Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

vendredi 22 mai 2015 à 23h23min

Le Syndicat National des Agents du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (SYNAMICA) a observé un sit-in sur toute l’étendue du territoire ce jeudi 21 mars. Cette manifestation avait pour objectif d’attirer l’attention des autorités sur deux points dont la création d’un fond commun pour motiver les agents du ministère. Un dossier qui a beaucoup traîné selon eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

Armés de sifflets et mégaphones, les membres du SYNAMICA ont bien décidé de se faire entendre de 7 heures à 11 heures. Devant le ministère, ils étaient une trentaine d’agents. Le point principal de revendication est la création d’un fond commun au ministère.

En effet, selon les grévistes, le ministère supervise entre autres les importations et 1% doivent revenir aux acteurs de la chaîne. En 2013 par exemple, explique Sory Drissa, secrétaire général du SYNAMICA, « la valeur de l’importation du Burkina s’élevait à 1600 milliards de FCFA. Au titre du programme de vérification, 1% doit être prélevé pour motiver la chaîne. 1% de 1600 milliards ça fait 10 milliard 600 millions, ce qui n’est pas rien. La douane et la COTECNA prennent leur part. Où passe celle du ministère ? Le dossier avait été finalisé en juillet 2014, mais suite aux événements d’octobre, il n’y a toujours pas eu de suite. »
Le deuxième point de leur revendication est quant à lui relatif à la nomination d’agents du MICA comme conseillers économiques dans les ambassades. Un décret qui avait déjà été pris mais qui n’est pas encore appliqué.
Pour Sory Drissa, « c’est suite à plusieurs tentatives pour rencontrer le ministre, que nous avons décidé en assemblée générale de faire un sit-in pour attirer l’attention des autorités sur le dossier qui ne date pas d’aujourd’hui. »

« C’est un dossier en cours… »

Sanou Sibiri, secrétaire général du ministère avoue avoir été surpris en recevant la note d’information de ce sit-in. « Le mardi 19 mai à 16 heures, nous avions prévu une rencontre avec le syndicat pour discuter de comment se fera la collaboration dans le sens de l’amélioration des conditions de travail. Mais à ma grande surprise dans la matinée, j’ai reçu une note m’informant que le syndicat allait faire un sit-in le jeudi. J’ai néanmoins discuté avec eux le mardi et leurs préoccupations ont été prises en compte.

Par rapport aux deux points de revendication, pour Sibiri Sanou c’est un dossier en cours de traitement.
En plus de cela, ils sont des agents du ministère et connaissent les réalités. En effet, pour lui, l’argent aurait servi à créer l’Agence Burkinabè de Normalisation et de la Métrologie (ABNORM). Une agence qui veillerait à la mise en norme et à la qualité des produits.
« Les recettes initiales du ministère étant affectées donc à l’ABNORM, nous ne pouvons plus compter la dessus. Lors de nos échanges le mardi, nous avons dit que nous cherchons comment créer de nouvelles recettes qui pourraient alimenter le fond. Mais tout cela doit bien sûr se faire de concert avec le ministère de l’économie et des finances. », a-t-il précisé.

En ce qui concerne les nominations, cela ne serait pas du seul ressort du MICA, selon le secrétaire général. « Le ministère de la fonction publique, le ministère des affaires étrangères et même celui de l’économie et des finances doivent être impliqués parce que la nomination de conseillers économiques dans les ambassades suppose l’existence du poste. Si nous le créons, nous devons le budgétiser »

Cependant, il ajoute qu’en 2013, le MICA avec l’appui du ministère des affaires étrangères a pu bénéficier de la nomination de 5 cadres du ministère comme conseillers économiques.
« Nous les avons rassuré que nous sommes dans cette dynamique et que nous travaillons à ce que les agents du MICA soient prioritaires dans les nominations au poste de conseillers économiques »

Qu’à cela ne tienne, conclut Sibiri Sanou, « le vendredi 22 mai tous les agents du ministère seront en assemblée générale avec le ministre et ce sera l’occasion pour tous d’échanger. »

Diallo Aïssatou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2015 à 15:57, par lefisc
    En réponse à : Sitting au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fond commun

    ya trop de pagaille ds ce pays ; allez-y faire concours de l’ENAREF, vous croyez qu’on peut l’avoir facilement ? chacun choisit de faire les concours facile et il demande fc. Tchrrrr...........

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 16:54, par lolyi
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Monsieur lefisc il faut respecter les autres. les agents du MICA demandent leur FC, ils ne remettent pas le nôtre en cause donc laissons les revendiquer. D’ailleurs je ne suis pas sûr que ce soit les meilleurs qui sont au MEF. donc......

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:15, par L’autre juriste
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Monsieur lefisc
    Sache que c’est pas le concours par psycho technique qui est le plus difficile au Burkina ici. Vous avez lutté pour avoir pour vous laissez les autres le faire aussi. Nous tous on contribue à la construction du pays. Les Ministères inutiles n’existent pas au Burkina.
    Donc arrête de pomper l’air

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 17:40, par pam
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    On sait comment les gens vont et sortent de l’ENAREF

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:00, par eteincelle
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Le fisc ne sait pas ce qu’il dit. Quand les impots vont récolter les ressources auprès du contribuables ils sont contents et tout le monde avec. Mais qui s’occupent de ces contribuables en termes d’appui conseil ? c’est le MICA et ses structures en tutelle. Donc arretez votre mépris. Personne n’a remis en cause votre fc alors à défaut de nous soutenir bouclez là car c’est plus honnête.Le camarade a parlé de 1% sur les importations,ce qui est une réalité. A l’origine le MICA devrait béneficier d’une partie de ses fonds,mais à l’arrivée des arrivistes et personnes mesquines comme le fisc ont tout fait pour écarter le MICA. Dans les MICA de la sous-regions le fc est une réalité dans la plupart d’entre eux.Pourquoi nous au Burkina on a pas le droit de le revendiquer. Autre chose qui prouve que le fisc doit être soit un parvenu soit de mauvaise fois.Les mêmes personnes qui font les formations à l’Enam ou à l’Enaref se retrouvent dans tous les ministères y compris commerce et finance,alors où se trouve la voie facile dont parle le fisc ? Evitons les mesquineries etque chacun défende ses interets à moins que le fisc voie en la revendication des agents du MICA une atteinte à son propre gombon !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:22, par moukas !!
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Mr taxeman !!! tu vois, personne ne veut confisquer ce qui t’appartient à savoir ton fc !
    Nous n’avons pas de problèmes les collègues des autres institutions, peut-être tu en as vue ton niveau de raisonnement ! tu crois que le fc du mef est tombé du ciel ??? Renseignes toi bien, ce sont des devanciers qui ont lutté dur dur et tu en profite aujoud’hui !!
    Merci également de nous rappeler que le concours de l’enaref est plus difficile et de nous faire copie des épreuves que tu as subies pour archives, sans oublier ta note (peut-être que tu as été racheté !! vu ton raisonnement ça ne sera pas surprenant)

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:22, par sans rancune
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Vous voyez, y’en a qui se croit plus important que d’autres dans la fonction publique. Cher FISC, combien de fois des agents de la fonction publique département confondu sont venus chez toi demandé à manger ou payer leur loyer.Votre soit disant FC ne regarde que toi et ta petite famille. Nous on ne se plaint pas. On se débrouille avec le peu qu’on gagne. Moi je ne savais pas que le concours de l"ENAREF est le concours le plus difficile.
    Tout sortant de l’ENAREF ne vous comportez pas comme le Fisc.Comme le disait un artiste ivoirien :" voleur s’en fout de funérailles de policier, si policier veut , il n’a qu’a dja voleur sans fou". Chacun doit être fier de ce qu’il gagne et remercier le tout puissant

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 18:26, par Sophie
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Tous le monde a droit aux FC mais les agents du MEF pensent que les autres fonctionnaires boivent l’eau avec leur narines ou quoi. Nous travaillons tous pour le Burkina et chacun est utile où il exerce. malheureusement notre Etat ne voit pas plus loin que le bout de son nez, sinon il allait encourager plutôt les secteur du développement dans les 20 ans à venir comme l’éducation, la santé, la formation, l’agriculture et l’emploi des jeunes. Mais hélas, on encourage ceux qui récoltent au détriment de ceux qui sèment et de ceux qui cultivent. Avec cette discrimination de traitement des travailleurs, le pays n’émergera jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 21:53, par avertissement
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Il faut que ces messieurs comprennent que l’argent recouvrée va au budget de l’Etat pour couvrir les dépenses de tous les burkinabe. Imaginer un peu si le Ministère des finances devait prendre seulement 1% de ses recouvrement les agents du MEF seraient très loin.
    Ensuite il faut éviter de confondre les emplois et les postes de nomination. Où est ce qu’il est dit que le poste de conseiller économique auprès des ambassades est réservé aux conseillers des affaires économiques. En plus le pouvoir de nomination dans les ambassades revient en dessor zu Ministre des affaires étrangères. Vos collègues ne sont ils nommés à d’autres postes dans l’administration ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2015 à 22:54, par Le professor
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Les concours les plus difficiles au Burkina ce sont les concours de professorat d’enseignement technique ; du secondaire. test de matière spécifique et dissertation. c’est pas vos concours kôyô kôyô il faut avoir et vénir pomper l’air. on se connait très bien au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 05:40, par pusga
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Chers amis commenter l’ écrit du journal et laisser ce faux fisc. Vous allez lui faire croire qu’ il est important. C’est un plaisantin.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 06:50, par le guatemalteque
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    chers amis du mica, vous etes entrain de jouer au jeu de ce faux fisc. vous vous apesantissez sur l inutile et vous laisser passer l essentiel. Aucun ’’ vrai agent du fisc’’ ne peut tenir ce propos. Dites lui simplement ’’ le chien aboie, la caravane passe’’

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 09:21, par lui meme
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    slt ce bon de revendiquer mais encore faut il kon soit convaincu regarder votre nombre penser vous qu au impot ce petit nombre qui a engranger les acquis areter de plaisanter si tu voulais fc fallait faire enaref et douane seulemant ttchrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 12:01, par christic
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    intervenant 9, le Texte d’Organisation des emplois Spécifiques du corps des conseillers des affaires économiques prévoit que le poste de conseiller économique dans les ambassades est réservé au conseiller des affaires Economiques. je n’ai pas les références du décret mais tu peux le vérifier. De même que le poste de DAF est réservé aux administrateurs des services financiers, le poste de DRH aux Gestionnaires des ressources humaines, il y a lieu de travailler à respecter les textes en réhabillitant les conseillers des affaires économiques dans leur droit.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 19:30, par raisonneur
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    mr le fisc,ainsi vous nous annoncez que tous les autres agents de la fonction publique ne méritent pas le FC ? beaucoup d’agent du MEF narguent effectivement les non bénéficiaires... Mais compter sur nous car nous lutterons pour le mériter tous....plus rien ne sera comme avant...! merci de signaler l’injustice !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2015 à 14:56, par LeDieu
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    Monsieur le S/G du Mica, chère collègue !
    c’est avec un cœur plein d’amertume et de tristesse que je pose ces mots sur cette page afin de vous rappeler ce que vous ignorer par omission si cela est possible..! Tout d’abord comprenez que nous avions eu un soulèvement de la population en octobre dernier. Lequel soulèvement dû a de nombreuses injustices, discriminations et autres formes de violence nées de la mauvaise gestion, l’incompétence des décideurs et la malhonnêteté de certains soi disant "gars" du régime déçu. Monsieur le SG, rien d’autres n’expliquent mieux cette situation que des attitudes semblables a la votre que d’autres avaient comme modèle de comportement quand ils avaient la destiné des populations en main..! On fuit les problème réels ou bien on les déplace tout simplement. Du coup, de par votre comportement vous nous témoigner cet héritage dont vous a léguer vos devanciers qui, pour la plupart, squattent aujourd’hui les mûrs des services car fuyant les regards purs et francs de ceux qu’ils torpillaient. Chère SG dire au syndicat que certains points de leur plateforme ne peut avoir satisfaction tout de suite n’est point une faiblesse. c’est juste la réponse d’une autorité face a un problème dont la solution dépasse les seules compétences d’un secrétaire général. Même Zida le PM a demander aux Centrales syndicales de remettre a plus tard certaines questions car le moment n’est pas propice a leurs résolutions. Mais vous et votre ministre agissez toujours comme au tant de Blaise .! On veut a tout pris caché le malaise au sein de son département..! Terrible hein..! je vous rappelle que les Ministres passent les SG aussi mais les agents, eux, restent..! peut être que c’est la meilleure façon de cacher une incompétence que d’agir de la sorte..! En tout état de cause, les agents du MICA ont des raisons valables et justifiées pour demander une amélioration conséquente de leurs conditions de travail et de vie. Et au grand jamais les recettes d’un ministère n’ont juste été affecté a la création d’une direction ou d’une agence. La création d’une agence est une orientation politique qui s’inscrit dans la logique d’accroissement ou d’amélioration des services du ministère..! ce qui suppose que c’est une décision qu’on a pris a un moment donné..!et pour le cas qui est évoqué c’est une décision très récente. ; !pourtant les agents font cas ici d’une disposition plus vieille que votre poste de secrétaire général chère SG. C’est juste encore la preuve de votre mauvaise foi et votre totale ignorance dans la gestion de ce département..! Vraiment... ; !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2015 à 11:42, par HO CHI MINHT
    En réponse à : Sit-in au Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat : Des agents réclament la création d’un fonds commun

    voila des fonctionnaires qui ne connaisent pas leur propre histoire pour que tes paupieres de discernement ne trompe plus a l’avenir il faut savoir que l histoire du FOND COMMUN A COMMENCER AVEC LE MICA EN PLUS AU TEMPS DUR DE LA REVOLUTION LE MICA A TJOURS BENEFIER NOUS NE DEMANDONS DE CREER MAIS DE NOUS RESTITUER LE FOND CAR CA EXISTE DEJA QUE VOUS LES INTERNAUTES VOUS M EXCUSER NE RENTRE PAS DANS D UN DEBAT DE COMPARAISON ET NE LUI DONNER PAS LE TITRE FISC CAR IL NE LE MERITE PAS CAR CELUI QUI CREE LES RECOUVREMENT CEST LE MICA CAR IL FAUT CREE IL SOCIETE AVANT DE PARLER DE RECOUVREMENT DONC CHER EVITER DE DSICUTER AVEC DES FONCTIONNAIRES QUI ONT DES IDEES PLATONNIQUES ET PITORESQUES CAR GENERALEMENT CE GENRE DE PERSONNE EST ENTREE PAR LA PETITE PORTE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés