Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

mardi 19 mai 2015 à 21h27min

Il est du devoir du Parlement français d’ouvrir une enquête parlementaire sur les conditions de l’assassinat de Thomas SANKARA et de ses compagnons, à Ouagadougou le 15 octobre 1987.

Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

En chassant Blaise COMPAORE du pouvoir il y a quelques mois, le peuple burkinabè a permis qu’un Juge d’instruction soit nommé au BURKINA et qu’une enquête y soit enfin ouverte.

Début mai 2015, vingt-six députés du Conseil National de la Transition représentant les ex-partis d’opposition et le chef du groupe parlementaire des Organisations de la société civile viennent à nouveau d’écrire au président de l’Assemblée nationale, côté français : « La France a pu être citée dans ce crime abominable par plusieurs sources, sans qu’elle n’ait formellement démenti son implication ».

Puis plus loin : « C’est pourquoi nous, députés du Conseil National de la Transition du Burkina Faso, vu les accords de coopération entre la France et le Burkina Faso et connaissant l’attachement des députés français aux valeurs de démocratie et de justice, sollicitons votre entremise pour exiger du Parlement français une commission d’enquête parlementaire qui contribuera sans nul doute à élucider l’affaire Thomas SANKARA » - ndlr : ces courriers sont consultables via le lien http://www.thomassankara.net/spip.php?article1765 .

Par deux fois déjà les députés du Front de Gauche et d’Europe Écologie les Verts ont déposé une demande en ce sens :

- le 20 juin 2011 (voir http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3527.asp )
- le 5 octobre 2012 (voir http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/propositions/pion0248.pdf .)

Notre réseau a organisé plusieurs conférences de presse en FRANCE et au BURKINA, ainsi que des réunions publiques. Une première pétition avait été lancée, qui avait rassemblé près de 14500 signatures. Cette pétition demandait transparence, vérité et justice au sujet de cet assassinat, ainsi que l’ouverture et l’éventuelle déclassification des archives (pour celles classées « secret-défense », etc.)

Nous demandons au Parlement français de sortir de son silence que d’aucuns pourraient assimiler à une forme de mépris et de volonté de rétention, voire complicité. Nous demandons au Parlement français de répondre à cette exigence de vérité vis à vis du peuple burkinabè, lequel vient de montrer avec éclat son sens de la justice et de la responsabilité en chassant du pouvoir Blaise COMPAORE et en mettant en place de façon consensuelle les institutions permettant de gérer la transition jusqu’aux prochaines élections de fin 2015.

Enfin nous invitons tous les citoyens épris de justice et soucieux de transparence à signer cette nouvelle pétitiondemandant elle aussi et à nouveau l’ouverture de cette enquête parlementaire : http://lc.cx/ZUEX [*]

Vos commentaires

  • Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 23:41 En réponse à : Justice : des députés du CNT au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    Jaques Faucart - Mitteran - la France Afrique - Houphouët Boigni ...

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 08:23, par sy En réponse à : Justice : des députés du CNT au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    JE CROIS QUE NOUS CHERCHONS LES POUX SUR DES CRANES RASÉES. C’EST MIEUX POUR NOUS DE RÉSOUDRE NOS PROBLÈMES ENTRE NOUS ICI SINON AVEC UN TEL ENGAGEMENT JE ME DEMANDE SI NOUS, NOTRE GÉNÉRATION VA ASSISTER A CET PROCÈS DE THOMAS SANKARA ? CROYEZ VOUS QUE CES DÉPUTÉS DU PARLEMENT FRANÇAIS VA TRANCHER SANS QU’IL AIT UNE COMPLICITÉ D’UNE AUTORITÉ FRANÇAISE DANS L’ASSASSINAT DU CAPITAINE SANKARA ? JE DIS NON LA FRANCE EST TOUJOURS RESPONSABLE DE TOUT CE QUI SE PASSE EN AFRIQUE NOIRE (FRANCOPHONE) ET ILS NE SONT PAS PRÊTS POUR QUE NOUS LES NÈGRES NOUS ALLONS CONDAMNER UN DE LEURS ANCIENS PRÉSIDENTS, MINISTRE, SÉCURITÉ, MAIRE ...
    DONC JE PEUX AVEC L’AMOUR QUE JE PORTE POUR NOTRE FASO DIRE QUE L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA EST CRIME INTERNATIONAL CAR AU MOINS TROIS CONTINENTS SONT CONCERNÉS A SAVOIR L’AFRIQUE, L’EUROPE ET L’AMERIQUE. POUR FINIR JE DIRAIS A CNT D’ÉCONOMISER NOTRE BUDGET POUR VENIR AU SECOURS DU FASO QUI VEUT SE DÉVELOPPER AU LIEU DE JETER LES CENTAINES DE MILLIONS POUR DES MISSIONS SANS EFFETS.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 08:26, par Deyehe En réponse à : Justice : des députés du CNT au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    Mes chers burkinabés, à mon avis, il faut vous concentrer d’abord sur la remise en état du Burkina sur le plan de la bonne gouvernance. Vous aviez commencé à vivre dans une liberté de parole avancée avant la parenthèse Blaise Compaoré. Tout le monde sait que Sankara est mort sous la présidence Française de Mitterrand, donc de la gauche qui est actuellement au pouvoir en France. Ne vous laissez pas être utilisé par la droite, puis prendre le risque de vous faire massacrer par la gauche. Laissez la France à ses crimes en Afrique, que Dieu seul la juge !
    Actuellement, les français d’origine africaine souffrent, on ne sait pas qui voter pour le bien de la France et de l’Afrique : si tu votes à droite, c’est un criminel que tu mets au pouvoir contre l’Afrique, on tue un président africain et on expose son corps comme celui d’un chien, on destitue un autre élu par son peuple et installé par le conseil constitutionnel de ce pays. si tu votes à gauche, on fabrique une rébellion prétendue islamiste et on envahit un pays africain pour le vider des ses richesses naturels et artistiques, on créé des guerres de religions là où cela n’a jamais existé. tu regardes en haut, les pasteurs et prêtres français applaudissent ou se taisent sur les crimes des présidents français, tu baisses la tête pour regarder en bas, c’est l’islam instrumentalisé qui tue au nom de Dieu. De tous les côtés, le mal est infini. Finalement, voter qui devait être choisir entre le bien et le meilleur est devenu le choix entre le mal et le pire. Cette France là ne peut pas aider l’Afrique. comptez sur les burkinabés et la force de la synthèse des cultures qui sont dans ce pays pour réussir votre développement et celui de l’Afrique. vouloir faire plusieurs choses à la fois maintenant là sera nuisible à votre action et les mêmes partis français feront front commun pour vous liquider. On annonce Blaise à Tanda en Côte d’ivoire, vers le Nord, peut être que la droite prépare avec lui un coup d’état ou bien il fuit déjà le désastre qui s’annonce contre le criminel de Sindou, son frère ouattara ! Occupez vous de faire vivre le Burkina, laissez la vengeance et les rencoeurs de côté. Les Papon ont été jugés plus de cinquante ans après, la France aura eu le temps de se développer avant de s’occuper des prétendu traitres s’ils ne sont pas des boucs émissaires ! salut !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 08:48, par Chef Massoud En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    Internaute 2, ajoute Chirac. Mais, Si ton voleur t’aide à chercher ton bien, tu ne retrouveras jamais ton bien. Bon courage à la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 11:27, par Anita Manour En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    sans trop parler, je pense qu’il faut faire une sensibilisation de masse en Afrique noire pour faire comprendre aux Noirs quels sont les vrais terroristes de ce monde. Ceux là-mêmes par qui l’apocalypse proviendra. Ils inventent toujours des pistes pour brouiller la vraie piste menant aux vrais terroristes c’est-à dire en accusant toujours l’Islam qui est un os dur à cuir bloqué au niveau de leur œsophage et par où sont passées des siècles durant des souillures ( bien mal acquis ou nos richesses volées) provenant de l’Afrique.
    Et pour atteindre ces intérêts malsains, ils tuent, massacrent nos populations et nos élites soucieux du devenir de leurs populations en installant des valets locaux soldés à leur compte.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 11:51, par Ismael En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    Un NON sens ! Comment veut on que le voleur aide sa victime à trouver l’objet volé ?! Le nègre ne se sent jamais accompli sans que son maître ne lui donne son aval. Sans le parlement français on ne pourra pas traiter l’affaire SANKARA ? Oh mais ridicule à la fin quoi ! Là, c’est inquiétant ! Mais c’est quoi cet ’aplat ventrisme humiliant et dégénérescent’ des africains ?!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 11:57, par tampo En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    c’est ça notre problème. quand l’ambassadeur avait commenté le nouveau code électoral. qu’est ce que on n’a pas dit ? .... maintenant la France donne des milliards pour l’organisation des élections, on applaudit ; maintenant vous voulez que la France se substitue à notre justice. donc vendez le pays à la France et devenons un département français et chacun aura la paix.............

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 19:31, par Miséricorde En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    Bsr à tous, je suis d’accord avec internautes 4 sur tous les plans de son analyse. Je note aussi son pessimisme par rapport à l’action parlementaire entreprise. Je reste convaincu que " seule la lutte paye" et que la libération ne s’obtient pas au premier effort. Voyez un peu comment certains de nos dirigeants sont traités par chacune des couches de ces nations qui nous écrasent. Il utilise les OSC, la presse pour prétendre mieux connaître nos réalités que nous mêmes, leur ambassade pour espionner nos stratégies et la délation pour nous décrédibiliser vis-à-vis de nos populations. Que faisons nous en retour ? Rien si ce n’est quelques fois des démentis très conventionnels. C’est pourquoi, je trouve opportun cette saisine de l’assemblée nationale française par une institution républicaine après toutes les saisines qui ont été faites en 2011 et après.
    Chers africaines et africains, continent où les repères de l’humanité se trouvent encore, multiplions ces genres des saisines, de questionnements et tout ce qui peut servir à la libération de nos états de ces prédateurs méchants et égoïstes afin que la conscience d’un plus grand nombre de personnes de bonne volonté soit investis et informé du maximum des horreurs que ces français, américains et autres sèment sur nos populations. Évitons surtout le terrorismes. Nous n’avons pas les armes et la ruses pour les détruire comme ils nous le font, mais nous avons encore nos voix pour décrier et condamner les méchancetés dont nous sommes victimes. C’est pourquoi, il nous faut dire tous ce que nous connaissons d’eux et demander réparation comme Thomas SANKARA lui même l’avait si bien commencer. Oui, ces peuples, petit dans leur âme, nous doivent en plus de la dette du sang depuis l’esclavage et la deuxième guerre, la dette de la liberté et l’autogestion de nos jeunes états. Si nous le réclamons pas, rien ne les arrêtera, ils s’imagineront être dans le vrai et dans leurs droits sur nous et sur nos richesses. Nous sommes Africains et notre sol, nos forêts et nos minerais nous appartiennent. Pour en jouir, la conscientisation et la recherche des solutions sur notre continent en passant par une vrai prise de conscience du devoir de nos institutions s’imposent. Je chute en disant que si nos institutions et nos gouvernants prennent conscience qu’ils doivent et peuvent demander des comptes à tout pays qui posent des actes à l’encontre des intérêts du dernier de nos populations, alors ce sera le début de notre liberté et de notre développement. Mais tant que nous verrons la peau blanche comme supérieur, jamais, jamais, l’Afrique ne sera libre et prospère. L’action du CNT est digne de Thomas SANKARA mon PF. La patrie, ou la mort, nous vaincrons. Dieu soit notre libération. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2015 à 14:55, par GUYZOBARE En réponse à : Justice : des députés du CNT demandent au parlement français d’aider à faire la lumière sur le rôle de la France dans l’assassinat de Thomas Sankara

    bsr cher internaute svp la France na jamais et n’aimera jamais l’Afrique je vous en pris laissons la France loin de nos problème si non on sera plus noyer q’avant la France était ou il y a de cela 6 mois ? Qui a tué SANKARA dite le moi ? respectons nous si la France ne nous respecte pas

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés