Enseignement supérieur : Vers une transformation profonde

vendredi 15 mai 2015 à 02h41min

Le Gouvernement du Burkina Faso organise, le 15 mai 2015 à Ouagadougou, une table ronde de bailleurs de fonds pour le financement de la première phase 2014-2017 du Plan national d’action de développement de l’enseignement supérieur (PNADES).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’éducation et la formation ont été définies par le Gouvernement du Burkina Faso comme des priorités dans la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) dont l’axe 2 porte sur la consolidation du capital humain et la promotion de la protection sociale, toute chose qui contribue à l’amélioration du capital humain, condition indispensable à l’édification d’un développement durable.
En dépit de cette importance indéniable accordée à l’éducation, le système éducatif, dans son ensemble, reste confronté à de nombreuses difficultés dont les plus prononcées se trouvent au niveau de l’enseignement supérieur.
L’élaboration du PNADES au sortir des états généraux de l’enseignement supérieur, tenus en juin 2013 à Ouagadougou, traduit l’intérêt et l’engagement du Gouvernement à procéder à une transformation profonde de cet ordre d’enseignement.
Ce plan qui vise à résoudre de manière durable et efficace la crise, nécessite la mobilisation d’importantes ressources, d’où l’intérêt d’une table ronde des bailleurs de fonds. Seront présents à cette rencontre, des techniciens du ministère en charge de l’enseignement supérieur et ceux en charge des finances, des promoteurs d’établissements d’enseignement privés laïcs et confessionnels, des représentants d’institutions financières internationales présentes au Burkina Faso, des opérateurs économiques, des personnalités issues des représentations diplomatiques, d’ONG.
Les principales attentes du Plan national d’action de développement de l’Enseignement supérieur sont, à terme, l’accroissement de l’offre, l’amélioration de la qualité et de la recherche universitaire, l’accès des étudiants à de meilleures prestations sociales, l’implantation d’une gouvernance moderne, et l’accès à des espaces de recherche de qualité et de coopération universitaire.
Le gouvernement s’est donc engagé résolument vers une transformation profonde de l’enseignement supérieur, avec entre autres, l’adoption en conseil des Ministres du Plan national d’action de développement de l’enseignement supérieur et de son plan opérationnel, première phase (2014-2017).

Le service d’information du gouvernement

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés