Logistique et maintenance des armes : 20 stagiaires de 14 pays africains reçoivent leur diplôme à Ouagadougou

samedi 16 mai 2015 à 00h10min

Permettre à des sous-officiers d’acquérir des connaissances techniques nécessaires pour assumer la fonction de chef d’atelier de réparation Armement petit calibre. C’est l’objectif du stage CT1 APC administré par l’école militaire technique de Ouagadougou (EMTO) au profit de 20 stagiaires de 14 nationalités différentes. La cérémonie officielle de sortie de la 9e promotion suivie de la remise de diplôme s’est déroulée ce 15 mai 2015 au sein de ladite école. de 14 semaines

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Logistique et maintenance des armes : 20 stagiaires de 14 pays africains reçoivent leur diplôme à Ouagadougou

Ce stage a pour objectif de donner les connaissances nécessaires au personnel non officier en vue de réaliser des actes de maintenance simples sur les armes de petit calibre, diriger une équipe de réparation et assumer la fonction d’adjoint au chef d’atelier. Et, la cérémonie solennelle du 15 mai 2015 consacre ainsi la fin de formation de la 9e promotion du Certificat technique n°1 Armement petit calibre (CT1 APC).
Ils étaient 20 stagiaires de 14 pays africains dont quatre burkinabè. 14 semaines durant, ils ont reçu des connaissances théoriques sur les armes et le fonctionnement des ateliers. Mais aussi des savoir-faire sur l’entretien, la visite technique et les actes de maintenance des armes étudiées. 14 armes différentes ont été étudiées par les stagiaires, allant du PA MAC 50 au canon de 106 SR. C’est donc dire que la formation a été dense, alternant modules théoriques et applications pratiques Au bilan, tous les stagiaires ont réussi leur diplôme et ont été déclarés aptes à occuper des emplois du niveau CT1. La moyenne générale de la promotion s’élève à 14,78/20.

Cherchez constamment à progresser

« Tout ceci n’a été rendu possible que grâce à la compétence, la détermination et la disponibilité de nos instructeurs qui, durant 14 semaines, n’ont ménagé aucun effort pour nous transmettre leur savoir, leur savoir-faire et leur savoir-être. Nous promettons fermement que ces connaissances reçues incarneront nos actions dans nos différents ateliers », a déclaré le Président de la promotion, l’Adjudant Yaya Bangoura.
Le commandant de l’EMTO a conseillé les nouveaux diplômés à ne pas se contenter seulement de ce diplôme, mais à travailler davantage. « Allez au-delà de ce diplôme et de la connaissance académique et entrainez-vous chaque jour de sorte à être ce technicien qui fait bien son travail. Et, de cette manière, vos supérieurs et vos subordonnés seront fiers de vous. Les enseignements que vous avez reçus dans cette école vous aideront à relever ce défi, pour le bien de vos armées respectives », soutient le Colonel Zitiba Sawadogo.
Le directeur des études de l’EMTO va dans le même sens. « En intégrant officiellement la communauté des maintenanciers formés dans une ENVR, vous devrez constamment chercher à progresser en vous appuyant sur vos compétences et expériences, en bénéficiant des conseils éclairés de vos anciens et en hésitant pas à ressortir les manuels pour entretenir les connaissances acquises mais également pour accroitre vos connaissances. Ces conditions sont indispensables si vous voulez donner pleine satisfaction à vos chefs directs et postuler à un prochain stage du 2e degré », conseille le LCL Bertrand Morteamrad de Boisse.

1745 stagiaires déjà formés à l’EMTO

Ecole à vocation régionale soutenue par la France, l’EMTO participe activement à la formation des cadres dans le but de disposer d’experts qualifiés et compétents, susceptibles d’être engagés au profit des unités de la force africaine en attente. A l’issue de cette formation, 106 stages ont été conduits depuis janvier 2000 ; 1745 stagiaires ont profité de l’expertise acquise par le Burkina dans les domaines de la logistique et de la maintenance des matériels.
C’est le commandant du groupement central des armées, président de la cérémonie, le Colonel-major Sié Toué, qui a présidé la cérémonie de sortie de promotion. Ce stage va en droite ligne des attributions du groupement central des armées, a-t-il rappelé.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés