Aéroport de Donsin : La Banque mondiale vient aux nouvelles

vendredi 15 mai 2015 à 03h03min

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina a visité le site du projet de construction de l’aéroport de Donsin et ses voies d’accès. C’était le 13 mai dernier. Ousmane Diagana est venu constater le niveau de réalisation du projet, dans son volet voies d’accès financé par la banque à plus de 42 milliards FCFA. « Nous avons été véritablement rassurés », a-t-il laissé entendre à l’issue de la visite.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aéroport de Donsin : La Banque mondiale vient aux nouvelles

La construction de la route se cadre dans l’objectif de relier le nouvel aéroport de Donsin par des voies d’accès secondaires. C’est la banque mondiale qui finance ce volet du projet à hauteur de 42,5 milliards F CFA. Les travaux de construction de voies d’accès de l’aéroport sont déjà à un taux d’exécution de plus de 20% et sont prévus pour s’achever en juin 2016.

Les populations affectées par le projet sont en phase de réinstallation et c’est la maitrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MAOD) qui s’en occupe. En finançant la construction des voies d’accès, la banque mondiale attend en filigrane que les infrastructures « impactent qualitativement sur les conditions de vie des populations, sur le développement de la communauté. L’ouvrage lorsqu’il concerne les routes, précède le développement dans son ensemble », a dit Ousmane Diagana qui a visité les nouveaux sites aménagés pour accueillir les populations déplacées et discuter avec elles pour recueillir leurs préoccupations.

Ce sont neuf sites qui ont été aménagés pour accueillir 2 622 logements construits en matériaux définitifs au profit de 961 ménages. Trois communes sont touchées par le projet. Loumbila, Dapelgo et Ziniaré et neufs sites ont été aménagés pour accueillir les populations affectées. Ces différents sites seront dotés d’infrastructures sociocommunautaires (dispensaires, écoles, forages, lieux de cultes, centre d’alphabétisation, banques de céréales, …). Les infrastructures et les indemnisations sont financées par le gouvernement burkinabè à plus de 6 milliards FCFA.
Certains sites comme celui de Voaga ont déjà accueilli ces nouveaux habitants. Dans leurs concessions toutes neuves et clôturées, les habitants se satisfont de leurs nouveaux cadres de vie et témoignent leur gratitude à la MOAD et à ses partenaires.

Des préoccupations et des assurances

Contrairement au site de Voaga, bien d’autres attendent d’accueillir les déplacés. Les maisons d’habitation sont certes achevées, mais restent les clôtures et les infrastructures d’assainissement. Appelées à presque tout recommencer, les populations ont aussi noté la nécessité de prévoir de nouveaux cimetières. Des sites sont déjà identifiés dans certains villages, ont noté les techniciens de la MOAD, qui ont également précisé que d’autres localités devraient faire de même avant qu’ils ne les accompagnent dans l’aménagement. Sur place, la représentante résidente de la banque mondiale, Mercy Tembon, a suggéré qu’un plan d’action soit élaboré et qu’un rapport lui soit fourni d’ici le mois de juin.

Les populations déplacées ont également demandé l’accompagnement du projet pour mener des activités génératrices de revenus. Elles seront encadrées par la MOAD une fois les indemnisations reçues afin d’investir dans des activités porteuses. Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina a insisté sur l’accompagnement des populations dans la satisfaction de leurs doléances. « Nous sommes dans une zone de production agro-pastorale, dans un endroit où l’habitat est généralement précaire, à cet égard, la gestion du temps est extrêmement importante. Il faut mettre tout en œuvre pour améliorer leurs conditions de vie avant que l’hivernage ne s’installe. Que ceux qui doivent déménager pour occuper les habitations meilleures déménagent, ceux qui ont besoin d’accompagnement divers (semences, matériel aratoire) puissent en avoir, que ceux qui ont besoin de ressources pour faire de l’élevage puissent avoir ces ressources », a-t-il ajouté.
Selon lui, les populations ne doivent pas percevoir le programme comme une contrainte, mais plutôt une opportunité qui leur permet d’améliorer leurs conditions de vie.

Satisfaction et appel à maintenir le cap

A l’issue de la visite, le mauritanien s’est dit « rassuré » de l’avancement global des travaux. « Nous avons pu voir que dans le programme que nous mettons en place, c’est vraiment un paquet d’activités qui se complètent …nous avons été véritablement rassurés », a dit Ousmane Diagana qui a de ce fait, félicité toutes les personnes impliquées dans l’exécution et le suivi du projet.
Même s’il a reconnu que des activités, des investissements de cette nature ont des désagréments pour les populations, il a noté qu’elles « comprennent que ces coups supportés sont de nature, à l’avenir, à se transformer en opportunité pour elles, afin que leur environnement global change positivement ».
Pour sa part, le directeur général de maitrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin, Edouard Bouda a rassuré que tout sera mis en œuvre pour que les populations déplacées vivent mieux sur les sites d’accueil.
C’est après l’indemnisation et la réinstallation effective de toutes les personnes affectées par le projet que les travaux de la plateforme débuteront.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mai 2015 à 09:09
    En réponse à : Aéroport de Donsin : La Banque mondiale vient aux nouvelles

    ’’Sur place la representante de la BM a suggere un plan d’action et un rapport d’ici Juin’’, c’est ca l’Afrique. Celui qui a remplace l’ancien DG de la MOAD (que je ne connais pas) n’est pas a la hauteur c’est tout. Vous les transitaires, la competence n’a ni ethnie ni religion donc evitez de nous embarquer dans des situation dangereuses

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés