Prévention de la fièvre à virus Ebola : L’UNICEF remet 2500 lave-mains au MENA

vendredi 8 mai 2015 à 01h21min

Le Fonds des nations unies pour l’enfance a doté le Ministère de l’éducation nationale de 2500 lave-mains. La cérémonie officielle de remise du matériel a eu lieu ce 6 mai à l’école « Amitié » de Zorgho dans la province du Ganzourgou. C’était la dernière phase d’un processus et 323 lave-mains ont été livrés dans les écoles appuyées par les volontaires japonais et le projet d’appui aux comités de gestion des écoles en partenariat avec l’Agence japonaise de coopération internationale. Cette dotation de l’organisation onusienne s’inscrit dans le cadre de la prévention de la maladie à virus Ebola.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prévention de la fièvre à virus Ebola : L’UNICEF remet  2500 lave-mains au MENA

Dans la cour de l’école kambambori cet après-midi du 6 mai, Emilienne Kiéma, l’institutrice de la classe de CE2 est en séance de sensibilisation et d’information sur le lavage des mains et la prévention de la maladie à virus Ebola. Elle est aidée dans cette tâche par Tomoko Matsunaga, une volontaire japonaise intervenant pour l’amélioration de l’hygiène, de l’environnement et de la santé de la population.

A l’aide d’affiches didactiques, les élèves très curieux et visiblement motivés, sont sensibilisés sur les bonnes pratiques à adopter pour vous éviter la maladie à virus Ebola ou toute autres liées au manque d’hygiène. De la théorie, les élèves passeront à la pratique en lavant soigneusement les mains comme cela leur a été enseigné. « J’ai constaté un changement positif. Avant, chaque matin, après le ramassage des ordures, quand on leur demandait de se laver les mains, certains tournaient en rond sans le faire. Mais avec la sensibilisation, même quand on ne leur dit rien, ce sont eux-mêmes qui font leurs toilettes avant d’intégrer les classes. Ils prennent soin de bien laver les mains quand ils prennent leur ration à la cantine et quand ils sortent des toilettes. La sensibilisation a été une bonne chose pour les élèves, mais aussi pour les membres de leurs familles parce qu’ils répètent ces bonnes pratiques à la maison », se réjouit Emilienne Kiéma.

L’école Kambambori dans le Ganzourgou comme 505 autres écoles du Sahel, de la boucle du Mouhoun , du sud-ouest, du plateau central, du centre sud et du centre ont reçu des lave-mains dès l’apparition de la maladie à virus Ebola dans certains voisins. En plus de 250 lave-mains 80.000 boules de savons et 62 affiches didactiques sur la maladie Ebola ont été distribués aux écoles pour préserver la santé des tout petits. Selon le représentant résident de l’UNICEF au Burkina, son organisation prévoit dans son plan de travail 2015, fournir les mêmes quantités aux écoles, ce qui portera le cout des investissements à 200 000 000 FCFA.

UNICEF ET JICA partenaires

Une fois le dispositif d’assainissement acquis, il faut bien l’utiliser. C’est dans ce cadre que l’Agence japonaise de coopération internationale accompagne l’UNICEF dans les écoles à travers son programme des volontaires et le projet d’appui aux comités de gestion scolaire(PACOGES). La coopération concerne 120 écoles qui ont reçu des lave-mains.

A en croire, Marc Rubin « l’amélioration des installations sanitaires et de l’hygiène dans les école a des effets bénéfiques sur la santé des enfants. Elle a aussi un impact certain sur les apprentissages car lorsque de telles installations ne sont pas disponibles, certains élèves notamment les filles sont souvent retirées de l’école quand elles atteignent l’âge de la puberté ».
Il a en outre précisé que le choix de la région du plateau central pour abriter la cérémonie officielle de remise des 2500 lave-mains se justifie par le fait que la région abrite les premières écoles de qualité amie d’enfants (EQAmE) qui se veulent des modèles d’écoles préparées aux urgences. Mais aussi parce que dans cette région, l’UNICEF intervient en partenariat avec l’Agence japonaise de coopération internationale.

Le MENA reconnaissant

Le directeur de cabinet du ministère de l’éducation a témoigné la gratitude du gouvernement à l’UNICEF. Ousmane Ouédraogo a également invité les écoles bénéficiaires à prendre soin du matériel offert afin que les donateurs puissent répéter le geste au profit des écoles qui n’ont pas encore reçu du matériel.
Le don de l’UNICEF au MENA s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de coopération (2011-2015) entre le gouvernement burkinabè et l’UNICEF. Un plan d’urgence intégré est mis en œuvre chaque année pour parer d’éventuelles urgences. C’est dans ce cadre que l’UNICEF a été sollicité par le MENA pour la fourniture de 2500 lave-mains dans les écoles, principalement dans les régions frontalières du pays, au regard des menaces de la maladie à virus Ebola.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés