MPP Réo : Mobilisation générale en vue de la présidentielle d’octobre

lundi 11 mai 2015 à 01h31min

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) mobilise ses militants de la province du Sanguié dans la perspective de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. C’est du reste l’objet de cette assemblée générale du parti qui s’est tenue ce samedi 9 mai 2015 à Réo dans le Sanguié. C’était en présence du 2e vice-président du MPP, Simon Compaoré.

MPP Réo : Mobilisation générale en vue de la présidentielle d’octobre

La salle de la maison de la femme de Réo a paru exiguë devant le nombre impressionnant de militants du Mouvement du peuple et du progrès apparemment acquis à la candidature de Roch Marc Christian Kaboré à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. Ces militants sont issus de structures de base des dix localités de Réo. Cette mobilisation du MPP de Réo n’était pas pour déplaire au 2e vice-président du MPP, Simon Compaoré qui s’en est félicité. « C’est maintenant notre temps », s’est-il exclamé. Pour lui, aucun parti n’est si bien organisé et bien implanté dans le Sanguié comme le MPP. Il en veut pour preuve la réussite de la mise en place des instances communales et leur structuration. Saluant la mobilisation et la détermination des militants, Simon Compaoré les a encouragés à aller jusqu’au bout : « La victoire est à la portée du MPP ; la victoire de Réo c’est aussi la victoire du Sanguié et partant celle du Burkina tout entier ».

L’importance de l’adhésion de la jeunesse de Réo au MPP

Le secrétaire général de la section provinciale du MPP du Sanguié, Jules Bamouni a souligné que depuis les indépendances le pays a été théâtre le théâtre d’une grande instabilité politique ayant entrainé la mauvaise gestion du pouvoir, la corruption, l’incivisme, etc. ce qui interpelle la conscience des jeunes. Pour lui, le moyen le plus efficace pour relever le défi d’un avenir meilleur et radieux, c’est de « s’organiser autour d’un parti politique ». Il a aussi félicité la jeunesse pour leur sens de leadership. Enfin, il invite les ressortissants du Sanguié n’ayant pas encore adhéré au MPP à le faire car selon lui c’est le parti qui prône « la démocratie réelle et la liberté ».
Pour Bienvenu Bakyono, membre du bureau exécutif national du MPP, il était important que la jeunesse de la commune de Réo se réunissent pour marquer son adhésion au parti et de faire le point ensemble. C’est aussi l’occasion pour elle de vérifier sa capacité de mobilisation et son dynamisme et de pouvoir enfin échanger sur l’actualité politique nationale et avoir le point de vue du parti notamment sur la question du « code électoral et celle du code minier » a-t-il ajouté. L’occasion a été donnée également de discuter sur les « programmes politiques du parti et de la place de la jeunesse dans le parti », a encore mentionné Bienvenue Bakyono. Cette assemblée générale a vu la participation du 2iè vice-président du MPP, ce qui est n’est pas « chose courante ». Donc c’est la marque du soutien du parti à la jeunesse et c’est l’innovation majeure de cette AG selon Bienvenu.

Simon Compaoré à propos des arrestations

Dans la foulée quelques questions ont été adressées à Simon Compaoré sur la situation nationale, notamment les arrestations des anciens maires, sur les ambitions du parti en matière d’emploi pour les jeunes et aussi la question du système Licence-Master-Doctorat (LMD).
A propos des arrestations toujours en cours dans le pays, le 2e vice-président du MPP a indiqué ceci : « Si tu n’es pas un voleur n’acceptes jamais qu’on t’attribue ce nom » a indiqué Simon Compaoré. Pour lui, il n’a rien à se reprocher tout en soulignant que si les autorités judiciaires estiment qu’il est coupable de quelque malversation que ce soit qu’il interpelle car il est justiciable et est à la disposition de la justice. Il en veut pour preuve sa dernière interpellation du 8 mai par la gendarmerie. Simon félicite l’action entreprise par les autorités de la transition afin tirer les choses au claire car il reste convaincu que vraiment « rien ne sera comme avant ».
Pour ce qui le LMD, Simon pense que le système en lui-même « n’est pas mauvais », mais qu’il faut des moyens pour l’accompagner pour un bon fonctionnement. Le MPP, assure-t-il, « est prêt à mettre tous les moyens nécessaires en vue de sa bonne marche partout Burkina ».
Simon Compaoré a en outre appelé à la culture de la paix et de la cohésion sociale car, « sans cette cohésion, toute action est vouée à l’échec ».

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés