Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

mardi 19 mai 2015 à 00h39min

Depuis le 12 mai dernier, début de l’opération d’enrôlement biométrique dans la province du Kadiogo, la commune rurale de Pabré située dans la banlieue ouagalaise, connaît une affluence inhabituelle. Ça vient en tricycles, en véhicules automobiles, a-t-on appris sur place. Directions, les sites d’enrôlement biométrique. Face à la contestation que cela a provoquée, la CENI (Commission électorale nationale indépendante) aurait indiqué que chacun est libre d’aller se faire enrôler où il veut. Conséquence, un affrontement a failli avoir cours le dimanche 17 mai 2015. Et c’est la suspension de l’opération qui en est aussitôt résultée. Mais la reprise depuis ce matin est sereine, selon le président de la CECI joint au téléphone.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

Lorsque nous arrivions sur les lieux dans l’après-midi du dimanche 17 mai 2015, les deux camps qui ont failli s’affronter, avaient disposé. Et des échanges que nous avons eus sur place, il ressort que tout est parti du constat selon lequel les sites d’enrôlement biométrique à Pabré centre, sont pris d’assaut par des groupes de personnes non-résidentes. Ce qui a suscité, au-delà de l’inquiétude, une veille rigoureusement hostile de la part de certains habitants de la commune. Une veille qui s’est matérialisée par la mise en place d’équipes opposées à l’enrôlement de ceux qui, visiblement, viennent d’autres localités.
Du moins, il en a été ainsi dans la matinée du samedi 16 mai 2015. Et cela a suscité la tenue, le même jour, d’une réunion dans les locaux de la brigade de gendarmerie sur place. Une réunion qui a fait asseoir autour d’une table, ceux qui sont favorables à l’enrôlement de groupes convoyés, et ceux qui s’y opposent.

Libre cours à chacun de faire venir comme il peut

La CENI contactée au cours de cette réunion aurait donné l’ordre de départager les deux camps en leur disant que chacun est libre d’aller se faire enrôler où il veut. Ce qui fut fait ; mettant ainsi de l’eau au moulin de ceux qui semblent susciter ces arrivées massives. En tout cas, ces propos laissaient libre cours à chacun de faire venir comme il peut, pour se faire enrôler ; et ce, justement sur fond de deal électoral.
En ordonnant une telle conduite, la CENI semble s’être inspirée de l’article 48 du Code électoral. Cet article dispose en effet, que « Sont inscrits sur les listes électorales », entre autres, « tous les électeurs qui ont leur domicile dans le village ou le secteur ou qui y résident depuis six mois au moins », « -ceux qui ne résident pas dans le village ou le secteur et qui figurent depuis trois ans au moins sans interruption au rôle de la contribution des patentes ou qui ont des intérêts économiques et sociaux certains et qui auront déclaré vouloir y exercer leurs devoirs électoraux ». L’on ne peut raisonnablement s’appuyer sur cette disposition pour dire que chacun est libre d’aller se faire enrôler où il veut.

Qui peut se faire enrôler à Pabré et qui ne le peut ?

Malheureusement, tel semble être le cas. Et les positions s’en sont raidies. Le cap des joutes oratoires franchies, place aux prises de positions pour l’affrontement. Il en a du moins, été ainsi le dimanche 17 mai 2015 dans l’enceinte du siège de la CECI (Commission électoral communale indépendante) à Pabré. Dans la foulée, les sites d’enrôlement installés à Pabré centre ont été fermés dès 11h45 avec la promesse de reprendre l’opération ce lundi 18 mai. Et ce, sur instruction de la CENI qui a dépêché une équipe sur place.

Cette équipe, semble-t-il, est arrivée au moment où les deux camps prêts à l’affrontement étaient encore positionnés. Mais elle n’aurait pas, a-t-on appris, tranché à l’attention des deux camps protagonistes, sur la question de savoir ‘’qui peut se faire enrôler à Pabré et qui ne le peut ? ’’. Qu’à cela ne tienne !
L’opération, a-t-on appris avec Patrice Kientéga, président de la CECI contacté au téléphone, a effectivement repris ce lundi sous haute sécurité. Vivement qu’elle se termine bien en ce dernier jour de l’opération.

De ceux qui viennent ainsi se faire enrôler à Pabré, sans doute que nombreux sont ceux qui s’étaient déjà faits enrôler ailleurs au cours des précédentes opérations d’enrôlement biométrique. Et à en croire les techniciens de la CENI, la centralisation des données enregistrées au cours de l’opération en cours permet de détecter les doubles ou triples enrôlements. Mais ce sont les précédents enrôlements qui trouveront à être écrasés ; et le dernier sera conservé. Et donc, ceux qui auront réussi – frauduleusement – à se faire enrôler à Pabré, pourront effectivement voter dans cette commune à l’occasion des prochaines élections.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 mai 2015 à 12:43, par siddata
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    On sensibilise pour un enrôlement massif et d’autres sont contre comme le MPP. Ont ils peur de quoi eux qui étaient la tête pensante de la machine électorale du CDP dans un passé très récent.Je pense que tout Burkinabè est libre de se faire enrôler n’importe où sur le territoire national mais une et une seule fois.Bravo à la CENI pour cette sage et juste décision.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 17:25, par NulNePeutVaincreLePeuple
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    Espérons que le fichier électorale sera mis en ligne après l’apurement des données ? Nous voulons une liste électorale propre et nos amis partenaires nous soutiennent tant du côté technique que financier. Tout Burkinabé devrait pouvoir se connecter pour savoir où aller voter et nous demandons à ce que la CENI puisse nous offrir ce service.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 23:43, par Pousga
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    Tout le monde a le droit de s’enrôler ou il veut mais en acceptant 1000 ou 2000 f et un complet 3 pagnes pour le faire, c’est la corruption électorale. Donc il faut permettre que d’autres personnes viennent décider de qui va diriger Pabré a la place des Pabrélois !!! Quel méchanceté !!
    Et pour votre information, tous les membres du MPP Pabré ne viennent pas du CDP.
    On risque d’avoir des élections Municipales sous Haute Tension à Pabré car la CENI n’a fait que reporter le problème

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 06:14, par YIRMOAGA
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    De toute façon le maire sortant sera éjecté par la CC. Lui et sa sœur BENJAMINE DOUAMBA. Il va falloir qu’ils attendent 2020 au plus tard ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 07:25
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    Enrolement massif oui, mais visilence
    Du moment que les gens acceptent dire qu’ils font cet enrolement en echange d’un quelconque cadeau, la CENI devait prendre certaines mesures fortes pour empecher cela. Ca sent le debut d’une fraude massive.
    La response donnee par la CENI ouvre la voie pour des fraudes. Cela montre que tout celui qui a les moyens peut aller ramasser les gens n’importe ou et venir les faire enroler chez lui pour acquerir la Mairie sans probleme.
    A cette allure, nous ne sommes pas loin de l’ancien systeme ( 1000 f pour participer a meeting......1000 pour.......)

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 18:02, par PABRE BIIGA
    En réponse à : Enrôlement biométrique à Pabré : Reprise après une suspension de plus d’une demi-journée

    Je ne suis pas de Pabré (j’y repars chaque weekend en souvenir du temps passé au seminaire) mais je pense que tous doivent s’asseoir et penser au développement de pabré au lieu de rester sur les querelles inutiles.
    C’était le même groupe au départ : partisans du CDP à la première mandature du maire chassé.
    Puis ils se sont disloqués pour des raisons de leadership et de trahison...Ensuite guéguerre pour la direction locale de la FEDAP-BC puis les autres sont partis au Faso autrement.....Aujourd’hui nous avons l’ancien maire et sa suite de côté... et les autres qui ont rejoint le MPP (anciens CDPistes et anciens Faso autrementiste) et voilà la guerre ouverte....
    Mais à l’analyse il faut que tous s’asseyent car Pabrè a besoin de progresser et non de regresser. Le CSPS de pabré n’a rien comme produits car le COGES ne fonctionne pas... la maternité chuinte en saison pluvieuse...les parcelles attendues depuis longtemps ne sont pas encore attribuées (du moins officiellement...). Je le dis parce que j’ai fait le petit seminaire et j’aimerais passer le reste de mes vieux jours pas loin du barrage... aidons-nous à rebâtir pabré
    Merci à tous les partis de jouer pour le developpemen t...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés