Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

samedi 16 mai 2015 à 00h10min

Présente au Burkina pour répondre au juge d’instruction sur l’affaire Thomas Sankara, Mariam Sankara a été reçue, vendredi 15 mai, par le président du Conseil national de la Transition (CNT) Cheriff Moumina Sy. Accompagnée par des leaders des partis sankaristes, l’assurance lui a été donnée par la représentation nationale sur le dénouement de l’ensemble des dossiers de crimes, en particulier celui de Thomas Sankara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

Mariam Sankara, épouse de feu Président Thomas Sankara séjourne, pour la première fois après l’insurrection populaire, au Burkina. Arrivée jeudi 14 mai, elle a été accueillie par une foule en liesse depuis l’aéroport. Vendredi 15 mai, après s’être recueillis sur la tombe des martyrs de l’insurrection, elle a été reçue par le Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Dans la soirée, c’était au tour du président du Conseil national de la Transition de recevoir la visite, dite de courtoisie, de Mariam Sankara, accompagnée d’une forte délégation de sankaristes. Arrivée, peu après 16 heures, les hôtes se sont entretenus, en huis clos, plus d’une trentaine de minutes. A sa sortie d’audience, Mariam Sankara a confié que : « Je ne pouvais pas ne pas venir au Conseil national de la Transition. Un Conseil national né de l’insurrection populaire qui a entrainé ce changement ». Les organes de la transition, à l’entendre, ont été favorables à l’ouverture du dossier Thomas Sankara. Ce qu’apprécie positivement l’ancienne première dame du Burkina. Et de poursuivre que : « N’eut été l’insurrection, je ne serai pas là aujourd’hui, au Burkina. Le CNT étant la représentation du peuple, c’est de mon devoir de venir transmettre mes salutations pour le travail qu’ils font et pour leur engagement à combattre l’impunité dans ce pays ».

Le dossier prendra, certes, du temps….

L’impunité, selon Mariam Sankara, doit prendre fin au Burkina. De l’espoir, elle en a. Elle a foi en l’aboutissement du dossier de son défunt époux. Car dit-elle : « le dossier Sankara n’est plus une affaire personnelle. Ce n’est plus une affaire qui ne concerne que la famille à elle seule. Le dossier Sankara dépasse même le Burkina Faso. Il concerne toutes ces personnes qui sont éprises de paix en Afrique et partout ailleurs ». Au regard des décisions prises par les autorités de la transition pour l’avancement du dossier, elle estime qu’il sera assez difficile que le dossier connaisse un recul. En témoigne par exemple, la désignation d’un juge d’instruction. Il (le dossier), pendra, certes, du temps, mais les responsabilités seront situées. « Il y a donc de l’espoir que le dossier aboutisse », rappelle-t-elle encore. Une conviction appuyée par le président du CNT qui donne l’assurance de la volonté de la représentation nationale à se battre pour que la lumière soit faite sur l’assassinant de Thomas Sankara. « Nous allons nous battre, en tant que citoyens, élus, militants panafricains (…) pour ouvrir un certain nombre de dossiers afin que justice soit rendue », assène-t-il. Cheriff Sy ne manque pas d’apprécier la démarche de Mariam Sankara. Pour lui, sa présence au CNT est un témoignage de son engagement aux côtés du peuple burkinabè. L’insurrection, rappelle-t-il, est l’aboutissement d’une lutte multiforme et multiple du peuple burkinabè. Et dans cette lutte Mme Sankara n’a pas été en reste, à en croire le président du CNT. Il soutient qu’elle y a participé avec la conviction qu’un jour ou l’autre, la vérité finira par triompher. Elle s’est toujours battue, poursuit-il, autour d’un certain nombre de combattants pour la liberté, d’avocats, d’ONGs et de partis politiques pour porter le dossier. Mariam Sankara au CNT, est tout simplement une reconnaissance à une assemblée légitime sortie de l’insurrection populaire qui assure le travail législatif de la transition. Ce qui fait, d’ailleurs d’elle, un membre du Conseil, selon Cheriff Sy, qui pense que l’insurrection et la Transition offrent, aujourd’hui, la possibilité à ce que les dossiers pendants soit traités. Pour le cas particulier de Thomas Sankara, le président du CNT estime que la jeunesse doit savoir pourquoi cet espoir a été anéanti.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mai 2015 à 23:56, par Relwendé
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Cette visite temoigne de l’intégrité de notre chère maman.
    Père assassiné, mère exilée. La voilà enfin de retour donc,
    Nous ne sommes plus orphelin. Soyons vigilant dans cette affaire !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 00:08
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bon arrivée à madame sankara au bf. Vous etes une femme digne que nous louons de part votre situation .merci d’êtres parmi NOUS aujourd’hui. Seulement nous ne voulons pas de faux sankaristes politiciens POUR vous EMBROUILLER DANS VOTRE NOBLE POSITION. Merci à cherif si d’avoir été à l’aéroport pour vous accueillir. Il ne s’agit pas de politique. Nous sommes avec jusqu’à ce que la lumière soit faite sur la mort de notre père SPIRITUEL THOMAS SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 02:27, par Bb
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Belle et digne femme burkinabe ! Je t admire pour ton courage et ta fidelite ! Que le Seigneur t accorde encore de longs jours aux cotes de tes enfants ! Nous sommes de tout coeur avec toi !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 06:20
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Si toutes les femmes étaient dignes et intègres comme MARIAM SANKARA,..... Que justice ait lieu pour celui qui a eu ouvert nos yeux, les yeux de nos enfants, les futurs fils et filles. DIEU est au dessus des francs-maçons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 06:20, par jeanpol de Boulogne
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Il faut reconnaitre que le Leader de la Révolution Démocratique et Populaire a eu une vraie femme Burkinabè, digne, battante, déterminée. Que le Seigneur continue de la garder elle et ses enfants. Sans oublier tous ceux et toutes celles qui sont restes fidèles au patriotisme, a l’abnégation, a l’ardeur au travail, au compter sur soi même. Tous les révolutionnaires du 4 aout sont des bourgeois et des hommes d’affaires....Oui, je suis Sankaraphile et non Sankariste...Souvent je me mets a rêver et me disant : Quel visage aurait eu la révolution Burkinabè, le Burkina Faso d’aujourd’hui si ceux et celles qui y ont mis terme (de loin comme de près) avait laissé la révolution s’adapter pour se bonifier comme au Ghana voisin ? C’est pourquoi je souhaite que la Justice reparte au 15 octobre 1987 (Si elle en est capable) pour faire SON TRAVAIL afin que le Burkina se mette enfin sur la voie du développement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 07:12, par BEN
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bjr. Pour l’aboutissement du dossier Thomas Sankara , il ne s’agit plus au stade actuel, de promesse ou d’assurance de tel ou tel membre de la Transition. Il s’agit de mettre tous les moyens nécessaires et indispensables à la disposition de la JUSTICE et tout ira pour le mieux. Que les politiques, les pseudo OSC et les membres de la Transition Sankaristes ou autres ne perturbent pas le processus qui est bien enclenché . Nous pensons que c’est surtout le Ministre de la Justice qui toi rassurer Mariam Sankara de l’aboutissement du dossier Sankara .

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 07:18, par YIRMOAGA
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    La RDP visait à un changement radical dans la marche pour le développement et le changement de mentalité dans la gestion et la conduite des affaires du pays ? Et cela a été possible en 4 ans seulement , si les rétrogrades n’avaient pas intervenu dans la marche radieuse ? TS a fait ou joué sa partition, restait aux autres de jouer les leurs et on aurait eu une harmonie dans la gestion économique ? Si certains se sont enrichis et basculer le reste du pays dans la misère, reconnaissons à TS son leadership ? Il fallait qu’on continue dans le sens que le GHANA, avec une alternance démocratique et on aurait évolué avec des expériences nouvelles ?BC, reconnaissons est le prototype qui a retardé et il continuait à entretenir le pays dans l’obscurantisme avec une nouvelle race de rapace autour de lui pour la mise en œuvre de ses ambitions. Heureusement que la jeunesse s’est sacrifiée pour mettre fin à cette hégémonie ? Un soulagement avec la venue de MARIAM, elle qui est meurtrie ? Que justice soit rendue moralement ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 07:27, par vigilance
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Qu’on lui demande par la même occasion où sont les corps ou personnes que l’on a jamais retrouvés sous le régime Sankara. C est quand même fou cette mémoire sélective que vous avez tous ici , Sankara ne l oublions pas avaient les mains pleines de sang... Alors cessons d en faire un héros .

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 07:29, par wedaga
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Mère heureuse ! Le Seigneur saura te restaurer ! Un être humain ne pourra jamais combler ce vide à tes côtés depuis près de trente ans mais Dieu est Dieu ; Son nom est Tout Puissant ; Il s’appelle Éternel ! Celui qui restaure les âmes brisées ! Consolateur véritable est son nom. Que sa Lumière luise sur toi et tes enfants ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 09:03, par MA’lo
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    MME Sankara ou sont passe nos chers petit freres . quand vont ils fouler le sol BURKINABE

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 09:05, par Sylvain
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bjr. Voilà un exemple de première dame dont nous avons tous besoin en Afrique. Elle est d’ailleurs la première même après l’assassinat de son mari (27 ans après). Quelqu’un peut -il cependant m’éclairer sur une rumeur concernant Dame SANKARA ? Est-ce vrai que Mariam SANKARA s’est remariée avec un autre homme ? ( un sénégalais). SVP, éclairer moi car dame rumeur ne veut pas se reposer. Merci à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 09:19, par SOME
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    c’est quoi encore cette histoire de franc macons ? Si toute cette affaire de Blaise CDP MPP etc c’est la franc maconnerie alors la bonjour les degats Si c’est ca ce que sont et font les francs macons, ah non ! c’est pire que la mafia ou je ne sais quoi encore. Ce qui est sur ils ne sont pas plus forts Et ils ne le seront que parce que nous on a laissé faire
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 09:37, par ka
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Camarade MIMI, pour l’instant soit impliqué dans tes inquiétudes sur l’ouverture du dossier de l’assassinat de ton mari : Sans que les deux personnes au cœur du dossier ne sont pas aux arrêts pour une procédure de présumés coupables ‘’’Blaise Compaoré et Diendéré Gilbert,’’’ le doute de l’ouverture de ce dossier reste total. Pourquoi les présumés Guiro, Salia, et autres sont a la MACO en attente d’une mesure de procédure et non Blaise Compaoré et Diendiéré Gilbert ? L’injustice continue a sévir. Cheriff Sy, avec le respect que je te dois en tant qu’un responsable du CNT, tu n’as aucun pouvoir d’affirmer au camarade Mariam Sankara quoi que ça soit sur le dossier de l’assassinat de Thom et ses camarades : Si notre FIFI de la justice recevait sa camarade Mariam comme il se doit pour cette affirmation, le doute dissiperait totalement, et ce n’est pas Blaise et Gilbert qui me diront le contraire. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec les jeunes qui sont la vraie justice et l’avenir du pays des hommes intègres. A lire les accusés de l’assassinat de Thomas Sankara qui se confient dans le site d’information, ’’’’’’’MUTATION’’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 09:43, par Un patriote africain
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Toute l’Afrique digne a été assassinée à combien de reprises ? De Patrice Lumumba en passant par Kwamé N’krumah, Amilcar Cabral, Marien Ngouaby, Samora Machel, Thomas Sankara, Mouamar Kadafi, etc. et la liste est si longue de tous ces DIGNES FILS D’AFRIQUE tombés sous les balles assassines des traites à l’Afrique ; à présent, il ne faut pas seulement faire le procès des symptômes du mal-être des africains torturrés par l’extérieur avec la complicité de l’intérieur ; il convient de s’attaquer au mal que connaît l’Afrique à sa racine : l’occident et les valets locaux ; pour guérir de ce mal, il faut que soient traduits et condamnés comme tels tous ceux qui ont contribué aux assassinats de fils DIGNES de notre continent. Il faut qu’un tribunal SPECIAL soit mis en place par les africains pour condamner et de la plus ferme manière tous les coupables de autant de situations qui ont trop perduré. L’heure a sonné.
    L’africain doit apprendre à ne plus se contenter de recevoir les gifles et pleurer sur un sort qui n’est point une fatalité !
    Nous devons réagir et aller au-delà des agressions, punir par les méthodes plus fortes que celles qui sont utilisées par l’occident pour nous humilier.
    L’africain n’est pas digne d’être humilié comme cela se fait ou s’est fait dans le temps de par le passé ! il faut que réparation soit faite et plus jamais l’on croit à cet ordre ÉTABLI où c’est le NOIR qui subit.
    POUR UNE AFRIQUE DEBOUT DIGNE DÉFENDANT FIÈREMENT SES ENFANTS EN AVANT !
    (si cette opinion ne paraît pas, webmaster va m’entendre). En passant mon propos, il peut soustraire ce passage qui lui est adressé !)

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 10:49, par anka
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bonjour Mme Sankara et bienvenue au Faso .
    Vous êtes aujourd’hui l,espoir de tous les Sankaristes et de tous les les panafricanistes au Faso et à travers le monde . C,est à dire ,ceux qui pensent que l,Afrique à été divisée à l,insu des africains et contre leurs intérêts .et qui pensent qu,on peut rétablir cette unité pour le bonheur de nos peuples . Ceux qui pensent que l’Afrique a tous les moyens et capacité pour se prendre en charge . Même si on est conscient que la tâche ne sera pas facile .car aujourd’hui comme hier ,il y’a des africains ,parce qu’ils sont riches (vols,détournent etc.....)
    Des dirigeants qui ne savent pas pourquoi ils sont là .ces dirigeants qui nous vendaient comme des esclaves .et qui nous voient mourir par manque de soin ,par l’ignorance ,en méditerranée sur les embarquements de fortunes .ces africains sont là prêts à tout pour que rien ne change . Sankara voulait de l’eaux pour tout le monde ,eux veulent de whisky pour quelques uns .
    La patrie ou la mort nnous vaincrons ......!!!!!!!! Anka

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 11:20
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    j’espère que ce sera valable pour tous ceux qui sont tombés sous la révolution...Justice à tous les fils du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 12:24, par Voltaique encore et pour longtemps.
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Il ya encore dans ce pays qlq,un qui croit en la separation des pouvoirs ?trop d,amateurisme au sommet de l,etat.Quant a mon frere le tres respectable Ka qui fait office du PM depuis 30 oct 2014 pour le compte du mpp a condamne depuis belle lurette les presumes assassins avant de les avoir entendu.Dommage.Dommage

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 12:41, par BH
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bon arrivee sur la terre du pays des hommes integres qui est la. Tu es une femme digne courageuse et integre. Le pays a besoin de toi pour servir d’exemple a suivre par toutes les femmes. Nous sommes avec toi pour que lumiere soit faite suer les evennements horibles du15 octobre 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 12:41, par Etienne de Bomborokouy
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bienvenue Mm Sankara dans la cacophonie des sankaristes.Attention a toi trop d,usurpateur du label "Sankara" comme moyen d,ascension social.il n,ya qu,a voir ceux qui sont sankaristes le jour et mppiste la nuit,comment faire la decantation ?pour la memoire de votre mari grand patriote qui S,est trompe "d,epoque" et du "pays" evitez d,entrer dans les jeux politiques le contexte ne S,y prete pas.Puis le Burkina n,est pas les philipines et Mariam Sankara n,est pas Corazon Aquino.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 13:04, par zadane
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Tout cela ressemble plus a de la politique des sankaristes. Que Maman SANKARA ne joue pas le jeu sauf si elle est de mèche. Fouler le sol de sa chère patrie après 27 ans doit être émotif. Mais en cette période ou les sankaristes cherchent a se positionner doit susciter des questionnements. Chérif SY a promis, peut être qu’il votera une loi pour ça. On reproche aux autres certains manquements mais quand on a l’occasion, on fait la même chose. Justice pour les défunts suspectement disparus.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 13:22
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Très bien. C est le début de la fin d un mythe. Sankara fut un homme comme les autres.
    L ouverture du dossier nous fera aimer BC. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 14:06, par philo
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Internaute7 : Si elle s’était remariée la presse allait faire cas. Aucune rumeur n’a fait cas de cela, c’est toi qui t’imagine des choses infondées

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 14:51, par doudouno le cobra
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Shériff est un danger pour ce pays.
    Mariam ton mari aussi tuer des maris des gens, tu n’est pas au dessus des autres femmes burkinabés. Et pour te dire la vérité les partis d’obédience sankariste ne pèse pas un clou dans ce pays.
    La rancœur qui te dévore te nuira

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 17:33, par Miséricorde
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bonjour maman Mariam SANKARA,

    Bonne arrivée et bon séjour au Faso, chez vous. Je suis très content à l’idée même de savoir que vous commencez à avoir la paix du cœur. Que Dieu vous garde de vous réjouir du malheur du présumé bourreau de mon votre époux. Que Dieu sois votre consolation et mette sur votre chemin des femmes et des hommes de bonne volonté pour tout ce qu’il vous faut. En effet, 27 ans d’attente et de questionnement, 27 ans de "solitude", 27 ans de séparation avec sa famille biologique, sa terre natale, ses amis, sa belle famille, sa culture, ses souvenirs d’enfance et de jeunesse à cause des "ambitions" que dire de la boulimie des proches du père de ses enfants, j’avoue que c’est pénible. Pénible pour les personnes de la moralité et de visions opposées à celles de Thomas I. N. SANKARA, mais admirable pour ceux qui ont compris le sens de son combat et de votre"fidélité" à sa mémoire. FÉLICITATION, que Dieu soit honoré par votre attitude.
    Le peu que j’ai connu de la révolution et de SANKARA, m’oblige à vous prier à mettre tout en œuvre pour écrire votre vision de la vie de famille, de couple et de la gestion des affaires publiques par SANKARA pour les jeunes. En plus du message de Thomas SANKARA, ce message servira de modèle pour vos filles, nos sœurs, nos mères et toutes les femmes pour qui les vertus de sobriété, de fidélité et de construction de famille solide sont étrangères et relevées au second plan. Assurément que vous avez pu apprendre à Philippe et à Auguste, ces vertus. Je prie pour que le Dieu de toute bonté comble le vide de votre cœur et que vous puissiez faire œuvre utile en emboitant les pas de votre époux pour parler de sa vision dans de la vie en société, de la gestion du bien commun pour que nous jeunes du Burkina soyons des femmes et des hommes DEBOUT-VERTUEUX-AUDACIEUX ET TRAVAILLEUR. Dieu soit votre bien être, amen. La patrie, ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2015 à 21:23, par sondo
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    bn courage a vous.nous croyons que ce dossier aboutira.la partie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 03:13, par Toutou Internationale
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Nous avons les premieres dames, les premieres toutous Internationales, et surtout les Premieres Meres Dignes comme Tantie Myriam. Ya pas fotos. J’ oubliais les premieres Djandjobeuses.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 07:11, par guingraogo
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Je me demande à quel titre Mariam Sankara répond pour être ainsi traitée dans le protocole étatique burkinabè. Elle est devenue une officiel de l’Etat burkinabè. C’est quel texte qui lui confère tous ces privilèges ? Escorte officielle ! reçue par les plus hautes autorités de l’Etat ! Reportage médiatique excessive ! Qui paie tout cela ? Il y a trop de confusion avec ces autorités de la transition. Je veux qu’on me dise pourquoi Mariam sankara est traitée comme une personnalité officielle de l’Etat ? On est officiel en vertu d’un décret. Quel décret autorise tout le traitement dont bénéficie Mariam Sankara ? On dit qu’il n’y a pas de moyens financiers et on se permet des dépenses somptuaires sans justification. Sans oublier qu’il y a beaucoup de morts dans les placards de son défunt mari.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 12:29, par boukib
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Faites vite afin que nous pussions épingler les Américains et les Français incriminés dans la tuerie de THOMAS SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 16:25, par Djinatiè
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    le président du CNT a t-il des pouvoirs juridictionnels ou peut-il donner des instructions au juge saisi ? si non, il faut en tenir compte dans ce qu’on promet.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 17:38, par Tamou
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Que ceux qui réclament justice pour les victimes de la Révolution de 1984 poussent leur logique jusqu’au bout.
    Pourquoi n’avoir pas porté plainte pendant et après le régime de Sankara ? Blaise et Diendéré sont bien comptables des crimes de la Révolution du 4 d’août. Et il évident que ceux qui ont tué sous Sankara sont ceux qui ont tué Sankara et ont continué à tuer après Sankara. Il faut se souvenir que Sankara disait qu’il était contre les tueries mais qu’il avait toujours été mis en minorité sur le sujet au sein des chefs historiques de la Révolution, mais qu’il devait, en tant que chef, en assumer la responsabilité. C’est tout lui : prendre ses responsabilités et ne pas les fuir comme l’autre poltron, "faux homme fort" honteusement réfugié chez ses beaux.
    Ceci dit, rien n’interdit encore aujourd’hui aux familles des victimes de la Révolution du 4 août de porter plainte contre Blaise et Diendéré.

    Ce qu’il y a de scandaleux, c’est que le sanguinaire Diendéré continue de se pavaner impunément au Faso. Il est encore plus traître et plus ignoble que Blaise, qu’il a trahi et fait passer pour le seul coupable des tueries des 30 et 31 octobre 2014. Et personne dans l’armée des "hommes intègres" n’a les couilles de le mettre aux arrêts...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai 2015 à 19:35
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Bon courage, tantie ! Vous êtes soutenue partout dans le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 04:56, par ka
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Intervenant 17, Voltaïque encore, merci de me lire : Nous sommes en démocratie déguisé et chacun en profite pour s’exprimer ce qu’il pense, c’est ça aussi la richesse pour les sites des réseaux sociaux en ligne que nous louons tous. Me dire que je condamne les accusés qui ne sont pas encore entendu, c’est trop dit. Depuis le 15 Octobre 1987 a 16h20, Blaise Compaoré le complexe introverti dit d’assumer a 100% l’assassinat de Thom et ses compagnons, plusieurs interview de Blaise Compaoré dans plusieurs journaux de 1987 en 2015 peuvent le prouver. Quand a Diendiéré Gilbert, lit sa version des faits sur MUTATION, il s’accuse de ne pas eu le choix que de tuer le père de la révolution inachevée qui est Thomas Isidore Sankara. Merci de me nommer le futur premier ministre du MPP. Il faut que tu sache une seule chose, ‘’’’’’Ka est neutre et un farouche partisan de l’alternance politique et économique du continent Africain avec les jeunes l’avenir du 21e siècle.’’’’ Ma vie de soutient a un parti politique s’est éteinte le 13 décembre 1998 quand le RSP a tué et brulé dans sa voiture Norbert Zongo et ses compagnons pour les beaux yeux de François Compaoré et son frère Blaise Compaoré, par ce que quelques jours avant, le valeureux journaliste Norbert Zongo demandait au président Blaise Compaoré ‘’’Comment fera le président Compaoré pour s’imposer aux intellectuels qui appréhendent les dimensions de sa dictature et le drame qu’elle présente pour notre peuple ? Une seule solution s’impose a lui : emprisonner, tuer, faire disparaitre. Il n’y a pas d’autre alternative, monsieur le président est bel et bien reparti pour la violence, qui fera bientôt de nouvelles veuves et de nouveaux orphelins par dizaines. ‘’’’’ Ka depuis cette date est reste sur la même ligne, le changement, car les dictateurs Africains tuent pour gouverner. Si tu lis mes messages depuis quelques années avant le 30 et 31 Octobre 2014, tu verras que ma ligne n’a pas changé. UPC, MPP et autres, tu peux les mettre ou tu sais, je m’en tape, la seule chose qui compte pour moi, c’est l’alternance politique et économique avec les jeunes du pays que nous aimons tous. Que l’injustice et l’impunité soient abolies, et que les criminels payent leurs crimes. Rendons-nous sur lebanco.net pour des débats avec des internautes neutres. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2015 à 22:41, par sinsolgué
    En réponse à : Mariam Sankara au Conseil national de la Transition : Cheriff Sy rassure de l’aboutissement du dossier Thomas Sankara

    Tamou, qu’attendez-vous pour aller attraper le sanguinaire DIENDERE qui se pavane ? Ce sera l’occasion de sortir du bois afin qu’à jamais les jeunes d’aujourd’hui aient un éclairage plus équilibré de l’histoire de votre révolution qui a mangé les enfants des autres avant de manger ses propres enfants. Quant à Ka, tu finiras par devenir un cas, tant ta haine t’emprisonne au point que tu t’embroussailles chaque fois que tu écris. C’est pitoyable que d’avoir une mémoire aussi réductrice mais ça ne surprend pas car toutes vos interventions laissent transparaître un personnage manichéen en souffrance pour qui c’est noir ou c’est blanc un point, un trait. Comment un individu à moins d’être un marginal vindicatif, peut-il croire que tout un régiment peut brûler un individu fut-il Norbert ZONGO ? Haabaa ! Norbert à ce que je sache était plutot une lumière alors que vous le présentez insidieusement comme ayant été une forêt dont la destruction peut requérir plus d’un bras. DIENDERE est à Ouaga, et si les procureurs Tamou et Ka sont convaincus de tenir leur coupable, qu’ils aillent vite le prendre et qu’on en parle plus ; l’histoire du Burkina continuera de s’écrire. Dans tous les cas il n’y aura pas de justice sélective dans ce Burkina et les haineux dussent-ils en souffrir, la justice sera pour tous ou pour personne. A BON ENTENDEUR !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés