Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

mardi 19 mai 2015 à 09h41min

Le dossier Thomas Sankara a connu une étape « importante » avec l’audition, ce lundi 18 mai 2015 au tribunal militaire de Ouagadougou, de l’ancienne première dame, Mariam Sankara.

Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

Il était 9 heures, lorsque l’épouse du Président Thomas Sankara, Mariam Sankara, accompagnée de ses conseils, a franchi la porte du tribunal militaire de Ouagadougou sis au cœur de la capitale. Ils y ressortiront autour de 17 h 05 dans le même dispositif. Tout s’est passé dans la discrétion, comme le requiert la tradition judiciaire. Pour la presse donc, il fallait faire le pied de grue devant l’entrée principale de la juridiction, l’accès, lui, ayant été interdit.

Voilà bientôt 28 ans que le Président Thomas Sankara a été « assassiné ». Et depuis lors, c’est la première fois que le dossier a atteint ce stade. D’où l’optimiste du collectif des avocats. Selon son porte-parole à l’issue de l’audition, Ferdinand Djammen Nzepa, avocat au barreau de Toulouse, « Mariam Sankara a été convoquée pour ce matin devant le juge d’instruction. Nous avons commencé depuis 9 h 20 et on en sort à l’instant. Ainsi, vous comprendriez que c’est une audition marathon et qui a été épuisante pour tout le monde », a relaté Me Ferdinand Djammen Nzepa. Relevant en outre que Mme Sankara a pu s’exprimer car, elle avait un certain nombre de choses à dire. Elle a, informe-t-il, par la même occasion maintenu sa plainte.
L’avocat a également fait remarquer que c’est la première fois qu’elle a été entendue dans cette procédure.

« La question d’instruction se pose. Ainsi, nous sommes dans l’incapacité de vous dire concrètement ce qui s’est dit dans le cabinet du juge d’instruction. Elle a été questionnée par le juge d’instruction sur un certain nombre de précisions, elle les a apportées et nous pensons que le dossier va suivre son cours et nous sommes sereins dans la suite du dossier », a confié le porte-parole des avocats.
Quant à la suite, les avocats ont indiqué qu’en cas de besoin, elle peut être convoquée à nouveau par le juge d’instruction, si celui-ci juge nécessaire.
A en croire Me Ferdinand Djammen Nzepa, la partie civile a toujours été confiante dans ce processus judiciaire depuis les évènements des 30 et 31 octobre 2014 et attend donc sereinement la suite.

Mise sous scellés depuis le 9 avril dernier, les avocats ont aussi déclaré que l’exhumation de la tombe qui a été demandée se fera dans les formes requises.
« L’audition a été longue mais cela valait la peine parce que, le juge m’a entendue revenir sur ma plainte et je pense que cela est l’essentiel. Il y avait beaucoup de questions mais je ne peux pas vous en dire plus, comme l’a dit l’avocat », a tout simplement réagi, pour sa part, Mariam Sankara.
Pour mémoire, outre le Président Thomas Sankara, douze autres personnes ont trouvé la mort ce 15 octobre 1987. Il s’agit de Abdoulaye Gouem, de Der Somda, Wallilaye Ouédraogo, Emmanuel Bationo, Paténama Soré, Frédéric Kiemdé, Bonaventure Compaoré, Paulin Bamouni, Christophe Saba, Sibiri Zagré, Noufou Sawadogo et de Amadé Sawadogo.

Oumar L. OUEDRAOGO
Aïssata Laure G. Sidibé (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 mai 2015 à 02:46, par ka En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Enfin le Dieu tout puissant plus que Blaise Compaoré commence a tendre sa main au peuple Burkinabé. A lire ce titre du B24, le triomphe de l’injustice de notre pays commence a s’affaiblir. Si un jour Diendéré Gilbert qui dit qu’il n’avait pas le choix que de tuer Thomas Sankara,’’’’ site d’information MUTATION’’’’ et Blaise Compaoré qui assume l’assassinat de Thomas depuis 27 sans remord, sont entendu par un juge, nous dirons que l’injustice et l’impunité sont abolies au Burkina, et que Dieu est capable de faire ce qui incapable. Que tous les arrogants, les corrompus de l’ancien régime, directeurs de cabinets, conseiller aux crimes dit ‘’’’tuer qui on veut, ou on veut, sachent que rien ne sera plus comme avant, car la démocratie et la justice au Burkina est en marche. C’est fini ‘’’’c’est a nous le pouvoir, c’est nous qui décidons avant de discuter, ou c’est nous qui avons les armes, c’est nous qui décidons. Vive l’alternance politique et économique du pays des hommes intègres avec les jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 03:27, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Courage madame,que la procédure s accélère positivement et aboutisse au jugement ,jugement que nous attendons avec impatience.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 04:40, par Pat En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Amen ! Amen ! Amen ! Que toute la verite se fasse ! Que les assassins et les commanditaires soient identifies et punis par la loi ! Que cela serve de lecon et que plus jamais un seul fils, fille de ce pays ne soit assassine tout simplement parce qu’a cause de son amour pour sa patrie. Thom Sank reposera toujours en paix. Maman Sankara, tu es digne et tu resteras digne. Thomas depuis ou il se trouve presentement est fiere de toi, ainsi que le peuple burkinabe tout entier. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 05:33 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Il faut enfin arrêter la prise de pouvoir par le sang. J’ai écrit depuis belle lurette que : quelle que soit la durée de la nuit, le jour finira par se lever sur ce dossier. Le jour s’est levé et avant le crépuscule il faut faire la lumière sur ce dossier ne serait-ce que pour la postérité et la pédagogie politique. On ne peut quand même pas ôter la vie de tous ces gens impunément, vous aussi. Un Citoyen honnête, ni sankariste, ni blaisiste.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 06:56, par traore En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Que la vérité triomphe mais j’aurais souhaité que la famille SANKARA pardonne
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS, vive le CNR

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 06:59, par nongasida En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    La vérité finira par triompher et tous les coupables de ces crimes odieux seront punis à la hauteur de leur forfait. Vive la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 07:10, par SOME En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    la verite triomphe toujopurs Je vous dis que que l’on peut faire confiance car pour ce que je connais de Maitre Dzepa je vous l’assure
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 07:44, par sidnoma Samé En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    « Lorsque la justice tarde à agir, c’est qu’elle est allée loin pour chercher des bâtons verts et flexibles pour mieux châtier les coupables »
    Hamadou Hampaté Bâ.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 07:46 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Thomas SANKARA, de sa tombe ne s’étonne pas de l’amour qu’avait Mariam SANKARA en sa personne. Thomas SANKARA constatera que le peuple BURKINABE garde positivement son image et beaucoup veulent l’incarner. Thomas SANKARA de sa tombe saura que les jeunes qui l’ont pas connu ( parce que n’étant pas nés) ont appris son histoire,écouter ses discours...Seulement je suis pessimiste du fait que les bras droits des assassins sont présents à la tête de l’armée. De toutes les façons, tôt ou tard justice serait faite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 08:27 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Après 27 ans d’obscurité enfin voici le jour qui se lève
    Il parait qu’une épidémie de diarrhée touche en ce moment naba laibsé et ses compères assasins voleurs disséminés aux 4coins du monde depuis que maman mariam sankara a foulé le sol burkinabé malgré les remèdes administrés par les plus grands médecins du monde cette épidémie de diarrhée ne fait que s’amplifier de jour en jour ..

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 08:43, par SIDBALLA En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    A toi femme digne, femme pleine de courage, tu n’es pas seule le peuple est a tes côtés et THOMAS SANKARA appartient aujourd hui à l’humanité toute entière et justice lui sera rendue
    que Dieu te comble de toutes ses graces

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 09:00, par j’aime ma patrie En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    COURAGE MAMAN LA VERITE APPARAITRA INCH’ALLAH. QUAND A VOU MR LES JUGES MILITAIRES ON VOU TIENT A L’OEIL.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 09:08, par ditalao 1612 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    tout ce paye ici bat la valeur et l’honneur d’un homme mort il ya 27 ans rien a voir avec un président pendant 27 ans le masque de blaise compaore va enfin tombé lui qui n’avait aucune ambition du pouvoir après l’assassina de son meilleur ami ne fait que 27 ans au pouvoir pour être enfin bouter hors du Burkina comme la polio

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 10:53, par lewang En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Moi ce que je me pose chaque jour comme question c’est le fait que Blaise n’est pas eu de remords après cet acte et cela durant les 27 ans, comme s’il avait une pierre à la place de coeur ???. Je me disais au moins qu’à un certain moment il aurait au moins chercher à consoler la famille et demander le pardon. Mais non, il a cherché à ternir l’image de son ami et frère pourtant propre aux yeux du monde. Je vous dis que cet épisode a fait que beaucoup de gens hésitent à se choisir des amis, surtout Burkinabé....et cahque fois qu’on m’évoque le cas à l’étranger je suis perdu....tout ça à cause de la traitrise !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 11:06, par Hawk En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Vous ne voyez pas la grosse bagarre qui arrive !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 11:14, par ouedan En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Bon courage à la veuve et ses enfants ainsi qu’à la grande famille Thomas Sankara. Je souhaite que la vérité éclate et que toute personne ou groupe social qui entend faire recours aux armes pour résoudre leurs problèmes en tirent leçons pour que le Burkina Faso, terre d’hospitalité réponde à sa vocation d’hière, d’aujourd’hui et pour toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 11:15, par pipa En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Tôt ou tard, oui tôt ou tard, la vérité sera connue sur cette sombre affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 11:17, par nakibewgbiga En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Merci à la transition pour avoir réouvert ce dossier brûlant qui va certainement emporter bon nombre de gens. Il faut que chacun assume ses actes et ses responsabilités

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 11:21, par Pawit Raogo En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Que les assassins commencent à trembler car la vérité va éclore bientôt. Les Gilbert, les salif, les Blaise, les kafando etc...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 12:33, par Nollito En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Courage, que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 12:33, par Nollito En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Courage, que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 12:38, par DEB En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Gloire à Dieu car il aime le Burkina. Qui l’eut cru il y a à peine huit (8) mois ? Comme quoi seules les montagnes ne se croisent guère. Que justice soit rendu au Président du CNR et du Faso le Capitaine Thomas Sankara et à tous ses compagnons tombés sous les balles assassines du régime déchu. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 12:41, par Dario En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    La vérité sera elle aussi dite sur les crimes du CNR ?
    Car vous ne me contre diriez pas si j avançais que Sankara aussi avait tue.Right ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 12:46, par zwwa En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Pourquoi ne pas vous en prendre aux vrai commanditaires ???? A savoir ton pays d’exil et un pays voisin très proche.... Pourquoi sélectionner ses ennemies ? Vraiment il n’y a rien de sérieux ici.... Ce problème n’est pas une affaire de personne mais une affaire d’état c’est vraimen triste....

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 13:00, par YIRMOAGA En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Tout va se savoir o grand jour ?Les meurtris seront soulagés et le sont déjà avec cette première avancée ? Ceux qui ont agi contre la marche radieuse le regrettent s’ils sont honnêtes et humains ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 13:19, par Le pivot En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Franchement, c’est une femme courageuse. Nous sommes de cœur avec elle. La vérité éclatera c’est sur !!!! Enfin, le Burkina est libre. Président Sankara, aucun assassin ne peut salir ton image de marque !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 13:54, par Daniem En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Que la vérité soit dite pour notre devoir de mémoire au capitaine Thomas Isidore Noel SANKARA mort pour la patrie.Je souhaite courage au juge en charge du dossier et qu’il ne dise que le droit rien que le droit pour la postérité et la construction nationale pour que plus jamais çà au Burkina Faso pays des hommes intègres. Hommage à Thomas N. I SAMKARA et gloire à la justice sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 14:08 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    à l’internaute 23 : si sankara avait tué on aurait su depuis longtemps parce que le régime déchu l’aurait utilisé pour ternir l’image dudit Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 14:54, par Alimata Diakité En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Mariam tu ne peux pas savoir combien de fois j’ai prié pour qu’un jour ce méchant de Blaise et ses clics clac répondent enfin à la justice. Je leurs souhaite la haye, les mots me manque pour qualifier Blaise, tellement j’adore Thomas !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 15:27, par Diakité En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Mariam, tu ne peux pas savoir combien de fois j’ai prié pour qu’un jour ce méchant de Blaise et ses clics clac répondent enfin à la justice. Je leurs souhaite la haye. Les mots me manque pour qualifier ce monstre assoiffé de pouvoir en son temps. Maintenant qu’il a eu ce qu’il voulait, il lui reste quoi à faire maintenant. Mon cher malheur à toi, si tu pensais qu’éliminer un monsieur comme notre Thomas te suffirait pour l’anéantir c’est faux, te voilà seul maintenant pour la vie sans ton meilleur ami. Les dinosaures qui ton poussé à l’époque sont où aujourd’hui et bien sachez que Thomas sera vos sauveurs dans l’au delà car lui aimait ses prochains . Hé !!!!!!!!!!!!! Thomas il y aura plus deux dans ce monde.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 15:33, par Ranini En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Internaute 23 (Dario) : Il faut en effet que tous les crimes du 04/08/1983 au 31/10/2015 soient élucidés pour que tout le monde soit définitivement fixé sur les assassins (sang et économique). SANKARA comme Blaise (le Fuyard) étaient à la tête de l’Etat, on saura si on les fait porter le chapeau pour rien ou s’ils sont coupables.
    Internaute 24 (ZWWA) : il n’y a pas de sélection d’ennemis, tout le monde est présumé innocent et il appartiendra de chacun de prouver sa virginité dans les crimes. La seule façon de savoir ce qui s’est c’est d’interroger ceux qui étaient dans la sphère. Et c’est ainsi que les vrais commanditaires seront découverts.
    Vu ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 17:16, par Tonton Zeph Gnandekaye En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Moi, ce qui m’ etonne-la, c’est que Blaise ne s’ est pas suicicide depuis longtemps.Il n’ a meme pas tente et puis on l’ a sauve. Ou est la dignite, le sens de la honte ? Moi mon grand- pere ma toujours dit que la mort vaut mieux que le gnande. Lewang, Blaise n’a pas de coeur ni de dignite. Au fond, cet homme est si malheueureux. C’est un monstre. Il sait qu’ il n’ a pas trop de qualites humaines. Ceux qui disent qu’ il faut s’ approcher de Blaise pour savoir combien il est bon sont des corrompus. Blaise est un grand corrupteur qui donne l’ argent pour que tu lui laisses son pouvoir. D’ ailleurs, il sait meme pas quoi faire avec le pouvoir mais il le veut solment. Je pleure la pauvre femme que Blaise va utiliser le corps pour sa prochaine reincarnation. C’est mieux meme de rechauffer un serpent demi- mort de froid que d’ heberger l’ ame d ’ un gars comme ca. Je suis pas Dieu pour dire qu’ il va bruler en enfer. Je sais seulement que le feu de sa conscience a commence a le consumer ici- bas et il a commence a comprendre qu’ il pourchassait quelque chose qui va jamais faire son bonheur : Le pouvoir pour le pouvoir. Il est ne malheureux, Ravaillac ! Je plains ce garcon qui n’a jamais connu d’ amour dans son enfance. Blaise est victime de manque. Il a manque l’ amour, il a manque le luxe qu’ il revait quand il etait petit. L’ economie est ne de la rarete, du manque. C’est pourquoi tout est accumulation autour de lui. Accumulation des benis- oui- oui, accumulation des passe- droits, accumulation des tensions sous- regionales, accumulation des larmes avec les centaines de kafcidentes au pays, accumulation personnelle des milliards. Ca passe par le monopole de tout au pays : Monopole de l’ or, monopole des diamants "made in Burkina" (lolo), monopole du cafe- cacao a ne pas confondre avec les noix de karite de Kokologho(aha aha), monopole des batiments, monopole des routes, on s’ en fout de l’ experience dynamique de Papa OK, monopole des parcelles par la belle- mere secretaire dactylo milliardaire, monopole des cuirs et peaux, c’etait juste l’ echauffement du pillageaccumulation de l’ economie nationale. Et finalement, il a tellement accumule qu’ il a cumule des frustrations et exclu ceux meme qui s’ approchaient de lui pour remasser les petits morceaux a terre. Or le mogo a ete tellement en manque que rien meme ne tombe de la table et donc, il a fait qu’ accumuler la misere, la pauvrete, la colere et paff ! il a accumule trois journees chaudes ou ils ont couru avec des simples tapettes traverser la frontiere dare- dare. Le feu a symboliquement commence lea purification du Faso sali et profane par les accumulateurs inintelligents. Dieu dort pas, ooh ! Il fait semblant solment pour mieux decouvrir les maltypes et quand tu penses que sa justice est lente a venir, c’est qu’ Il va loin loin dans la brousse couper son fouet pour venir et puis bien punir les maltypes a la hauteur de leur maltypisme.

    Tonton Zeph Gnandekaye

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 17:44, par ka En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ranini intervenant 31, vous n’aviez pas vécu la révolution, vous n’aviez pas participé aux actions du cœur de la révolution : Alors le vrais coupable a éliminer celui qui pouvait l’accusé pour les crimes commis pendant la révolution et porte sur ses épaules tous les crimes commis de 1983 a 2015 : ‘’’’Pour condamner Sankara et Compaoré, il faut avoir connu et vécu le cœur des deux régimes avant de trancher. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec les jeunes, demandent aux internautes mal intentionnés de s’abstenir de dire ce qu’ils n’ont pas vécu ou connu avant de condamner. ‘’’Le cœur de la révolution inachevé avait deux responsables, deux spécimens, l’un un extraverti nommé Sankara Thomas Isidore le bruyant ca ramastique valorisé par le peuple Burkinabé et le monde entier par ce qu’il était solidaire et veut tout donner pour ses objectifs qui vont pour l’émergence naturel de son pays et de ce qui va mieux pour son peuple et tous les habitants du continent Africain en général : l’autre un introverti timide non valorisé par son peuple, et pourtant son introverti cache un homme complexe intelligent rusé et cruel qui veut a tout prix dépasser l’extraverti qui est le bouillant Thom, le chouchou du peuple. Etant le numéro deux de la révolution Blaise Compaoré organisera diaboliquement et intelligemment les complots et les crimes en tant que ministre de la justice sous couvert du grand extraverti que les internautes veulent accusé aujourd’hui sans savoir le fond de la toile. Tous les crimes politiques commis pendant la révolution ont été téléguidé par l’introverti et complexe Blaise Compaoré, et ceux qui vivaient dans le cœur du pouvoir de la révolution inachevée, peuvent le confirmer a commencer par Ernest N. O. ami et confident de Thom toujours vivant de nos jours. Thom était comme Jésus de sa révolution, et il a tout encaissé, et a été crucifier pour ses objectifs et ses bonnes idées qui étaient mieux pour son peuple et non pour un individu. Du 15 Octobre 1987 a nos jours, les crimes politiques dans notre pays ont étés orchestrés par l’introverti Blaise Compaoré et sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 18:05 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    qui pour dire qu’il a pleure, qui pour raconter comment il a prie...c’est beau toutes ces paroles, mais gerer un pays c’est assumer meme les fautes des autres. Quand on lit les propos des uns et des autres, c’est la soif de vengeance qui domine. Sommes nous croyants ? si oui revoyons notre pensee. Si non il faut etre pragmatique et comprendre ce qui a pu se passer ce 15 oct. en prenant en compte le contexte socio politique du Burkina, les contradictions au sein du CNR qui etaient ressenties meme a l’Universite de Ouaga au sein des mouvements estudiantins, et au sein du comite CDR de l’UO on sentait cette fin tragique du CNR. Alors ceux qui n’ont rien vu ou qui n ;’etaient pas encore ne (ce n’est pas du mepris)ecoutent un peu les autres qui ont des analyses differentes ou essaient de faire une synthese des differentes pensees de l’epoque. Avant le 15 oct, il y a eu au sein de la gauche ce profond malaise sur l’avenir du CNR, il y a eu ces profondes dissensions entre civiles puis entre civiles et militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 18:07, par sirabouré En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Dieu merci Dieu merci. Le jugement prochain a un avant gout du jugement sur la terre. ce sont des leçons et des faits que les gens infidèles ne remarque pas. Quand tu agis bien ou mal tu verras d’abord ses conséquences sur cette terre avant de mourir et après répondre de tes acceptes devant le Tout Puissant. Ceux qui ont reconnu avoir tiré directement sur TOM SANK (KAFANDO) ; ceux qui ont reconnu avoir dirigé l’opération(Gibert), ceux qui étaient à l’Aéroport pour partir avec Blaise en cas d’échec du coup(Salif et autre). Sont toujours vivants et ils savaient pas que l’histoire allait les rattraper.C est que Dieu communique en enseignements aux Hommes sur la terre.Chacun doit répondre de ses actes.Dieu aime la propriété , la justice, la dignité,le respect de la vie que lui même a crée.Que justice soit rendue.Du courage aux avocats très déterminés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 18:13, par El commandente En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Quand Mariam se lève, les assassins de Thomas tremblent. Viva la révolution, viva le Burkina. La patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 18:15, par le che En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    La révolution triomphera des impérialistes et du capitalisme. A bas les fossoyeurs du peuple, à bas les exploiteurs du peuple. Honneur, au peuple, gloire, au peuple. La patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 00:15 En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ce n’est que le tribunal des Hommes... les inimitiés des Hommes sont payées jusqu’à la 03 ème générations...

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 08:41, par Ranini En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ka, intervenant 33, je ne sais pas si vous avez compris le sens de mon poste ! Le constat est que des internautes disent que les gens s’acharnent sur Blaise alors que SANKARA a aussi ses cadavres dans les placards. Je dis donc que pour situer les responsabilités, faisons la lumière sur les gravités d’août 1983 à octobre 2014.ce n’est qu’après un tel éclairage que nous saurons tous qui de l’extraverti et de l’introverti porte le sceau des crimes. Plein de monde présume sur le sanguinaire, mais en la matière il faut des preuves pour convaincre et mettre tout le monde d’accord ; ce qui n’est pas difficile à faire puisque tous les protagonistes clé sont toujours en vie. Par exemplaire, qui a ordonné l’exécution du colonel Barthélémy et autres ? Parole de Feu Joseph S. SANKARA, son fils Thomas, pour l’une des rares fois qu’il lui a parlé des affaires, aurait été très bouleversé par ces exécutions faites dans son dos. M. Ka, il faut bien que nous soyons, preuves à l’appui, fixés sur des cas pareils. Non ? J’ai bien vécu la période révolutionnaire,même si je n’ai pas participé aux actions du cœur de la révolution (j’étais en terminal à la date fatidique du 15 octobre).

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 10:11, par SAWADOGO Boureima En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    les hommes comme THOMAS SANKARA, un simple procès n’est pas suffisant pour le réhabilité, il faut surtout réexaminer le discours d’orientation politique (DOP) du 2 octobre pour voir qu’est-ce qui n’est mise en oeuvre. il faut raviver le sentiment de patriotisme, du Burkindi et refaire de la persévérance un outil de développement. sinon il suffit que l’UNIR/PS n’accède pas au pouvoir en 2015 et s’en est fini

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 10:41, par SOME En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ceux qui accusent Sankara d’avoir tué Mais justement faisons la lumiere et on verra qui a fait quoi. Si comme l’a dit n°32, Sankara avait tué vous pensez que Blaise allait se taire comme ca ? Pour situer les responsabilités on ne demande qu’à instruire le dossier : ce n’est pas ce n’est pas de la vengeance, de la justice selective, c’est la Justice tout court.
    n°32 a bien compris ce qui se passe en Blaise Sankara lui avait dit qu’il sait qu’il veut le tuer pour prendre le pouvoir mais qu’il sache que cela lui laissera des gouts amers... on ne peut etre plus clair ! Blaise nie sa conscience parce qu’il est complexé et manque d’amour et avait fomenté son coup depuis l’avenement de la revolution. Blaise etait deja en enfer de son vivant (l’enfer n’est nulle part ailleurs que les remords de sa conscience qu’il fait tout pour nier les appels car malgré les apparences la conscience se reveillent de temps en temps pour nous rappeler a nous humains notre nature profonde... Et chaque fois Blaise vit son enfer. Et il croit pouvoir le dissiper dans l’accumulation materielle et des plaisirs mesquins sans lendemain. On vous jugera sur ce que vous avez fait aux autres dit Jesus, pas a votre pouvoir terrestre. Tu n’es que poussiere et tu retourneras poussiere. Et en plus clair : a quoi sert de gagner le monde quand tu dois y perdre ton ame ? etc. Il le paiera et meme dans une autre incarnation, sinon surtout dans sa prochaine incarnation, quelle que soit sa forme : il le paiera et sa conscience le lui dit, meme s’il ne veut pas l’ecouter.
    On le savait tous a ouaga ici. On savait tous les coups bas de l’UCB et CGB et meme la Lipad Pai (les pierre ouedraogo, compaore, watamu, clement ouedraogo, etienne traore, Rock et autres...qui teleguidaient certains etudiants sur le campus tels les salif diallo, etc. on sait qui est qui...Quant a ceux qui n’ont pas vecu la revolution, restez critiques et allez aux vrais informations et vous verrez...
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 12:09, par ka En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ranini, pour une alternance politique et économique propre avec les jeunes, il faut que cette jeunesse soit assied sur des vrais bases de vérité que nous les parents, les aînées vont les offrir. Les crimes l’injustice l’impunité, la corruption a ciel ouvert sont a 100% pris racine dès 1987 avec celui qui se dit introverti, rusé, complexe, et a su mettre a genoux tous les intellectuels Burkinabé a terre disons le peuple Burkinabé avec la répression dont tout être vivant de la terre des hommes intègres sont concernés par peur d’être éliminé a son tour, car on tue qui on veut ou on veut. L’extraverti n’est plus là pour se défendre a cause de l’introverti, alors oublions le et condamnons les vivants coupables. Je confirme a moitié ton dernier message, car je t’affirme ici que tous ceux qui ont vécu dans le cœur des deux régimes ne me contrediront pas. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 12:31, par Mechtilde Guirma En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ranini, C’est exactement dans le même ordre d’idée, que je dis qu’il ne faut pas qu’on aille vite en besogne en vouant aux gémonies le RSP. Moi j’ai vécu au coeur de la révolution. Je sais ce que moi et ma famille ont enduré. Mais les gens délirent tellement sur Sankara que pour donner une simple information sur la réalité cela devient problème.

    En réalité Sankara et Blaise n’ont rien fait d’extraordinaire quand on connaît l’histoire de l’Europe. Dès le début de la révolution, nous y voyions déjà la fin tragique : Sankara l’extraverti se voulait tout simplement un Saint Juste de la révolution française de 1789, qui était bouillant grand orateur, un véritable tribun, mais prompt pour les exécutions des « ennemi de la Révolution » (c’était la « terreur rouge »), la manière violente. Puis Blaise l’introverti, le Camille Desmoulins des sans culottes (c’était la « terreur blanche » ou l’impunité), qui voulait plutôt la manière douce l’un avait la Bourgeoisie, tandis que l’autre se disait maître de la rue. Et même avec la Tansition je voie encore des Fouquier Tinville, des Dantons, des Robespierre... C’est dire que nous n’inventons rien du tout : la bourgeoisie avait récupéré comme on aime le dire la « La révolution ». C’était donc, le pouvoir des bourgeois qui avaient marché avec le Roi et prétendaient devenir des révolutionnaires. C’était devenu une course contre la montre, et il fallait exécuter, exécuter, toujours exécuter. On a vu la suite. D’errance en errance, la France est devenu un empire avec Napoléon Bonaparte (donc pire que la royauté que le Peuple français comptait abolir). Mais quand Bonaparte fut vaincu par toute l’Europe coalisée contre elle, ce Bonaparte qui a tout donné à la France, reforme tant politique que social et économie et surtout juridique que nous continuons à utiliser, n’a même pas une rue à Paris. Mais on en convient toujours dans l’histoire que le passage de ce général a bien marqué un tournant dans les affaires non seulement en France, mais aussi en Europe, et c’était tout. On n’en fit guère un dieu, mais plutôt un objet de tourisme. Ce qui a permis au peuple français de se réconcilier entre eux.

    Donc chers amis, si le monde international nous donne un Jésus en la personne de Sankara, et une « Vierge Mariam Songo » (Sankara a détruit la Statue à Yagma et il a signé à côté des tessons : Noël Isidore), faisons gaffe comme on dit, car c’est un piège et nous en aurons pour des générations entières des guerres et des déstabilisations, de vengeances, avant la destruction totale de notre société.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 12:46, par Ranini En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    L’Indien (N°41) a parlé !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 14:20, par ka En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Ranini, pour une alternance politique et économique propre avec les jeunes, il faut que cette jeunesse soit assied sur des vrais bases de vérité que nous les parents, les aînées vont les offrir. Les crimes l’injustice l’impunité, la corruption a ciel ouvert sont a 100% pris racine dès 1987 avec celui qui se dit introverti, rusé, complexe, et a su mettre a genoux tous les intellectuels Burkinabé et a terre disons le peuple Burkinabé avec la répression dont tout être vivant de la terre des hommes intègres sont concernés par peur d’être éliminé a son tour, car on tue qui on veut ou on veut. Je confirme a moitié ton dernier message, car je t’affirme ici que tous ceux qui ont vécu dans le cœur des deux régimes ne me contrediront pas. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 20:51, par Ranini En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    OK Ka ! Je vous comprends. Ce que vous semblez ne pas comprendre, c’est que je suis autant convaincu, voire plus convaincu que vous, que même les crimes commis sous le CNR sont l’oeuvre de BC. Mais, j’insiste,la conviction ne suffit pas, il faut des preuves.
    SANKARA aurait un jour reçu une délégation d’une communauté religieuse qui lui aurait dit au cours de leur entretien que le seul problème de son régime ce sont les tueries. Il aurait répondu à la délégation que ceux qui tuent vont le tuer lui-même et continuer à tuer. Si c’est vrai, c’était prémonitoire !
    Ka, votre "sans rancune" n’a pas sa place parce que je n’ai aucune raison d’en avoir et vice-versa.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2015 à 14:16, par RANCE En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Mariam Sankara, n’oublis pas aussi d’attaquer le Gouvernement français qui est a l’origine de la tuerie de ton mari. Dès que Sankara a attérie à un Sommet mémorable habillé en treillis militaire avec armes à la ceinture et que François Mittérant l’à vue ainsi, son sort était déjà scellé. Le Grand Manitou Blanc à commencé à tisser sa toile après ce Sommet et c’est Sankara qui en a fait les frais.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2015 à 19:47, par Njonji Eyoum-Ebele En réponse à : Dossier Thomas Sankara : 27 ans après…, un début de dénouement ?

    Enfin le procés de la mort de Thomas Sankara. La justice ira t-elle á son terme ? J’en doute fort car ce dossier est lourd et concerne des Etats comme la France, la Côte d’Ivoire le Gouvernement burkinabé et les familles endeuillées. Madame Mariam Sankara qui vit en France aura t-elle le courage et la ferme volonté d’indexer la France, son pays d’acceuil Toutefois, si ces préalables sont levés et que la justice des hommes integres s’engagent á lire le droit, le monde découvrira le vrai visage de la politique génocidaire de la Francafrique.
    Thomas Sankara n’appartient plus au Burkina, il est l’icône de l’Afrique et l’issue de ce procés est attendue par tous les africains. Le Burkina se trouve en face de l’histoire et doit prouver au monde qu’il est la patrie des hommes integres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés