Ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi : Renforcer la visibilité de l’emploi dans le budget national

jeudi 21 mai 2015 à 18h33min

Le ministre de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, le Dr Salifou Dembélé, a procédé, ce jeudi 21 mai 2015 à Ouagadougou, à l’ouverture officielle des travaux de l’atelier technique portant sur « l’intégration de l’emploi dans le budget national et de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) ». En partenariat avec le Bureau international du travail, il a pour finalité de repérer des solutions appropriées et durables à la problématique du chômage et du sous-emploi.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi : Renforcer la visibilité de l’emploi dans le budget national

L’emploi est de nos jours une question préoccupante dans la plupart des Etats du monde et particulièrement dans les pays en voie de développement où les besoins en la matière restent énormes du fait de l’accroissement continu de la population active. C’est dans cette dynamique que le gouvernement burkinabè, dans ses grandes orientations en matière de développement, à toujours placé l’emploi au titre des priorités nationales.

L’impératif de la prise en compte des questions d’emplois dans les stratégies nationales de développement économique et social, de l’avis du ministre de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi (MJFPE), le Dr Salifou Dembélé, a abouti à l’adoption par le gouvernement en 2008 d’une politique nationale de l’emploi(PNE). Ceci a permis d’enregistrer des progrès considérables en termes d’amélioration des opportunités d’emplois à travers la mise en œuvre de projets et programmes spécifiques dans les domaines du renforcement du capital humain, de la promotion de l’auto-emploi et de l’amélioration du fonctionnement du marché du travail.

En dépit de ces acquis fort appréciables, des difficultés, comme la faiblesse de l’effort public de promotion de l’emploi, ont entravé l’atteinte des résultats escomptés.
Le MJFPE s’est réjoui de la tenue du présent atelier qui, du reste, permettra de voir dans quelle mesure la problématique de l’emploi pourra être budgétisée chaque année afin que des moyens conséquents soient mis au profit du département ministériel pour pouvoir résoudre cette question cruciale qui touche plus de 60% de la population.
« La question de l’emploi certes est prise en compte mais c’est de manière environnementale et non structurelle ».

Par ailleurs, il a exhorté les participants à prendre une part active aux travaux qui seront développés par les experts du Bureau international du travail (BIT).
En décembre 2013, le Conseil national pour l’emploi et la formation professionnelle a annoncé la nécessité de réviser la PNE de 2008 et de valider une feuille de route identifiant les étapes clés du processus de révision de la PNE. C’est dans ce cadre, que le BIT a décidé d’appuyer le gouvernement du Burkina Faso pour le développement d’une approche et d’outils visant à renforcer l’intégration des questions d’emploi dans le budget national.

« La première étape a consisté à réaliser un état des lieux de la prise en compte des questions d’emploi dans le budget national qui devrait permettre d’identifier-avec l’ensemble des acteurs concernés-les opportunités pour renforcer la prise en compte de l’emploi dans le budget national du Burkina Faso. Aussi, le BIT s’engage à soutenir par la suite le gouvernement dans la mise en œuvre des pistes identifiées à l’issue de cet atelier », a déclaré le directeur adjoint du BIT, spécialiste technique principal en stratégie et politique de l’emploi, Dramane Haïdara.
En outre, il a laissé entendre que le Bit a initié un travail en vue de développer un guide à l’attention des pays africains qui donne une orientation claire et pratique sur la manière d’intégrer les questions d’emploi dans la préparation du budget, sa mise en œuvre et son suivi.

« Deux pays pilotes que sont le Burkina Faso et la Zambie ont été identifiés pour la mise en place de la budgétisation sensible à l’emploi. Le guide sera par la suite révisé et enrichi de l’expérience de ces deux pays, qui devrait servir de bonnes pratiques pour d’autres pays de la région » a confié M. Haïdara.

Aïssata Laure G. Sidibé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés