Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Contrôleurs et inspecteurs de travail : Le SYNACIT, face aux promesses du gouvernement

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 11 mai 2015 à 12h45min
Contrôleurs et inspecteurs de travail : Le SYNACIT, face aux promesses du gouvernement

Le Syndicat autonome des contrôleurs et inspecteurs du travail (SYNACIT) a tenu une conférence de presse dans la soirée du jeudi 7 mai 2015 à l’Education ouvrière, Ouagadougou, pour informer l’opinion publique sur la suspension de son mot d’ordre de grève, du 4 au 8 mai, suite aux promesses qui ont été faites par le gouvernement à leurs revendications.

Pour Hamidou Belem, premier responsable du SYANCIT, et ses « camarades », la suspension de la grève (du 4 au 8 mai) dès son premier jour est liée à la rencontre d’échanges que la structure a eue avec le ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Pr. Augustin Loada. Cette rencontre, qui a eu lieu le lundi 4 mai, a vu le gouvernement s’engager « pour donner une suite diligente aux différentes revendications ». Trois points s’inscrivent dans la plateforme minimale du syndicat et portent sur l’adoption du texte d’application de l’article 392 du Code du travail portant prestation en nature des inspecteurs et contrôleurs du travail, l’adoption du statut du corps des inspecteurs et contrôleurs du travail et le traitement des dossiers en justice de leurs collègues agressés dans l’exercice de leur fonction.

« Nous avons rencontré le ministre à trois reprises, le premier jour du mot d’ordre de grève, et lors de ces rencontres, il nous a fait part de la disponibilité du gouvernement à trouver des solutions dans les plus brefs délais à nos trois points inscrits dans la plateforme minimale. Dans la soirée, nous avons signé un procès-verbal de rencontre dans lequel nous nous sommes entendus pour que tous les textes d’application du Code de travail soient signés d’ici au 18 mai. Si cela est fait, le problème devrait être résolu », a expliqué Hamidou Belem.

Les deux autres préavis de grève subordonnés au sort des promesses !

Pour le syndicat, les trois points suscités sont une plateforme revue de celle générale pour tenir compte du contexte de transition que travers le pays. C’est pourquoi, les responsables disent-ils ne « demander que l’application des textes » ; les questions pécuniaires pouvant, selon le syndicat, trouver des terrains d’entente. Pour les responsables du syndicat, la suspension du mot d’ordre de grève témoigne de la volonté des agents à aller au dialogue, espérant que les promesses faites par le ministre seront tenues d’ici à la date prévue, c’est-à-dire le 18 mai.

Au-delà des points soulevés, le SYNDICAT a déploré que le ministre Augustin Loada n’ait pas favorisé (avant le 4 mai) une communication entre lui et le syndicat ; ce qui aurait pu éviter certaines situations.

Le syndicat se dit ouvert au dialogue et attendant de voir la suite qui sera donnée aux promesses. Si celles-ci ne sont pas tenues, disent les responsables, le syndicat compte enchaîner avec les deux préavis de grève restants : du 18 au 22 mai 2015 et du 1er au 5 juin 2015.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés