre corps.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 06:44, par gerard
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    je savoir combien de greve les grefiers ont fait sous le regime de BLAISE COMPAORE ?@@

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 07:51, par oran
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    On ne peut soutenir des extrémistes ou des enfants gâtés de la justice. C’est avec des corps comme ceux la que le pays ne peut pas avancer. Vous saviez les conditions avant d’entrer en fonction. Vous pouvez démissionner à la fin de la grève et on va bien facilement vous remplacer avec des jeunes diplômés sans emploi. Ne venez pas pleurnicher après comme les policiers. Votre grève est impopulaire et vous persistez avec des anarchistes en tête. Vous ne pouvez pas tout obtenir maintenant. Blaise a tout accepté pour protéger son trône. Il a fui avec la caisse. Comment on fait si y a pas les feuilles. On préfère donner aux hôpitaux qu’à vous messieurs les acquis. Ressaisissez vous. Déjà on va s’assurer que le salaire du mois ne vous pas versé sinon ce serait encore encourager la m...

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 08:07, par Halkovic
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Ce sont les patriotes mêmes qui doivent soutenir cette lutte.De l’injustice au sein de la justice, tout burkinabe raisonnable et épris de justice doit soutenir cette lutte noble.Des agents de la justice qui font la grève pour réclamer l’adoption de decrets et trouve ça normal, l’etat a démissionné, il faut qu’il s’assume.faites attention à vos propos, transition ne veut pas dire injustice ou on ne fait rien ou non respect de la constitution, l’etat c’est une continuité.appliquez les textes et vous verez qu’il n’yaura pas de grève.Les autorités de la transition ont reconnu la justesse de la lutte et avaient promis résoudre le problème à court terme.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 10:32, par Messager du siècle/ cavalier rouge
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    A l’Internaute 34, 9 , 13, 15 et 16 : C’est pas de cette manière là ! Cela prouve que vous et ces fantoches de grevistes n’êtes pas des dignes fils de la nation. Cela nous donne de la nausé maintenant. Vous faites partir des dignitaires de l’ancien régime qu’il faut encore chatier. Il fallait le faire pendant que Blaiso était là ! Pourquoi vous êtes des lâches jusqu’à ce point. C’est à la révolution du peuple burkinabé que vous voulez nuir !! Vous voulez voler notre révolution !! Vous voulez ignorer les martyres de la révolution !! Je vous rappelle que ce pouvoir apartient au peuple burkinabé qui a versé son sang pour le mérité ! N’heurtez pas notre sensibilité ! Un poulet déja grillé qui veut s’en prendre à un lion ! hou !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 10:32, par passolegsida
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Il me semble que c’est au sein de la justice qu’il y a le plus d’injustice.Ces greffiers qui devraient être des exemples en matière de citoyenneté ont clairement démontré par cette grève d’un mois que leur tube digestive pèse plus que leur cerveau.Même les ouvriers et autres manœuvres qui n’ont pas votre niveau intellectuel ont eu plus de bons sens que vous dans leurs différentes revendications sociales.Je me demande quels genres d’étudiants vous avez pu être au campus,votre cursus a dû souffrir.Vous ternissez votre image et vous souillez le nom de ceux qui vous ont transmis le savoir,vous faites honte à vos parents,familles et au vaillant peuple burkinabè. Votre attitude laisse penser que vous étiez sous des jupons au moment de l’insurrection sinon comment expliquer cette grève d’un mois pendant que le pays est en pleine transition et que les uns et les autres consentent des sacrifices pour que le pays ne tombe pas dans le chaos.Vous n’avez pas plus de revendications sociales qu’un enseignant ou un médecin.Ne vous croyez pas plus importants que les autres.Tous les secteurs d’activité peuvent décider d’un mois de grève alors évitons l’égoïsme pour qu’on avance.Ne nous mettez pas en retard et ressaisissez vous pendant qu’il est temps.En bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 11:07, par passolegsida
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Le gouvernement de transition n’assumera pas la responsabilité de votre grève insensée et irréfléchie.Vous êtes les seuls responsables des dommages que vous causées au vaillant peuple par votre grève inopportune.Ce n’est pas la peine de solliciter le soutien des autres acteurs de la justice car eux semblent plus sensés et plus raisonnables que vous et ils ne vous suivrons pas dans votre démarche égoïste et salissante.Sous le régime précédent vous n’avez pas pu ouvrir le bec pour vous faire entendre et vous voulez maintenant perturber la transition et la quiétude sociale.Continuez votre obstination et vous serez désavoué et impopulaire.Moi en tout cas je ne suis pas prêt à soutenir ces types de grèves dont le fond repose strictement sur le remplissage du tube digestif de nos chers greffiers !Vous n’êtes pas les seuls à avoir faim au pays des intègres,les autres ont plus faim que vous mais cela ne les empêchent pas de savoir raison gardé !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 12:18, par Sangaré Alassane
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Un mois de grève ? Ils se prennent pour qui ces greffiers ? C’est pas parce que nous sommes en transition que tout est permis on a tous des problèmes dans ce pays mais un peu de patience quand même ! Oubliez ces idiots et ils sauront que nul n’est indispensable dans ce monde. Merde alors !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 14:32, par Wédraogo inoussa
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    24 ans de disette, 24 ans de tâtonnements juridiques:les greffiers tantôt régis par un décret tantôt régis par la loi 013.les greffiers n’ont pas volé leur statut, c’est la constitution du 02 juin 1991 qui l’a prévu à son article 101. Est-ce pour cela le greffier doit suffoquer, marcher, faire des grèves pour mériter cela.Dans un pays serieux, démocratique doit on lutter pour réclamer l’application d’une loi ? Soyons serieux et honnête envers nous mêmes.nous avons mal en notre justice, une justice à plusieurs vitesses.Des gens qui luttent pour rétablir la justice méritent tous les encouragements possibles, c’est le cas des greffiers.Justice pour tous !.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 15:10, par pomme66
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Quand on grève. On ne se présente pas en bank pour son salaire. Un mois = 0 Salaire. Synapger quattendez vous pour les indemnités spécifiques de vos membres au MESS. Si vous ne négocier pas maintenant n’emmerdez pas les gens après. Vous aviez dit que c’était Mouss Ouat le problème. Il est parti et vous ne dites rien. A BN attendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 16:11, par L’avis du juriste
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    A tous ceux qui neA tous ceux qui n’ont pas perçu le bien fondé de l’action des greffiers.

    Les greffiers ne sont pas en grève pour demander une quelconque augmentation de salaire. Ils sont en grève pour demander à l’Etat de se conformer à la règle de droit qui veut les décrets d’application restants de la loi n°054/2012/AN du 18 décembre 2012 soit édictés. Ils sont en grève pour exiger de gouvernement burkinabè le respect de l’article 63 de la Constitution du 02 juin 1991 qui oblige ledit gouvernement à adopter les règlements d’application d’une loi dans un délai raisonnable.

    Ceux qui suivent avec attention la lutte des greffiers se souviendront que l’exigence, à travers des grèves, de l’adoption des décrets d’application a commencé depuis 2013 ; que sous l’ère COMPAORE, ils sont allés en grève cinq fois environ pour exiger l’adoption desdits textes.

    Le caractère transitoire ou transitionnel de l’actuel gouvernement ne l’autorise pas à violer la loi (article 45 de la loi n°054/2012/AN du 18 décembre 2012) encore moins la Constitution (article 63 de la constitution du 02 juin 1991). Le Gouvernement de la transition s’est à engagé à jeter les bases d’un Etat de droit et à réhabiliter la justice. Ce qui implique que lui-même doit se conformer à la règle de droit.

    Les greffiers veulent tout simplement que l’Etat burkinabè soit respectueux de la règle de droit en adoptant des décrets d’application restants de la loi portant statut du personnel du corps des greffiers.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 19:26, par halo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève.

    Ils n’ont pas droit au salaire du mois de mai. bande de tube digestif...

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 20:43
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    je me rappelais comme si c’était hier les propos de la ministre de la justice ; voilà un corps qui était en grève au moment de l’insurrection les 30 et 31 octobre 2014, un corps qui a été brimé durant deux décennies. elle rajoute qu’elle fera de l’adoption des textes d’application, son cheval de bataille et sans délai. et une fois au pied du mur, où nous en sommes ; que de la haine viscérale qu’elle ressent envers les greffiers. je me pose la question, cela est du à quoi, ? A la voir parler à la télé le jeudi au journal télévisé, je l’ai trouvé très métamorphosée, elle était sur excitée au point qu’on ne sentait plus l’autorité parlée ; je n’ai pas pu qualifiée une telle attitude. De ses propos, elle laisse entendre qu’un comité travaille sur les aspects financiers concernant le corps des greffiers et dans le même temps, le mouvement de grève est maintenu que c’est du jamais : je vais lui dire ceci, la jurisprudence en la matière est très abondante en la matière. la preuve, les professeurs d’université ont arrêté les cours ce durant 3 mois pour exiger l’application des textes, chose faite ; aussi, la police municipale a obtenu l’adoption de leur décrets pendant qu’elle était en débrayage, de même les agents des collectivités locales. Il y a récemment le cas des contrôleurs et inspecteurs du travail qui ont eu gain de cause ne serait-ce que la semaine dernière et ils ont levé le piquet de grève. Donc c’est l’autorité elle même qui joue à un double jeu. vous savez que le fait d’accumuler tant de frustrations et de rejets vous forge et vous imprime une personnalité invincible. c’est le cas du greffier burkinabè qui a subi tant de brimades et ce pendant 21 ans. je vais aussi rappeler que notre combat a commencé courant 2009 avec la grève à l’issue de laquelle certains de nos confrères ont été licenciés ; donc ce n’est parce que c’est la transition que nous agissons ainsi, non. par ailleurs, il faudra faire observer que c’est le principe de continuité de l’Etat qui guide tout Etat de droit. donc ce n’est pas parce que c’est la transition qu’elle devrait pas se penser sur les revendications sociales et en faire droit. au contraire la transition est dans son rôle d’assurer l’application des lois du pays ; c’est pour ça d’ailleurs le peuple s’est insurgé. A l’endroit du SG du ministère, vous ne pouvez pas fouler au pieds les lois et vouloir du même coup qu’on respecte les réquisitions. appliquer d’abord les textes et vous verrez qu’il n’y aura pas de troubles. vous même vous aviez été un responsable syndical donc de grâce faite votre méa culpa, vous êtes venu à la faveur de la crise que nous même on était au premier plan car en grève à la période de l’insurrection. si c’est un corps qu’on doit féliciter c’est bien le corps des greffiers. PAIN ET LIBERTE POUR LE GREFFIER BURKINABE, sans lui pas de justice conférer les textes et manuels de procédures prévus à cet effet. notre intention ce n’est pas de nuire notre population mais faire en sorte qu’à chaque fois qu’il y a de besoin l’Etat respecte ses engagements. pour ce qui comprenne pas la justesse de notre lutte on ne vous en veux pas mais sachez que le GREFFIER BURKINABE est l’agent public qui s’identifie à vous en accomplissant honnêtement sa mission il réclame juste qu’on rétablisse la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 20:55, par leuuste
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Les préoccupations des fonctionnaires ne trvouveront solution qu’à la relecture de la loi 13 régissant la fonction publique. Et vous devez attendre cette relecture qui d’ailleurs est en cours. En plus vous savez pertinemment que le pays traverse une période difficile et vous osez anoncez une grève d’une durée sans précédent . Vous voulez prendre la transition en otage mais le vaillant peuple ne peut vous soutenir dans votre démarche égoïste . La ministre de la justice devra preuve de fermeté à votre égard et pourquoi tout simplement vous ne démissionner pas et le pays existera sûrement .

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 22:30, par adja
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    24 ans d’injustice pour ce corps. Comment un gouvernement peut reconnaitre cela depuis plus de 6ans et rien n’ai fait jusqu’à présent pour réparer ce mal. Beaucoup de courage. Dans ce pays seule la lutte paie. Renouveler la grève si besoin

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 21:33, par Gomtibo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    bonsoir à tous !
    je n’ai peut-être pas eu le temps de lire tout le monde mais une chose est claire : avant d’écrire il faut réfléchir et éviter de dire n’importe quoi.

    je ne suis pas greffier mais je reconnais que leur situation actuelle est très préoccupante. ils sont régis par une loi qui n’est que partiellement appliquée. c’est dire qu’une bonne partie des acteurs de notre justice se trouve dans l’illégalité. le travail qu’ils font, les salaires qu’ils prennent, bref, tout ce qu’ils font est illégal.

    il est de la responsabilité du gouvernement de résoudre cette question. c’est son travail !
    le gouvernement de la transition est bien parti pour être l’un des pires gouvernements que le Burkina Faso ait connu. venu pour gérer les affaires courantes et organiser les élections, zida et sa bande de copains se sont mis dans la tête de faire de la politique. ils en sont pour cela arrivés (ils n’ont pas peur du peuple et de la mémoire des martyrs) à reprendre des projets de Blaise compaoré.

    A quoi correspond la distribution de plus de 4 milliards aux femmes, si non la continuation du projet de François Compaoré ? était-ce un impératif ? Bien sûr que non !
    Les 300 millions des états généraux ont servi à quoi ? était-ce un impératif ? Bien sûr que non !
    Qu’ils arrêtent de nous intoxiquer avec leur histoire de budget d’austérité. Savent-ils au seulement ce que austérité veut dire ? j’en doute fort !

    Le problème des greffiers était parti pour être au rôle du secrétariat général du gouvernement au temps de Blaise Compaoré. c’est une affaire courante ! Au nom de la continuation de l’administration, résolvez-le au lieu de vous occuper de ce que l’on vous a pas demandé.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 09:23, par ouedraogo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Oui leur donner un salaire ce mois ci serai encouragé se gens d acte si il ne veulent rien entendre qu’on leur remplace ya BCP de diplômé sans job donc si pas travailler lqu’il prennent leur clic et clac et foute le quand tout sa sa enerve

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2015 à 11:53, par BEN HOUMED
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Autant nous reprochons au monde judiciaire de ne pas appliquer la loi autant nous devons chercher à comprendre si leur grève est légale. Cependant, il ne faut pas qu’il s’étonne que nous les justiciables nous soyons indignés du fait de la longueur exceptionnelle de cette grève.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2015 à 20:46, par ouedraogo
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    Qu’elles Greve même vous pouvez pa attendre que le pays se stabilise avand de faire votre Greve vous intellectuels mai vous pensée qu a votre ventre

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin 2015 à 17:25, par COULIBALY
    En réponse à : Justice : Les Greffiers justifient leur grève

    La saga de revendication de l’application de la loi 054/AN du 18/12/2012 portant statut du personnel du corps des Greffiers ne date pas d’aujourd’hui. Sur trois décrets d’application, le gouvernement a fait adopté un seul décret portant condition générales et laissé les deux autres portant sur les finances.Que les gens cessent de nous casser les tympans avec leur affaires de transition, pendant qu’on MEF les gens s’octroient des avantages insultants, on nous dit que c’est un budget d’austérité. Courage chers Greffiers, seul les luttes libèrent ; ; ; ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés